Vendredi 06 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

8 choses à savoir sur Djibo Leyti Kâ

Single Post
8 choses à savoir sur Djibo Leyti Kâ

Ancien ministre d'Etat, Djibo Leyti Kâ, a tiré sa révérence le jeudi 14 septembre dernier, à Dakar, des suites d'une courte maladie. Il avait 69 ans. Seneweb vous retrace le brillant parcours de cet administrateur civil de classe exceptionnelle.

1.      Il a participé à tous les régimes qui se sont succédé au Sénégal

Surnommé "Peulh bou rafète" ou encore Djibo, l'ancien ministre d'Etat était un homme d'autorité et de rigueur. Il a participé à la conduite des affaires de l'Etat du Sénégal, à travers tous les régimes qui se sont succédé, de Senghor à Macky Sall, en passant par Abdou Diouf et Abdoulaye Wade.

2.      Il remplace Moustapha Niasse au Cabinet du Président Senghor

Né à Linguère (région de Louga) le 21 février 1948, le Secrétaire général de l'Union pour le renouveau démocratique (Urd) a activement participé à la vie politique sénégalaise. Après ses études à la Faculté de droit et des sciences économiques de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar, puis à l'École nationale d'administration de Dakar. En 1977, il succède à Moustapha Niasse dans le Cabinet du Président Léopold Sédar Senghor et sera le dernier Directeur de cabinet de ce dernier.

3.      Artisan de la réconciliation sénégalo-mauritanienne

L'ancien ministre d'Etat est reconnu également comme un artisan de la réconciliation sénégalo-mauritanienne, après les événements fratricides de 1989.

4.     Ministre entre 1981 et 1996

En 1981, après l'accession d'Abdou Diouf à la Présidence de la République, Djibo Kâ devient ministre jusqu'en 1996. Ainsi, il occupe successivement plusieurs postes ministériels de 1981 à 1995, sous le Président Abdou Diouf.

De 1981 à 1988, Djibo Kâ a été ministre de l'Information et des Télécommunications dans le gouvernement de Habib Thiam, en remplacement de son oncle Daouda Sow.

En 1983, il garde son poste dans le gouvernement de Moustapha Niasse.

De 1988 à 1990, il a occupé le poste du ministre du Plan et de la Coopération. De 1990 à 1991, il a été ministre de l'Éducation nationale. De 1991 à 1993, il est nommé ministre des Affaires étrangères. Et de 1993 à 1995, il occupe le ministère de l'Intérieur.

5.      Limogé du gouvernement, il créé son parti politique

Considéré comme un successeur potentiel du Président Abdou Diouf, le natif et cadre du Djolof est limogé du gouvernement. À l'issue des renouvellements qui doivent entériner le choix de son dauphin par la création d'un poste de premier Secrétaire du Parti socialiste (Ps), en 1996, le Président Diouf le préfère à son rival Ousmane Tanor Dieng.

Après son limogeage, le politique crée en 1996 le courant du Renouveau démocratique au sein de leur parti, avec dix (10) autres camarades. Durant les législatives de 1998, il fait  alliance avec Doudou Sarr, Mahmoud Saleh et Talla Sylla et réussit à obtenir 11 sièges sur les 140 que comptait l'Assemblée nationale.

Candidat à l'élection présidentielle de 2000, il sortira quatrième avec 7,1 % des voix au premier tour. Mais, son soutien apporté au candidat Diouf au second tour du scrutin fait éclater son parti politique.

6.  Boutros Boutros-Ghali voulait le nommer comme son Directeur de cabinet

L'ancien Secrétaire général de l'Organisation des Nations-Unies (Onu), Boutros Boutros-Ghali, a voulu faire de Djibo Kâ son Directeur de cabinet. Mais, cela n'a pas pu aboutir.

7.      En 2004, il intègre le régime de Me Wade

Après la première alternance politique survenue au Sénégal en l'an 2000, Djibo Leyti Kâ a décidé de rejoindre le régime des libéraux. Ainsi, en 2004, il est nommé ministre de l'Économie maritime par le Président Abdoulaye Wade.

Trois ans après, c'est-à dire le 5 juillet 2007, Djibo devient ministre d'État, ministre de l'Environnement, de la Protection de la Nature, des Bassins de rétention et des Lacs artificiels dans le gouvernement de Cheikh Hadjibou Soumaré.

8.      Président de la commission nationale du dialogue des territoires

Djibo Leyti Kâ n'a pas chômé non plus au lendemain de la seconde alternance politique de son pays. Parce qu'il a été nommé président de la commission nationale du dialogue des territoires par le Président de la République, Macky Sall. Poste qu'il a occupé jusqu'à la fin de ses jours.


Article_similaires

24 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (19:19 PM)
    Découvrez la liste des 83 ministres nommés par Macky Sall...

    Du jamais vu !!!

