Jeudi 14 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

AFFAIRES PUBLIQUES AU SÉNÉGAL : QUAND LA FAMILLE PRÉSIDENTIELLE PREND LE POUVOIR

Single Post
AFFAIRES PUBLIQUES AU SÉNÉGAL : QUAND LA FAMILLE PRÉSIDENTIELLE PREND LE POUVOIR

«Je ne mêle jamais ma famille à la gestion du pays. Si mon frère a été amené à être cité dans des affaires de sociétés privées, c’est parce je lui avais justement indiqué très clairement, dès ma prise de fonction, qu’il ne bénéficierait jamais, de ma part, d’un décret de nomination, notamment en raison de l’histoire récente du Sénégal [Wade père et fils] et parce que je ne voulais pas être accusé de népotisme. Je lui avais même conseillé, à l’époque, d’essayer de voir dans le privé», disait le Président Macky Sall, lors d’un entretien en décembre 2016, avec le site de l’Hebdomadaire «Jeune Afrique».

L’ère de la «dynastie» Faye-Sall

Selon L’observateur, en jurant de ne jamais faire intervenir sa famille dans l’appareil d’État, Macky Sall enclenchait l’ère d’une gestion sobre et vertueuse, bréviaire de Benno Bokk Yakaar, la coalition qui l’a porté au pouvoir en 2012. Mais, une année plus tard, coup de théâtre. À la surprise générale, Macky Sall nomme son cadet de huit ans, Aliou Sall, directeur général de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc). Une nomination pour le moins étonnante qui fera grincer des dents et couler beaucoup d’encre.

Si pour une frange de l’opposition, il se pose un véritable «problème d’éthique», pour d’autres, cette nomination est une «déclaration de guerre contre les décrets vitaux du Sénégal». Déjà cité dans la presse lors de l’affaire Petro-Tim, Aliou Sall, maire de Guédiawaye depuis 2014, est, pour ses détracteurs, l’homme par qui le scandale arrive pour Macky Sall. N’empêche, ce tollé général ne fera reculer ni le Président, ni son frère qui, mouillé par les dernières révélations fracassantes de l’enquête de la BBC, persiste à s’accrocher à son poste. Pis, comme s’il n’avait pas appris des erreurs de son prédécesseur, Me Abdoulaye Wade, Macky Sall enfonce le clou et étend les tentacules de la famille au cœur de l’appareil gouvernemental.

La dynastie Faye-Sall voit le jour, avec la nomination du frère de la Première Dame, Marième Faye Sall, Mansour Faye, d’abord au poste de ministre de l’Hydraulique et de l’assainissement, puis de ministre du Développement communautaire, de l’équité sociale et territoriale, en plus d’être le maire de Saint-Louis. D’autres membres de la fratrie suivront et la «dynastie» renforcée avec la nomination des enfants… de l’homonyme du Président et ancien maire de Fatick, Macky Gassama. Avant eux, d’autres parents du chef de l’État étaient déjà servis, comme Abdoulaye Timbo, oncle de Macky Sall et actuel maire de la ville de Pikine.

Abdoulaye Wade : Au nom du fils !

Dans cette dynamique «clanique», Macky Sall a de qui tenir. Son prédécesseur, Me Abdoulaye Wade, a ouvert l’ère de la patrimonialisation du pouvoir. Si de Léopold Sédar Senghor à Abdou Diouf, aucun président de la République n’a osé mettre son fils au cœur de l’appareil d’Etat, Me Wade, pape du Sopi, a franchi le Rubicon. Nous sommes en 2002. Alors que son père venait d’accéder à la Magistrature suprême en 2000, signant la première alternance au Sénégal, Karim qui monnayait ses compétences jusque-là, à l’Ubs Warburg, une banque d’affaires, comme arrangeur financier, décide de s’installer au Sénégal pour assister son père.

Il est nommé conseiller personnel du président de la République, chargé de la mise en œuvre des grands projets : Futur Aéroport international Blaise Diagne (Aibd) à Diass, restructuration des Industries chimiques du Sénégal (Ics). Propulsé à la tête de l’Anoci (Agence nationale de l’organisation de la conférence islamique), il met Dakar en chantier et fait émerger ponts, tunnels, échangeurs et hôtels de luxe. Et son père de Président lui taille alors les habits d’un génial tâcheron : «Je dirai à ta mère que tu as bien travaillé.»

