Vendredi 09 Décembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Adoption du projet de budget 2022 du Ministère du Tourisme et des Transports aériens

Single Post
Adoption du projet de budget 2022 du Ministère du Tourisme et des Transports aériens
La plenière de l’Assemblée Nationale a adopté le projet de budget 2022 du Ministère du Tourisme et des transports Aériens, ce Mardi 07 Décembre 2021.

Le budget 2022 du département est arrêté à 145.797.149.893 FCFA en autorisations d’engagement et à 35.397.783.680 FCFA en crédit de paiement contre 35.070.493.503 FCFA en 2021, soit une hausse de 327.290.177 FCFA en valeur absolue et 0,93% en valeur relative.

Structuré autour de 04 programmes notamment le Développement des Infrastructures Aéroportuaires, le Développement de la Sécurité et de la Sûreté des transports aériens, le Développement de l’Offre touristique ainsi que le Pilotage et la Coordination des activités, le budget 2022 du Ministère du Tourisme et des Transports Aériens va contribuer à l’atteinte des objectifs des projets phares du PSE Hub Aérien et à la relance du tourisme fortement impacté par la pandémie de la Covid-19.

Au terme d’un débat riche et fécond, les honorables députés se sont réjouis de l’utilisation judicieuse et transparentes des ressources allouées dans le cadre du fond du Crédit Hôtelier et Touristique. 
 
Les députés ont salué aussi les mesures d’accompagnement prises par le gouvernement à travers le Ministère du Tourisme et des Transports aériens pour soutenir et accompagner les entreprises des secteurs du tourisme et des transports aériens face à la grave crise engendrée par la pandémie de la Covid 19. 

Des mesures qui ont permis de maintenir les emplois et d’éviter la faillite de beaucoup d’entreprises.
La représentation nationale a également adoptée ce jour,à l'unanimité, le projet de loi 19/2021 modifiant la loi 2009-05 du 09 Janvier 2009 autorisant la prise de participation majoritaire de l’Etat dans la société anonyme dénommé AIBD SA précisant les modalités d’affectation de la redevance de développement des infrastructures aéroportuaires « RDIA » et l’autorisation de la grever d’un privilège.


4 Commentaires

  1. Auteur

    Senenmouth

    En Décembre, 2021 (10:57 AM)
    Autant de milliards pour le Tourisme. Cette activité apporte rien à notre pays. Que les tours opérators et autres acteurs du secteurs de débrouillent pour cette activité. Les économies ainsi réalisées seront orientées vers l'agriculture, la santé, l'éducation....
    Top Banner
  2. Auteur

    En Décembre, 2021 (10:58 AM)
    Mr le ministre, la route principale de Saly est  coupée par endroit à cause des nids d’autruche, les rues de la station mal éclairée ( pas celles du village), l’occupation anarchique des trottoirs et le manque de parkings et les mendiants. On ne peut pas accueillir des touristes dans ce désordre. Même si vous avez dépensé des milliards pour construire une belle plage, ce désordre fera que le touriste ne reviendra pas. Pour être compétitif, il faut relever les conditions d’accueil des touristes et cela concerne tous les secteurs du tourisme, pas seulement les hôtels 
    {comment_ads}
    Auteur

    Gigi Boy

    En Décembre, 2021 (11:59 AM)
    Des années  de SALY PORTUDAL ,rien ne change  la campagne municipale arrive à grand pas, j 'ose espérer de cette commune va changer.

    Les éléctions,   avec de nouveaux responsables   doivent   apporter une plus-value pour que cette commune devienne réellement   une station balneaire. 

    Si je peux me ,permettre , votez le changement.

     
    {comment_ads}
    Auteur

    En Décembre, 2021 (13:40 PM)
    D'ici l'an 2100, les "  anciens travailleurs d' AIR AFRIQUE " continueront de reclamer de l'argent pour leurs " indemnites ". Or, AIR AFRIQUE etait une societe IVOIRIENNE. Le Tribunal d'Abidjan qui avait prononce la Liquidation avait nomme un Syndic pour le reglement des droits de travailleurs. Au Senegal , on a designe un autre Syndic, Mr  A. D. D. 

    Depuis, on a vendu le Siege de la Place de l'Independance, les Villas du Point E, les Avions stationnes a Dakar, le Materiel et autres Biens du Centre de Dakar, sans compter tous les Milliards de l'Etat. 

    ET ON CONTINUE DE RECLAMER DES INDEMNITES alors que les anciens travailleurs de la SOTRAC, DU GRAND HOTEL, de la SOADIP, ...... sont plus en Droit de RECLAMER LEURS INDEMNITES A L'ETAT. 

    ARRETEZ , ARRETEZ. 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email