Jeudi 13 Août, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

People

Youssou Ndour plus fort que Senghor

Single Post
Youssou Ndour plus fort que Senghor

 

Ce texte se veut un brin provocateur. Certains, en s’arrêtant au titre, monteront peut-être sur leurs grands chevaux et crieront à l’outrage. Comment peut-on comparer, diront-ils, l’homme de culture et de lettres qu’est Senghor, premier agrégé de grammaire africain, membre de l’Académie française, père du Sénégal indépendant, qui consacra 30% du budget de l’État à la culture et qui voulut faire du développement pour et par la culture, au chanteur Youssou Ndour, promoteur d’un genre musical, le mbalakh, pour lequel les « puristes » peinent à comprendre la rythmique particulière ? Les faits sont pourtant là, parlants : en termes de rupture, de signifiants symboliques, de retour à soi et de changement de paradigme culturel, Youssou Ndour a fait plus que Senghor.

Nous espérons qu’avec l’argumentaire présenté ci-dessous, il tombera sous les sens pour tous que nul mieux que Youssou Ndour n’est mieux préparé pour diriger un ministère de la culture au Sénégal. Nous espérons, qu’après lecture de ce texte, le « fétichisme des diplômes » autour duquel semble tourner le débat sur la nomination du chanteur, va être relativisé.

Enracinement contre assimilation

Quasiment tous les chercheurs qui ont étudié Léopold Sédar Senghor parlent de lui comme d’un être de contradictions. S’il a été un maître des formules heureuses (« Le Rendez-vous du donner et du recevoir », « la civilisation de l’universel », etc.), il s’est également fait remarquer par des actes et des déclarations controversés.  Son ancien conseiller et ami Jean Rous disait d’ailleurs de lui que, suivant l’option prise, on peut le critiquer ou le louer. Le fils de Gnilane et de Diogoye Basile était en effet celui qui, d’un côté, pouvait être un fervent défenseur des langues nationales, oeuvrant même ardemment pour leur codification, mais qui, de l’autre, tenait fermement à la langue française, laquelle apparaissait à ses yeux, comme celle qui exprime le mieux la « syntaxe de la raison » et qui, fait remarquable pour lui, est une « langue de gentillesse et d’honnêteté, une langue de clarté et de rigueur ».  

Ses épanchements amoureux envers cette langue ont été si intenses qu’il n’hésitait pas à donner, in situ, des leçons de grammaire à des ministres de la République ou à de simples commis de l’État. De même, il a fortement contribué à la naissance de la francophonie en concevant une politique de la langue française dans le monde.

Sa conception de l’éducation est également discutée. Alors que l’école a été le principal moyen de diffusion de « l’œuvre civilisatrice » de la France parmi les colonisés, Senghor a maintenu l’orientation française des programmes scolaires, même si un contenu africain, sénégalais, devait y être promu. Le fait notoire était qu’entre les programmes scolaires sénégalais et français, il n’y avait guère de différence. L’helléniste invétéré qu’il était, peu friand de technologie, ne pouvait souffrir l’absence des classiques de l’antiquité grecque : « Je n’avais que mépris moi helléniste inconditionnel pour les techniciens et autres matheux ». À cela s’ajoute le fait qu’en contexte senghorien, les œuvres de bon nombre d’auteurs occidentaux devaient avoir une place de choix dans les bibliothèques. Ne pas s’imprégner de la pensée du père Teilhard de Chardin, de Maurice Blondel ou encore de Léon Bourdel, pouvait être perçu comme un crime contre l’étiquette et une marque d’inculture. Senghor a été en ce sens le continuateur d’un système d’acculturation aux dommages multiples et profonds. Le zèle mis d’ailleurs à transmettre la culture occidentale a conduit certains auteurs à parler de lui comme d’un « dictateur culturel » (Arthur Conte, Les dictateurs du XXe siècle, Robert Laffont, 1992).

Si pour lui, il fallait plonger aux racines de la race noire et y bâtir une culture, il ne fallait pas renier complètement la politique d’assimilation qui se donnait pourtant comme mission de faire des indigènes des Français à part entière. « Tout n’était pas mauvais, reconnaissait-il, dans cette politique [de l’assimilation] ».

Il en est autrement de Youssou Ndour. Le Roi du mbalakh a véritablement opéré une rupture d’avec une ère d’aliénation musicale. Il fut en effet au Sénégal un temps où faire de la musique rimait avec reprise de sonorités venant d’Occident ou de Cuba. Chanter en français ou en espagnol était la marque du bon vocaliste et du mélomane averti. C’était l’époque où les influences de Tino Rossi, de Monguito « El Unico », d’Abelardo Barroso, de Tito Gòmez, de Johnny Pacheco et autres Benny Moré, se faisaient sentir sur la scène musicale dakaroise. On s’extasiait de la reprise à la perfection par le Star Band ou le Super Star de tubes tels que « La Biciclita », « El Divorcio », « El Manicero », « Los Carreteros » et cette ode à une villageoise de la campagne cubaine, « Sitiera », joué sur un bon air de guajira et qui n’avait rien à envier à l’original de Rafael López.

Bien qu’il ait au début suivi le pas, Youssou Ndour a su emprunter le chemin de vocalistes tels que Mame Cheikh Kounta et Aminata Fall qui ont opté pour les langues nationales. Il a jeté son dévolu sur les sonorités locales, le mbalakh en particulier, qu’il a su porter au summum de l’art musical, réconciliant, d’une certaine façon, une grande partie de la population sénégalaise avec ses propres rythmes traditionnels.

Youssou Ndour incarne ce moment du réel musical sénégalais, travesti par des influences étrangères, où une cassure profonde mais salutaire s’est opérée, libérant l’énergie créatrice pendant longtemps inhibée qui permit de remettre au goût du jour les sonorités du terroir. Il est donc en un certain sens un anti-Senghor. Si ce dernier a trouvé des bienfaits dans l’assimilation culturelle, la prise de conscience musicale de L’enfant de la Médina a permis de réveiller beaucoup d’artistes de leur sommeil mimétique musical. Youssou Ndour a opéré une sorte de « renversement copernicien » dans la musique et a montré qu’il était possible, après avoir contribué à son enracinement, à faire aimer le rythme ternaire du mbalakh dans un monde dominé par les rythmes binaires. Il a donc, d’une certaine manière, réussi à mettre en pratique ce qui n’était que simple formule chez Senghor : « Enracinement et ouverture ».

Youssou Ndour y est pour beaucoup si aujourd’hui en milieu anglosaxon, on s’extasie devant le Senegalese talking drum, appellation usitée pour désigner le volubile Tama, ou que les sons entraînants du Mbeung-Mbeung retentissent aux quatre coins du globe. Si aujourd’hui la sauce du mbalakh s’assortit sans heurt avec les préparations musicales étrangères au point que l’on parle de Zouk-Mblakh, de Salsa-Mblakh, de Rap-Mblakh, de Rock-Mbalakh, etc., c’est que sa cuisson musicale à base d’ingrédients locaux a été bien réussie.

Cuisine sénégalaise contre cuisine alsacienne

En donnant à lire l’ouvrage, La cuisine de ma mère (Éditions Minerve, 2004), un récit dans lequel il livre les recettes savoureuses de sa mère Sokhna Mboup, Youssou Ndour amène les lecteurs à apprécier le savoir-faire culinaire d’une bonne frange des Sénégalais : mafé, yassa poulet, thieboudieune, thiacri, accras, etc. Tout ou presque y est donné. Par ce compte rendu anecdotique, Youssou Ndour a contribué de façon magistrale à la promotion de l’art culinaire sénégalais, partie intégrante de la culture du pays. Les symboles étant importants dans le domaine culturel, son message aura été clair : la cuisine sénégalaise n’a rien à envier aux autres pratiques culinaires.

Senghor, c’est un secret de polichinelle, avait un cuisinier alsacien. Quel message le père de la nation sénégalaise a-t-il voulu envoyer à son peuple en recourant aux services d’un cuisinier français? Que le cassoulet, la choucroute alsacienne, la bouillabaisse, etc., sont meilleurs que les plats constitutifs du menu culinaire sénégalais ? Peut-être pas. Mais le fait est qu’en termes de promotion et surtout de rupture sur le plan culturel, l’enfant de Ndèye Sokhna Mboup l’aura emporté de beaucoup sur le fils de Gnilane Bakhoum.

Dakar contre Verson

Si Senghor a décrit avec un talent inégalé les péripéties de son royaume d’enfance à Joal et les joies de la nature africaine, c’est dans la commune de Verson en France qu’il a passé les vingt dernières années de sa vie. C’est dans cette ville qu’il a, en 1994, inauguré l’Espace Senghor qui abrite la bibliothèque municipale et la salle « Djilor » (du nom de son village natal) où est conservé le « Fonds Senghor », collection d’ouvrages, de discours, de revues, de coupures de journaux, d’objets d'art de l'Afrique de l'Ouest, de fresques et de photos en lien avec lui.

Ce n’est donc pas à Djilor à Joal que l’auteur de « Nuit de Sine » s’est retiré et où se trouve le « Fonds Senghor », mais bien à « Djilor » à Verson!

Senghor peut cependant, en un certain sens, être excusé. C’était un amoureux qui avait déclaré sa flamme à la France : « Seigneur, parmi les nations blanches, place la France à la droite du Père…. ». Il nous a dit pourquoi : «…Car j’ai une faiblesse pour la France. ». On peut seulement regretter qu’en dépit de ce flot de débordements affectifs, les autorités françaises n’aient pas jugé important d’écourter leurs vacances pour assister à ses funérailles.

En culture, les modèles et les symboles sont importants. C’est ce qu’a manifestement compris l’auteur de la chanson « Médina »,  qui a décidé d’investir dans sa ville de naissance, Dakar. Alors qu’il pouvait obtenir le passeport français sur un plateau d’argent et côtoyer les plus grands « requins de studios » à Paris, c’est dans la ville de Dakar que Youssou Ndour a construit son studio musical et où viennent le trouver les meilleurs musiciens et producteurs du monde, contribuant ainsi à l’essor de l’industrie culturelle musicale. C’est également à Dakar qu’il a bâti son empire médiatique. En procédant de la sorte, il promeut la réussite locale et sert de référence à des millions de jeunes Sénégalais et Africains.

Pour un renouveau culturel. Message à Youssou Ndour

Cher You,

En vous confiant les rênes de la culture au Sénégal, le président Macky Sall vous a attribué une mission difficile, mais nous savons, d’après tout ce qui précède, que vous saurez dignement relever le défi. Permettez-nous de vous divulguer, humblement, la teneur des réflexions qui nous préoccupent depuis quelque temps.

Pour nous, cher You, le culturel précède l'économique. L’être humain doit d’abord être présent, réconcilié avec lui-même avant de penser à se vêtir et d’oeuvrer pour sa subsistance.

