Lundi 18 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Aliou Sall au Pm: "Si vous ne faites rien, les collectivités locales seront en cessation de paiement"

Single Post
Aliou Sall au Pm: "Si vous ne faites rien, les collectivités locales seront en cessation de paiement"

Les collectivités locales sont au bord du gouffre. Le Président de l'association des maires du Sénégal, Aliou Sall, l'a signalé au Premier ministre ce mardi, lors de la cérémonie de lancement du Programme d'Urgence de Développement communautaire. "Monsieur le Premier ministre, si vous ne faites rien, dans les jours à venir, les collectivités locales, les communes mais aussi les départements feront face à la cessation de paiement", a-t-il prévenu.


En ce qui concerne les communes, anciennement communautés rurales, elles "ne disposant plus de la taxe rurale". "Et n'ayant aucune pratique en matière de collecte de taxes communales traditionnelles, elles sont confrontées à un véritable marasme financier, qui plus est, qu'elles doivent prendre en charge les salaires de leurs personnels alors qu'auparavant les salaires étaient entièrement pris en charge par l'Etat du Sénégal", alerte le maire de Guédiawaye. Il révèle aussi que "les communes anciennement communes d'arrondissements sont aussi confrontées à ce même problème".


"C’est vrai qu'une bonne partie des ressources des villes leur ont été affectées, mais elles ne disposent  pas d'une tradition de collecte des ressources fiscales. Donc, elles sont, elles aussi, confrontées à une crise de trésorerie sans commune mesure", ajoute le frère du chef de l'Etat. Et mêmes les villes ne sont pas épargnées, signale le Président de l'Ams: "Mêmes les villes, comme la mienne Guédiawaye dont la seule ressource est le taxe de marché, qui sont aujourd'hui transférées aux communes, sont simplement incapables de payer les salaires de leurs employés". Il espère ainsi, une loi de finances rectificative pour corriger ces impairs de la mise en œuvre de l'acte III de la décentralisation: "Nous espérons que la loi de finances rectificative sera l'occasion de faire une nouvelle allocation en fonds de dotation pour couvrir cette période de crise liée à l'expérimentation de l'axe III de la décentralisation".


Article_similaires

16 Commentaires

  1. Auteur

    Abakara

    En Juillet, 2015 (17:23 PM)
    Le Gouvernement du Sénégal n'a jamais cessé de porter oreille à toutes les déclarations et suggestions qui seront au rendez-vous.Mr Aliou Sall, l'Etat du Sénégal soutient et soutiendra toujours les Collectivités locales de meme que les communes et les départements.La volonté du Chef de l'Etat est de bien rendre vitale, compétitive et porteurs de projet à toutes Collectivités à travers l'Acte III de la Décentralisation.Donc nous devons bien appuyer et soutenir cet acte car l'intéret et le Développement de nos Collectivités y dépendront.
    • Auteur

      N'importe Quoi !

      En Juillet, 2015 (18:29 PM)
      l'unique solution est de soutenir le capitalisme familiale

      il faut encourager les familles à se lancer dans la production, le commerce ou la fourniture de services.

      c'est l'unique moyen de financer les collectivités et l'etat à travers les impôts, taxes et autres achat d'obligations.

      les collectivités et l'etat par le biais de structures ad hoc peuvent aussi être des investisseurs.

      il faut limiter l'endettement, les subventions et autres exonérations; ainsi que les coûts de fonctionnement de nos administrations.
    • Auteur

      Mandiaye Kotom

      En Juillet, 2015 (23:09 PM)
      a l’intention des etudiants en economie !
      parlez-vous la crise grecque ?

      difficile de suivre la crise grecque sans maîtriser quelques mots techniques: grexit, ela, fesf... Êtes-vous sûr de les connaître?

      grexit : sortie grece de la zone euro
      le mot "grexit" est une contraction de "greece" et "exit" et signifie la sortie de la grèce de la zone euro. il a été inventé en 2012, au plus fort de la crise de la dette grecque et de la peur d'une contagion à toute l'europe.

      grexident : beaucoup moins populaire que le "grexit", ce mot a été utilisé par le ministre des finances allemand wolfgang schäuble en mars 2015. il s'agit d'un jeu de mots entre le "grexit", terme renvoyant à une sortie de la grèce de la zone euro, et un accident.