Le «Special one» de fils aura tellement «bien travaillé» (sic) qu’il héritera, en mai 2009, d’un super-ministère dans le gouvernement de Souleymane Ndéné Ndiaye, sixième Premier ministre sous la première alternance : ministère de la Coopération internationale, de l’aménagement du territoire, des transports aériens et des infrastructures. Une belle sucette après sa cuisante défaite lors des élections municipales de 2009. Caricaturé comme l’homme fort du régime, celui qui faisait la pluie et le beau temps au sein du pouvoir, jouit de l’amour aveugle (?) de son papa qui le dépeint comme «le meilleur de ses collaborateurs et celui qui maîtrise mieux que quiconque le domaine de l’argent» dans son entourage.

L’homme parfait pour succéder à son père ? Les plus audacieux avaient dit «Oui». Avant que Me Wade tente d’instaurer une dynastie présidentielle avec son ticket Président-Vice-président, ne recule face à l’opposition farouche de la population. Plus effacée, Sindiely, fille unique de Me Wade et sœur de Karim, goûtera, elle aussi, aux délices du pouvoir comme conseillère en communication et coordinatrice du Festival mondial des arts nègres (Fesman) en 2010. Même les neveux et cousins du Pape du Sopi seront servis.

 

Quid d’Adrien Senghor et Magued Diouf ?

Si Macky Sall a son frère surmédiatisé, Abdoulaye Wade, son fils très controversé, Léopold Sédar Senghor et Abdou Diouf ont eu, eux aussi, Adrien Senghor et Maguette Diouf, respectivement neveu et frère des Présidents Senghor et Diouf. Les deux Présidents du régime socialiste ont cédé à l’appel de la fibre familiale, en impliquant un des leurs dans les affaires publiques. Même si cela fut à un degré moindre et de manière plus discrète. Sous le magistère du premier Président du Sénégal indépendant, Léopold Sédar Senghor, son neveu, Adrien Senghor, s’était vu offrir le portefeuille du ministère du Développement rural, avant d’échouer à celui chargé de l’Équipement.

Magued Diouf, frère du Président Abdou Diouf, a, quant à lui, eu à occuper la fonction de ministre de la Modernisation de l’État et, plus tard, de l’Énergie, des Mines et de l’Industrie. Contrairement au frère de l’actuel président de la République, il adoptait le profil bas, même si son frère était le chef de l’État. Très proche du Parti socialiste, il n’a jamais manifesté un militantisme actif. Par contre, son activisme était plutôt concentré dans le monde sportif, avec son soutien déterminant à l’Asc Ndiambour, le club phare de Louga, sa région d’origine.


Article_similaires

36 Commentaires

  1. Auteur

    En Juin, 2019 (13:16 PM)
    Soukandella, dou sen moroom...
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2019 (13:38 PM)
      si macky s'en était tenu qu'à un un cercle familial, ce serait moins grave. mais avec macky , le phénomène est d'une incroyable gravité parce qu'il est ethnique. ce qui nous promet indiscutablement des lendemains plus problématiques après son départ du pouvoir... au lieu de diviser le sénégal en provinces, et d'investir plus dans les provinces les moins nanties pour un développement économique plus homogène, macky veut disputer aux wolofs leurs terres du djolof. il y a dans les prochaines semaines beaucoup de mesures qui iront dans le sens de faire comprendre aux wolofs les intentions cachées de macky. wait an see !
    • Auteur

      Agboville Diako

      En Juin, 2019 (02:32 AM)
      au temps du ps , c est a dire de senghor a diouf , un ministre senegalais n avait pas plus de 300 000 francs comme salaire . et chaque ministre n avait qu un seul vehicule de fonction qui ne pouvait etre utilise a d autres fins . un ministre ne pouvait pas utiliser son vehicule de fonction pour aller au magal ou au maouloud . mais depuis l avenement des liberaux , certains ministres ont plus de dix vehicules de fonction , avec des bons d essence de plus de 3 millions de francs par mois . donc , ne comparez pas nos deux premiers presidents senghor et diouf qui etaient humbles , integres dans le respect scrupuleux de la chose publique .
  2. Auteur

    En Juin, 2019 (13:34 PM)
    SVP ne pas mélanger torchons et serviettes. qui sont même dans notre cas des serpillère, vous insultez ce bled..

