Lundi 26 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

19 mars 2000-19 mars 2019 : Il y a 19 ans, Wade renversait Diouf

Single Post
19 mars 2000-19 mars 2019 : Il y a 19 ans, Wade renversait Diouf

Les années passent vite. Que l’histoire a de ces contorsions aux relents de bégaiement. En effet, au moment où l’opposition, dont une frange continue de rejeter les résultats de la présidentielle du 24 février et menace de mettre en place un gouvernement parallèle, de nombreux observateurs ont l’esprit tourné vers une date mémorable : le 19 mars 2000.

 
Les Sénégalais, unis comme un seul homme, venaient de mettre fin, à l’issue du second tour, une première dans l’histoire électorale de l’ancienne colonie française où l’on vote depuis 1848, au régime socialiste qui aura présidé, depuis la Loi (cadre) n° 56-619 du 23 juin 1956 portée par Gaston Defferre, aux destinées de ce pays phare en Afrique et dans le monde.
 
Ce fut la première alternance démocratique au Sénégal. Ce jour-là, l’opposant historique Abdoulaye Wade venait, après avoir ferraillé pendant 26 ans avec feu Léopold Sedar Senghor et son dauphin Abdou Diouf, de triompher d’un système politique qui a régenté, pendant presque cinquante ans, et façonné à sa guise le modèle politique sénégalais.
  
Et, pour paraphraser un célèbre documentaire, on pouvait marteler, hic et nunc, «Sénégal, la démocratie à l’épreuve des urnes». Mais, que fut longue la marche, forcée et chaotique par moments, ayant débouché, dans une Afrique alors toujours en butte aux coups d’État et aux dictatures de toutes sortes, sur une transition pacifique sans effusion de sang.
 
Pape Samba Mboup réceptionne l’historique coup de fil
Magnanime et digne dans la défaite, l’ancien Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (Oif) prit la décision, après s’en être ouvert à un cercle très restreint, d’appeler son éternel challenger pour le féliciter et couper l’herbe sous les pieds de faucons qui voulaient, selon la censure populaire, confisquer le pouvoir.
 
D’ailleurs, l’histoire retiendra que c’est dans la matinée du 20 mars 2000, alors que les Sénégalais -habitués à des lendemains électoraux troubles, comme en 1988 et en 1993, avec l’assassinat du vice-président du Conseil constitutionnel d’alors, Me Babacar Sèye- retenaient encore leur souffle, que le président Abdou Diouf délivra tout un peuple.
 
Figure emblématique de ce qu’il est convenu d’appeler, prosaïquement, le peuple du Sopi, c’est Pape Samba Mboup que Diouf a eu au bout du fil. Après de brefs salamalecs d’usage, il remit le téléphone à un Me Wade, tout ce qu’il y a d’anxieux, qui redoutait, comme de coutume, un énième coup fourré de la part d’un régime qui la souvent mis en prison.
 
Mais, comme la nuit porte conseil, Abdou Diouf a dû, sans doute, se rendre à l’évidence : il y a bel et bien une vie après le pouvoir. Alors que le ticket Wade-Niasse, tout miel dans l’euphorie de la victoire, dessinait les contours du premier gouvernement post-alternance. Une entente qui dura, hélas, le temps d’une rose. L’ivresse du pouvoir est passée par là. 

Article_similaires

8 Commentaires

  1. Auteur

    En Mars, 2019 (05:52 AM)
    Je ne crois pas que le terme "renverser" soit propre ici. On utilise ce terme pour des coups d'état et non dans une transition démocratique.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (07:07 AM)
      pourquoi remuer le couteau dans la plaie . oubliez le , ç' est le passé et vous savez bien où il a amené le sénégal. bon débarras.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (08:40 AM)
      oublié cette date fêtée partout au sénégal et en afrique puis patatras ! quelques petites années plutôt démarra l'ère de la mal gouvernance, de l'arrogance et du roi wade et fils biologique et prince qui voulurent faire du sénégal une monarchie. et le rêve est encore vivace dans un grand hôtel de la place , face à l'océan atlantique.
  2. Auteur

    En Mars, 2019 (06:01 AM)
    Et la débâcle commença au Sénégal avec WASE ce Badolo , Père d un PD notoire .
    Auteur

