Samedi 14 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Aide à la presse : Mbagnick Ndiaye pris dans son propre jeu de transparence

Single Post
Aide à la presse : Mbagnick Ndiaye pris dans son propre jeu de transparence

Mbagnick Ndiaye tympanise tout le monde avec les recommandations qu’auraient faites la Cour des comptes à propos de la gestion de l’aide à la presse. Selon le Conseil des Diffuseurs et Éditeurs de Presse du Sénégal (CDEPS), les propos du ministre sont « mensongers ». Et si Mbagnick-le-puriste éclairait déjà les Sénégalais sur les deux enquêtes judiciaires recommandées par la Cour des comptes qui l’avait ferré et bien ferré ?

Dans un communiqué daté d’hier, le Conseil des Diffuseurs et Éditeurs de Presse du Sénégal(CDEPS) en appelle au strict respect de la loi pour la distribution de l’aide à la presse selon des critères républicains et non politiques. « Le ministre de la Culture et de la Communication, monsieur Mbagnick Ndiaye, a déclaré, jeudi dernier, lors du vote du budget de son ministère à l’Assemblée nationale, que l’aide à la presse ne sera pas distribuée au titre de l’année 2016. Pour justifier cette décision de ne pas distribuer l’aide à la presse, Mbagnick Ndiaye affirme de manière péremptoire qu’aucune entreprise de presse ne remplit les conditions pour en bénéficier ».

Selon le patronat de la presse, « cette affirmation du ministre de la République est totalement mensongère et sans fondement matériel et juridique. C’est une insulte aux entrepreneurs de presse qui sont accusés par un ministre de la République de banditisme fiscal et de violation des lois sociales. En d’autres cieux, une déclaration mensongère devant les députés de l’Assemblée nationale est passible de parjure. Épinglé par le dernier rapport de la Cour des comptes pour la gestion frauduleuse de l’aide à la presse par son ministère, Mbagnick Ndiaye avait doublement violé la loi en ne respectant ni les critères d’attribution, ni l’obligation de publication de l’arrêté de répartition de l’aide à la presse ».

«Cette affirmation du ministre de la République est totalement mensongère» 

Pour les patrons de presse «ces  fraudes dans la gestion de l’aide à la presse sont la règle depuis la nomination de Mbagnick Ndiaye en 2012 à la tête du ministère de la Culture et de la Communication. Pourquoi donc Mbagnick Ndiaye serait-il subitement devenu un apôtre de la légalité ? Mbagnick Ndiaye n’en est pas à ses premières démêlées avec la Cour des comptes. Déjà en 2002, alors Gestionnaire du Comité CAb/Mondial 2002, Mbagnick Ndiaye avait été épinglé pour gestion frauduleuse. Aujourd’hui, ne pouvant distribuer l’argent du contribuable selon ‘’ses’’ critères, Mbagnick Ndiaye préfère ne pas distribuer l’aide à la presse en violation de la loi. Sinon comment expliquer que le ministère de la Culture et de la Communication, sans vérification des critères administratifs, sociaux et fiscaux, puisse affirmer que les entreprises de presse ne remplissent pas les conditions édictées par la loi ? Cela dénote en réalité du mode de gestion strictement politique de ce ministère. Pour le ministre, peu importe la réalité si cela ne satisfait pas à ses intérêts politiques ».

 

Aux yeux du CDEPS, «ce n’est pas un hasard si le ministère de la Cul- ture et de la Communication est incapable de produire un quel- conque document sur l’environnement socio-économique des médias. Le ministère n’a aucune donnée factuelle sur les acteurs du secteur des médias et leur apport dans le développement économique et social. Le ministère de la Culture et de la Communication connait-il le chiffre d’affaires des entreprises de presse, le nombre d’emplois du secteur, les mutations socio-économiques… Pour Mbagnick Ndiaye, seul compte le critère politique, d’où les dérives entre autres sur l’aide à la presse ou la Maison de la presse ».

 

Parlons donc des recommandations de la Cour des comptes!

