Vendredi 19 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Politique

2 avril 2012- 2 avril 2022 - Réformes institutionnelles et reddition des comptes : Le bilan de Macky Sall, après 10 ans d’exercice du pouvoir

Single Post
2 avril 2012- 2 avril 2022 - Réformes institutionnelles et reddition des comptes : Le bilan de Macky Sall, après 10 ans d’exercice du pouvoir
C’est le 2 avril 2012 que le Président, Macky Sall, a prêté serment pour son premier mandat. Au moment de sa prise de fonction, et même durant la campagne électorale, il promettait des réformes institutionnelles et une politique de reddition des comptes. Après dix ans d’exercice du pouvoir, qu’en est-il ? Seneweb dresse le bilan politique des dix ans de Macky Sall.

Candidat inattendu à la présidentielle de 2012, l’ancien premier ministre, Macky Sall évincé du perchoir de l’assemblée nationale par la fameuse loi Sada Ndiaye, puis des rangs du Pds, crée la surprise. Arrivé deuxième au premier tour, il renverse finalement son ex-mentor Abdoulaye Wade au second tour et prend officiellement le pouvoir le 2 avril 2012 après avoir prêté serment et sacrifié, le même jour, à une passation de service empreinte d’émotions. 

Si l’ex-maire de Fatick a pu déjouer les pronostics et coiffer au poteau de vieux routiers de la politique tels que Moustapha Niasse, Ousmane Tanor Dieng ou encore Idrissa Seck, c’est bien grâce à ses promesses de rupture politique. Et l’une des promesses phares, avant son élection, était la révision de la constitution pour réduire la durée (de 7 à 5 ans) et le nombre de mandat présidentiel (renouvelable une seule fois). Une question essentielle sur laquelle son prédécesseur s’est mis à dos tout le peuple sénégalais. 

Le nouveau président de la République avait donc clairement saisi le message des Sénégalais qui demandaient une réforme institutionnelle pour mettre fin à l’hyper présidentialisme, source de tous les maux, de même que la reddition des comptes. Chantre de la rupture, il a, cependant, fait montre d’une certaine frilosité quant à la mise en  œuvre de certaines réformes.  

Sous la pression des ‘’assisards’’, celui qui avait signé avec réserves la charte de gouvernance démocratique des assises nationales, par décret n° 2013-730 du 28 mai 2013, crée la Commission nationale de réforme des institutions (Cnri), chargée, selon l’article premier dudit décret « de mener, selon une méthode inclusive et participative, la concertation nationale sur la réforme des institutions ; de formuler toutes propositions visant à améliorer le fonctionnement des institutions, à consolider la démocratie, à approfondir l’Etat de droit et à moderniser le régime politique ». L’article 3 du décret précise que : « les réformes proposées peuvent trouver leur traduction dans une modification de la Constitution, des lois organiques et des lois ordinaires ». 

La ‘’rupture’’ proposée par la Cnri jeté à la poubelle 

Drivé par le patriarche des assises nationales, Amadou Mahtar Mbow, la Cnri, après des mois de travaux, rend sa copie le 13 février 2014. C’est le début du clash puisque le président de la République qui chantait encore la rupture est très bien servi. En plus d’un avant-projet de constitution, Amadou Mahtar Mbow et Cie proposaient des réformes qui mettaient fin définitivement à l’hyper présidentialisme par la rationalisation des pouvoirs du Chef de l’Etat à travers une séparation nette entre les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. Du côté du pouvoir, ça grogne. Et c’est le constitutionnaliste du président, Ismaïla Madior Fall qui est le premier à se signaler. Selon lui, la Cnri « est allée au-delà de son mandat. Elle a outrepassé ses attributions ». 

« Le Sénégal n’est pas dans une situation de crise, de rupture ou de révolution nécessitant une refondation de l’Etat et de l’ordre constitutionnel. A cet égard, la volonté politique clairement exprimée par le président de la République est de changer la Constitution sans changer de Constitution, de changer la République- pour en consolider les acquis et en améliorer le fonctionnement- sans changer de République. Rien ne justifie donc le remplacement de la Constitution en vigueur par une nouvelle Constitution. (…) Il faut éviter que chaque Président ait sa Constitution car cela ne facilite pas la nécessaire dépersonnalisation de la Constitution et l’approfondissement de l’institutionnalisation du pouvoir », analysait-il.

Référendum de 2016, une réforme version light

La réforme proposée par la Cnri finit à la poubelle puisque le président de la République, Macky Sall, qui l’avait commandé, a décidé de prendre « dans son contenu ce qu’(il) jugerai(t) bon  sans aucune contrainte ni délai ». Des propos que Ibrahima Sène juge « irrespectueux ». « Ce n’est pas à Macky Sall de décider de ce qui est bon et de ce qui est mauvais pour les Sénégalais », lance le responsable du parti de l’indépendance et du travail (Pit). 

