Mardi 25 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Abdoul Mbaye, Mimi, Mohamed Dionne : «Mortal Kombat» entre Pm de Macky !

Single Post
Archive

Leurs échanges verbaux enflamment le débat public depuis un moment. Sur fond de déballages, de piques, de répliques, d’interpellations, de précisions ou d’acerbes rappels, la guéguerre qui sévit entre Abdoul Mbaye, Aminata Touré et Mahamad Dionne, commence à prendre des proportions sérieuses.

Par lettres interposées, sur les réseaux sociaux ou dans la presse, la guerre des mots fait rage. Aminata Touré et Mohamed Dionne ne font pas de cadeau à Abdoul Mbaye. Et vice-versa. Le fils de Kéba Mbaye qui arbore désormais un boubou d’opposant au pouvoir en place, tire à boulets rouges sur le camp dont il fut pourtant le premier chef du gouvernement. Ce que Mimi Touré et Mohamed Dionne ne peuvent digérer.

Les louanges avant la guerre

C’est entre Aminata Touré et Abdoul Mbaye que les passes d’armes débutent. Et pourtant, malgré quelques rumeurs de frictions dans leurs rapports lors de leur cohabitation dans le gouvernement du 3 avril 2012, la cérémonie de passation de services entre le fils de Kéba Mbaye et l’ancienne fonctionnaire de l’ONU fut empreinte d’une grande courtoisie. « C’est l’occasion pour moi de saluer mon prédécesseur et de lui rendre hommage pour le très bon travail qu’il a accompli jusqu’ici.

Et je le prends témoin pour continuer cette course », disait Mimi Touré, sur les marches du palais, tout juste après sa nomination à la Primature. Mais, Abdoul Mbaye, de son côté, n’avait visiblement pas digéré son limogeage. Il s’emmure dans un lourd silence durant quelques mois, avant de revenir, le couteau entre les dents, en octobre 2014.

Les premières salves

« C’est un procès risqué sans doute pour ceux qui l’ont souhaité et peut-être aussi pour ceux qui l’ont organisé », a-t-il tonné 13 mois après son limogeage, à propos du Procès Habré. La charge était claire. La réplique de Mimi, alors Premier ministre, ne se fera pas attendre : « Je ne l’ai jamais entendu le dire en Conseil des ministres. Il était quand même Premier ministre quand j’étais ministre de la Justice.

L’organisation du procès, c’est la décision du président de la République. Le ministre de la Justice ne peut pas se lever et organiser un procès aussi important sans l’instruction du Président de la République. Il faut que les gens aient le courage de ce qu’ils disent » décoche-t-elle. Ce sera le point de départ de l’épisode Mimi-Abdoul.

La guerre totale

Quelques jours plus tard, le débat vole un cran plus bas entre les deux personnalités publiques. Abdoul Mbaye hausse le ton et ne trie plus ses mots : « Ce que je constate, c’est que le procédé (de Mimi Touré) n’est pas élégant. Il consiste à fabriquer du mensonge, à le mettre dans ma bouche, à dire ce qu’on veut en dire en se présentant comme procureur.

Non, je n’ai jamais dit que nous n’aurions pas dû organiser le procès Habré. C’est totalement faux », peste-t-il dans un entretien paru dans « Enquête ». Le fils de Kéba Mbaye endiable le rythme de ses attaques. Il recadre le régime sur l’envoi des troupes en Arabie, bat campagne pour le « Non » en mars 2016, fustige la tenue du référendum, la modification de la Constitution « une énième fois, dans la précipitation » et s’indigne de la non-tenue de la promesse de réduction du mandat présidentiel. « Aujourd’hui, la révision du mandat du Président de la République est en très grande partie vidée de sa substance, ou du moins, de ce qui faisait du référendum une œuvre urgente. La prochaine élection présidentielle se tenant en février 2019, rien ne peut justifier la tenue dans la précipitation d’un référendum avec autant de points, engloutissant plusieurs milliards de nos ressources rares » , déclara Abdoul Mbaye.

Mohamed Dionne entre dans la danse

Cette fois, ce n’est pas Mimi Touré qui lui répondra. Le ton de la réplique sera plus viril. « Le Président Macky Sall, après la nécessaire phase de consolidation de l’État de droit longuement malmené par son prédécesseur, a mis en place la Cnri par décret n° 2013-730 du 28 mai 2013, contresigné par le Premier ministre d’alors, monsieur Abdoul Mbaye. L’article 3 du même décret le disait clairement : “‘les réformes proposées peuvent trouver leur traduction dans une modification de la Constitution, des lois organiques et des lois ordinaires”’.