Comme l’ont rappelé les patrons de presse Mbagnick Ndiaye qui se targue aujourd’hui de respecter à la lettre des recommandations de la Cour des comptes avait été formellement mis en cause par ce corps de contrôle. Selon la Cour des comptes, tout au long de la Coupe d’Afrique des nations de football, édition de 2002, le Trésorier du Comité Foot 2002, Mbagnick Ndiaye donc, avait eu à payer, en violation du texte régissant l’avance à régulariser qu’il gérait, des billets d’accès aux stades pour un montant de 8,9 millions de francs. L’actuel ministre de la Communication avait, d’ailleurs, fait supporter à l’avance à régulariser ses dépenses personnelles pour l’achat d’effets vestimentaires et de livres pour un montant cumulé de 341.812 FCfa.

 

En dressant la situation des dons, le Trésorier du Comité Foot 2002 avait indiqué avoir utilisé la somme de 24,5 millions de francs pour les besoins de la Coupe Amilcar Cabral. A cet égard, M. Bounama Dièye, Vice-Président et Oumar Ndiaye, Directeur administratif sortants, ont reçu 18millions de francs pour lesquels ils n’ont pu justifier que 9,9 millions de francs. Les explications fournies à ce sujet par le Trésorier du Comité Foot 2002, Mbagnick Ndiaye, et ces responsables laissaient «persister une absence de clarté dans la justification des avances de fonds», selon la Cour des comptes. 

 

Par ailleurs, M. Ndiaye n’a pas été en mesure de justifier de façon probante le paiement d’une prime de participation au Mondial 2002 de 4 millions de francs à M. Abdou Samba Diouf, arbitre international, qui ne reconnaît avoir été payé que par chèque émis par la Fédération sénégalaise de football (FSF). Selon toujours les vérificateurs, la facture de transport DKR-TYO-DKR d’un montant global de 11,025 millions de francs a été comptabilisée par le Trésorier. Un billet de première classe a été établi au nom de Mbagnick Ndiaye qui, au regard des dispositions réglementaires, ne doit pas voyager en première classe ; le Trésorier avait comptabilisé une facture de Sofitel Paris pour un montant de 10 millions 325 mille francs. Or, l’examen détaillé de la facture montre que le montant TTC de la facture est de 13.509,88 euros (le montant hors taxe est12.057,41 euros auquel il faut ajouter la Tva soit 1 452,88 euros) et que les règlements portent sur un montant de 13510 euros soit 8,862 millions de francs d’où un montant comptabilisé en trop de 1,463 million de francs.

Justement, la Cour des comptes recommandaient deux enquêtes judiciaire contre l’actuel ministre de la Com’

S’agissant des remboursements effectués au profit du ministère chargé des Sports, le rapport particulier provisoire avait soulevé des omissions d’opérations par le Chef du Sage, Mbagnick Ndiaye, pour un montant de 24,430 millions de FCfa. Et ce n’est qu’à l’issue de l’Assemblée plénière que ce responsable du ministère a revu et corrigé l’état récapitulatif des remboursements, tenant compte, cette fois-ci, des omissions.

Par la suite, il a produit de nouvelles pièces justifiant l’écart initial. Ces tergiversations dénotaient, selon la Cour, une volonté de ne pas rendre compte de la gestion des fonds. Malgré l’obstruction, les vérificateurs ont découvert que, quand il s’agit de recettes à encaisser, le taux de conversion du dollar fixé par M. Mbagnick Ndiaye est de 646 FCfa, alors que pour certaines dépenses en $ (prime de 15.000$ payée à M. Thierry Blain et une somme de 3029$ remise à M. Mbodji G. Fall pour frais de visa Chine, Pologne, Allemagne et Corée) ce taux est de 700F CFA. C’est pourquoi, la Cour des comptes avait exigé de faire rembourser par M. Mbagnick Ndiaye, Trésorier du Comité Foot 2002, matricule de solde n°358948/E, la somme de 341812Fprélevéede la caisse pour ses effets personnels ; de faire rembourser par M. Mbagnick Ndiaye fonds de relance 2001, matricule de solde n° 358 948/E, la somme de 1,463 millions de francs comptabilisée sans justification à titre de paiement d’une facture de Sofitel Paris.

 

Mieux, la Cour demandait l’ouverture d’une information judiciaire sur l’utilisation par M. Mbagnick Ndiaye de la somme de 4 millions de francs prévue pour le paiement de la prime de participation ; mais aussi d’ouvrir une autre enquête judiciaire sur les fonds dé- gagés par ce dernier et la FSF pour le tournoi Cabral 2001. Rien que ça ?

