Mardi 26 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
People

DISOTHEQUES ET CLUBS : De coin tranquille, Almadies se mue en Vegas…

Single Post
DISOTHEQUES ET CLUBS : De coin tranquille, Almadies se mue en Vegas…

L’épicentre du monde du Dakar by night connaît depuis quelques années un déplacement. Du centre ville, il s’est déplacé, au cours de la dernière décade, vers le quartier huppé des Almadies qui était jusqu’alors un coin tranquille pour riches. Mais en l’espace de 5 années seulement, ce paisible coin de Dakar est devenu un véritable centre de vie nocturne. Ce, au point qu’aujourd’hui, ce coin de Dakar est surnommé par les fêtards Las Vegas, en référence à la capitale du jeu et du spectacle des Etats-Unis. En effet, les Almadies de nos jours, c’est plein de boîtes de nuit et de clubs de musique. Un tour sur les lieux nous édifie sur le nombre incalculable (on pèse nos mots) de discothèques, de clubs, mais aussi de bars dancing qui se suivent et se superposent dans un rayon d’à peine un kilomètre dans cette partie de la capitale sénégalaise. Plus d’une vingtaine de «coins de joie», 23 exactement ont été dénombrés après des allers et retours à compter les boîtes, les clubs, les bars etc. On se demande même comment ils font pour survivre et s’ils font recettes ? Mais la réponse à cette question est affirmative. Car ces lieux toujours bondés d’un public tantôt fidèle tantôt nouveau qui vient découvrir ce coin. En semaine, le coin est relativement calme, à part quelques endroits où jouent les chanteurs, mais les week-ends, à partir de vendredi notamment, et parfois dès le jeudi, ça commence à bouger, tout comme les jours fériés. Du reste, les adeptes des virées nocturnes qui connaissent bien le Dakar by night ne se privent pas d’affirmer, à juste raison certainement, que les meilleurs «dancefloors» de la capitale se situent aux Almadies. N’est-ce pas là qu’on trouve Le , Nirvana Night Club, , le Vip club (ex-Diamond, un Club privé), etc. Toutes ces boîtes se trouvent l’une à côté de l’autre et se font presque face sur la route, à l’entrée des Almadies. Il y a aussi le Casino du Cap-Vert très fréquenté du reste, à l’autre bout de Vegas Dakarois, en direction de l’aéroport. Mais plus bas, il y a le (ex-Koche-Bi), Le , , Le Papayer Night, Le Président Night Club, le Why Not (ex-Jet-Set), Top 10, entre autres.
On note aussi que cette forte concentration de boîtes donne lieu à une sélection naturelle, car certains clubs ont fini par fermer leurs portes, victimes de la concurrence. Aussi, concernant toujours ces clubs des Almadies, il est à relever que des endroits pour siroter un cocktail, écouter de la bonne musique, s’éclater sur des pistes de danse, entre amis ou en famille. Et dans ce registre des composantes qui font le charme de ce Las Vegas sénégalais, on peut citer sur la Route de la Pointe des Almadies, , , , le Blue Note, qui se trouve juste après Le Nirvana, J’go, Viaroma, Le Mety’s, Le Dizzy Bar Jazz, Le Face 2 face, le Dizzy Gillepsie Bar. Et la liste est loin d’être exhaustive.

…Mais fait face à la concurrence des resto-bars du Point E
Mais si les coins chauds de ce Vegas dakarois garde la cote, c’est bien parce qu’ils proposent un plus qui fait que les amateurs de sensations fortes s’y retrouvent pour passer du bon temps. Car ce Vegas fait en réalité face à la concurrence du Point E et de ces resto bars qui distillent aussi de la joie. Plus faciles d’accès, contrairement aux Almadies qui sont un peu plus éloignés et plus excentrés par rapport à la ville, les bons coins du Point E ont, en effet, su se mettre à la page. Situés à un jet de pierres de l’avenue Cheikh Anta Diop de Dakar, il offre une pléthore de bars- restaurants qui concurrence rudement les clubs des Almadies. Car offrant un programme presque identique. Mais ici, c’est surtout de la musique acoustique, du reggae, du rap, du folk, parfois avec un soupçon de mbalax, qui est proposée au visiteur, en plus de mets succulents. Les plus célèbres de ces resto bars ont pour nom Just 4-U, situé en face de la deuxième porte de l’Ucad, le Balajo, qui fait face au centre de transfusion sanguine et Le Must, qui se trouve de l’autre côté, à quelques mètres du carrefour de la Poste de Fann. Ces resto bars offrent des programmes aussi croustillants les uns que les autres, avec les différents artistes qui s’y relaient. Des célébrités de la musique sénégalaise en sont les grands animateurs, à l’image de Pape et Cheikh, Yoro Ndiaye, Omar Pène, Baba Hamady, Moh Dediouf, le Daraa-j Family, Awadi, Souleymane Faye, Coumba Gawlo, Pape Diouf, Metzo Djatah, Fallou Dieng (qui s’est mis au folk), Carlou D, Papa Ndiaye Thiopet, Philip Monteiro, Xalam 2, Missal… Tous ces musiciens et d’autres encore passent dans ces endroits pour des prestations mémorables, devant un public toujours séduit. D’autres bars restaurants, comme le Janneer (ex-Pen’Art), le Vounda Bar, sur la rue Diourbel x Piscine Olympique, sur la terrasse du Goethe-Institut, sont tout aussi prisés et accueillent des prestations d’artistes.




0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email