Le problème fondamental du Sénégal et de beaucoup de pays africains, n'est pas économique, il est d'abord ontologique. Notre être est sclérosé. Trop de fractures l'ont affaibli. C'est pourquoi, malgré tous les efforts consentis par les gouvernements précédents, il nous semble si difficile, encore aujourd'hui, de "coiffer cet être qui n'est pas là", pour reprendre une expression de feu le professeur Joseph Ki-Zerbo. Un énorme travail de fond, de retour à soi, doit être mené. À défaut de quoi, nous serons comme les Danaïdes, condamnés à remplir éternellement une jarre sans fond.

Un homme nouveau tout transformé par la "piqûre" d’une culture ragaillardie, puisée dans notre plus profond, doit surgir, qui saura mettre à exécution tout programme économique pour le bénéfice du pays. Bala nga naan naam nefa, dit le proverbe wolof. Oui, ne peut agir efficacement que celui qui est d’abord réconcilié avec lui-même.

Pour qu'il y ait un « Boom Izanagi » (du nom de la forte croissance du Japon des années 60) à la sénégalaise, il faut d'abord qu'il y ait un « Sakoku », cette introspection dans l’isolement qui permet la solidification et la réconciliation avec soi puis l'ouverture vers ce qui se fait de mieux à l'extérieur. Est prêt pour le décollage économique celui qui l’est déjà culturellement.

Voyez-vous cher You, la culture que nous appelons de nos vœux, ne se limite pas aux beaux-arts, à la musique, au théâtre, etc. C’est la culture comme essence de l’homme. Comprise comme cela, tous les ministères participent, d’une certaine manière, à l’effort de culture.

La culture, c’est ce qui fera de nous des êtres fiers, sans complexe aucun. C’est cet élan qui puise le meilleur du tréfonds de notre être et qui nous pousse à aller de l’avant, à passer de réalisations en réalisations.

N'est-ce pas d’ailleurs cela, la meilleure définition du slogan de campagne du président Macky Sall : "Yoonu Yokute" (« Le chemin pour aller de l'avant »). Mais ce chemin, c'est nous-mêmes qui devons en définir les contours. Si le cou du lion est devenu épais, a dit un mystique du XIIIe siècle, c'est que le lion s'est bien occupé de son cou. 

Nous avons de bonnes raisons de garder espoir avec vous, cher You, car après les retournements opérés dans les domaines de la musique, des affaires, de l’art culinaire, etc., nous savons que vous saurez mettre à exécution cette énième tâche : être culturellement fort pour être économiquement riche.


liiiiiiiaffaire_de_malade

92 Commentaires

  1. Auteur

    Balo

    En Septembre, 2013 (20:18 PM)
    Uno
    • Auteur

      Visionnaire

      En Septembre, 2013 (15:35 PM)
      senghor na rien foutu à part saouler le monde entier avec ses propos "la negritude"

      le senegal est connu au monde entier grâce à:

      batisseur wade

      youssou ndour

      el'hadji ousseynou diouf

      c'est tout pour le moment
  2. Auteur

    Tourismedanseau

    En Septembre, 2013 (20:22 PM)
    COMME YOU N.D.O.U.R A ECHOUE AU MINISTERE DU TOURISME IL ACTIVE L' OBSERVATEUR POUR CRITIQUER LA POLITIQUE TOURISTIQUE GAMBIENNE. NOUS NE SOMMES PAS DUPE LE TOURISME MARCHE FORT EN GAMBIE TOUS LES TOURS OPERATORS LE SAVENT. NOUS AVONS UNE ATTITUDE MALSAINE AULIEU DE COLLABORER AVEC LA GAMBIE ON CRITIQUE. LES ILES DU CAP VERT ONT COMPRIS QUE LE BON VOISINAGE EST PORTEUR DE SUCCES TOURISTIQUE IL Y A 2 MOIS LEURS HOMMES D; AFFAIRES SONT ALLES EN GAMBIE POUR CREER UN HUB TOURITIQUE AVEC DES COHORTES DE VOYAGEURS QUI RELIENT MADRID, PRAIA BANJUL. JE SUIS TRISTE POUR LE SENEGAL QUE J' AIMME NOTRE PAYS A PERDUE SON AME ON UTILISE LES MEDIA POUR S'ATTAQUER A UN PAN DE L' ECONOMIE DE PAYS VOISIN ALORS TOUS LES JOURS DES VAGUES DE SENEGALAIS IMIGRENT EN GAMBIE POUR CHERCHER DU TRAVAIL. COMBIEN DE GAMBIEN IMMIGRENT A DAKAR POUR CHERCHER DE TRAVAIL RIEN DU TOUT. L'OBSERVATEUR N' EST PAS CREDIBLE SI CE JOURNAL EST SERIEUX POURQUOI NE PAS FAIRE LE BILAN DE LA POLITIQUE TOURISTIQUE DE LEUR PATRON YOU. ARRETER CETTE CAMPAGNE ANTI BANJUL LES SENEGALAIS INTELLIGENTS SAVENT FAIRE LA PART DES CHOSES. ALLER APPRENDRE LA STRATEGIE TOURISTIQUE DE LA GAMBIE IL N' Y PAS DE HONTE ET ARRETONS NOTRE HYPOCRISIE CAR LA GAMBIE PERMET A BEAUCOUP DE SENEGALAIS DE TRAVAILLER ET AIDER LEUR FAMILLE, LA BANDE A YOU SONT DES HYPOC. PAIX ET AMOUR SINCERITE ET HONETTETE INTELECCTION LES BORDELS SONT PARTOUT DANS LE MONDE MEME CHEZ LES ARBES AU SENEGAL LE POURCENTAGE EST SUPERIEURE A LA MOYENNE DES PAYS AFRICAINE...
    • Auteur

      Rikikrikr

      En Septembre, 2013 (20:27 PM)
      youtube.com/watch?v=3bu2v0delxo


      youtube.com/watch?v=3bu2v0delxo


      youtube.com/watch?v=3bu2v0delxo


      youtube.com/watch?v=3bu2v0delxo


      youtube.com/watch?v=3bu2v0delxo
    Auteur

    Manquer Sall

    En Septembre, 2013 (20:22 PM)
    YOU, tu as raison de quitter le gouvernement de MANQUER, pardon MAKY SALL. Ta place est ailleurs, pas dans ce gouvernement d'INcompetents.
    Auteur

    Ndiyam

    En Septembre, 2013 (20:24 PM)
    MACKY, on nous ASSOIFFE mais on ne nus deshonore pas
    • Auteur

      Gollal

      En Septembre, 2013 (20:42 PM)
      you a montre son incompetence -
      il faut comparer ce qui est comparable
      you ni lire, ni ecrire - ca place au thiossane
      mbalakh ne s'arrete qu'a dakar
    • Auteur

      A

      En Septembre, 2013 (01:54 AM)
      "on nous assoiffe mais on ne nous déshonore pas" sa way té gna bagne wakh lolou ndokh sou manqué cabinet di na graw dé.
    Auteur

    Mdr

    En Septembre, 2013 (20:33 PM)
    mdr ndiyam tu ma tué mai ta raison nak . man dé ken dou ma déshonoré depuis ce matin jai envi d'aller au chiotte. mai bagn kou ma yap rek mo waral ma kep ko ba legui.
    Auteur

    John

    En Septembre, 2013 (20:33 PM)
    Quand on compare Youssou Ndour que je respecte a Senghor, c est la preuve que ce pays est foutu a jamais
    • Auteur

      Lebaolbaol

      En Septembre, 2013 (20:38 PM)
      comparer le roi de l'ecole buissonnière et senghor c'est quand meme insulter toute l'afrique.
    • Auteur

      Max

      En Septembre, 2013 (01:36 AM)
      senghor a vendu ce beau pays il était le valet de ces blanc, qui ne se soucie guère du développement de notre pays, le meilleur allié était senghor, si sénégal est devenu un pays de thiakhagoune et autre il a sa part de responsabilité, ne prenait senghor pour un saint
    Auteur

    Dlamini

    En Septembre, 2013 (20:37 PM)
    c'est du rechauffe (avec quelques rajouts, je pense) mais c'est tout aussi bon qu'au premier jour.
    Auteur

    Max

    En Septembre, 2013 (20:38 PM)
    Ques que senghor a fait pour le pays rien.au moyen you a fait quel chose :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :sn:  :sn:  :sn:  :haha:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    • Auteur

      Sambidou

      En Septembre, 2013 (21:20 PM)
      quand meme les gars senghor a fait de grandes choses meme si vous les ignorez par ignorance ignoble
    Auteur

    Je Pense

    En Septembre, 2013 (20:39 PM)
    C'est dommage, votre texte est en retard d'un an. You n'est plus ministre de la culture. Et puis j'aime pas cette comparaison entre You et ZENG. Respect pour le père de la NATION qui a réussi ce qu'aucun africain n'a réy=ussi en son temps: Nous préserver des calamités ethniques ou autres fléaux. Il était assimilé d'accord mais qui n'est pas assimilé? Aujourd'hui on voit beaucoup de sénégalais assimilés arabes? Walla? En inventant le mbalax, Youssou a certes lui aussi contribué à faire connaître le Sénégal mais en même temps il a tué la musique au Sénégal car le mbalax ne dépasse pas nos frontières car n'étant régi par aucune loi de la musique. You a été apprécié dans le monde par ce qu'il a lui même appelé la world music mais certainement pas par le mbalax. Ses succès internationaux ne comportent pas ou peu de mbalax. You est aussi assimilé que Senghor et s'il a investi au Sénégal c'est parce qu'il a trouvé un environnement qui le lui a permis. Mais s'il avait commencé sa musique dans un pays en proie à la dictature ou à la guerre inter-ethnique ou inter-religieuse il n'en serait pas là. Cessons de diaboliser Senghor et essayons de voir en lui quelqu'un qui a construit un état fort. C'est mieux je pense.
    Auteur

    Ish

    En Septembre, 2013 (20:39 PM)
    cheuteuteuteuteu , putain ki a lu ce texte du debut a la fin???.

    ayez pitiez de nos yeux way.

    merde ca devient de la torturation a la fin
    Auteur

    Ali

    En Septembre, 2013 (20:44 PM)
    Excellente analyse....je suis tout a fait d'accord avec votre approche... YOU constitue une lumiere pour le peuple Senegalais on ne s'en pas encore compte....Il faut tout simplement commencer a batir sur les bases qu'il a deja poser... Il faut aller de l'avant il faut pousser notre imagination a sa limite pour atteindre notre potentiel...Nous sommes tous egaux devant le Seigneur il faut tout simplement que l'homme noire soit conscient de cela...Etre pauvre ne veut pas dire inferieur....belle contribution...

