Vendredi 22 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Aide alimentaire : Alioune Tine tance Mansour Faye

Single Post
Aide alimentaire : Alioune Tine tance Mansour Faye
Au moment où les Sénégalais luttent pour leur survie contre le Covid-19, d’autres jouent aux « charognards » en profitant des fonds débloqués par l’Etat dans le cadre de l’assistance aux populations pour se sucrer.

Le président de Africa Jom Center rappel que la société civile avait proposé la mise en place d’un comité national de gestion pour la distribution des denrées alimentaires aux populations. Ce qui n’a pas été fait.

Il soutient que l’esprit de l’union nationale autour du président de la République est en train d’être trahi.

« Au départ, on avait proposé un comité national chargé de la gestion de tout ce qui concerne les denrées alimentaires et l’aide qu’on doit donner aux gens qui sont victimes de la pandémie du coronavirus. On avait l’impression qu’on avait été compris surtout après le discours du président de la République du 3 avril. 

Mais ce qu’on est en train de vivre actuellement, je pense que c’est la première brèche dans ce qu’on peut appeler la politique d’union nationale derrière le président de la République et sa stratégie. Je pense que ceux qui sont en train de travailler sur ça sont entrain de trahir l’esprit de l’union nationale derrière la politique du Président pour combattre le coronavirus », soutient Alioune Tine sur IRadio.

Selon Alioune Tine, ce qui se passe est honteux et pire que le Coronavirus. Il estime que l’Ofnac devrait s’autosaisir pour que l’on revoie les conditions d’attribution des marchés des denrées et du transport de ces denrées.

« Ce qu’il faut faire immédiatement,  je pense que c’est d'ouvrir une enquête par rapport aux conditions d’attribution à la fois du marché du riz, mais également du transport. L’Ofnac pourrait s’autosaisir, je pense aussi que le procureur pourrait s’autosaisir et c’est ça qui va créer la transparence et dès maintenant procéder à une rectification. 

Qu’il y ait des gens de la société civile, des avocats, des magistrats, des journalistes d’investigation à l’intérieur et maintenant sous la supervision de l’Etat ou de l’armée. C’est honteux aujourd’hui que des gens s’enrichissent sur la détresse et les calamités provoquées par le coronavirus et il me semble que ces gens sont pires que le coronavirus et il faut les combattre comme on en train de combattre le coronavirus ».


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email