L’on s’étonne donc naturellement que le Premier ministre d’alors du Président Macky Sall, ayant lui-même contresigné le décret portant création de la Cnri, le 28 mai 2013, puisse venir aujourd’hui justifier ses “‘raisons de voter non”’ au référendum (ce qui est du reste son droit en tant que citoyen), quand il proclame de façon péremptoire : “‘Parce que la Constitution de mon pays ne mérite pas d’être modifiée une énième foi”’. S’il était si convaincu de sa posture de “‘touches pas à ma constitution”’, il aurait dû tout simplement démissionner le 28 mai 2013 afin que “‘sa”’ constitution demeure en l’état », lui balança l’actuel Premier ministre dans une lettre ouverte au ton encore plus caustique. Mais, la virulence des piques d’Abdoul Mbaye grimpe d’un cran.

L’arme fatale des dossiers sensibles

En début 2016, ayant mis en place sa formation politique, l’ancien banquier revient à la charge. Il cible les dossiers les plus sensibles. Abdoul Mbaye demande au chef de l’État de dire s’il avait connaissance de la relation entre Petro-Tim Ltd et son frère Aliou Sall avant l’adoption des projets de décrets qui approuvent le Contrat de Recherche et de Partage de Production d’hydrocarbures conclus entre l’État du Sénégal, Petrosen et Petrotim Limited pour les blocs de Saint Louis offshore profond et Cayar Offshore Profond. Dénonçant l’« opacité de la gestion des richesses nationales », il demande aussi la publication de toutes les clauses, sans exception, des Mou, décrets et contrats d’exploration et de production de pétrole et de gaz déjà signés ou en voie de l’être, afin de respecter les règles de transparence dans la gouvernance des ressources naturelles.

Mais aussi des éclairages sur le contrat entre le Sénégal et la société de Bictogo. Une avalanche de répliques s’abattra sur lui. Parmi elles, celle de Mimi Touré : « Un certain ex-champion de l’éthique à l’origine de cette cabale avortée, récemment rattrapé par son passé de faussaire, ferait mieux de préparer ses nombreux dossiers judiciaires plutôt que de chercher des compagnons d’infortune. Il est à déplorer qu’une personnalité qui a servi l’État à son plus haut sommet n’ait que l’affabulation et la calomnie comme stratégie politique pour se signaler à l’opinion ».

Mimi et Dionne en bouclier de Macky

Le Premier Ministre, Mohamed Dionne vient en renfort. Il lui signifiera que « le fonctionnement quotidien des institutions ne permet pas à chaque citoyen, individuellement pris, ou à chaque parti politique, d’interpeller de manière intempestive, parfois fantaisiste, le Gouvernement ou le Président de la République dont les communications, messages et interventions obéissent à un protocole républicain bien établi (…). Si votre objectif est d’accéder à l’information du citoyen, que vous contactiez les responsables du Comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives afin de disposer de toutes ces données ; un comité dont la création a été actée par vous-même, en tant que premier ministre du premier gouvernement du Président Macky Sall ». Abdoul Mbaye de revenir à la charge : « Au lieu de se défendre et de répondre aux questions posées, voilà qu’ils cherchent à me rendre complice !!! Il y a meilleure façon de se défendre que de n’avoir comme argument “de toute façon il était au courant”. Cela ressemble déjà fort à un aveu. Non ! Ni moi ni la plupart des membres du Gouvernement n’étions informés de faits intentionnellement cachés au moment de la présentation des projets de décrets concernés. C’est aussi simple que cela. Tous ces écrits qui viennent en renfort à ceux qui ont masqué l’information, ne sont que vaines contorsions qui n’éviteront pas l’éclatement de la vérité au grand jour, et le jugement par les citoyens honnêtes », peste-t-il.

Le Plus important ?

Aujourd’hui, la guéguerre qui sévit entre Abdoul Mbaye, Mimi Touré et Mohamed Dionne est loin de connaitre son épilogue. Mais, dans les débats, surgissent de nombreux dossiers, à l’image de l’affaire Bictogo et les contrats pétroliers, qui méritent un éclairage de la part du chef de l’État. Après tout, édifier sincèrement et très clairement les Sénégalais sur ces dossiers à très gros impact financier n’est-il pas plus important que les polémiques politiciennes entretenues depuis près de deux années ?