 


Article_similaires

28 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (08:12 AM)






    • Auteur

      Mansawali Senghor In Memoriam

      En Décembre, 2016 (08:45 AM)
      comme dans tous les pays du monde la culture est la presse
      doivent savoir bien vivre ensemble dans la cité !ici comme
      ailleurs la presse c'est cette expression démocratique de la
      culture et la culture prise en elle-même est la vache à lait de
      toute presse nationale responsable ! parlons de nos valeurs

      comme dans tous les pays du monde la culture est la presse
      doivent savoir bien vivre ensemble dans la cité !ici comme
      ailleurs la presse c'est cette expression démocratique de la
      culture et la culture prise en elle-même est la vache à lait de
      toute presse nationale responsable ! parlons de nos valeurs

      comme dans tous les pays du monde la culture est la presse
      doivent savoir bien vivre ensemble dans la cité !ici comme
      ailleurs la presse c'est cette expression démocratique de la
      culture et la culture prise en elle-même est la vache à lait de
      toute presse nationale responsable ! parlons de nos valeurs

      comme dans tous les pays du monde la culture est la presse
      doivent savoir bien vivre ensemble dans la cité !ici comme
      ailleurs la presse c'est cette expression démocratique de la
      culture et la culture prise en elle-même est la vache à lait de
      toute presse nationale responsable ! parlons de nos valeurs

      comme dans tous les pays du monde la culture est la presse
      doivent savoir bien vivre ensemble dans la cité !ici comme
      ailleurs la presse c'est cette expression démocratique de la
      culture et la culture prise en elle-même est la vache à lait de
      toute presse nationale responsable ! parlons de nos valeurs

      comme dans tous les pays du monde la culture est la presse
      doivent savoir bien vivre ensemble dans la cité !ici comme
      ailleurs la presse c'est cette expression démocratique de la
      culture et la culture prise en elle-même est la vache à lait de
      toute presse nationale responsable ! parlons de nos valeurs

      comme dans tous les pays du monde la culture est la presse
      doivent savoir bien vivre ensemble dans la cité !ici comme
      ailleurs la presse c'est cette expression démocratique de la
      culture et la culture prise en elle-même est la vache à lait de
      toute presse nationale responsable ! parlons de nos valeurs

      comme dans tous les pays du monde la culture est la presse
      doivent savoir bien vivre ensemble dans la cité !ici comme
      ailleurs la presse c'est cette expression démocratique de la
      culture et la culture prise en elle-même est la vache à lait de
      toute presse nationale responsable ! parlons de nos valeurs

      comme dans tous les pays du monde la culture est la presse
      doivent savoir bien vivre ensemble dans la cité !ici comme
      ailleurs la presse c'est cette expression démocratique de la
      culture et la culture prise en elle-même est la vache à lait de
      toute presse nationale responsable ! parlons de nos valeurs
    • Auteur

      Le Sen Pour Certains

      En Décembre, 2016 (22:48 PM)
      les 20 millions que mbagnick et son comptable ont fait disparaitre du siege avant du vehicule du comptable - le chauffeur parti faire du change dans le hall de l'aeroport ou le comptable accompagnateurs sa cousine qui rentrait sur paris -

      les 20 millions caches etaient nous dit -on destines a payer le terroubi pour abriter une de des nombreuses campagnes ayant servies d'alibi aux gouvernants du regime actuel - celle de la propagande du pse

      a ce jour:

      les citoyens vigilente par rapport a la bonne gouvernance n'ont recu aucune confirmation du remboursement des 20 millions du contribuable senegalais


      il ya plus d'une annee de cela. - mais les vigilants archivent et se souviennent


      le senegal appartiennent a une elite de lobbyistes et de politicoreligieux opportunistes.


      triste realite


      mais realite quand meme
  2. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (08:12 AM)