    Zeng et Diouf n'avaient rien à voir avec nos 2 boulimiques "libéraux"........
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2019 (13:40 PM)
      parfaitement d'accord. senghor et diouf on ne connaissait meme pas les membres.de.leurs.familles.
      ce sont les deux badolas originaires du pds qui ont inauguré cela.
    Auteur

    En Juin, 2019 (13:34 PM)
    C'est lamentable, pas de mots .Cette famille gére tous les postes stratégique lié à l'argent
    Auteur

    En Juin, 2019 (13:45 PM)
    Adrien Seghor n'avait pas de privilèges du seul fait que son cousin était président de la République, c'est pareil pour Maguette Diouf. Il faut parler des deux autres président dont le fils pour l'un et le frère, l'oncle, le beau frère, les cousins et les enfants de l'ami de son défunt père ont été et sont impliqués dans les affaires du pays.
    Auteur

    En Juin, 2019 (13:50 PM)
    Les Présidents Senghor et Abdou DIOUF et même Abdoulaye WADE ne sont en rien comparables à Macky SALL.

    Notre président actuel semble se foutre éperdument des sénégalais depuis qu'il a eu à voter sans carte d'identité à des élections à Fatick. C'est le seul à avoir mis toute sa fratrie dans les affaires publiques et cela du fait de l'ignorance des populations. Un jour le peuple se réveillera brutalement et rien ne pourra l'arrêter.

    Auteur

    En Juin, 2019 (14:08 PM)
    ENVOYEZ "BDK-CDC" aux USA via l'Indonésie:

    L’Indonésie renvoie cinq conteneurs de déchets aux Etats-Unis

    Les conteneurs devaient uniquement contenir des déchets papiers, d’après les déclarations de douane. Mais ils étaient en fait remplis de bouteilles, de déchets plastiques et de couches.



    le 15/06/2019 à 15:21 par AFP

    Auteur

    En Juin, 2019 (14:10 PM)
    Macky nous a amener tout le village es goros les bonnes ,gardiens et chauffeurs.

    Bilay ki moy deume ..
    Auteur

    Pape Fall

    En Juin, 2019 (14:18 PM)
    Si j'étais le Président de la République, je poursuivrais le PSE pour impulser de nouvelles dynamiques pour le développement du Sénégal.



    Si j'étais le Président de la République, je limogerais Aliou SALL de son poste de Directeur Général de la Caisse des dépôts et de consignation pour permettre à la justice de faire son travail sur le dossier Petro-Tim.



    Si j'étais le Président de la République, je supprimerais le poste du Ministre de la Justice pour permettre le pouvoir judiciaire du Sénégal de devenir plus indépendant.



    Si j'étais le Président de la République, je renouerais avec le dialogue social

    - en invitant les centrales syndicales et les enseignants à une large concertation autour de l'augmentation des salaires des agents de la Fonction publique;

    - en promulguant la Loi sur la réforme de la retraite déjà votée à l'Assemblée Nationale ( cotisation de la retraite complémentaire et allongement de l’age de la retraite à 65 ans);



    Si j'étais le Président de la République, je procéderais au renforcement du système éducatif en créant une école des métiers et 3 ans plus tard une Université des métiers.

    J'ose espérer que ce rêve sera concrétiser pour un climat social apaisé, pour un Sénégal prospère





    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2019 (21:33 PM)
      si j'étais p.r. du sénégal je démissionnerais !!!car je suis indigne d'occuper cette fonction,je suis un voleur,un tricheur mesquin,un cupide,un gourmand,un nul,un incompétent.
      un président par défaut,un usurpateur,un lâche,un menteur ,un sale corrompu ,un arriviste ,un complexé et un ethniste dégueulasse.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2019 (21:33 PM)
      si j'étais p.r. du sénégal je démissionnerais !!!car je suis indigne d'occuper cette fonction,je suis un voleur,un tricheur mesquin,un cupide,un gourmand,un nul,un incompétent.
      un président par défaut,un usurpateur,un lâche,un menteur ,un sale corrompu ,un arriviste ,un complexé et un ethniste dégueulasse.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2019 (21:34 PM)
      si j'étais p.r. du sénégal je démissionnerais !!!car je suis indigne d'occuper cette fonction,je suis un voleur,un tricheur mesquin,un cupide,un gourmand,un nul,un incompétent.
      un président par défaut,un usurpateur,un lâche,un menteur ,un sale corrompu ,un arriviste ,un complexé et un ethniste dégueulasse.
    Auteur