    C'est une première dans l'histoire de l'administration sénégalaise. Un Gouvernement aussi pléthorique avec 83 ministres :

    En plus des 41 ministres nommés lors du dernier réaménagement gouvernemental, le président Macky Sall a sous sa coupole 39 ministres conseillers, tous entretenus au frais du contribuable Sénégalais. Ce qui fait un total de 80 ministres. Du jamais vu !

    Ministres d’Etat sans département (3)

    1 Eva Marie Colle Seck

    2 bMbaye Ndiaye

    3 Mamouht Saleh

    40 ministres avec portefeuilles, en plus du Premier ministre.

    1 Augustin Tine, ministre des Forces armées

    2. Sidiki Kaba, ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur

    3. Aly Ngouille Ndiaye, ministre de l’Intérieur

    4. Ismaïla Madior Fall, garde des Sceaux, ministre de la Justice

    5. Abdoulaye Daouda Diallo, ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement

    6. Amadou Bâ, ministre de l’Economie, des Finances et du Plan

    7. Mansour Faye, ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement

    8. Diène Farba Sarr, ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie

    9. Mariama Sarr, ministre de la Fonction publique, de la Rationalisation des effectifs et du Renouveau du service public

    10. Papa Abdoulaye Seck, ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural

    11. Mansour Elimane Kane, ministre du Pétrole et des Energies

    12. Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la Santé et de l’Action sociale

    13. Ndèye Sali Diop Dieng, ministre de la Femme, de la Famille et du Genre

    14. Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’Education nationale

    15. Mary Teuw Niane, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

    16. Alioune Sarr, ministre du Commerce, de la Consommation, du Secteur informel et des PME

    17. Aminata Mbengue Ndiaye, ministre de l’Elevage et des productions animales

    18. Mamadou Talla, ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat

    19. Omar Guèye, ministre de la Pêche et de l’Economie maritime

    20. Yaya Abdoul Kane, ministre de la Gouvernance territoriale, du Développement et de l’Aménagement du territoire

    21. Moustapha Diop, ministre de l’Industrie et de la Petite et Moyenne industrie

    22. Mbagnick Ndiaye, ministre de l’Intégration africaine, du NEPAD et de la Fracophonie

    23. Matar Bâ, ministre des Sports

    24. Samba Sy, ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions

    25. Abdoulatif Coulibaly, ministre de la Culture

    26. Khoudia Mbaye, ministre de la Promotion des investissements, des Partenariats et du développement des Téléservices de l’Etat

    27. Abdoulaye Bibi Baldé, ministre de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l’Economie numérique

    28. Maimouna Ndoye Seck, ministre des Transports aériens et du Développement des infrastructures aéroportuaires

    29. Mame Mbaye Niang, ministre du Tourisme

    30. Aissatou Sophie Gladima Siby, ministre des Mines et de la Géologie

    31. Mame Thierno Dieng, ministre de l’Environnement et du Développement durable

    32. Pape Gorgui Ndong, ministre de la Jeunesse, de la Construction citoyenne et de la Promotion du volontariat

    33. Aminata Angélique Manga, ministre de l’Economie solidaire et de la Microfinance

    34. Abdoulaye Diop, ministre de l’Emploi, de l’Insertion professionnelle et de l’Intensification de la main d’oeuvre

    35. Ndèye Ramatoulaye Guèye Diop, ministre de la Bonne gouvernance et de la Protection de l’enfance

    36. Souleymane Jules Diop, ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé du PUDC

    37. Birima Mangara, ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, chargé du Budget

    38. Abdou Ndéné Sall, ministre délégué auprès du ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, chargé du Développement du réseau ferroviaire

    39. Moustapha Lô Diatta, ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, chargé de l’Accompagnement et de la Mutualisation des organisations paysannes.

    40 Cheikh Kanté, ministre du suivi du PSE

    La liste des ministres conseillers :