    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (08:29 AM)
    Facile de comprendre les agitations des "Patrons de Presse" toujours pressés de disposer de cette aide qui ne profitent qu'à eux-mêmes, les journalistes ne voient que du vent. D'ailleurs, la revendication aurait gagné de crédit si les articles commandités dans dans ce sens portaient une signature autre que celle de MR Guissé connu de tous par son inféodation à ces "Patrons" et qui n'inspire confiance à personne. Il est ce que tout le monde sait de lui
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (08:55 AM)
    Je soutiens M. Mbagnick Ndiaye. Notre presse est très médiocre et ne mérite pas cet aide qui je le signal n'est profitable qu'aux patrons de presse. Que ça s'arrete  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (09:08 AM)
    Mbagnick, cette tête de con, khawma louko déf ministre rek,avec son visage de 86ans. Dans ce pays le ridicule ne tue plus.  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2016 (12:36 PM)
      li ko def ministre kagne xamnga ko . il dit lui meme que c'est grace à marieme faye sall
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (09:08 AM)
    Mom kagne mbagnick dineu dégueu louné les médias sont leur arme bayilene gnou wakh patron de presse yakamtiwougnou loudoul aide à la presse .tite fokolé beugeu khaliss tout cela c'est de l'intox pour mettre la pression.tout ces sites d'infos qui pullule lolou rek motakh .c'est comme crée une association pour recevoir des subventions comme on a l'habitude de le voir.donc monsieur le ministre soyez malin



     :brawoo: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2016 (09:21 AM)
      non à cette aide qui va en bonne partie dans les poches des patrons de presse qui sont les premiers à violer l'éthique et la déontologie de la profession de journaliste.
    Auteur

    Neutre

    En Décembre, 2016 (09:20 AM)
    mbagnick donne aux gars leurs sous, on dirait que danio xookh dé, togne baxoul
    Auteur

    Diapena

    En Décembre, 2016 (09:35 AM)
    Cette soi-disante décision ne peut qu'entraîner mépris et désapprobation, le Président fait malheureusement toujours confiance à son ministre, on ne peut pas dire qu'il lui apporte du bien car c'est sur des maladresses qu'il se distingue .
    Auteur

    Moi

    En Décembre, 2016 (11:09 AM)
    Parfois je me dis est ce qu'il est nécessaire pour le Sénégal d'avoir une presse. A part 2 à 3 organes le reste une vraie poubelle
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (11:33 AM)
    Je n'aime pas ce gouvernement mais pour une fois j'applaudis des deux mains, Mbagnick tu as la loi avec toi ne recule pas...
    Auteur

    Likiloli

    En Décembre, 2016 (11:38 AM)
    Mbagnick a parfaitement raison aucune entreprise de presse ne mérite l'aide à la presse. Elles sont toutes de mauvais payeurs d'impôts et leurs journalistes pour la plupart ne sont pas bien payés. Nous vous soutenons, Monsieur le Ministre, ne gaspiller pas l'argent du contribuable en octroyant cette prétendue aide.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (12:12 PM)
    ya pas de presde presse au senegal
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (12:12 PM)
    ya pas de presde presse au senegal
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (13:59 PM)
    Dans un pays sérieux, cet olibrius de gros calibre ne serait même pas chef de bureau :fbhang:  :fbhang:  :fbhang:  :fbhang: 

    Auteur

    Poulo

    En Décembre, 2016 (13:59 PM)
    pour meriter cette aide il faut respecter les regles

    mbagnick a raison
    Auteur

    Ndef Leng

    En Décembre, 2016 (14:30 PM)
    regime de voleurs(PETROLE,GAZ,TERRAINS,etc.)!!Ils ne laissent RIEN PASSER!!Avec ce MBAGNICK GNAW qui joue la CARTE ETHNIQUE en MOBILISANT LES SERERES POUR SON MAITRE MACKY!! :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy: 
    Auteur

    Paata Rond

    En Décembre, 2016 (14:35 PM)
    Criez ! Hurlez ! Faites vos pressions ! Mais cette fois-ci ça ne passera pas. Vous Patrons de Presse, ne méritez aucune compassion de notre part car cette aide vous ne la méritez pas. Quelle différence y'a t'il entre un patron de presse et un patron de produits laitiers ? Ne sont pas tous des employeurs ? Alors pourquoi aider l'un financièrement et ne pas aider l'autre ? En outre, on aurait applaudi si cette aide devait aller aux journalistes qui triment matin et soir pour apporter de l'information aux populations sans être bien payés...On aurait applaudi si cette aide pouvait servir à aider les jeunes journalistes à bien se former...Mais hélas, tout le monde sait....Cette aide de presse atterrit souvent dans la poche des patrons....Qui se goinfrent sans aucune dignité....Pas d'aide à la presse pour ces paresseux !
    Auteur