    Auteur

    Gollal

    En Septembre, 2013 (20:45 PM)
    Le Senegal recule -- Comparer SENG a YOU -- o popopo po po mon frere
    Auteur

    Titen

    En Septembre, 2013 (20:45 PM)
    meme pas la peine de lire tout l'article !!!! juste une provocation pour attirer l'attention . yabate guen torop !!!
    Auteur

    Domou Rewmi

    En Septembre, 2013 (20:46 PM)
    senghor toubab bou gnoul mo tardel senegal on devrai suivre le raisonnement de cheikh anta diop et consorts et l'afrique aurait decolle aucun occidenteau veut ou va developper l'afrique. big up you
    • Auteur

      Lolz

      En Septembre, 2013 (02:21 AM)
      saway wakh nga lepp, cheikh anta diop cest notre vrai heros national!!
      si seulement il fut president, mais nous autres africains nous ne choisissons que ceux que la france nous propose.
    Auteur

    Mane Moussa Simbandi Brassou

    En Septembre, 2013 (20:49 PM)
    Quelle indécence, même si le titre est provocateur! Je dénie à quiconque de comparer la culture du Président SENGHOR à cette rythmique, lequel je l'avoue me fait danser. Enfin, l'auteur, par son argumentaire, dévoile et nous rassure sur l'inconscience et l'ignorance d'un nombre important de nos concitoyens. L'éducation, la nôtre et surtout celle du Président SENGHOR ne trouve pas de comparaison à celle de YOUSSOU N'DOUR qui insultait sur tous les toits le Président WADE que M. Léopold SEDAR SENGHOR appelait, Laye N'diombor et surtout que cette appellation n'est pas péjorative. Youssou a financé en sonorisation des aventuriers incendiaires pour détruire notre démocratie, notre pays, ce cher Sénégal. La communication comme arme de diriger un pays par l'extérieur est une insulte. Quelles capacités intellectuelles a Youssou N'DOUR pour diriger, concevoir, réaliser un programme de développement? Quels termes en langues étrangères de travail connait Youssou pour conclure des contrats, signer des conventions, prendre des décisions adéquates pour le développement du Sénégal? De grâce, limitons nos fantasmes à cette musique qui représente le Sénégal pour sa danse, son folklore et rien de plus. Respectons nos savants, intellectuels, experts dans leur domaine et ne rabaissons pas nos niveaux en comparant des hommes de métiers comme griots pour limiter notre civilisation au tam-tam et la danse. Vive le Président SENGHOR et ses écrits qui resteront pour la postérité et non le son de la musique de YOUSSOU. Vous voulez que nos épreuves de concours ou d'examens se portent sur la musique de YOUSSOU? Quelle idiotie pour ceux qui reçoivent des commissions pour publier de telles âneries? Quel peuple d'ignorants voulons-nous être dans dix ans?
    • Auteur

      Mane Moussa Va Y Molo

      En Septembre, 2013 (01:52 AM)
      moussa mané , j'allais juste me contenté de lire les commentaires sans réagir ,mais je ne pouvais m'empéché de vous ramené à la raison oui à la raison, pour vous dire ceci , si vous avais de l'admiration pour abdoulaye wade ancien président panafricain reconnu par tous , ne renier pas à youssou ndour cette admiration à la personne de wade , la politique étant ce qu' elle est , les alliés d'aujourd-huis peuvent devenir ,les adversaires de demain, Évitons surtout les jugement extrêmes à l'écart des hommes qui agissent , seul ceux qui agissent peuvent commettre des erreurs dans leurs actions .abdoulaye wade ne dira jamais de mal de youssou ndour qui est une fierté national et mondialement connu et a fait connaitre le sénégal à d'autre ,et le président wade un grand t'homme politique , qui a toujours travaillé pour mettre l’afrique au top des grandes nation , il a beaucoup fait ,mais avoir un youssou avec lui aurait été plus utile que le fait que macky ait youssou sans savoir quoi en faire .

      youssou je vous souhaite une bonne santé ,continue a jouer un rÔle de mÉdiation et d'union des coeurs,tu n'a jamais été un homme qui prône la violence tu es le trait d'union des sÉnÉgalaise tu ferais gagné toute personne que les sénégalais veulent à leur tête et tu démettrais toute personne que les sénégalais ne souhaite plus pour les dirigé , le troisiÈme mandat été le mandat de trop. c'est jusque pour la république.
    • Auteur

      Mane Moussa Simbandi Brassou

      En Septembre, 2013 (11:32 AM)
      non, je ne fais pas une admiration béate au président wade puisque je suis réservé sur certains de ses actes en extérieur et plus particulièrement sur la libye. cependant, comparaître youssou au président senghor est une tentative, une tactique sournoise de corruption des esprits à petites doses jusqu'à le faire admettre par le plus grand nombre de sénégalais. oui, nous avons le droit comme les occidentaux de construire des mythes autour de nos hommes noirs pour que la postérité les prennent pour modèles. cependant, il est éminemment suicidaire de détruire un mythe déjà existant par comparaison à un autre que l'on veuille créer. je conçois et admets que l'on s'invente un mythe en youssou mais pas au détriment comparatif de celui qui existe. si nous nous adonnons à de telles pratiques, il ne nous restera plus rien du tout. d'ailleurs, c'est cette même attitude déployée contre le président wade que je conteste et combats tous les jours. rien ne vous empêche de créer des mythes de grandeur sur macky, yousou, dansokho, niasse, tanor, sur tout le politburo, je veux dire, mais à vouloir détruire les mythes qui existent me fends le cœur. je constate que les noirs sont experts en cette matière; en exemple, dans cette maladie de m. nelson mandela, ses propres parents ont entamé à étaler sa vie privée sans se rendre compte qu'ils affaiblissent ou détruisent un mythe mondial adulé par tous les peuples du monde. alors, sachez qu'en agissant comme les autres peuples matures, nous ne faisons que renforcer le respect des autres vis à vis de nous. si vous comparaissiez youssou à thione seck, omar pene et consorts je veux bien et vous ne trouverez aucun commentaire de ma part. d'ailleurs, je n'écris jamais sur la personne de youssou en tant qu'entrepreneur, artiste et vulgarisateur de notre musique ou même occupant un poste politique. par contre, que ce soit youssou ou quelqu'un d'autre, construisons d'autres mythes sans nous attaquer à ceux qui existent car je crois fermement que tout peuple a droit à une référence qu'il traduit en référence.
    • Auteur

      Bien Dit

      En Septembre, 2013 (01:15 AM)
      je suis satisfait de votre réponse et je partage votre conception des choses , je suis ahuri de constaté que les personnes que wade à surtout promu ,que ce soit idy et macky ont été ceux qui ont brandi le flambeau pour attaqué ce père qui les avait tant donné sans faire allusion à ses propres enfant et c'est ses enfant qu'il ont ciblé pour l'atteindre ou essayé de l'atteindre.

      j'aurais souhaité à macky plus de gradeur s'il avait dés sont election tenté d'approché wade pour ses conseil et sont expérience mais il est passé outre, dommage pour lui.
    Auteur

    Merci Jepense

    En Septembre, 2013 (20:57 PM)
    J'ai un ami qui me disait ceci: Les sénégalais ont eu des leaders meilleurs que les européens et autres américains (penseurs, hommes politiques, culturels et autres). Mais tu sais ce qui nous différencie de ces peuples. ILS construisent des légendes indestructibles pour leurs leaders afin d'en faire des références pour servir de modèles à leur jeunes générations. Cet ami continue en disant au lieu d'affirmer que LAT DIOR a été tué à la bataille de Dékheulé seulement, on devait édulcorer son histoire pour en faire une comme celle de NAPOLEON BONAPARTE. Qui nous démentira? Personne et cela ravivera le sentiment de fierté nationale et d'appartenance à ce pays. Ils en va de même pour tous les leaders de ce pays. Le Sénégal n'a réussi cela qu'avec l'île de Gorée que nous avons réussi à ériger en carrefour incontournable pendant la traite négrière. Ce qui est fait est fait et le monde entier l'accepte ainsi. Vrai ou pas nous n'en tirons que des bénéfices. Rester ici à vouloir coute que coute faire de Senghor un anti modèle qui a vendu son peuple me semble vain et méchant car que nous le voulions ou non cet homme est inscrit à jamais dans notre histoire et son nom est lié à celui du Sénégal à jamais. Donc moi autant j'ai accepté que Gorée soit la place principale de déportation des esclaves de l'afrique vers l'amérique, autant j'adopte cette théorie du verre à moitié plein en voyant en Senghor un homme hors du commun et que j'adule car ayant fait du sénégal UNE NATION.
    Auteur

    Ibture

    En Septembre, 2013 (20:57 PM)
    pour moi youssou ce une etoil qui brille au ciel.le bon dieu laime.cet personne et plus fort que nous tous .je vous demande de lu donne la paix.sachez de quoi lu dire sinon ,sa va mal tombe sur vous.
    Auteur

    Dj. S.

    En Septembre, 2013 (20:58 PM)
    ... C COMME L'AUTRE QUI DISAIT ..."si M. SALL a son parti politique au SENEGAL... c qu'il y a problème..."



    .... :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun: 
    Auteur

    Maristes

    En Septembre, 2013 (20:59 PM)
    Il est vraiment agréable d avoir son groupe de presse si non va jusqu a comparer youssou et Senghor . Yayoudial , qu est ce tu attends pour créer ton groupe de presse et tu choisiras ta comparaison

    Merci :down: 
    Auteur

    Djolof

    En Septembre, 2013 (21:00 PM)
    de façon tu es et reste une fierte pour l' afrique et le senegal en particulier. les chiens weuw weuw et ta caravane continuera a avançer toujours plus plus haut

    gainde nga ba sanguo souf yal na yague
    Auteur

    Diomji

    En Septembre, 2013 (21:10 PM)
    Senghor na fait k retarde le senegal culturellement nous fait apprendre une langue ki n pas senegalese et nous la fait aimee plus k le diola ou lpular ou lwolof lemanding le soninke toutes ces belles langues. Sont minimisees par les senegalais eux meme sous laresponssabilite de segh. Reveillez. Vous,.......
    Auteur

    Waynd

    En Septembre, 2013 (21:15 PM)
    comparez youssou ndour et senghor!?! alors là j'hallucine!! :sad: 
    Auteur

    Lune

    En Septembre, 2013 (21:18 PM)
    Youssou NDOUR: Un trés grand érudit et un trés trés grand diplômé: Certificat de scolarité de la classe du CM1 !!! Cheuteuteu ki moy GANDEU.Les gars,vous faites l'apologie de illéttrisme
    Auteur

    Jsenegal

    En Septembre, 2013 (21:25 PM)
    GRAND MERCI NOTRE YOU NATIONAL LE PATRIOTE, LE COMBATTANT, LE ONE MADE MAN. VIVE LE SENEGAL NEW LOOK DIRIGE PAR LE JEUNE PRESIDENT SCIENTIFIQUE ASSISTANT DE DAMES TRES COMPETENTES DE CLASSE EXCEPTIONNELLE
    Auteur

    Deugg Gui

    En Septembre, 2013 (21:27 PM)
    La partie consacrée à Senghor est on ne peut plus correcte et démontre que "notre Père de la Nation", c'est l'archétype même du "Vieux nègre et la médaille".
    Auteur

    Quoi?