    En Juin, 2019 (14:20 PM)
    Senghor et Diouf avaient de la classe
    Auteur

    En Juin, 2019 (14:22 PM)
    Petite annonce: chiens perdus, couleur APR de race Pro-Macky Sall. Si vous les retrouvez sur seneweb, merci de me contacter au ..............
    Auteur

    En Juin, 2019 (15:05 PM)
    Cessez cette logique du " TOUS PAREIL" ça ne fera qu empirer la culture du "NIACK DIOM" qui est entrain de regire ce pays .
    Auteur

    En Juin, 2019 (15:06 PM)
    dynastie sall est une premiere des vrais arrivistes
    Auteur

    Désordre

    En Juin, 2019 (15:07 PM)
    L’Afrique dans toute sa splendeur et sa population va chez les autres quitte à mourir en mer... C’est triste et lamentable.
    Auteur

    Usa

    En Juin, 2019 (15:31 PM)
    Macky c est un imbecile
    Auteur

    Bisou

    En Juin, 2019 (15:35 PM)
    Obs ne fait de lancer des pierres depuis l'affaire Petro-Salle. S'agit de la fin de l'etat APR ou le say say en chef ne verse plus de sous a l'opportinuste youhou xalisse ?
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2019 (15:43 PM)
      macky est le pire dentre eux.tout le clan faye sall dans les affaires de la cité et sont tous des voleurs .
    Auteur

    En Juin, 2019 (16:24 PM)
    Tous les mêmes. Le népotisme est engrené dans nos gênes. Visiter les compagnies publique
    Auteur

    En Juin, 2019 (16:24 PM)
    Tous les mêmes. Le népotisme est engrené dans nos gênes. Visiter les compagnies publique
    Auteur

    Niagazz

    En Juin, 2019 (16:53 PM)
    Donc rien de neuf sous le soleil.

    Raison de plus pour passer a autre chose et aller bosser.
    Auteur

    En Juin, 2019 (16:56 PM)
    COMPARAISON N'EST PAS RAISON !! EN TOUT CAS A PART L(ACTUEL AUCUN AUTRE N'A MIS EN PLUS DE SA FAMILLE BIOLOGIQUE SON GEUWEULOU DJOUDOU ( GRIOT DR CASE ) AU CŒUR DU BIZNESS D’ÉTAT !!! N' EST CE PAS FARBA ????
    Auteur

    En Juin, 2019 (17:04 PM)
    fast track avec karim et khjalifa pour les emliminer de la presidentielle, no track pour aliou et les petrotimbo faye gaz sall qui ont englouti plus de 6 000 millions de dollars, l article du groupe falaat maquis est destiné à légitimer les clanisme du maquis
    Auteur

    En Juin, 2019 (17:19 PM)
    Tous les Présidents précédents ont eu des membres de leurs familles ou des proches dans leur gouvernement. Nous avons maintenant sous nos yeux des traîtres, des taupes et des canailles de tous acabits qui se retrouvent être vos pires ennemis dès qu'ils perdent leur poste parce qu'ils ne reconnaissent jamais leur incompétence. Ils sont prêts à étaler les affaires de l'Etat dont ils ont eu connaissance quand ils étaient en fonction sans vergogne. Alors, il y a de quoi avoir des personnes de confiance autour de soit, pour ne pas se retrouver à la merci des gens, entre autres, comme TAS, Alioune Tine, cheikh B Dièye, Amsatou S. Sidibé, Gackou qui avait pris le risque de démissionner de son poste pour la mairie de Guédiawaye et qui s'est vu terrassé par Alioune Sall ; pour ce dernier, on devrait se demander pourquoi en vouloir à Niasse qui l'avait pourtant fait nommer par Macky Sall. Et le plus cocasse reste l'histoire de Gorgui et Ngorsy, Wade avait une confiance aveugle en Idy Ndioublang qu'il considérait comme son fils, et ce dernier s'est finalement retrouvée la personne qui lui a fait le plus sale coup de sa vie.
    Auteur

    Blas

    En Juin, 2019 (17:28 PM)
    c'est faux ce que v
    Auteur

    En Juin, 2019 (17:48 PM)
    Si j étais président







    Je dissolverais l Assemblée nationale en le remplaçant par la Maison des Citoyens , des Senégalais de pur jus seront sélectionnés par hasard dans la Fonction Publique pour remplacer nos honorables députés



    Je diminuerais fortement mes pouvoirs ,je ne veux être un Roi



    Je nommerais ni mon ombre a aucun poste



    Je supprime le CESE,Hcct,..toutes ces boîtes qui n ont aucune finalité puisque on est l un des 25 pays les plus pauvres de la planète.