Malgré le débat passionné que cela a suscité au sein de Benno Bokk Yakaar, Macky Sall n’a pas varié dans sa position. Ainsi, le président qui s’est rétracté de sa promesse de réduire son mandat de 7 à 5 ans suite à l’avis du Conseil constitutionnel, proposera une modification constitutionnelle allégée lors du référendum du 20 mars 2016 où le « Oui » l’a emporté. 15 points de changement ont été introduits dans la constitution, parmi lesquels : la modernisation du rôle des partis politiques, le renforcement des droits de l’opposition et de son Chef, la restauration du quinquennat pour le mandat présidentiel ; la promotion de la gouvernance locale et du développement territorial. A signaler que depuis leur introduction, les points relatifs à « la modernisation du rôle des partis politiques, le renforcement des droits de l’opposition et de son Chef », tarde à se matérialiser. 

3e mandat, « ni oui, ni non »

Point phare du référendum de 2016, le « verrouillage » du nombre de mandats refait débat. Ceci, depuis la réélection de Macky Sall pour un second mandat. Le président Sall qui se voulait clair lors de son premier mandat signalant qu’après 2019 il n’avait plus droit à un autre mandat, commence à entretenir le flou sur un probable 3e mandat. 

Interpellé sur la question, lors d’un face à face avec la presse au palais de la République, le 31 décembre 2019, il déclare : « Ma réponse ne sera ni Oui, ni Non. La question est évoquée depuis plusieurs années, avant les élections et à la même époque l’année dernière. Et quelle que soit la réponse que j’y apporterai, le débat sur le mandat ne sera pas terminé », prétextant qu’une réponse tranchée de sa part aurait des répercussions sur son gouvernement et son entourage politique.  

Reddition des comptes : la Crei mis en veilleuse, les corps de contrôle en léthargie

L’autre promesse de Macky Sall c’était la reddition des comptes après le supposé carnage qu’auraient subi les deniers publics sous Wade. Dès son installation au pouvoir, le nouveau régime active la traque aux biens mal acquis en réactivant la vieille Cour de répression de de l’enrichissement illicite (Crei). 23 pontes de l’ancien régime étaient dans le collimateur du procureur spécial, Alioune Ndao. La démarche a été saluée par la majorité des sénégalais. Mais au finish, seul Karim Wade a été jugé et condamné. 

Les autres anciens ministres blacklistés par le procureur spécial, se sont rapprochés du nouveau régime. La Crei, quant à elle, est retournée dans son profond sommeil après l’éviction du procureur Alioune Ndao. La fameuse traque a été rangée aux oubliettes. 

Quant au dispositif renforcé de lutte contre la corruption qui gangrène l’administration publique, il s’est aussi enrayé tout comme les corps de contrôle plongés dans une profonde léthargie. Créé en Décembre 2012, l’Office national de lutte contre la Fraude et Corruption (Ofnac) a débuté sa mission en trombe, sous la houlette de Nafi Ngom Keïta, avec un rapport explosif dans lequel des ministres et Directeurs généraux sont épinglés. Un rapport resté lettre morte (comme tous les autres d’ailleurs), qui a coûté à l'ancien Ige son poste de présidente de l’Ofnac. Sa remplaçante Seynabou Ndiaye Diakhaté déclare avoir « déposé plus d’une vingtaine de rapports d’enquête sur la table du procureur ». 

S’agissant de la cour des comptes ses rapports 2015, 2016 et 2017 n’ont été publiés qu’en 2019. « Nous vous devons les rapports 2018, 2019, 2020 (et 2021) », confiait son Premier président, Mamadou Faye en novembre dernier, avouant dans la même veine qu’il « ne sert à rien de sortir des rapports au-delà des délais requis ». 

Plusieurs autres rapports dorment « sous le coude » de Macky Sall.


25 Commentaires

  1. Auteur

    En Avril, 2022 (20:43 PM)
    S'il avait tenu parole, il finissait là, avec le honneurs. Mais il a commencé par une arnaque, en faisant croire qu'il allait s'appliquer la réforme et, bien sûr, il ne l'a pas fait. Attendons donc la suite avant de faire le bilan
    Top Banner
  2. Auteur

    Membre Apr

    En Avril, 2022 (20:56 PM)
    Quel bilan  pour Macky ? Rétrogradation de la démocratie, détournement des deniers publics, impunité, ............Macky ne peut pas prétendre à un 3ème mandat. Macky doit dégager et laisser un autre membre de l'APR plus compétent, mieux aimé pour prendre la relève à partir de 2024.