15 Commentaires

  1. Auteur

    Osez

    En Août, 2016 (08:01 AM)
     :contaan: Oui mais , qui nous dit qu'ils ne jouent pas de la comédie ! Vu que cette élite si minoritaire , se connaissent tous , se rencontrent dans leur séances de loge maçonnique là !



    Parceque , Abdoul mbaye , son nouveau rôle ne rendre pas dans la logique de la divine comédie de Dante ! Désolé !
    Top Banner
  2. Auteur

    Anonyme

    En Août, 2016 (08:02 AM)
    Tous les mêmes.

    On ne peut pas avoir mangé à la soupe et cracher dessus.

    Abdoul Mbaye doit rester un homme d'état et éviter ces enfantillages.

    Il pense pouvoir gagner des élections au Sénégal grâce à son vieux discours rayé sur l'éthique???

    Quelle éthique? Il a accepté la fortune de Habré dans sa banque, sachant qu'il a avait volé son peuple ne fuyant. Ou est l'éthique? Il avait le choix de refuser.

    Il a fait des choses encore plus graves à la CBAO juste avant la dévaluation du franc CFA. Je m'en arrête là.

    Avant de donner des leçons d'éthique aux gens, ils faut être propre d'abord.
    {comment_ads}
    Auteur

    Bilidio

    En Août, 2016 (08:07 AM)
    >.

    C'est une question claire et le comité ne va pas répondre à ça, c'est au lion qui dort de répondre.



    Je mettrai ma main au feu qu'il le savait.



    Sénégalais réveillez vous, on est entrain de nous berner, ne soyez pas des moutons mais des bergers.



    Vivement 2017 pour le début de la chute des nullards, idiots et crétins, 2019 l'entrée en action de la CREI......
    {comment_ads}
    Auteur

    Papa

    En Août, 2016 (09:01 AM)
    Abdoul Mbaye Mbassou fils de son père, n'a pas encore digéré que Macky l'ait démis de ses fonctions de PM pour RÉSULTATS INSUFFISANTS. Adepte du faux et usages de faux, hautain, froid et distant, connaissant mieux Oaris, Londres, que le Sénégal, il se sent soudain investi d'une mission divine : gouverner le Sénégal. Mais le réveil sera dur.Abdoul Mbaye vient de se rendre compte que Papa n'est plus la pour l'extirper de cette salace affaire de faux et usages de faux.
    {comment_ads}
    Auteur

    Kiné Lam

    En Août, 2016 (09:13 AM)
    Guéwél dawoule foore sabare

    Diplôme yi lako tontoo

    Abdoul Bana Mbaye

    Yonni Maar

    Adja Tabaski Thiaam
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2016 (09:26 AM)
    Bravo Mimi. Vous au moins vous n'êtes pas une rancunière contrairement à Abdoul MBAYE qui nous tympanise depuis qu'il a été viré de la primature. J'espère que Dione ne fera pas de même. De toute façon tous les revanchards auront mimi en face d'eux pour défendre bec et ongles le bilan du Président Macky.
    {comment_ads}
    Auteur

    Soigneur De Fous

    En Août, 2016 (09:26 AM)
    Ces politicards de la 25ème heure que sont les Abdoul Mbaye, Ousmane SONKO commencent à nous enquiquiner. Du lundi au dimanche ces gens passent leur temps à tenir conférence sur conférence comme s'ils n'avaient autre chose à faire. Messieurs basta, la campagne électorale n'est pas encore ouverte, alors allez bosser comme tout le monde !!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2016 (09:40 AM)
    Mimi m'a decu....come on Mimi arretes de fermer les yeux sur ce qui se passe dans le gouvernement de Macky.
    {comment_ads}
    Auteur

    Le Socratique

    En Août, 2016 (10:42 AM)
    J'ai toujours retenu quelque chose de ce vaillant homme la discrétion, le profil d'un financier émérite, fils du célèbre Juge Keba MBAYE l'homme qui par dessus tout la première conviction, la première qualité, le credo aussi était ''L'Ethique''. Au moins M. MBAYE a le mérite de s’être érigé au sommet de la finance et, aussi de l'Etat sans pour autant user des deniers de l'Etat, de formes peu glorifiant usés par d'autres.