    En Septembre, 2013 (21:28 PM)
    Le Sénégal est très mal barré. Comparer YOUSSOU NDOUR à SENGHOR !!!!! J'espère que c'est une farce. Bon je m'arrête là sinon je vais avoir une crise cardiaque. J'ai mal pour le Sénégal. Billahi j'ai mal. C'est fini djoulli toubab!!!! En plus j'ai comme l'impression en lisant le texte que l'auteur s'adresse parle à Youssou ndour nouveau ministre de la culture. Non on a atteint le point zéro.
    Auteur

    Diop

    En Septembre, 2013 (21:35 PM)
    YOUSSOU NDOUR , tu es le meilleur , continu a avancé tu resteras notre fierté à jamais !
    Auteur

    Rachel Maddow

    En Septembre, 2013 (21:40 PM)
    Ce texte a ete deja publie ici non??
    Auteur

    Paul

    En Septembre, 2013 (21:44 PM)
    Je suis en france, je lisais cet article avec des amis français, mais ils disent qu'ils déçue, comment les sénégalais peuvent comparaitre SENGHOR à YOU. PUTAIN DU N'IMPORTE QUOI
    Auteur

    Petitcon

    En Septembre, 2013 (22:19 PM)
    A Paul.C'est normal que tes amis français ne soient pas contents.On s'en fiche justement.Le problème,c'est ce qu'en pensent les sénégalais.
    Auteur

    Rootsman

    En Septembre, 2013 (22:19 PM)
    Ce Khadim ndiaye la ne travaille que pour le compte de Youkhou ndour. Il doit etre bien paye pour oser de tels fantasmes. Youkhou ndour fait pati des plus grands "make believe" ou faux de ce monde. Et a force de le cloner de cette facon, il devient de plus en plus ridicule.
    Auteur

    Chretien

    En Septembre, 2013 (22:22 PM)
    l'auteur du texte ecrit et sans doute parle bien la Francaise, merci a Senghor. Quant on entend les ministres de la republique parler Francais, et lit ce que les journalistes ecrivent, il y a de quoi donner des lecons a ces compatriotes qui ne savent ni parler, ni ecrire. Youssou est un produit de la negritude de Senghor, et represente tout ce que Senghor pouvait esperer de sa politique culturelle. Applaudissons les tous.
    Auteur

    Usa

    En Septembre, 2013 (22:24 PM)
    Lepa reuye Thi yeine..le monde change et les hommes changent..ne croyez pas que seuls les anciens peuvent doivent etre les meilleurs; le prophete Mohamed EST apparu etre le dernier venu mais les doues de raison savent qu,il EST le meilleur
    Auteur

    Ibou Ngaté

    En Septembre, 2013 (22:27 PM)
    Je m'en prends à ce journaliste qui prend les sénégalais pour des damnés, avec l'audace de s'essayer à une comparaison entre Senghor et Youssou Ndour. Senghor est un homme universellement reconnu comme étant l'un des dignes d'Afrique qui ont hissé la culture nègre à une dimension jamais égalée. Cet homme est un intellectuel bien taillé, qui a su honorer les habits que lui ont fait porter les université et académie françaises. IL a su montrer ce dont il était capable, en devenant le 1er sénégalais a avoir bâti un Etat et fait concevoir une république dans tous les segments de notre diversité sénégalaise. Il n'y a pas photo donc entre notre cher You national et le professeur agrégé Léopold S Senghor...!!!!
    Auteur

    @ibou

    En Septembre, 2013 (22:47 PM)
    MERCI IBOU NGATTé
    Auteur

    Le Claire

    En Septembre, 2013 (23:21 PM)
    Monsieur le journaliste, vous pouvez bien faire l'eloge de Youssouf N'dour mais de la a le comparer a Senghor et meme affirmer qu'il aurait fait mieux que lui, c'est une veritable insulte a la culture. Avant tout pour la lecture des oeuvre de Senghor, il fadrait que vous les remettiez dans leur context. A l'epoque de Senghor, le blanc pensait que le noire n'etait pas capable d'intellection donc toutes oeuvres de Senghor et ses amis( Aime cesaire, Leon G Damas) avait pour but de prouver que ce que Descartes a dit " LA RAISON est la chose du monde la mieux partagee". Pour meme prouver encore cela Senghor disait tentot " j'enseigne le francais aux petits blanc"

    Encore faut il que vous relisiez Senghor car a vous lire, vous ne l'avez pas compris car tout senghorien averti sait que quand Senghor disait " la raison est hellene l'emotion est negre" c'etait c'etait une reaction poste guerre mondiale. Et donc Senghor voulait faire savoir de manniere ironique que c'est parce que les Europeens n'etaient pas des etres d'emotion comme les africains, ils se sont entretues. Conclusion: La raison n'a pas ete raisonnable comme on le croyait.
    Auteur

    Juniors

    En Septembre, 2013 (23:43 PM)
    MAIS, C'EST QUOI CE DELIRE? ON FUMES DES JOINTS ICI OU QUOI? COMMENT ON PEUT LES COMPARER? LE SEUL EXEMPLE QUE JE VOUS DONNE EST QUE YOU ET D'AUTRES MUSICIENS ONT VENDU NOTRE CULTURE AU DIABLE!!!! JE M'EXPLIQUE: NOTRE CULTURE A TOUJOURS VOULU PAR PUDEUR LE LINGE DE CORPS DE LA FEMME SENEGALAISE NE SOIT EXHIBE EN PUBLIC. POUR PREUVE, ON LES METTAIT JAMAIS DEHORS MEME APRES LEUR LAVAGE. MAIS YOU ET CIE L'ONT FOULE DU PIED EN LES MONTRANT SUR SCENE ET DANS DES CLIPS. ET MAINTENANT LE MONDE ENTIER PENSE QUE NOUS AVONS UNE CULTURE VULGAIRE... A L'ECOLE DE LA CULTURE YOU EST LE DERNIER DE LA CLASSE...... SENGHOR, LE MAJOR....
    Auteur

    Article

    En Septembre, 2013 (00:39 AM)
    je crois que l' auteur ou les auteur ne savent pas ce que veut dire comparer ,si ce n'est pas le cas alors Engleterre et pomme de terre ne font qu'un wala?  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    Auteur

    Realité

    En Septembre, 2013 (00:41 AM)
     :tala-sylla:  non ki binde lii dagneko wara douma bamou nék nite :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    Auteur

    M Sall

    En Septembre, 2013 (00:42 AM)
    Bonjour je voudrais faire un petit rectificatif.

    Le paragraphe consacré à la cuisine de Senghor est faux, me semble t-il. Je connaissais le cuisinier de Senghor, c'était un sénégalais, un sérère très bon teint, qui allait en mission avec lui partout dans le monde (plus de 90 pays en moins de vingt ans). Il était toujours présent à ses côtés et lui servait de la nourriture africaine en général ou sénégalaise en particulier. Après le départ de Senghor, ce cuisinier nommé Diouf s'était installé à Lille dans le Nord de la France où il avait ouvert un très bon restaurant sénégalais. Tous les sénégalais de Lille le connaissaient.



    Quant aux références littéraires occidentales de Senghor, c'était de la création littéraire, c'est tout! Et d'ailleurs si on mettait tout sur les plateaux de la balance, je ne suis pas sûr que ces références là l'emporteraient sur les références africaines ( Quel sacrilège! - soit dit en passant, car il sera à jamais impossible de quantifier une sensibilité artistique. Cependant disons que c'est une image employée à dessein et destinée à servir l'expression spontanée, immédiate). Alors pourquoi est-on si injuste à l'égard de cet homme qui a lutté avec les ressources de son époque et qui au soir de sa vie et a demandé à être humblement enterré au bord de l'Atlantique, dans son pays natal ? Je pense qu'on n'est pas toujours de bonne foi, en ce qui le concerne malheureusement. Moi il m'arrive de le lire encore maintenant et je trouve qu'il est tout simplement un génial écrivain doté d'une âme incandescente profondément enracinée dans les vibrations de la terre sénégalo-malienne. M SALL
    Auteur

    Momo

    En Septembre, 2013 (00:46 AM)
    oh arretons avec cette prostitution intellectuelle il faut comparer deux choses comparables.en bas ces esclaves qui vendent leurs plumes pour la gloire d'une personne.
    Auteur

    Diop

    En Septembre, 2013 (02:20 AM)
    Khadim un nullard qui a fait travail plus de 500 senegalais .senghor qui a mit le Senegal a genou just a maiintanant

    You un self man qui a reussir partout vous emmerde avec votre interlectuelle de merde :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :dedet:  :dedet:  :sn:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    Auteur

    Abit

    En Septembre, 2013 (02:28 AM)
    you plus fort que senghor, abdou diouf, ablaye wade, macky , cheikh anta , obama, einstein, name them !!!

    bande de cons !!!! tu as beau besoin de son argent , certes , mais ne nous y melez pas avec tes conneries.

    Auteur

    Zzzz...

    En Septembre, 2013 (02:57 AM)
    C'est comme comparer le singe à l'homme !

    Mais comme tous les moyens sont bons pour se faire remarquer ...

    Tout de meme triste !!!  :sad: 
    Auteur

    Yessssss

    En Septembre, 2013 (03:03 AM)
    FOUTEZ LUI LA PAIX A YOU . KOU NEK AK LI LA YALLAH MEY ..........IL (YOU) CONTINUE DE FAIRE VIVRE DES FAMILLES HONNETEMENT, LIGUEY REK LEY DEF TE BEUGUEU SENEGAL......KOU WEDI LOLOU , DA NGA GNEME YALLAH..
    Auteur

    Pai

    En Septembre, 2013 (04:15 AM)
    Tout ce que j'aurais a dire est que presentant Senghor comme premier "Agregee " d'une langue etrangere au Senegal est le symbole meme de notre acculturation et de nos probleme..

    Et, tous ceux qui ont ecrit en arabe avant Senghor,qu'est ce qu'on en fait? Les Cheickh Ahmadou Bamba, Ahmadou Mocktar Sakho, El omar,Cheickh Alioune thaim,ou bien meme Cheikh Moussa Ka qui a si bien su manipuler l'arabe pour exprimer le wolof?
    Auteur

    Fof

    En Septembre, 2013 (04:34 AM)
    Je préfère yousou que Senghor.Senghor il à rien fait pour Sénégal a par des discours.nous on a pas besoin de grammaire français au Sénégal.ce que on veut ce du travail et des infrastructures pour les sénégalais mais pas développé la langue Colón
    Auteur

    Fma

    En Septembre, 2013 (07:52 AM)
    comparer a you a senghor......ca se voit qu il y a pas de journalistes au senegal.....mais des createurs de faits divers pauvre pays
    Auteur

    Axmad Vinvent Diakhate

    En Septembre, 2013 (08:03 AM)
    Je commence par invoquer Allàh, Le Très Miséricordieux, Le Miséricordieux.



    BAS LES MASQUES À NDUMBELÀN !



    Pour des raisons évidentes, je passe outre le contenu de ce torchon insipide dont j’exhorte l’auteur à lire les lignes qui vont suivre. Puisse-t-elles lui ouvrir les yeux à jamais !