    Mooo

    En Mars, 2019 (06:14 AM)
    J'avais 8 ans en 1993 quand ma mère m'a dit ces 2 choses :1- "Il ne faut jamais voter pour un peul,ils sont clanistes et s'ils arrivent au pouvoir un jour,il y aura des problèmes." 2- " D'après Senghor Wade ne doit jamais diriger le Sénégal car une tête qui ne peut pas supporter des cheveux ne peut pas diriger un pays".En 2000 j'étais dans la rue pour fêter la victoire du tandem Wade-Niass. En 2012 j'ai voté Macky SALL.Aujourd'hui notre pays est au bord du précipice avec un risque réel de guerre civile.Ma mère avait vu juste car c'est Wade qui a produit Macky et l'a porté au pouvoir par erreur et depuis que Macky est là,les divisions ethniques se font de plus en plus ressentir,les peuls iront même jusqu'à faire voter des enfants,au moment où Macky aide les étrangers à reprendre le pouvoir dans notre pays pendant que les sénégalais meurent de faim,il cède notre pétrole aux étrangers pour nous laisser que 10%,il détourne des centaines de milliards.Son frère qui n'était que journaliste inconnu et sans talent ouvre la Banque de Dakar avec les milliards volés au pauvres sénégalais et le pétrole.Notre pays va de mal en pis.Et les sénégalais sont très tristes et nos lendemains très incertains.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (07:19 AM)
      moi je me souviens ,nous jeunes nous soutenons wade il y avait des trafiquants des cinémas de dakar comme gardes du corps et nos papas nous disaient de ne jamais voter wade qu'il etait dangereux pour le pays car il aimait trop l'argent au point de détourner l'héritage de ses clients qui le choisissaient pour des affaires de succession. c'était un avocat véreux un bandit au col blanc . nos parents avaient raison nous l'avons tous constaté, il faudrait être hypocrite pour dire le contraire .
    Auteur

    En Mars, 2019 (06:18 AM)
    si toutes les meres etaient comme ta mere le senegal etait deja detruit par une guerre civile
    Auteur

    En Mars, 2019 (06:22 AM)
    wade est le pire president du senegal.il voulait faire du senegal un etat mouride.il est le moins intelligeant des presidents senegalais
    Auteur

    En Mars, 2019 (06:50 AM)
    Générosité contre ingratitude !

    Wade a donné à Maky son premier salaire en le nommant Directeur général de Petrosen.

    Wade a nommé Maky Ministre, Premier ministre et Président de l’Assemblée nationale.

    Wade accorde le privilège historique au seul Ministre Maky de participer à la confection de la liste des membres du Gouvernement par le Premier Ministre Idrissa Seck.

    La seule fois où Wade a passé la nuit dans la demeure d’un politicien, c’est chez Maky à Fatick.

    Wade rend visite à la vieille maman de Diouf à Louga pour lui dire ceci : sa doom moo dém sa doom moo nieuw, votre fils Diouf est parti mais c’est votre fils Wade qui est là, n’ayez rien à craindre.

    En battant Diouf en 2000, Wade a envoyé Diouf en mission à l’étranger avec avion présidentiel.

    En quittant le Sénégal Wade met l’avion de commandement à la disposition de Diouf.

    Wade n’a jamais inquiété la famille de Diouf qui l’a pourtant jeté mille fois en prison avec ses lieutenants et partisans, sans compter les procès en sorcellerie. Summum de la générosité, Wade mobilise le Sénégal et l’Afrique diplomatiques pour que Diouf soit élu triomphalement Secrétaire général de la Francophonie.

    Regardez comment Macron a honoré son prédécesseur Hollande à l’Elysée!

    Admirez Macron rendant une visite de courtoisie le jour de la passation de pouvoir au Maire de Paris Anne Hidalgo qui lui est farouchement opposé pendant la présidentielle.

    Découvrez Emmerson Mnangagwa destituer le Président Mugabe et lui rendre dans la foulée un vibrant hommage devant la nation pour services rendus.

    Louez le triomphe modeste de Justin Gatlin le vainqueur de la finale du 100 mètres à Londres 2017 qui vient se prosterner devant le maître vaincu Usain Bolt pour lui rendre les honneurs !

    Déplorez, ici au Sénégal, comment Maky le locataire de Derklé en 2000, a tenté en vain de tuer Wade en larguant au Palais, lors de la passation de pouvoirs, des siffleurs professionnels pour humilier Gorgui, sa famille politique, biologique et ethnique. Manipulations tous azimuts de la justice et des medias pour anéantir Wade qui lui a tout donné. Gestion sombre et vicieuse des appareils idéologiques, juridiques, répressifs et financiers de l’Etat aux trousses du premier Président issu de l’alternance et de ses proches. Embastillement pour des raisons politiques de Karim, unique fils ainé de Wade qui vient de perdre sa femme qui lui laisse deux petites filles orphelines. Réformes constitutionnelles déconsolidantes en instituant un âge plafond pour les élections présidentielles afin d’empêcher Wade de se représenter.