      graccident : il s'agit cette fois-ci d'une sortie non préparée et chaotique de la grèce de l'union monétaire européenne.

      grimbo : c'est qu'aucune solution ne sera trouvée pour la grèce d'ici un bon moment. il s'agit d'une contraction des mots "grèce" et "limbo". en fait, c'est le cas où il n'arrivera rien de majeur pendant longtemps dans le dossier grec. ainsi, athènes resterait "dans les limbes" pour encore un bon moment.

      fesf : le fonds européen de stabilité financière (fesf) est un fond mis en place par la zone euro en mai 2010, en pleine crise de la dette en europe. en fait, c'est ce fonds qui détient le plus de dette grecque. plus communément appelé le fonds de secours européen, le fesf a proposé une aide financière la grèce à hauteur de 131 milliards d'euros, avec des remboursements qui s'étalent de 2023 à 2054.

      ela : il s'agit d'une "emergency liquidity assistance"! elle permet aux banques grecques de recevoir de l'argent de la part de la bce. le programme ela est une aide d'urgence aux banques grecques. c'est la bce (la banque centrale européenne) qui fournit cette perfusion aux établissements bancaires grecs très affaiblis. sans cet "ela", depuis l'instauration du contrôle des capitaux lundi dernier, les banques auraient déjà sûrement fait défaut, puisqu'en face, les grecs retirent massivement de l'argent.

      iou : c'est une reconnaissance de dette, libellée en euros. "iou" signifie "i owe you" pour "je te dois". les iou sont en fait des reconnaissances de dette. concrètement, l'État ne paierait plus ses fonctionnaires et ses retraités, mais leur remettrait une reconnaissance de dette exprimée en euros, qui leur permettrait d'acquitter leurs futures taxes auprès du trésor public.

      dans le cadre du référendum de dimanche, des affiches "oxi" et "nai" ont pulullées en grèce. qu'est-ce que ça veut dire ?
      c’est "oxi" pour le "non" et "nai" pour le "oui" ; pas évident, hein !
  2. Auteur

    Smmn

    En Juillet, 2015 (17:25 PM)
    le gouvernement travail dans une dynamique très prometteuse et son but et de prôner une bonne gouvernance sobre et vertueuse et l'acte III de la décentralisation suit ce lancer mais jamais elle n'a été érigé pour rendre la vie des communes difficiles
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2015 (17:26 PM)
    pourquooi le dire au PM.dites le directement à votre frere de président. dites lui que son acte 3 est merdique. le premier ministre et les ministres ne font que mettre en œuvre la politique du président de la république.
    • Auteur

      Positive

      En Juillet, 2015 (17:32 PM)
      monsieur vous vous moquez de qui mais bon sang une république ne marche pas comme un royaume tu pense que si aliou sall même étant frère du président lui donne l'autorité de s'adresser directement au président c'est la hiérarchie ici et le pm est son supérieur ici et a quoi bon alors le poste de pm si qui bon semble s'adresse au président
    • Auteur

      Babs

      En Juillet, 2015 (10:22 AM)
      votre appel ne tombera pas dans l'oreille d'un sourd. notre cher président de la république va trouver une solution pour ce problème car il a toujours fait preuve de promptitude et d’efficacité sur les problèmes des populations.
    Auteur

    Kacoor

    En Juillet, 2015 (17:37 PM)
    Les communes ont un rôle dans le développement local et elles doivent le jouer en mettant en place une administration de qualité. Récemment, la presse a rapporté que la plupart des agents d'une collectivité comme celle de Saint Louis ont un niveau d'enseignement du primaire. Un nombre non négligeable d'entre eux ne devrait leur recrutement qu'à leur proximité avec les élus locaux. Et Mr Sall a le toupet de demander à l'état d'assurer les salaires d'agents de competance douteuse et de productivité incertaine recrutes sur des bases clientelistes !!!

    Pendant ce temps, la réalisation des accords signés par l'état avec les enseignants et les médecins est repoussée aux calendes grecques. Sommes nous devant un état qui fonctionnerait avec seulement la géométrie variable de ses intérêts politiques immédiats? Nos impôts et notre travail n'a pas vocation d'entretenir une clientèle politique.