    Fayebirame

    En Décembre, 2016 (16:24 PM)
    c lui le véritable menteur car Mbagnick est a la tete de ce departement depuis juillet 2014. Coment peut on par c propres interes dire des choses non fondes est tu le seul patron de presse ou bien c toi seul qui peut mentir
    Auteur

    De Dakar

    En Décembre, 2016 (16:24 PM)
    Ce que disent les patrons de presse n'absout en ce qui leur est reproché. Par ailleurs nous savons tous que Mbagnick ne peut pas prendre seul une décision de ce genre waay!
    Auteur

    Moi

    En Décembre, 2016 (17:33 PM)
    Trop d'amalgames dans ce texte. On a l'impression que l'auteur ou le commanditaire veut régler des comptes avec Mbagnick Ndiaye
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (18:11 PM)
    Indigné par les paroles de B Mbaye sur le Président Adama BARROW,

    Sénégalais de naissance et sénégalo-gambien de coe ur, je suis outré par les paroles du griot Bécaye MBAYE à propos du président gambien élu Adama BARROW!

    Mille excuses au peuple de gambie pour ces paroles d'une idiotie sans commune mesure.

    Mille excuses OUMIE JATTA, à voir ta vidéo sur youtube: https://www.youtube.com/watch?v=ydOIkO7r9YA

    Bécaye MBAYE, en ces moments cruciaux pour la gambie, comment peux-tu sortir ces paroles sur un Président élu par tout un pays?

    Quel idiot de paternel tu fais, surtout un entretien (interview) filmé?

    OUMIE JATTA peut être ta fille, et elle a plus de cervelle que toi!

    Médites vingt fois sa vidéo, elle est adorable!

    Tu as mis à mal tout sénégalais en ces heures pénibles pour la Gambie, et quelle langue de bois de laudateur!

    A ta place, je la fermerai pour toujours!Mais nous verrons tes pas quand A. BARROW sera installé!

    Bo dé GOR (walla GOOR) rek, tu dois refaire cet entretien (interview), et présenter tes plates excuses aux peuples unis de la Gambie et du Sénégal!

    Quand à OUMIE JATTA, Jiggeen diou mane GOR, jappal bou bakh, fofou la! Big Up SISTER, never ever GIVE UP.

    Telling you right now, you have here in France, a bro from Sunugal!

    Good bless you, stay right in your boots!

    One of your senegalese FAN

    Best Regards
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (18:17 PM)


    Il est à noter que les USA et la Chine développent aussi leur propre avion hypersonique, similaires au U-71 russe senegal les supersonics est a dakar a thies depuis 2015 Le développement chinois est connu sous le nom Wu-14. Il s’agit également d’un avion planeur que la Chine n’a testé qu’une seule fois, en 2012. Comme le planeur russe, l’aéronef chinois a pu manœuvrer à la vitesse supersonique de 11000 kilomètres/heure. On ignore toutefois quelles armes portent les avions chinois.



    Les réalisations des ingénieurs étasuniens sont bien plus limitées. Il y a plusieurs années, le contrôle du drone hypersonique Falcon HTV-2 a été perdu à la dixième minute de vol, et il s’est écraséen 2016



    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (21:40 PM)
    Sont ils en règle avec leurs employés ces patrons de presse qui ruent sur les brancards ? Voilà toute la question qui mérite d'être posée.
    Auteur

    Amar

    En Décembre, 2016 (22:14 PM)
    Mbagnick Ndiaye? Jamais vu un ministre aussi CON !!

    Qui a vu le film "la planéte des singes"? En le revoyant , observez bien: C'est Mbagnick qui joue le role d'un des primates. Kii dafa ignaane! Mbaam rékk la! Gueum service ba dof;;;;; :-)  :xaxataay: 
    Auteur

    Mao

    En Décembre, 2016 (07:12 AM)
    Mbagnick tiens bien ils raconte des bla bla
    Auteur

    Mao

    En Décembre, 2016 (07:12 AM)
    Mbagnick tiens bien ils raconte des bla bla
    Auteur

    Mao

    En Décembre, 2016 (07:12 AM)
    Mbagnick tiens bien ils raconte des bla bla
    Auteur

    Mao

    En Décembre, 2016 (07:12 AM)
    Mbagnick tiens bien ils raconte des bla bla

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email