    Après avoir avoir été artisan de ce régime défait, Macky dirige un pays où tout tourne autour de l’argent et de la luxure avec leurs corollaires : corruption, viols, pédophilie, mariages d’homosexuels, attentats à la pudeur, prostitution, chantage, népotisme, trahison, règlements de comptes, meurtres, liquidations politiques, menaces, vengeance, banalisation et recours systématique de la violence, tripatouillage de la Constitution, manipulations de l’opinion, etc. Bref, nous avons là tous les ingrédients d’un CHAOS SOCIÉTAL.



    À SUIVRE ‘IN CHA’ ALLÀH

    Auteur

    Axmad Vincent Diakhate

    En Septembre, 2013 (08:06 AM)
    À l’évidence, la nommination de Youssou Ndour, entre autres, au poste de ministre de la Culture et du Tourisme a participé de ce CHAOS SOCIÉTAL-là. Comment en serait-il autrement puisque le peuple sénégalais était amené à choisir entre la peste et le choléra ; en l’occurrence entre Njomboor et Macky.

    Macky a dû choisir entre : gérer le chaos qu’il hérite en feignant de tout changer pour que rien ne change ou bien s’engager avec courage dans la voie du Droit Chemin(Aç-Çiratu l-Mustaqiim) qui mène vers le Salut, quitte à se fâcher avec les initiés et tireurs de ficèles qui sévissent dans l’ombre.



    C’est pour dire queYoussou Ndour, en tant qu’incarnation du chaos sociétal sénégalais, ne saurait être la solution.



    POURQUOI ?



    À SUIVRE ‘IN CHA’ ALLÀH

    Auteur

    Axmad Vincent Diakhate

    En Septembre, 2013 (08:06 AM)
    PARCE QUE …



    Avec sa musique faite avec des instruments illicites (xaràm) Youssou Ndour a participé et continue de l’entretien du chaos socioétal. Donc, ipso facto il fut un allié objectif de Njonboor. Avec sa télé « culturelle », la crétinisation, la lobotimisation des masses et le lavage des cervaux auxquels s’emploient d’autres officines idéologiques (radios, journaux, sites web, etc.) continuent de plus belle. Tout compte fait, c’est Satan qui va se délecter davantage en regardant allègrement ses troupes se renforcer de plus en plus.



    • Combien de personnes se sont-elles éloignées du Droit Chemin(Aç-Çiràtu l-Mustaqiim) et livrées à la débauche avec sa musique ?



    • Combien de personnes ont-elles négligé les adorations (prières, etc.)et privilégié les interdits (dances et comportements obscènes et érotiques) avec sa musique ?



    À SUIVRE ‘IN CHA’ ALLÀH

    Auteur

    Axmad Vincent Diakhate

    En Septembre, 2013 (08:07 AM)


    • A-t-il conscience du nombre de jeunes qui, le prenant comme idole et exemple, vont se mettre à fumer des pétards et à boire de l’alcool comme lui qui a publiquement confessé de le faire?!



    • Dans les années 80, il chantait : « bi l-Làhi xàlis nnxna xamna ci dara, suma ci ammon sàku du ma tere nélaw yày, du ma teré nelaw yày ». Est-ce que les casseroles de " xàlis", à l’instar des principaux hommes politiques sénégalais, qu’il traîne au détriment des nécessiteux l’empêchent de dormir ou pas, lui qui prétend défendre leur honneur et leur dignité ?



    À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH

    Auteur

    Axmad Vincent Diakhate

    En Septembre, 2013 (08:08 AM)
    Dans leur marche accélérée et diabolique vers LE NOUVEL ORDRE MONDIAL (N.O.M. / N.W.O.), les Illuminati ont besoin de « young leaders », d’icones et de personnalités acquis à la cause mondialiste comme Youssou NDour, Penda Mbow, Alioune Tine ,entre autres.



    Dès lors, on comprend pourquoi il a été fait Docteur Honoris Causa par l’université de Yale . C’est très étrange quand sait que cette Université qui est censée enseigner le droit abrite l'ordre secret de "Skull & Bones" (traduction mot à mot : crâne et os). Ses propres membres l'appellent "The Order" (l'ordre), tandis que d’autres l’appellent "Brotherhood of Death" (Fraternité de la mort).

    Des rituels non recommandables, que d’aucuns qualifient de sataniques, sont pratiqués au sein de leur local qui se trouve au sein de cette université.



    À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH

    Auteur

    Axmad Vincent Diakhate

    En Septembre, 2013 (08:09 AM)
    On sait que plusieurs présidents dont George H.W. Bush (1989-1993), Bill Clinton (1993-2001) et George W. Bush (2001-2009) ont y sont issus.[Cf. "Skull & Bones" et "The Two Faces of George Bush"( Les deux faces de George Bush) écrits par Anthony C. Sutton.]





    En outre, le Times Magazine a fait récemment sa « Une » sur Youssou NDour. Bien entendu, cela contribue à le propulser comme un « modèle» à suivre pourle jeunes dont la préoccupation majeure est le lucre et la luxure. Évidemment, celaest loin d’être le Droit Chemin(Aç-Çiràtu l-Mustaqiim)

    En effet, Dieu a dit dans le Coran honoré:



    • [V.110 ; S. n°3] ce qui signifie : «Vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait susciter pour les hommes, vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez en Allàh »





    À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH

    Auteur

    Axmad Vincent Diakhate

    En Septembre, 2013 (08:09 AM)
    Notre maître, le Prophète Muxammad çalla l-Làhu ^alayhi wa sallam qui a dit ce qui signifie :



    • « Jusqu’à quand vous abstiendrez-vous de mettre en garde contre le pervers ? Citez-le par ce qui est en lui afin que les gens s’en écartent ! »







    • « Si tu vois ma Communauté redouter de dire à l’injuste :"Ô injuste ! ", alors s’en est finie pour elle ! »



    • « Celui d’entre vous qui assiste à une chose blâmable, qu’il l’arrête de sa main ; s’il n’en est pas capable, qu’il l’arrête par sa langue ; et s’il n’en est pas capable, qu’il le rejette par son cœur : c’est le minimum qu’exige la Foi en cas d’incapacité ! » Xadiith rapporté par l’Imàm Muslim.



    À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH

    Auteur

    Axmad Vincent Diakhate

    En Septembre, 2013 (08:10 AM)
    • « (( Ordonne le bien et interdis le mal jusqu’à ce que tu aperçoives de la complaisance dans l’avarice, de l’obéissance aux passions, de la prédilection de cette vie d’ici-bas où chacun est satisfait de son avis ! Alors, prends garde et abandonne les sottes gens, car il viendra après vous une période où ceux qui s’attacheront à ce que vous détenez (l’application de la Loi) recevront cinquante (50) récompenses !))



    "Nous avons dit Yà Rasuulu l-Làh, cette récompense sera en comparaison à nous ou à eux ? " Il répondit : ((en comparaison à vous. )) »

    Xadiith rapporté et authentifié de sûr (çaxiix) par At-Tirmidhiyy dans son livre " Al-Jàmi^"





    • « Il y aura parmi ma ‘Ummah (Communauté) des gens qui considéreront le vin, le porc, la soie [pour les hommes] et les instruments de musique (ma^àzif) comme étant licites. » Xadiith rapporté par Al-Bukhàriyy



    À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH

    Auteur

    Axmad Vincent Diakhate

    En Septembre, 2013 (08:10 AM)
    De même, le Prophète Muxammad çalla l-Làhu ^alayhi wa sallam a dit dans une autre version, ce dont le sens est :



    « Des gens de ma ‘Ummah (Communauté) consommeront du vin en lui donnant une autre appellation. Des instruments de musique seront joués devant eux, et des chanteuses [seront également présentes]. Allàh les ensevelira dans le sol et transformera certains d'entre eux en singes et en porcs. » Xadiith rapporté par Ibn Màjah.





    Que dire de plus, si ce n’est que tout un chacun à n’importe quel échelon où il se situe, aura à rendre des comptes sur ses responsabiltés le jour du Jugement dernier.



    À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH



    Auteur

    Axmad Vincent Diakhate

    En Septembre, 2013 (08:11 AM)
    Dans sa chronique du jeudi 24 Juin 2010 , intitulée «Hey You! », Souleymane Jules Diop nous a fait des révélations sur celui qui est un dirigeant(ministre) ce pays :



    (( […] En réalité, une grande partie de cette fortune qu’il prétend posséder provient de financements souscrits au nom des nécessiteux. Avec l’ambitieux projet Jokko, il avait promis à chaque habitant de la Médina un ordinateur. Cela fait dix ans qu’ils attendent. Il est devenu, selon les mots d’un inspecteur du trésor, un spécialiste des faillites douteuses. Il y a eu la Saprom, ensuite Xippi Inc et le label Jololi, financé par le FPE, aujourd’hui Prince Arts, tenu par son frère. Tous ont été déclarés en faillite, abandonnant actif et le passif, alors qu’il y avait à la base des financements de plusieurs centaines de millions de francs. L’idée était de promouvoir la production locale.



    À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH

    Auteur

    Axmad Vincent Diakhate

    En Septembre, 2013 (08:11 AM)
    Mais tous les musiciens qui s’y sont aventurés l’ont amèrement regretté. Même sa musique s’est coupée de ses bases populaires pour devenir de la grosse arnaque. Il sert tantôt de la musique orientale, tantôt du reggae. Les populations qui se ruent sur les bacs pour acheter les titres de leur idole n’ont droit maintenant qu’à du réchauffé. Le « kid » de la Médina n’a plus le temps de s’inspirer.

    Entendons-nous bien, ce n’est pas le musicien talentueux qui est ici en procès, encore moins le patron de presse. C’est l’homme d’affaires sans scrupule et le politicien véreux qu’il est devenu. J’ai été, comme tout le monde, choqué par son abdication et son reniement.



    À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH

    Auteur

    Axmad Vincent Diakhate

    En Septembre, 2013 (08:12 AM)
    J’ai aussi regretté sa vie dilettante, faite de sorties nocturnes et de bagarres avec des reporters photographes. Seuls les intimes savaient que le chanteur de la Médina aimait la fumette et la bibine, jusqu’à ce qu’il avoue lui-même, sans aucune raison apparente, qu’il buvait du champagne « pour fêter ». Je me suis demandé s’il avait conscience de l’impact que ce petit aveu pouvait avoir sur les millions de jeunes qui s’identifient à lui. Quel que soit ce que ses défenseurs aveuglés peuvent prétendre, quelque chose ne va pas chez cet homme.

    Je vais finir sur un dernier point, avec la promesse d’y revenir plus tard. Nous ne pouvons pas faire l’impasse sur les 1,3 millions de dollars dégagés par Benetton pour venir au secours des pauvres.



    À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH

    Auteur

    Axmad Vincent Diakhate

    En Septembre, 2013 (08:15 AM)
    Youssou N’dour a fait le tour du monde pour parler de dignité des africains. C’était un projet test, qui devait s’étendre à d’autres pays africains. A ce jour, les responsables de Benetton, qui avaient cru le chanteur sénégalais sur parole, courent après lui pour savoir quel usage a été fait de leur argent. La plupart des candidats qui avaient déposé un dossier et des frais de 10 000 francs ont perdu leur argent. Le premier directeur a démissionné et le site Internet ne marche plus. S’il utilisait cet argent à d’autres fins, ce serait une escroquerie morale insupportable.



