Vendredi 30 Juillet, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Aïda Mbodj dénonce une tentative de fraude en vue de la présidentielle prévue en 2017

Single Post
Aïda Mbodj dénonce une tentative de fraude en vue de la présidentielle prévue en 2017
Surnommée la Lionne de Bambey, élue présidente du groupe parlementaire des libéraux démocrates, Aïda Mbodj a annoncé des fraudes orchestrées par le régime de Macky Sall. Une fraude qui se fera à travers les Cartes nationales d’identité avec l’aide des Malaisiens.
 
Lors de sa communication, au cours du rassemblement des leaders des partis de l’opposition, tenu ce vendredi 30 octobre 2015, à la Permanence des Libéraux, sis sur la Vdn, Aïda Mbodj a interpellé le coordonnateur du Pds, Oumar Sall pour l’informer de l’existence d'une fraude.

 
«Il y a une vaste fraude électorale qui est en train de se dérouler. Le régime a entamé le processus électoral. Concernant l’affaire des cartes nationales d’identité dont la validité arrivera à échéance en 2016. Le gouvernement a pris contact avec les Malaisiens. Et il prépare une vaste fraude, pour qu’une fois la page Assemblée nationale tournée, il puisse attaquer la présidentielle de 2017, parce que les joutes auront lieu au cours de cette année-là, ainsi l’ampleur du vol sera important. Je vous le dis. Les problèmes sont là et le régime veut nous divertir. Qu’on intègre les doléances des populations dans nos préoccupations. Macky Sall croule sous le poids de ses promesses. Macky Sall mënul (il ne peut pas)», indique la responsable libérale.
 

Celle-ci se réjouit du fait que Macky Sall les a aidés, ses camarades libéraux, «en faisant de sorte que tous ceux qui ne sont pas du Pds ont plié bagage. Mais le front (Front patriotique pour la défense de la République) qui tient très à cœur le Sénégal s’est retrouvé aujourd’hui. Donc, le génie de Abdoulaye Wade a fonctionné. Une telle mobilisation de leaders fait craindre à raison», a-t-elle ajouté avant de poursuivre : «Abdoulaye Wade m’a dit que ce n’est plus une question politique, mais c’est devenue une affaire de dignité et de sincérité. C’est pourquoi j’ai la poigne pour gérer ce groupe parlementaire qu’on m’a confié. Et je mènerai le combat ici et là-bas. Et puis, je ne vois personne devant moi, à part des poltrons. Lorsque je m’étais présentée à leur réunion de bureau, et que j’ai dit au président Moustapha Niasse si Moustapha Diakhaté y prenait part, moi aussi j’en ferais autant, il n’y croyait pas. Il faudrait que Mme Woré Gana raconte comment le coup de poing est tombé sur Bougazely. C’est lui qui symbolisait la violence, au moins ce mythe, on l’a effondré. Ce qui suivra va démontrer qu’on n’a personne en face de nous», prévient-elle.

 
Toutefois, élue présidente du Groupe parlementaire des libéraux et démocrates, par le Pds et ses alliés, Aïda Mbodj a invité le président du Front, Mamadou Diop Decroix à tenir compte des messages que quelques-uns de leurs frères africains leur ont fait parvenir. Lesquels messages, selon l’ex-maire de Bambey, «soulignent que si on laisse ce précédent dangereux prospérer, on fera du tort aux Sénégalais et surtout aux générations à venir, parce que le Sénégal demeurait la vitrine de la démocratie. Et qu’on allait écorner l’image du Sénégal. Et cela, nous n’avons pas ce droit», indique Mme Aïda Mbodj.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email