    Indignez-vous avec Maky qui embastille les maires opposants et leur empêche d’administrer correctement leurs localités.

    C’est maky qui a poussé Wade le promoteur de la démocratie et des infrastructures modernes, à revenir en politique à coups de vexations, humiliations, haine, méchanceté gratuite, manipulations de la justice, prisons, spoliations, débauchages. Maky pousse le cynisme émergent jusqu’à arracher à Wade dans le cadre d’une prétendue traque des biens mal acquis, sa maison du point E. Tous les sénégalais devaient se lever pour réclamer la restitution de ses biens à Wade qui loge comme un sans domicile fixe chez Me Madiké Niang.

    Imaginez Wade un ancien Président de la république squatteur de maison, sans foyer au Sénégal qu’il a dirigé pendant 12 ans. Voilà la prouesse de Maky. Wade est une personnalité qui ne mérite pas un traitement aussi dégradant ! Honteux pour l’image, l’histoire et demain il fera jour!

    Sûr que Maky se prépare, si notre Gorgui national devait mourir, à lui refuser un tombeau au Sénégal comme Paul Biya du Cameroun l’a refusé à Ahmadou Ahidjo enterré à Dakar ; mais cela, le peuple sénégalais imbu des valeurs ancestrales et religieuses, s’y opposera.

    Au bal des hypocrites, un jour, une, une première et dernière fois devant le cercueil de Gorgui enveloppé du drapeau vert or rouge ou bleu banc rouge du colon gaulois et pourquoi pas bleu jaune du PDS, point de baiser de Judas, de simagrée, de compassion feinte, de larmes de crocodiles, d’oraison funèbre du bout des lèvres, de silence de mort qui bruit le mensonge, de drapeaux mis en berne, de musique militaire, de deuil national, de livre des condoléances à ouvrir, de délégations officielles, de cortège funèbre pour Touba la sainte, de musique religieuse dans les medias, de groupes de presse qui rendent des témoignages de circonstance, de monuments et lieux à son nom !

    Non, Abdoulaye WADE ne mérite pas le traitement que lui inflige haineusement Maky

    Gorgui, on l’honore !

    Djolof fign , alias Tuubé waalo

    • Auteur

      Le Passant

      En Mars, 2019 (14:43 PM)
      damané dimbaléniou. wade et macky c'est du kiff kiff. ils ont tous les 2 pillé nos maigres ressources. c'est wade qui a commencé l'alternoce et qui a affaibli nos institutions.
      et si wade avait bien renforcé nos institutions et gouverné de manière respectable et sérieuse, macky n'oserait jamais se comporter de la sorte.
      c'est parce que wade a installé le chaos que macky s'est permis de faire ce qu'il a fait et ce qu'il continue de faire aujourd'hui.
      wade ne peut s'en prendre qu'à lui même. wade est entré par la grande porte mais il est sorti par la fenêtre.
      wade avait toutes les billes pour bâtir un sénégal prospère avec des sénégalais de valeurs, d'installer une ceraine morale et éthique dans le pays. mais hélas, il a bcp contribué à détruire nos valeurs, nos coutumes. wade a encouragé la corruption et le détournement des deniers publics.
      il a bcp affaibli notre pays, nos institutions et a raté ses mandats, ce qui nous vaut d'avoir un macky qui se comporte comme un monarque, qui joue avec nos institutions, notre justice.
      wade et macky sont pareils
    Auteur

    En Mars, 2019 (11:39 AM)
    Le Sénégal a rate sa première alternance en nommant des Badollo au pouvoir
    Auteur

    Julio

    En Mars, 2019 (14:31 PM)
    Et c'est depuis ce jour du 19 Mars 2000 que notre malheur a commencé et il n'a toujours pas cessé !!!!!

    En effet nos 2 alternances n'ont produit que misère,misère et misère. Diouf n'a certes rien foutu en 20 ans de pouvoir mais Wade et Macky ont fini par détruire le peu que Senghor et Diouf avaient réussi à construire à savoir notre administration.