    Quand les responsables de Benetton ont accepté de financer le projet gratuitement, Youssou N’dour leur a dit qu’il l’appellerait Birima, du nom d’un Damel du Cayor. Ils lui ont demandé pourquoi. Il leur a expliqué que Birima était un homme qui tenait toujours parole ! )) Fin de citation de la chronique S. J. D. intitulée «Hey You! ».





    À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH

    Auteur

    Axmad Vincent Diakhate

    En Septembre, 2013 (08:15 AM)
    En définitive, NOUS N'AVONS QUE LES DIRIGEANTS QUE NOUS MÉRITONS !



    Le Messager de Allàh çalla l-Làhu ^alayhi wa sallam a dit parole :

    (( kamà takuunuu walla ^alaykum )) qui signifie : «Tels que vous êtes, vos dirigeants sont.»



    En d’autres termes, nos dirigeants nous ressemblent.



    Ceux qui nous dirigent, à n’importe quel échelon de la société, ne sont que des miroirs qui reflètent ce que nous sommes !



    Quand on voit ceux qui nous dirigent, nous avons vraiment du souci à nous faire !



    « SAUVE QUI PEUT ! »



    À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH





    Auteur

    Axmad Vincent Diakhate

    En Septembre, 2013 (08:16 AM)
    SAUVE QUI PEUT !





    La parole « sauve qui peut » d’une sagesse salutaire qu’il a dite en français, par Màm ^Abdu l-^Aziiz Si Ad- Dabàgh Màlik- que Dieu lui fasse méséricorde- avant son décès en 1997.



    Màm ^Abdu l-^Aziiz Si Ad- Dabàgh Màlik- que Dieu lui fasse méséricorde- est connu pour son attachement à l’Islam, pour son refus face au type d’homme que Satan et ses acolytes de jinns et humains ont a voulu faire de lui.

    Avec foi, dignité et patience, il s’est éloigné de ce modèle de société qui ne lui convenait absolument pas. Jusqu’à la fin de sa vie, il n’a point cessé d’intervenir sur des questions religieuses et sociétales (comportements et actes illicites -xaràm- dépravation des mœurs, etc.) si cela lui paraissait nécessaire, ne recherchant que l’agrément de Dieu.



    À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH.

    Auteur

    Axmad Vincent Diakhate

    En Septembre, 2013 (08:16 AM)
    Autrement dit, il est resté attaché à ses VALEURS MORALES ENSEIGNÉES PAR LE CORAN ET LA SUNNAH.



    La parole « sauve qui peut » est une très forte exhortation à s’éloigner des pièges sataniques de cette vie d’ici bas ; pour se consacrer à la préparation de l’Au-delà. Cela consiste tout simplement à adorer Dieu selon ce qui est ENSEIGNÉ PAR LE CORAN ET LA SUNNAH tout en se gardant des mauvaises innovations (bid^ah sayyi’ah), de tous les extrémismes et du laxisme. C’est cela le Droit Chemin(Aç-Çiatu l-Mustaqiim)





    Au début des années quatre-vingt, le Saint (al-Waliyy), le Savant ( al- ^Àlim) Màm ^Abdu l- ^Aziiz Ad- Dabàgh Màlik Si-que Dieu lui fasse miséricorde- a fait une déclaration pour fustiger la Franc-Maçonnerie. Après avoir parlé de la manière dont l’initiation maçonnique est faite, Màm ^Abdu l- ^Aziiz a en clairement déduit que la Franc-maçonnerie est incompatible avec à l’Islàm.



    À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH

    Auteur

    Axmad Vincent Diakhate

    En Septembre, 2013 (08:17 AM)


    Le saint homme a terminé en avertissant en ces termes :



    « Si la franc-maçonnerie continue son évolution au Sénégal, notre pays connaîtra de plus en plus de difficultés. Et ni les gouvernements ni les guides religieux n’y pourront grand-chose. Il n’y aura qu’un seul recours : Dieu»





    Est-il besoin de rappeler qu’en maître çuufiyy véridique, le Savant (^Àlim), le Saint(Waliyy), Chaykh ‘Axmadu Bàmba Mbacké -raxiimahu l-Làh- n’était ni attaché à la vie mondaine ni aux privilèges matériels et fastes aux origines douteuses voire illicites. Toute sa vie durant, il n’a cessé d’œuvrer pour l’Au-delà (Al-‘Àkhirah) et d’exhorter les gens à faire de même.



    À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH.

    Auteur

    Axmad Vincent Diakhate

    En Septembre, 2013 (08:33 AM)
    Rappelons que Sëriñ Tuuba, Xàdimu r-Raçuul-raximahu l-Làh- a toujours refusé de brader sa Foi en Dieu pour de vils privilèges matérialistes, il a vécu dans l’ascèse, loin des mondanités. C’est ainsi qu’il a assimilé les hommes religieux qui se collent au pouvoir politique à des mouches sur un tas d'excréments.

    Sëriñ Tuuba raxiimahu l-Làh - dont l’œuvre monumentale tant par la quantité que par la qualité, a consacré sa vie à l’adoration et à l’exaltation de Allàh ta^àlà, suivant ainsi les nobles traces du Prophète Muxammad çalla l-Làhu ^alayhi wa sallam.



    À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH.

    Auteur

    Axmad Vincent Diakhate

    En Septembre, 2013 (08:35 AM)
    Si l’enseignement de droiture de nos Saints(Al-‘Awliyà’) et Savants(Al-^Ulamà’) sénégalais était suivi comme il se doit, ce pays n’aurait pas connu le chaos qui y sévit, on n’aurait pas les dirigeants que nous avons.







    En effet, il est indéniable que ce que nous assistons de nos jours, dans cher pays le Sénégal-je le répète encore une fois- participe du chaos sociétal (dépravation des mœurs et des valeurs à tous les échelons) qui a commencé sous Senghor, s’est développé sous Abdou Diouf, a pris des proportions inquiétantes sous Njomboor qui l’a géré et entretenu en pire, de nos jours Macky suit leurs traces.



    Que Dieu bénisse ceux et celles qui auront oeuvré en ce sens-là, afin que ce pays soit doté de dirigeants fiables, dignes, honnêtes, intègres et compétents !!!



    À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH.

    Auteur

    Axmad Vincent Diakhate

    En Septembre, 2013 (08:35 AM)
    Que Dieu nous préserve de Satan et de ses acolytes jinns et humains !!!





    Al-Xamdu li l-Làh, le Prophète- que les bénédictions de Dieu soient abondantes sur lui- nous a laissé le Coran et la Sunnah honorés comme sources de bonne guidée, nous permettant de distinguer le vrai du faux, et de pouvoir dénicher les suppôts de Satan !



    Patientons et repentons-nous en sachant que la mort va arriver inévitablement et que cette vie sur terre est presque finie. Nous serons Tous jugés par Le Seigneur des mondes. Attelons-nous à ce pour quoi Dieu nous a créés : L’adorer, faire le bien et éviter le mal ; recommander le bien et interdire le mal !



    À SUIVRE ‘IN CHA’ ALLÀH

    Auteur

    Axmad Vincent Diakhate

    En Septembre, 2013 (08:36 AM)
    Cette vie est faite d’épreuves ; provoquons les causes, qui soient conformes à ce que Dieu ordonne, afin d’améliorer notre situation personnelle, familiale, socio-économique et financière !



    Louanges à Allàh, Lui Qui est Tout-Puissant sur toutes choses ! Que Ses bénédictions soient abondantes sur Muxammad, notre bien-aimé et intercesseur !



    Que Dieu, Le Très Miséricordieux, nous fasse miséricorde, par la barakah des Saints(Al-‘Awliyà’) qui ont vécu dans ce pays et /ou qui y vivent de nos jours et ceux d’ailleurs ! Àmiin !



    A.V.D.

    Auteur

    Kocc

    En Septembre, 2013 (09:27 AM)
    Un cancre ki n arive meme pas a gerer un poste de miniministriel laisssez le mouton pissser wayyyyyyyyy
    Auteur

    Fils D'adam

    En Septembre, 2013 (09:49 AM)
    je viens de comprendre que méchant et ingrat que certains sénégalais , on meurt. SVP respectez vos érudits vos savants et hommes de lettre. c'est avec vos méchancetés et complexes que le blanc vous a divisé et vous a conquit(tué vos héros de par vous mm ). sincèrement Senghor est un homme d’état et un homme de culture et un savant. les américains ne comparent jamais George Washington à Mikaël Jackson, les français ne comparent jamais Mitterrand à Johnny Hallyday, etc. chaque personne à sa place et joue son rôle dans la société. senghor et youssou ne sont pas dans la mm classe. et s'ils sont dans la mm classe par respect, à la hiérarchie, à l'ancienneté et aux expériences donnez à senghor la première place. :sad: 
    Auteur

    Adolph

    En Septembre, 2013 (09:51 AM)
    senghor etait au service de ses maitres francais ,pas des africains
    Auteur

    Fuck Les Gueuwels

    En Septembre, 2013 (09:51 AM)
    es listes des griots au senegal sont : LES FALL , LES NDOUR , LES SECK , LES PENE , LES MBOUP , LES SEYE , LES MBAYE , LES LO , LES BEYE , LES NIASSE sont tous des batards de gueuwel qui polluent notre societe

    comment le senegal peut il se developper avec ces griots ????????? LA MUSIQUE OU DES DANSE NE FAIT PAS DEVELOPPER UN pAYS HYN ..
    Auteur

    Talibendongo

    En Septembre, 2013 (09:53 AM)
    Lumineuse contribution dommage que la plus part ne la comprenne que dans des décennies puisqu'é souffrant toujours d'une aliénation culturelle negative
    Auteur

    Pips

    En Septembre, 2013 (10:01 AM)
    non mais j hallucine. comment comparer 1 mec qui n'a meme pas été capable de diriger 1 petit ministère à quelqu'un qui a diriger un pays. Un mec qui n'a aucun diplôme avec un grand monsieur dont la compétence est reconnu dans le monde entier pour ne pas dire un académicien .....

    Arrêtez donc d'insulter l'intelligence des Sénégalais
    Auteur

    Zeus

    En Septembre, 2013 (10:21 AM)
    Il faut comparaitre ce qui est comparable , car vous ne pouvez pas comparaitre un grand intellectuel comme le président Senghor à un musicien et homme d'affaires Youssou Ndour quelques soient les décorations qu'il a eu dans le domaine de la musique. A bon entendeur salut.
    Auteur

    Balth

    En Septembre, 2013 (11:02 AM)
    EXCLUSIVITÉS

    Les Dakarois dénoncent une complicité malsaine entre courtiers, Agences immobilières et huissiers

    par XIBAARU le 22 Sep 2013 • 08:35Pas de commentaire

    « Pour loger ici à Dakar, on te fait payer une caution de trois mois et ce, après tout ce qu’un courtier malhonnête te soutire en termes de frais de déplacement pour avoir soi-disant cherché à te trouver un logement. Pour un studio de 85 000 FCFA, tu le multiplies par trois cela fait en tout 255 000 FCFA avant d’espérer loger. Et la part d’un mois de loyer est donnée au courtier. Au nom de quoi, les choses devraient marcher ainsi », fulmine S. F. Bâ rencontré à Niary Tally.