    Nous sommes prêts à nous battre contre quiconque essayera de faire échouer la promotion de l'APR
    {comment_ads}
    Auteur

    Kaf

    En Avril, 2022 (21:32 PM)
    Seul les jaloux et les méchants qui ignorent les réalisations du  Président de la République mais vous ne seraient jamais être contents en plus vos rêves ne se réaliseront jamais. NAGOULEN li YALLAH DOGAL Guen nopalou kouko nagouwoul rek soon
    {comment_ads}
    Auteur

    Kaf

    En Avril, 2022 (21:35 PM)
    Gorelen nak Allah SWT est au côté des honnêtes mais pas les méchants et jaloux. SOUL KEER DOUKO TERE FEGNE
    {comment_ads}
    Auteur

    Kaf

    En Avril, 2022 (21:47 PM)
    Félicitation et bonne continuation Monsieur le Président Macky SALL, vous avez reconstruit le pays en lançant des grands projets dont je viens juste de citer tout l'heure j'avais même oublier de citer la * remise à niveau de toutes les universités au Sénégal dont à UCAD 01 resto de 60000 plats par jour et 01 boulangerie de 30000 pains par jour à l' Université de 10000 lits à l' Université de Dakar

    * 01 cité du savoir

    14 ISEP institut Supérieur de Enseignement Professionnel dont 05 en reception

    45 Eno Espace Numérique ouvert dans tous les départements du Sénégal ect....

    NAGOULEN WAAY SI 10 ANS REK
    Top Banner
    Auteur

    Kaf

    En Avril, 2022 (21:52 PM)
    Vive le Président Macky SALL, vos réalisations resterons toujours gravées dans les mémoires   BEUGUE BAGNE le gentle Président domou COumba Thiombo  sa Kaw sa kanam rek
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2022 (22:00 PM)
    Ceux qui ont le ventre plein, le carnet de chèques bien portant et les langues mielleuses, en quelques sortes les petits bourgeois sont les seuls à attaquer l'extraordinaire bilan du président Sall qui a presque tout apporté au pays. Cette race d'individus, s'ils ne sont pas des fils à papa ont mis un trait sur leurs origines paysannes. Ils ne les connaissent plus ou s'en servent pour fleurir leur prose politique. Un gâteau fatal à celui qui les écoute mais n'a pas une capacité de refuser d'avaler tout ce qu'on lui offre comme mirage. Ces esprits en général n'ont souvent été que des lecteurs savants de belles lettres de la théorie politique, mais en vérité, ignorent le réel de la politique : l'être et les contingences. Macky est un très bon président. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Kaf

    En Avril, 2022 (22:02 PM)
    EWAY KHEL DAY FATTOU j'ai oublié les   * *02 ponts vraquier et minéralier en construction à Bargny et Sendou

    * 06 PBC les 08 programmes les plus innovants du Sénégal  PRODAC - PUDC- PUMA - PPDC - PROMOUILLE - PROGRAMME de mobilisation des cités religieuses - bourses familles - ouvertures maladies universelle. BOU DOYOUL REK MA DOLI ay réalisations sou Président d'où massa djiekh yay soon rek bayi.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2022 (22:07 PM)
    Si Macky Sall avait trouvé le Sénégal là où il est aujourd'hui, en ce moment nous serions dans l'optique d'essayer de construire des véhicules, des avions et des bateaux. Il est formidable 
    Top Banner
    Auteur

    Khouly Mbaye

    En Avril, 2022 (22:18 PM)
    Qu'il prend ses baggages et prend la fuite, Macky a plonge le pays dans la sombrete !

    Il a oublie si vite pourquoi les Senegalais l'ont elus apres les elections .... il a favorise la facilite et la mediocrite dans tous les dimensions.

    NA DEEM, DEEMA DEEM.... les Senegalais sont tres fatigues avec son regime et son clan.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ghost

    En Avril, 2022 (00:09 AM)
    Il ya trois catégorie de Sénégalais! Les bien formés et actifs qui non pas trop de soucis et qui comprennent bien l'action du gouvernement, les gorgoorlus qui ne se soucient que de ce qu'ils peuvent Gagner et Il ya le grand monde des Activistes et pseudos bagne Kaat!! Ces derniers sont sir les résseaux sociaux s'ils ne sont pas dans la rue, il ne sort que des insanités de leurs Têtes et n'on aucun engagement citoyen!Les Ennemis Du Pays! L'action du Président de la Rep a toujours été au  bénéfice exclusif de la Nation!! 
    {comment_ads}
    Auteur