    Oui On connait un Macky Sall pauvre jusqu'en 2001 et milliardaire en 2009 et, président par défaut débarquant un 25 mars 2012. Mais, à coté, on connait aussi un distingué Abdoul Mbaye, ayant fait des études à HEC Paris, ayant occupé des postes responsabilités, étant technocrate et milliardaire, Directeur de banque à 29 ans et ayant était fils d'un célèbre et héroïque magistrat très respecté, l'homme qui dit à un certains Abdoul Diouf en 1981 : "Monsieur le Président, le peuple est fatigué", homme qui par la suite sera haut fonctionnaire international, et dont le fils "fils de..." a le mérite quand d'avoir gardé la casquette de l'homme discret, brillant et honorable.
    Top Banner
    Auteur

    Guéwél Mbaye

    En Août, 2016 (11:10 AM)
    Vraiment la 1ère femme de Abdoul Mbaye guéer pure la, dou gnégno.Personne ne l'a entendu, elle ou ses proches piper mot. Lula rére si djoudou fégne si djiko. Affublé de diplômes, de ses milliards, et autres, binational, Abdoul Mbaye restera toujours ce qu'il est: un guéwél pur et dur.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2016 (11:38 AM)
    C est connu pour faire le buzz , il faut descendre dans la mare aux canards (la boue) et s injurier...
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2016 (11:38 AM)
    PÈLERINAGE À LA MECQUE!

    PRIÈRE OU NAFILA À FAIRE AVANT DE QUITTER SA MAISON, POUR ALLER AU PÈLERINAGE À LA MECQUE OU EFFECTUER TOUT AUTRE VOYAGE!

    Cette prière va raffermir et renforcer votre foi et vous protéger contre les tentations de Satan. Il est recommandé pour votre protection et celle de votre famille durant tout votre séjour aux lieux saints de l’islam. Il est rapporté que le prophète saw le faisait à chaque fois qu’il voulait voyager.

    Vous pouvez également l’effectuer pour tout autre voyage afin qu’Allah (swt) vous facilite votre séjour!

    VOUS POUVEZ VISIONNER LA VIDÉO À PARTIR DU LIEN CI-DESSOUS. N'OUBLIEZ PAS DE VOUS ABONNER POUR ÊTRE INFORMÉ DES NOUVELLES VIDÉOS À VENIR!!!

    youtu.be/PsfYeP_QRXU

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2016 (12:52 PM)
    Sonko dénonce la "gouvernance scabreuse et opaque" de Macky….

    «Des scandales à répétition depuis des affaires Necotrans, Bictogo, Suneor, Transrail, Petrotim, et j’en passe. La liste n’est pas exhaustive. Chacun de ces scandales met en jeux des dizaines voire des centaines de milliards. Le bradage de notre fleuron économique qui est la Sonatel, le bradage de la licence 4G mais également des perspectives de renouvellement ou de prolongement de la concession accordée à Orange dans des conditions très opaques. On nous parle de protocole de Rebeuss, Doha numéro 2, protocole Rebeuss saison 1, toutes ces affaires, c’est pour orienter l’opinion vers de faux débats. »

    « 10 milliards ont été gaspillés pour une réforme qui n’a rien apporté que de créer une institution de plus, une institution inutile, une institution politicienne pour caser de la clientèle politique et préparer les futures élections. C’est un drame, un scandale. Heureusement, le président et ses conseillers ont fait des omissions qui leur seront opposables. Son mandat reste et demeure un mandat de 5 ans. »

    « Vous verrez dans la loi des finances rectificative 2016, il est inscrit des crédits pour 9 milliards FCFA au profit d’une entreprise dénommée envol immobilier sur un marché total de 150 milliards. Il n'y a pas d’appel d’offres c’est-à-dire un marché gré à gré pour les cités ministérielles de Diamniadio. 80% des marchés du Pse (PAYS SANS ELECTRICITE ou PAYS SANS ECONOMIE) sont attribués à des multinationales alors qu’on ne peut pas gérer un pays sans une bourgeoisie nationale. »

    L’Assemblée Nationale ne paie pas ses impôts. Une dette évaluée à plus de 6 milliards.

    Le référendum du 20 mars dernier a couté un peu moins de 10 milliards, contrairement aux 3 milliards annoncés par le chef de l’État.

    Le frère du président, Aliou Sall, un ancien journaliste QUI N’A JAMAIS ECRIT NE FUSSE UN TORCHON, a été cité à plusieurs reprises dans des scandales financiers (affaire Petro Timet on l'a également accusé d'être actionnaire majoritaire de la BDK Banque de Dakar).

