Jeudi 21 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

50 milliards de FCfa pour améliorer l’apprentissage de la lecture à l’école

Single Post
Serigne Mbaye Thiam, ministre de l'Education nationale

Dans le but d’améliorer les performances en lecture, un projet d’un coût global de 90 millions de dollars (environ 50 milliards de FCfa) sera lancé en fin 2016. L’annonce a été faite, lundi dernier, à Kaolack, par le ministre de l’Education nationale.

Le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, a présidé, lundi dernier, à Kaolack, le lancement de la Semaine nationale de l’école de base. A l’occasion, il a annoncé « une initiative pour le renforcement de l’apprentissage de la lecture à l’école d’un montant de 50 milliards de FCfa ». Selon lui, le projet est « en gestation ». « Les derniers réglages sont en train d’être faits. C’est la coopération américaine, par le truchement de l’Usaid, qui va nous accompagner », a-t-il dit. Un effectif de plus de 2 millions d’apprenants est ciblé dans le cadre de ce projet qui va toucher 7 régions du Sénégal pour une durée de 5 ans (2017-2022).

Pour M. Thiam, cette initiative vient en appoint aux efforts déployés pour renforcer les performances scolaires en lecture dans le système éducatif.  «  Depuis 2013, un total de 5,4 millions de manuels ont été mis à la disposition des apprenants, pour un coût global de 8,7 milliards de FCfa, sur instruction personnelle du président de la République qui, en tant que produit de l’école,  il a compris mieux que quiconque le rôle que joue la lecture dans la qualité des enseignements », a-t-il expliqué.


Abordant le thème de cette année, « Les partenaires et les communautés se mobilisent à côté de l’école pour l’amélioration des performances scolaires en lecture », le ministre de l’Education nationale a reconnu qu’en dépit des efforts consentis, les résultats seraient en deçà des attentes. Auparavant, le président de l’Union nationale des élus locaux (Uael) a émis la proposition de l’implication des collectivités locales dans le processus de suivi des Contrats de performance entre l’Etat et les établissements d’enseignement. Adama Diouf y voit une manière pour les élus d’assumer leurs compétences en matière éducative.

Elimane FALL



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email