    Comme elle, des populations de Dakar interrogées estiment qu’il faut éliminer les agences immobilières et leur système de complicité avec certains agents judiciaires. Leur intermédiation n’a aucune utilité entre les propriétaires et les locataires. « Elles n’ont aucune utilité, poursuit S.F. Bâ, sinon que de voler l’argent d’honnêtes citoyens qui travaillent à la sueur de leur front. Maintenant qu’on est dans une crise économique mondiale, leur rôle d’intermédiaire créé de toute pièce par je ne sais quelle loi, va subir les conséquences de cette crise. Et je prie Dieu pour que ces agences, leurs huissiers et les courtiers sans pitié disparaissent à jamais ».

    « Un soi-disant huissier s’est pointé chez moi, mais vraiment avec une promptitude extraordinaire sur ordre d’un responsable sans cœur d’une agence immobilière, certainement son complice, pour me présenter un ‘’commandement assignation en référé tendant à expulsion’’. Non seulement il n’a pas pris le temps de se présenter avec sa carte professionnelle, mais sur le papier qu’il m’a tendu, il n’y avait aucun numéro de téléphone. Comme un bon exécutant qui obéit à des ordres venant d’un mauvais type d’une agence immobilière, il m’a intimidé avec son approche pas du tout professionnelle et avec un ton qui en dit long sur le rôle d’arnaqueur et de voleur diabolique qu’il jouait. Et c’est pour se débarrasser vite de la proie que je suis après m’avoir donné l’assignation et disparaître en attendant le délai final jusqu’à ce que je parte payer et qu’ils se partagent après l’argent qu’au moins moi j’ai gagné honnêtement. Ils ne sont pas sérieux ces huissiers et leurs complices. Mais malheur à eux, car ils commencent à subir les affres de la crise économique », a déclaré G. Diatta habitant au Centenaire et visiblement très remonté contre cet huissier qui a ses yeux ne mérite qu’un châtiment exemplaire de malheur.

    Même son de cloche chez Henriette Diop rencontré à Médina : « Il faut qu’elles disparaissent, ces agences immobilières et que le ministère de la justice soit plus vigilants sur les pratiques mafieuses de certains huissiers et courtiers qu’il faut même traquer pour argent mal acquis. »

    La soixantaine bien sonné et dans sa sagesse, Pa Diop de Colobane déclare avec désolation : « Les choses ne marchent plus bien comme avant, parce que les gens se sont éloignés de Dieu pour entretenir des pratiques malsaines afin de gagner de l’argent malhonnêtement. Et quand c’est plusieurs personnes qui le font, cela fini par devenir une norme, mais une norme viciée. Et les autorités surtout les députés doivent parler sur le problème des loyers, en plus de la cherté des denrées de première nécessité. Aujourd’hui il y a trop de perte de valeurs. Et même certain garants de la loi civile sont corrompus et aiment l’argent facile. Mais à mon avais, agence immobilier yi, huissier yi ak courtier yi war nagnou sétat seni boop, ndax té lou way rindi thi sa loxo lay nath ! (Les agences immobilières, les huissiers et les courtiers doivent revoir leur manière de faire, car on finit toujours par payer le mal qu’on a fait à autrui). »

    Balthazar xibaaru.com

    Auteur

    Mane Moussa Simbandi Brassou

    En Septembre, 2013 (11:47 AM)
    Non, je ne fais pas une admiration béate au Président WADE puisque je suis réservé sur certains de ses actes en extérieur et plus particulièrement sur la Libye. Cependant, comparaître Youssou au Président SENGHOR est une tentative, une tactique sournoise de corruption des esprits à petites doses jusqu'à le faire admettre par le plus grand nombre de Sénégalais. Oui, nous avons le droit comme les Occidentaux de construire des mythes autour de nos hommes noirs pour que la postérité les prennent pour modèles. Cependant, il est éminemment suicidaire de détruire un mythe déjà existant par comparaison à un autre que l'on veuille créer. Je conçois et admets que l'on s'invente un mythe en YOUSSOU mais pas au détriment comparatif de celui qui existe. Si nous nous adonnons à de telles pratiques, il ne nous restera plus rien du tout. D'ailleurs, c'est cette même attitude déployée contre le Président WADE que je conteste et combats tous les jours. Rien ne vous empêche de créer des mythes de grandeur sur MACKY, YOUSOU, DANSOKHO, NIASSE, TANOR, sur tout le politburo, je veux dire, mais à vouloir détruire les mythes qui existent me fends le cœur. Je constate que les noirs sont experts en cette matière; en exemple, dans cette maladie de M. NELSON MANDELA, ses propres parents ont entamé à étaler sa vie privée sans se rendre compte qu'ils affaiblissent ou détruisent un mythe mondial adulé par tous les peuples du monde. Alors, sachez qu'en agissant comme les autres peuples matures, nous ne faisons que renforcer le respect des autres vis à vis de nous. Si vous comparaissiez YOUSSOU à THIONE SECK, OMAR PENE et consorts je veux bien et vous ne trouverez aucun commentaire de ma part. D'ailleurs, je n'écris jamais sur la personne de YOUSSOU en tant qu'entrepreneur, artiste et vulgarisateur de notre musique ou même occupant un poste politique. Par contre, que ce soit YOUSSOU ou quelqu'un d'autre, construisons d'autres mythes sans nous attaquer à ceux qui existent car je crois fermement que tout peuple a droit à une référence qu'il traduit en modèle.

    Auteur

    Illogique

    En Septembre, 2013 (12:26 PM)
    Et si on comparaissait Abdoulaye Mbaye Pekh à Cheikh Anta Diop ?
    Auteur

    Relisez

    En Septembre, 2013 (14:15 PM)
    Que des critiques mais pas une sur le fond.On peut tout reprocher à Youssou Ndour.Personnellement je me méfie de lui,mais il a un ancrage indéniable sur son terroir et il donne l'exemple la ou Senghor fut un orfèvre de l'acculturation.Ce sont les socialistes qui veulent faire de Senghor un mythe,mais Senghor est français et de ce point de vue,je lui préfère Malraux ou Césaire.Qu'est qui est faux dans le texte .Tout ce que dit l'auteur est vrai.Development is cultu?s matter et la on a perdu 40 ans avec les socialistes.Il a fallu qu'un fou (je ne l'aime pas non plus) comme Wade vienne pour qu'on se rende compte qu'on était capable de grandes ambitions sans la France.Un étranger me disait que Wade était vraiment le président des sénégalais.Il va à gauche,il tourne a droite.Il crie,il demande pardon.Il dit une chose,il se dédie.En verite,Wade était le reflet de notre quotidien jusqu'à ce que la folie de nous imposer son fils l'emporte.Senghor nous disait qu'on articulait pas.I?a fallu l'intervention de grands intellectuels comme Césaire pour faire accepter au festival mondial des arts nègres de 1966 que Cheikh Anta Diop faisait (avec Dubois je crois ) partie des intellectuels qui avaient le plus marqué la conscience noire.Senghor nous a retardé d'un demi siècle, c'est ça la vérité.Le France a l'obligation de le célébrer , mais pas le Sénégal.
    • Auteur

      @relisez

      En Septembre, 2013 (18:09 PM)
      a mon humble avis, senghor et you sont deux mastodontes ayant contribué, dans les domaines où ils sont les meilleurs, à l'affirmation de l'identité noire pour l'un et sénégalaise et africaine pour l'autre. il ne faudrait donc pas les opposer mais les rendre complémentaires, leur objectif étant le même, mais dans un contexte dynamique et évolutif. you est arrivé à un moment où les choses et les mentalités ont évolué, la technologie et la globalisation sont passées par là. a d'autres époques, d'autres lutteurs et méthodes de lutte ! l'un y est parvenu en s'appropriant la culture occidentale et française en particulier, pour diffuser une haute pensée culturelle avec sa sensibilité de nègre dans un contexte dominé par la pensée esclavagiste et coloniale, avec des lettres empreintes de noblesse et d'élévation d'esprit ayant pour objectif ultime la civilisation de l'universel. d'ailleurs, à l'évidence, la civilisation de l'universel, de par sa sonorité et l'idéal que le concept sous-entend emporte plus facilement l'adhésion de tous parce que plus humain et plus chargé de justice sociale et civilisationnelle. a ce titre, il est plus attractif que le vulgaire concept de "globalisation" ou de "mondialisation" avec ses velléités de marchandisation des valeurs humaines au service d'un capitalisme sans borne qui vient d'administrer à tous les peuples du monde la preuve cinglante de sa faillite !

      a mes yeux, ces deux acteurs très importants méritent notre respect et notre admiration. you, s'il a pu aujourd'hui s'épanouir en tant qu'africain et afficher toutes ces réussites, c'est qu'il a bénéficié des acquis obtenus de haute lutte par ses prédécesseurs dont senghor et autres africains et non-africains. l'évolution et les acquis sociaux, à mon sens, ne sont pas la somme arithmétique des contributions d'une ethnie, d'une race, d'une espèce, d'une classe sociale fût-elle intellectuelle! tout est question de contexte des forces sociales, populaires, intellectuelles qui interagissent chacune selon des méthodes de luttes adaptées. alors évitons, surtout en ce qui concerne nos dirigeants, de tomber dans la pensée simpliste qui consiste à tout critiquer ou tout défaire pour se mettre en valeur une fois au pouvoir, car cela ne mène qu'à un éternel recommencement et à un retard certain par rapport à l'évolution du monde. essayons de faire la part des choses, en conservant et en valorisant les bonnes réalisations d'un régime à l'autre, car il y en a forcément. continuons au contraire à bâtir la cité sur ces acquis. la seule différence que je perçois entre ces deux illustres personnes, c'est le contexte de leur lutte, les méthodes de lutte choisies et le style. ne portons pas de jugement de valeur seul le résultat sur le terrain doit compter. je ne saurais conclure sans toutefois dénoncer ce mythe selon lequel seule la maîtrise de la langue française entre autres et du patrimoine culturel occidental et français en particulier permet l'ascension sociale et confère un statut de "cultivé aux normes des lumières" pour la diffusion de la culture au service de la civilisation de l'universel, au détriment d'autres cultures et perceptions du monde. on devrait donc essayer autant que possible de s'enraciner dans sa propre culture d'abord avant de s'ouvrir au meilleur que peut apporter l'extérieur. cela passe aussi par la citation des auteurs, des figures historiques locaux et des extraits des patrimoines culturels d'une famille d'un peuple et des peuples du monde.
    Auteur

    Boy Gambie

    En Septembre, 2013 (15:58 PM)
    Gambie: Yahya Arrest Famous Gambian Journalist Fatou Camara for Accepting Employment With Youssou Ndoure's TFM



    Fatou Camara took up a fulltime job with Youssou Ndour’s TFM television station whilst working with Jammeh Musa’s GRTS at the same time.