    1. Moustapha Diakhaté, Ministre/Chef de cabinet

    2. Elhadj Hamidou Kassé

    3. Youssou Ndour

    4. Serigne Mbaye Dia

    5. Diagna Ndiaye

    6. Ousmane Ndiaye

    7. Baba Diaw

    8. Bassirou Mbacke Typ

    9. Benoît Sambou

    10. Mor Ngom

    11. Abdoul Aziz Mbaye

    13. Zator Mbaye

    14. Jean Pierre Senghor

    15. Hamidou Dia ??

    16. Seydou Diouf

    17. Ndongo Ndiaye

    18. Abdou Mboup

    19. Amy mbacke Thiam

    20. Abdoulaye Sali Sall

    21. Seydina Issa Laye Kane

    22. Pr Bamba Kane

    23. Bineta Gassama

    24. Cheikh Sakho

    25. Abdoulaye Badji, Ministre

    26. Arona Coumba Ndoffene Diouf

    27. Moustapha Fall CHE

    28. Penda Mbow

    29. Dr Fallou Samb

    30. Abdoul Aziz Diop

    31. Cheikh Mbacke Sakho

    32. Ndeye Marieme Badiane

    33. Pape Magueye Diop

    34. Seydina Elhadj Laye Seck

    35. Ablaye Sally Sall

    36. Zahra Iane Thiam

    37. Omar demba ba

    38. Sidy Ben Omar Kanbe

    39. Abdoulaye Seydou Sow

    Auteur : Dakarposte.com



    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2017 (23:39 PM)
      ça sent de la rancune dans ta liste, tu as compté deux fois abdoulaye sali sall
      à la 20 et 35 position des ministres conseillers
  2. Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (19:23 PM)
    Brillant parcours l'enfant peul
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (19:36 PM)
    Qu'il repose en paix. Msis tant qu'on pesera qu'un brillant parcours cobsiste à occuper des postes politiques, ce pays 'ira nulle part.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2017 (19:47 PM)
      au fait ils ont aussi mentionné ses réalisations sans être exaustif car il a marqué l'éducation et c'est lui qui sépara la poste avec la sonatel......
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (20:10 PM)
    le fondateur de la sonatel....

    qui avait de la hauteur pour refuser de se battre avec moustapha niac devant le president diouf



    Auteur

    @4

    En Septembre, 2017 (20:38 PM)
    Jonnhy be good mensonge éhonté...

    Contre vérité crasse ...heureusement que la honte ne tue pas...ce type n'a rien cree si ce n'est la traîtrise en forme d'art absolu...

    va prendre des infos sur blanchiment argent narco trafiquants via projet crevettes ...

    tu vas avoir un éclairage particulier sur ton mentor...



    Création SONATEL :

    va chercher des infos sur un ingénieur qui est allé à la soupe avec Wade ET Diouf....

    Alassane Dialy etc....

    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (22:09 PM)
    il etaît un homm detat pure
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (22:09 PM)
    il etaît un homm detat pure
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (22:09 PM)
    il etaît un homm detat pure
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (22:21 PM)
    Un grand républicain. Il n'était pas ethniciste comme la plupart des peulhs
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (23:35 PM)
    samedi soir il sera nommé ministre des morts et de de l'assainissement des cimetières du senegal  :frustre:  :frustre:  :frustre:  :frustre: PAIX A SON AME

    :triste:
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (00:16 AM)
    chey adouna...non fatelikou bayoul...rip..leppe deye diéh= tout fini un jour..
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (00:30 AM)
    Vraiment cet individu n'est rien d'autre qu'un traite,il la trahi Abdou Diouf ,puis Abdoulaye Wade ,Niass ,il a retrahi Abdoulaye Wade, en s'alliant avec Macky qu'il avait trahit durant son conflit avec Abdoulaye Wade en s'alignant derrière Wade. mêmes ceux qui le rendent hommage sont tres gène. Ils savent que ce type durant 40 n'a fait que profiter du contribuable et tous les moyen étaient bon pour y parvenir . Maintenant qu'il est décédé souhaitons lui le paradis. Mais n'essayons pas de falsifié l'histoire en disant qu'il a participé a tous les gouvernement. Bien sur c'est vrai mais par trahison
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (05:27 AM)
    Auteur

    Almuodo

    En Septembre, 2017 (07:09 AM)
    Way wakh diou bone dekol foumo diem foumo diokie la diosano way delen wañel nitt yi seni ay bakat rek waye sen bis sanqui ñew
    Auteur

    Almuodo

    En Septembre, 2017 (07:09 AM)
    Way wakh diou bone dekol foumo diem foumo diokie la diosano way delen wañel nitt yi seni ay bakat rek waye sen bis sanqui ñew
    Auteur

    Almuodo

    En Septembre, 2017 (07:09 AM)
    Way wakh diou bone dekol foumo diem foumo diokie la diosano way delen wañel nitt yi seni ay bakat rek waye sen bis sanqui ñew
    Auteur

    Almuodo

    En Septembre, 2017 (07:09 AM)
    Way wakh diou bone dekol foumo diem foumo diokie la diosano way delen wañel nitt yi seni ay bakat rek waye sen bis sanqui ñew
    Auteur

    Almuodo

    En Septembre, 2017 (07:09 AM)
    Un ingrat suelment doia temogne cette manier a un defuente paix a son ame amiiinne ya rabal ala mina
    Auteur

    Almuodo

    En Septembre, 2017 (07:09 AM)
    Un ingrat suelment doia temogne cette manier a un defuente paix a son ame amiiinne ya rabal ala mina
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (10:36 AM)
    ke dieu l'accueil ds son paradis amen
    Auteur

    Almuodo

    En Septembre, 2017 (14:09 PM)
    Diara dieuf
    Auteur

    Almuodo

    En Septembre, 2017 (14:09 PM)
    Diara dieuf
    Auteur

    Almuodo

    En Septembre, 2017 (14:09 PM)
    Diara dieuf
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2017 (00:00 AM)
    il a accompagné soutenu défendu les pires prédateurs qui ont eu à gérer ce pays et ca c'est le propre des hypocrites .

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email