    Lune

    En Avril, 2022 (05:17 AM)
    Coucou! Revoilà l'homme de la situation, le meilleur pour le sénégal. C'est sous sa magistaire que les réalisations fleurissent au Sénégal. Dolile  bénène mandat binga dajone légui mou jékh.
    {comment_ads}
    Auteur

    Mackypro

    En Avril, 2022 (05:24 AM)
    Vive monsieur le président! Je ne saurai quoi dire pour vous remercier quoi que tout mériterait d'être dit. Vas-y! Fonce sur eux, ñiou kham ni dix dou réy as.
    Top Banner
    Auteur

    En Avril, 2022 (05:57 AM)
    Un bilan incontestable. Formidable. Presque parfait. Que Dieu l'assiste encore. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2022 (06:15 AM)
    Maintenant,  c est bon macky peut partir .... jamais de 3eme mandat
    {comment_ads}
    Auteur

    Serviteur

    En Avril, 2022 (09:22 AM)
     



    Après dix ans de règne à la tête du gouvernement du Sénégal, le bilan du Président Macky Sall est apprécié par les Sénégalais. Un bilan décennal jugé positif par certains et négatif pour d’autres.Plusieurs infrastructures ont été réalisées par le président Macky Sall, un intérêt certes capital pour certains des citoyens sénégalais, contrairement à d'autres qui pensent que la gestion du Chef de l’État laisse à désirer du fait de l’injustice qui sévit dans le pays.

    {comment_ads}
    Auteur

    Serviteur

    En Avril, 2022 (09:25 AM)
     A S.E Monsieur Macky Sall,  Président de la République, nous adressons nos vives félicitations pour les efforts consentis, aussi bien dans l’orientation de la politique sportive que dans la réalisation d’infrastructures de dernière génération. Son engagement et sa vision d’un Sénégal émergent alliant modernité et ancrage dans nos valeurs intrinsèques ont permis la percée progressive de nos Lions dans les compétitions internationales. Plus que jamais nous nous engageons à vos côtés, Monsieur le Président de la République pour la réalisation des ambitions que vous nourrissez pour le Sénégal.
    Top Banner
    Auteur

    Vertue

    En Avril, 2022 (10:24 AM)
    Chacun peut interpréter selon sa propre conviction mais en toute objectivité nous pouvons affirmer avec des réalisations concrètes que le bilan des 10 ans du président Macky Sall est largement positif.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ba Mamadou

    En Avril, 2022 (13:59 PM)
    Soyez reconnaissant les gars,tout ce que vous devez faire c'est de magnifier le bilan mais pas le contraire.

    Seule les ingrats fustigent ce bilan.
    {comment_ads}
    Auteur

    Véronique

    En Avril, 2022 (14:33 PM)
    Je peux pas comprendre klk1 qui peut salir ou qui demande autant à ce que le président a réalisé et j'en suis persuadé personne ne pourrait faire mieux .
    {comment_ads}
    Auteur

    Idéaliste

    En Avril, 2022 (20:20 PM)
    louné fang kéne dou ko diékh. le bilan est vraiment positif
    Top Banner
    Auteur

    Vertue

    En Avril, 2022 (20:25 PM)
    critiquer dans le vide est le jeu favori des saboteurs mais il est fondementalement vrai que le Président a fait des réalisations immenses et nécessaires au Sénégal.
    {comment_ads}
    Auteur

    Touba La Geum

    En Avril, 2022 (20:31 PM)
    Le développement est une vision, un programme et des actions concrètes. Ces trois concepts ont été bien compris par le Président ce qui lui a valu toutes ces réalisations. Félicitations 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2023 (11:23 AM)
    B­­o­­­n­­­j­­o­­­u­­r, j­­e m'a­­p­p­­e­lle Alisa, j'ai 21 a­­ns) Dé­bu­­­t du mo­dè­­le S­E­X­­E 18+) J'a­ime êt­­re pho­to­­grap­hi­ée n­­­u­e) Veuil­­lez no­­ter me­s phot­­os à l'adr­­esse su­i­va­­nte --- W­­W­­­W­­.­­­X­­2­1.­­­F­­U­­N
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2023 (12:14 PM)
    B­­­o­­­n­­j­­o­­­u­­r, j­e m'a­­­p­p­e­­­lle Alissia, j'ai 21 a­ns) Dé­­­bu­­t du mo­­­dè­­­le S­E­X­­E 18+) J'a­­ime êt­­re pho­­to­grap­hi­ée n­­­u­­e) V­­e­­u­­­i­­­l­­lez no­­ter me­­s phot­­­os à l'adr­esse su­­i­­­va­­­nte >>> W­­­W­W­.­­X­­2­­1.­­­F­U­­­N id06844408
    Top Banner

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email