    Fatou Camara is still under NIA custody. The NIA undercover officer met her yesterday. She reported that Fatou is in a good state of health. The NIA undercover agent has also reported that Fatou is in high spirit.



    A panel of investigators have been tasked to look into Fatou’s case. One of the panellists is a senior NIA agent one Yoro Baldeh. The panel is looking into allegations that Fatou Camara took up a fulltime job with Youssou Ndour’s TFM television station whilst working with Jammeh Musa’s GRTS at the same time.



    Fatou is being confronted with all kinds of questions by the panel. One panel member told us that he is not convinced that the allegations brought against Fatou is factual. He said the state is on a witch hunting scheme, adding that Fatou have not broken any laws.



    “This panel is a joke. We laughed our asses off after sittings. There is no coherence and proof in the allegations brought against Fatou Camara. All the allegations are “he said, she said.” We are finding it very difficult to make sense out of some of the allegations. Fatou working for TFM TV is not a crime because she is not an employee of GRTS. She signed a contract with GRTS to host a show with them. The conflict of interest that Oga Jammeh is trying to make an issue is non issue as far as I am concerned. I think he is out to get this poor girl by any means necessary. Fatou Camara is a brave lady. She has been very firm and consistent with her answers. There is no element of fear in Fatou Camara. I think this case is going to shame the Presidency if it reaches court,” said our source, who is privy to the NIA investigations.



    Another NIA source close to President Jammeh told us that Ms. Camara is doing fine. “Yeah Fatou Camara is ok and kicking. She is here with us. Jammeh suspected that the celebrity was going to Senegal and be full working with TFM TV. She is under investigations. She was questioned yesterday with panel of officers including Yoro Baldeh, aka capon, a senior nia officer.”



    Fatou’s alleged affiliation with the Freedom Newspaper also came up during the NIA investigations. But she has denied providing information to the Freedom Newspaper. She said she had no ties with the Freedom Newspaper.

    Auteur

    Bocars

    En Septembre, 2013 (16:36 PM)
    Alors là ! Vouloir déconstruire SENGHOR pour construire un mythe YoussouNdour relève de l'hérésie.

    RACINE SENGHOR directeur de cabinet de Youssou et le professeur SANGARE ami de Youssou doivent tomber à la renverse. Cet article n'est pas actuel. L'auteur, un griot du griot Youssou voulait enrober sa nomination par un monstrueux mensonge intellectuel.
    Auteur

    Badara Fall

    En Septembre, 2013 (17:09 PM)
    senghor a trahi son peuple au service de la france:il a emprisonné les anticolonialistes comme valdiodio ndiaye,ou mamadou dia,et une enquete est ré ouverte pour la mort en prison de blondin diop (premier normalien sup) qui manifestait devant le ccf de dakar ,je ne parle meme pas de ses coups bas envers le grand savant cheikh anta;bref je ne le mettrais pas au pantheon des grands senegalais ,et youssou le dépasse en matière de diffusion culturelle africaine
    Auteur

    Prof

    En Septembre, 2013 (17:35 PM)
    comment réagir à ce tissu d énormités? garder un silence apitoyé ou tenter de démonter ces faux arguments?Non; je pense que c est attenter à l image de Senghor que d engager le débat!

    Ne confondons pas un amuseur public ayant eu la chance de devenir idole d une partie de la jeunesse inculte et l"homme de lettres, l intellectuel et le politique Senghor
    • Auteur

      @prof

      En Septembre, 2013 (18:14 PM)
      merci pour tes remarques. comment peut-on avoir le culot, même en farçant, de comparer senghor a youssou ndour ? youssou ndour ne sera jamais l’égal de senghor, et personne d’autre ne le sera d’ailleurs en matiere de l’etat et la culture. d’ailleurs la déchéance culturelle du sénégal, loin d’etre un problem ontologique comme khadim ndiayye, l’auteur de cet article a cherche a le dire, “n’est que la conséquence de la désenghorisation du sénégal”, du président abdou diouf au président abdoulaye wade, massacrant toute notre culture : le théâtre, le cinéma, la danse devenue obscène, la peinture, la sculpture, même la musique et j’en passe.
    Auteur

    Deugping

    En Septembre, 2013 (17:35 PM)
    Badara Fall a tout dit en 4 lignes.
    • Auteur

      @deugping

      En Septembre, 2013 (18:17 PM)
      excusez moi ! mais d'ou est ce qu'il sort ce khadim ndiaye. il insulte notre culture en la limitant uniquement a la musique et a la cuisine. fallait d'abord commencer votre texte qui brille de par sa mediocrite en definissant les conceptes. c'est quoi la culture ? j'aurai bien voulu lire votre definition a ce sujet. meme si on vous suit dans votre suicide intellectuel, comprenez que notre mbalax est un metissage musical et non classic. notre classic reside en samba diabare samb, ndiaga mboup, yand codou sene, suoudioulou cissoko, etc....

      le mbalax tel que connu est empreinte de vulgarite et d'impudeur. alors la pudeur et correction fait partie integrante de notre culture.

      pour la cuisine senegalaise, une chose est clair: nous mangeons mal et tres mal d'ailleurs. on fait bouillir la marmite pendant des heures en tuant les vitamines que contient les aliments. libre a senghor de manger autre chose pour bien nourir son corps et augmenter son esperance de vie. donc l'alimentation est avant tout un probleme de sante avant d'etre culturelle.

      pour monsieur khadim ndiaye la pienture, la sculture, le tissage, la poterie, les contes..... ne font pas partie de notre culture. a y regarder de pres, vous ne nous respectez meme pas.
    Auteur

    Disonsvrai

    En Septembre, 2013 (18:44 PM)
    Dites tout ce que vous voulez sur YOU dont la musique ne m'emballait pas trop.Il a fallu que je me retrouve dans un coin perdu des USA,pour que le son de sa musique, qui fut la seule musique africaine qu'on entendait,soit une sorte de résurrection pour moi.En matière de diffusion culturelle Senghor est un nain devant Yousou Ndour.Senghor était dans le vent pour les toubabs,mais ça c'est le destin des feuilles mortes.Yousou Ndour est enraciné comme un baobab dans son terroir et c'est l'enracine qui peut s'ouvrir à l'extérieur.Des que Youssou Ndour sort de l'Afrique,il ne parle plus au nom du Sénégal mais il parle au nom de toute l'Afrique.Il a peut être tous les défauts, mais il est africain jusque dans les os.Que Senghor aille au Pantheon,c'est sa place naturelle, il est français,mais nous,on lui préfère Youssou Ndour.Senghor ne lui arrive pas aux orteils.Ce sont ces bougres de socialistes,des ânes comme Diouf (ou est-il,à la francophonie,ce machin pour nous berner) et autres qui veulent nous faire avaler Senghor.On refuse avec la dernière énergie.On lui préfére YOU.
    • Auteur

      Malamine

      En Septembre, 2013 (19:05 PM)
      you n'a pas besoin de berner son peuple pour se servir ;il leur trouve du travail et verse des impots qui atterrissent dans les poches des fiefes politicards ou des paradis fiscaux etrangers:c'est un patriot actor
    Auteur

    Las

    En Septembre, 2013 (19:53 PM)
    plus fort que Senghor? qu il aille enseigner au Etudiants de L Universite comment danser le Mbalakh
    Auteur

    Antilas

    En Septembre, 2013 (21:14 PM)
    Sur que las n'a lu que le titre.Il n'a pas mufle texte et il s'est fié aux balivernes sur ce guignol de Senghor que seuls les français doivent honorer.Las est représentatif de bien de commentateurs de ce forum.Senghor est dangereux pour la jeunesse africaine.Il symbolise l'égo hypertrophié.Il ne comprenait rien aux sciences mais était 'doué ´ pour les lettres (bien qu'il ait échoué à normal sup et n'a fait aucun cadeau au premier africain a réussir à normal sup.,oumar blondin Diop) et des lors pour lui,la raison est hellène et l'émotion est nègre.On ne peut pas comparer YOU à Cheikh Anta ,Césaire,Dubois,Firmin,etc....mais il est de loin meilleur que Senghor du point de vue de la diffusion culturelle et c'est ce que dit ce texte.Senghor fait partie de ceux qui ont cherche à tuer intellectuellement Cheikh Anta parce qu'il aurait commis l'outrage d'affirmer et de montrer que les grecs de Senghor ont tout plagié chez les égyptiens nègres.Non arrêtez ,YOU n'est pas l'égal de Senghor.Laissez les français faire l'apologie de Senghor.Nous on s'en fiche.

    Auteur

    Ibou Ngaté

    En Septembre, 2013 (21:37 PM)
    A l'époque où Senghor décrochait son agrégation, tout africain ayant fréquenté l'école française aurait aimé non pas se hisser à ce niveau d'enseignement, mais simplement se suffire à décrocher un BAC ou un diplôme du premier cycle universitaire (DEUG ou DUEL). Senghor n'avait pas choisi d'aller apprendre le français, comme tous les autres qui y sont allés par la bénédiction et la volonté de leurs parents. Y avoir été aussi n'était pas forcément une source de réussite, car beaucoup n'ont pas franchi le niveau qu'ils auraient souhaité franchir! N'y avoir pas été n'était pas non plus synonyme d'échec !Mais il faut lui reconnaître le mérite d'avoir été un intellectuel d'une dimension exceptionnelle, coopté et nommé par la prestigieuse Académie Française où n'entre qui veut!
    Auteur

    Goor Gui Si Net Bi

    En Septembre, 2013 (00:17 AM)
    S'il vous les gars il savoir faire la distinction entre fanatique et analyste. Le journaliste qui est l'auteur de cet article n'est qu'un fanatique en plus nos journalistes pour la plupart ne savent pas grand chose ils sont des nullard. ça se voit qu'il ignore l'oeuvre de SENGHOR. Cet homme qui a joué un rôle fondamental dans notre accession à l'indépendance sans verser de sang, en plus il a réussi à nous instaurer un Etat sans clivages ethnique ni religieux sources de plusieurs problème dans de beaucoup d'autres pays africains. SENGHOR n'est pas et ne sera jamais yousou ndour même si nous avons beaucoup d'admiration pour ce dernier.

    Auteur

    Usa

    En Septembre, 2013 (00:19 AM)
    I. Love. Senegal. I'm. From. But. Sometime. You. Guys. Like. To. Talk. And. Talk. Because. How. You. Can put. Senghor. And. Youssou. In. Same. Bateaux Please. Stop
    Auteur

    Oops

    En Septembre, 2013 (08:38 AM)
    C'est grave de comparer senghor et youssou ndour meme si le dernier n'est pas aussi petit.....Là le journaliste avait bu pour pondre un tel article :down:  :down:  :down:  :down: 
    • Auteur

      Oubien

      En Septembre, 2013 (12:05 PM)
      ou bien c'est vous qui avez bu pour sortir une telle ânerie.qu'est ce qui est faux dans le texte.c'est ça le problème.l'auteur dit qu'en matière de diffusion culturelle,you a fait plus que senghor.prouvez le contraire au lieu de sortir ces formules à l'emporte pièce.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email