    Je me plierais aux désirs d un comité qui choisirait tous les dirigeants des organes étatiques sous la base d un appel a la candidature, la crème de cette sélection constituerait les membres du gouvernement.



    Je mettrais toutes mes priorités pour une agriculture forte et diversifiée sous la férule du Privé National ,un pays ne peut se développer sans une agriculture forte.





























    Auteur

    En Juin, 2019 (18:09 PM)
    TAS et Abdoul Mbaye sont les plus mesquins de tous
    Auteur

    En Juin, 2019 (18:11 PM)
    Doul waye, même aux USA les présidents nomment leurs proches dans leurs gouvernements.
    Auteur

    En Juin, 2019 (18:20 PM)
    On a vu ailleurs des fils remplacer leur père à la tête de leur pays. Rien de nouveau sous le soleil.
    Auteur

    En Juin, 2019 (18:23 PM)
    Si j étais président .....................ÉCOLE OBLIGATOIRE

    CONDITIONNEL............Présent

    je dissoudrais

    tu dissoudrais

    il dissoudrait

    nous dissoudrions

    vous dissoudriez

    ils dissoudraient
    Auteur

    En Juin, 2019 (18:27 PM)
    Aux usa TRUMP n’ose pas faire ce que notre président fait....il est contrôlé vous avez parfaitement raison Trump a parmi ses conseillers son fils mais tout est encadré par là loi et rigoureusement....depuis des siècles.....soyez sérieux ce qui se passe est à dénoncer cessez de jouer aux hypocrites quand le pays est aussi secoué par des scandales......mettons de côté la couleur politique au profit de l’intérêt national!!!!
    Auteur

    Nitdof

    En Juin, 2019 (18:30 PM)
    Vous je crois vous ne connaissez pas Fabienne ah je ne connais pas son nom de f
    Auteur

    Galsen

    En Juin, 2019 (18:49 PM)
    MackySall se croit intelligent mais c’est un imbécile achevé.

    Le jour où il quittera le pouvoir, il s’en rendra compte et avec tout son clan. Mais pas surprenant, avec un ventre bourré de merde comme seul sa famille a le secret, son cerveau ne peut qu’être pollué.
    Auteur

    En Juin, 2019 (19:48 PM)
    ils sont tous des domoukharame

    Auteur

    En Juin, 2019 (21:46 PM)
    Saif Al Islam était le bras droit de son pater Khadaffi l'Africain, toujours 1er aux affaires, Aly Bongo nak ? Vos Parents et amis qui vous ont accompagné dans la traversée du désert vous les mettez en rade pour prendre quelques individus louches qui vous poignardent dans le dos tout en mangeant votre couscous ? Dès lors qu'il y a la compétence il ne de doit pas y avoir de ségrégations entre les proches et les autres. Toutes les compétences peuvent contribuer.
    Auteur

    En Juin, 2019 (21:53 PM)
    Il est clair qu'aucun président ne confierait certains postes stratégiques à des quidams en qui il n'a pas totalement confiance, ne serait ce que pour sa propre sécurité.
    Auteur

    En Juin, 2019 (22:02 PM)
    Arrêtons les scandales à la Sonko sur les réseaux sociaux. Il y a trop d'aigris tapis dans l'ombre qui tirent les ficelles des pantins assoiffés de sous faciles. Fake news yeungueul louniou.
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2019 (00:06 AM)
    à
    Auteur

    En Juin, 2019 (17:07 PM)
    Senghor etit un intellectuel, Abdou Diouf un noble

    Wade était un affame du pouvoir et Macky Sall est res mal entoure. Tous les goinfres du Senegal en commencant par sa belle famille lui font allegiance.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email