    Malgré tout, il est maire, président de l'Association des maires du Sénégal. Il y a également Mansour Faye beau-frère du chef de l'état qui est ministre, maire et avait dirigé auparavant la délégation à la solidarité nationale.

    Pourtant, il y'a une dizaine d'années, quand Abdoulaye Wade voulait imposer son fils Karim Wade aux membres du Parti démocratique sénégalais, Macky Sall à l’époque président de l’Assemblée nationale, était parmi ceux qui se sont opposé.

    Dans une déclaration, l'ancien président Abdoulaye Wade a cité nommément Aliou Sall comme étant le détenteur de 30% des actions de la société pétrolière. A son tour, le concerné a démenti en jurant n'être actionnaire dans aucune société pétrolière. Il faut noter que citer quelqu'un dans un dossier, ne veut pas dire qu'il est coupable.

    Seulement, Birahim seck du forum civil, très engagé dans la lutte contre la corruption, a déclaré dans une émission radiophonique “soupçonner” un délit d’initié entre le président de la République, Macky Sall, ex-directeur général de Petrosen et ancien ministre de l’Energie et son frère, Aliou Sall, gérant réel de Petro-Tim, à cause des connexions existantes entre les sociétés.

    Petro Tim avait 90% et l’État du Sénégal 10% avec Petrosen. Le 3 avril 2014, Petro-Tim a cédé à Timis Corporation les 90%. Ce qui veut dire que Petro-Tim était une société écran. Donc, elle a cédé les 90% à Timis Corporation qui est un collaborateur du gérant de Petro-Tim, qui est Aliou Sall», a ajouté encore Birahim Seck avant de poursuivre. «Écoutez bien ce que je dis. Timis Corporation, dans ces 90%, a cédé à Kosmos Energie 60% à hauteur de 200 milliards de F Cfa. Et c’est Kosmos Energie qui est en train d’explorer le pétrole et qui a découvert également le gaz».

    "Je pense qu’il ne faut pas être euphorique. Les Sénégalais semblent souvent oublier les choses très vite. Ce gaz-là a une parfaite relation avec l’affaire Petro-Tim. Rappelez-vous que la société Petro-Tim, gérée en son temps par Aliou Sall, avait bénéficié d’un contrat d’exploration et d’exploitation du pétrole au niveau de ces puits dont on parle aujourd’hui, c‘est-à-dire Saint-Louis Offshore et CayarOffshore", a commencé par faire savoir Birahim Seck.

    Poursuivant son raisonnement, le responsable du Forum civil finira par avouer. "Tout ça s‘est très vite passé. Autrement dit, nous soupçonnons qu’il y ait un délit d’initié. Notre président actuel était directeur de Petrosen. Notre président actuel était aussi, si je ne me trompe pas, ministre chargé des hydrocarbures, ministre de l’Energie précisément. Donc, il était en parfaite connaissance des gisements et des potentialités dont le Sénégal devait disposer en matière de cadastre minier".

    D’ailleurs ces declarations lui ont valu une convocation à l’Office national de lutte contre la corruption (Ofnac) ce lundi 04 juillet 2016. Par la suite, la convocation a été reporté après au jeudi 07 juillet 2016 c’est a dire après la fête de l'Aid-el-fitr, célébrant la fin du mois de Ramadan.

    Avec toutes les accusations portées sur ces proches du président Macky Sall, ils évitent le plus souvent d'accorder des interviews aux journalistes.

    Il a fait d’autres révélations sur l’affaire Bictogo et d’autres scandales financiers.

    Il se trouve que tout le village de MACKY-FAYE-SALL est à ces côtés et au premier plan pour la gestion des affaires publiques cela pose un problème d'équité et de justice.

    Top Banner
    Auteur

    Abdoul Habré Mbaye

    En Août, 2016 (13:39 PM)
    Sonko est un patriote, Abdoul Mbaye un faussaire
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2016 (02:06 AM)
    on ne prithee corrompre tout UN peuple

    Jamais avant-garde les liberaux on n a Vu un

    famille d UN dignitaie s impliquer

    er simbriquer autant dans les affairees

    demandons conseil aDiouf

    c est tres grave

    comment attires des inve"stisseurs squand les es don't pipes

    questiion dire aux citoyens:p :joyy: 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email