    Mr Sall, vous avez choisi d'être un élu local. Vous devez assumer votre position ou démissionner au lieu de pleurnicher pour que l'état prenne en charge vos difficultés.

    Votre discours est indigne d'une personne de votre position. You are at the wrong place. Please, quit!!!
    Auteur

    Iboudiallo

    En Juillet, 2015 (17:43 PM)
    SON INTERLOCUTEUR DIRECT DEVRAIT ETRE LE MINISTERE DES COLLECTIVITES LOCALES.Du n'importe quoi avec Macky.
    Auteur

    Senegal Incapacite

    En Juillet, 2015 (18:06 PM)
    Meme pas capable de faire une reforme de decentralisation correcte et ca parle d'emergence. Au Senegal, plus on monte dans l'echelon administratif, moins on est competent . Le president est le plus nul de tous, suivi du premier ministre informaticien qui s'improvise economiste, suivi des ministrons... Apres on s'etonne qu'on soit toujours sous developpe.
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2015 (18:11 PM)
    ACTE 3. ECHEC ET MAT.

    IL FAUT BALANCER CETTE REFORME DANS UNE FOSSE SEPTIQUE.

    C'EST LA REFORME LA PLUS NULLE QUE LE SENEGAL AIT CONNUE PARCE QUE PILOTEE AVEC INCOMPETENCE ET AMATEURISME.
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2015 (21:46 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2015 (22:29 PM)
    Acte 3 réforme prématurée.il fallait d abord faire un bilan objectif de l acte 2 et y aller progressivement.il ne faut pas faire des réformes uniquement pour le plaisir de réformer.voilà le désastre :roadrunner: 
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2015 (00:41 AM)
    C'ETAIT POUR COMBATTRE KHALIFA SALL ON VOIT LE RESULTAT
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2015 (02:14 AM)
    Petit a petit le senegal se rend compte de l'incompetance de son president et de ses Ministres.pourquoi veulent-ils nous priver de karim. Ce gosse qui transforme tout ce qu'il touche en or.pour etre Bon en economie il faut connaitre l'argent. Mais macky sall...il ya quelques annees deriere n'arrivait meme Pas a payer so loyer.il est devenue milliardaire par ce qu'il a vole l'argent des senegalais.
    Auteur

    Terrible

    En Juillet, 2015 (04:53 AM)
    Voilà vous êtes dans un pays pauvre et vous réclamez des voitures et des passeports diplomatiques pour les maires. Sachez que même dans les pays développés l'état ne fournit pas cela aux maires. Un élu est au service des citoyens, et non de sa poche et son confort personnel.
    Auteur

    Karim Pr

    En Juillet, 2015 (08:07 AM)
    maky degage avec ce PSE de petit Sall émergent

    c est une fausse désolation de ce president décenttralisé face au président centralisé qu 'est Maky

    la dynstie faye sall doit débarrasser le plancher
    Auteur

    Adadanonyme

    En Juillet, 2015 (08:23 AM)
    et pourtant certains maires se permettent des contrats spéciaux à des taux exorbitants
    Auteur

    Sosso

    En Juillet, 2015 (08:33 AM)
    pas de rethorique inutile l'acte trois vaut zero ; dans le monde moderne l'etat aide de les collectivités locale a s'affranchir et non leur rendre la vie difficile

    en fait on a tout compris c'est macky qui cherche a briser khalifa sall mais il le rend victime aux yeux du peuple exactement ce que wade a fait de lui l 'histoire se repete toujours
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2015 (09:35 AM)
    Le pays va mal et on nous parle toujours de l'émergence, peut être c'est une émergence de leur coté. On ne peut pas émerger si la base n'émerge pas. La base c'est les collectivités locales, le personnel des collectivités locales qui n'avancent pas, mal traités partout, avant d'avoir leur salaire il faut qu'on paie tout le monde, si ça reste on les paie et on dit simplement il n'y a pas d'argent. Les pères de familles dans ce mois bénis de Ramadan n'ont pas perçu leur salaire jusqu'à présent et on nous fait croire le pays émergi sur quelle côté. Les collectivités locales ne sentent rien provenant de l'émergence. Il faut dire la vérité.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email