    Le Sénégal avait l'une des meilleurs administration d'Afrique, la meilleur Université d'Afrique (UCAD), les meilleurs écoles de formations (Polytechnique de Thiés, INDR à Thiés, ENCR de Bambey, ENEA à Dakar, Santé Militaire à Dakar, CFPA, ENAM, IST, Véto, INSEPS, ENSUT, ENS etc).

    l'UCAD et ces écoles formaient de très bons étudiants, techniciens supérieurs, ingénieur, administrateurs etc.

    Diouf avait malgré tout réussit à maintenir une bonne administration et à assurer la formation de bons citoyens, mais malheureusement pour lui, son époque a été marqué par des crises économiques mondiales qui ont anéanti tout espoir de développement du pays.

    Et en 2000, arriva Wade avec des idées nouvelles et de grandes ambitions pour changer profondément le Sénégal. Wade est venu dans une période de croissance mondiale avec partout des signaux au vert. Plusieurs pays étaient prêts a aider le Sénégal à sortir du sous développement. L'argent coulait partout à flot : USA, Europe, les pays du BRIC, les pays arabes etc.

    Wade avait juré d'en finir avec la corruption, le clientélisme, les détournements de deniers public qui ont plombé la gouvernance de Diouf. Hélàs que nenni, ce fut pire que l'époque de Diouf. Le Vieux à peine installé commençait à pillé les caisses avec ses amis d'ex-chômeurs qui n'avaient auparavant jamais vu la couleur d'un bulletin de salaire. Notre pays a vu ses dettes annulé mais tout l'argent qui entrait dans le pays tombait entre les mains des alternoceurs qui se le partageait et le rapatriait dans des comptes en Europe, USA et dans les monarchies du Golf.

    Avec Wade ce fut l'alternoce et le pouvoir aux mains des médiocres qui voulaient se venger sur la vie. Tout le pays était en chantier avec des villas, des immeubles qui sortaient de terre et qui appartenaient aux alternoceurs. Tous les terrains vides de Dakar ont été distribué. Le parcs et espace verts rasés, la Corniche de Dakar pillé. Ce fut catastrophique. Le Vieux devenu fou, magalo, clepto et mytho a échoué et a voulu nous imposer son fils. Ce fut la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

    Arriva Macky en 2012 avec ses idées et ses ambitions d'en finir avec les méthodes Wadiennes : "La gestion sobre et vertueuse" , "Plus de transhumance car les transhumants sont des animaux", "la Patrie avant le Parti", "Je ne protégerai personne"......et encore d'autres slogans qui malheureusement pour lui sont encore visibles en vidéo et audio sur internet.

    Mais après 7 ans de pouvoir, le Macky a été pire de Wade. "PIIKKINNNIIIIII" , "NAADDAAAAA", "TOUSSE", le festin avec les deniers publics a été pire, le pillage des richesses, la corruption dans l'administration, les Directeurs d'entreprises publics (Port, Dakar Dem Dikk, ONAS, ARTP, SAR, PETERSEN etc), les Directeurs de l'Admnistration Publique (Impôt, Domaine, Magistrat etc) sont tous devenus des "politchiens" qui utilisent les ressources humaines, matérielle et financière de l'entreprise qu'ils dirigent pour financer des militants, recaser des militants, financer des meetings, des rencontres et même financer le parti. Macky et Cie ont lancé des chantiers (Autoroutes, Pont, Diamniadio, Building etc) pour mieux piller le pays avec des surfacturations qui vont financer les campagnes électorales et mieux se partager les richesses entre eux en attribuant les marchés à leurs amis, proches et autres militants. Les contrats de pétrole et gaz, tous les marchés et grandes entreprises du tertiaires(Banques, Assurances, Telecom, Eau etc) sont aux mains des étrangers et les sénégalais ne sont que de petits employés corvéables à merci et dont on se débarrasse facilement pour les remplacer par des étrangers. Allez visiter les ICS, vous allez vous croire dans une usine indienne.

    Bref, Wade et Macky ont mis notre pays par terre et semé la misère partout dans le pays. En plus de cette misère sociale, toute l'administration est par terre avec des fonctionnaires corrompus jusqu'aux os. L'anarchie se retrouve partout dans la circulation,la rue, nos marchés, nos écoles, nos universités et même au Palais qui est devenu une grande arène de lutte des militants du parti au pouvoir.

    Le Sénégal est mourant et ces 5 prochaines années de Macky ne vont rien changer ni rien régler à nos problèmes.

    Pauvres de nous, on a fait 2 alternances pour RIEN !!!! ET TOUT CA POUR CA. MAIS QUEL DOMMAGE !!!!!!

    PS: seneweb va certainement supprimer mon post !!!!!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR