Jeudi 14 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Aliou Sall : “ Si une solution n'est pas trouvée, certaines collectivités locales seront en cessation de paiement ”

Single Post
Aliou Sall : “ Si une solution n'est pas trouvée, certaines collectivités locales seront en cessation de paiement ”

Le président de l'Association des maires du Sénégal, par ailleurs maire de la ville de Guédiawaye, pense que les édiles des 19 communes d'arrondissement de Dakar ont bien fait de faire une sortie pour tirer la sonnette d'alarme.
“L'inquiétude des maires des 19 communes de Dakar est partagée par l'ensemble des collectivités locales, notamment les nouvelles communes.
Certaines communes disposent de recettes importantes au détriment d'autres. Si une solution n'est pas trouvée, certaines collectivités locales seront en cessation de paiement”, avertit-il dans les colonne de “La Tribune”. “Il faut qu'on leur donne des ressources additionnelles. Les fonds de dotation alloués aux collectivités locales sont en deçà de la charge salariale. Aussi, il n 'y a pas encore de fiscalité, ou d'autres types de recettes pour ces départements... C'est valable pour la ville de Guédiawaye”, préconise-t-il.
Aliou Sall demande au gouvernement d'avoir “une attention plus présente à cette crise financière qui est en train de se généraliser aux niveau des collectivités locale”.
Il demande aussi la mise en place de nouveaux mécanismes qui vont permettre de dépasser “ce marasme financier”.

Article_similaires

18 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (08:45 AM)
    LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE EST MAL CONSEILLE.IL DOIT SE RESSAISIR AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD :ibit: 
    • Auteur

      Dempsey

      En Juin, 2015 (16:41 PM)
      en plus il faut juste rappeler aux maires que la donne va changer avec l'acte iii de décentralisation.messieurs les maires il faut que vous sachiez dans le passé avec l'acte ii,c'était bien la commune qui arbitrait le budget qui devait desservir toutes les collectivités locales qui étaient sous votre contrôle et on avait bien noté des retards et des lenteurs sur les financements une fois que l’État vous accordez ces budgets.et vous corrigez ces imperfections l'acte iii va permettre aux collectivités locales d'arbitrer directement leurs budgets et de les faire part à l’État sans passer par l’échelon commune qui servait de relais.et on sait bien que cet argent sera utilité de façon extraordinaire et juste.et si elles parviennent plus fonctionner c'est bien de leur faute alors
  2. Auteur

    Anonyme Acte3

    En Juin, 2015 (08:47 AM)
    Les fonds de dotation sont des ressources affectées. Ils ne peuvent pas être utilisés pour payer les salaires. Acte 3 moussibala il faut avoir le courage de le reconnaitre qu'il été mis en place dans la précipitation et on avance sinon le reveil sera brutal et les conséquences désastreuses.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2015 (08:59 AM)
      acte 3 résumé: les collectivités devront de plus en plus se prendre en charge. l etat central va se concenter sur d autres fronts. si ces maires ne sont pas capables de gerer il n ont k a laisser la place à d autres
    • Auteur

      Serin

      En Juin, 2015 (09:33 AM)
      cette réforme dénommée « acte 3 de la décentralisation », en dépit de la controverse qu’elle a suscitée, s’inscrit dans la dynamique d’asseoir une politique de décentralisation poussée.

      certes l’heure est au travail. mais il apparait utile de dresser un bilan à mi-parcours de la réforme

      dans cette perspective, il est judicieux de ne pas circonscrire la réforme au code général des collectivités locales quoique bien entendu celui-ci en fixe, avec quelques limites, le cadre institutionnel, organisationnel et financier. il devrait s’agir de bien plus que cela car cette réforme doit être perçue comme le socle à partir duquel le sénégal s’oriente vers l’émergence. promouvoir l’édification de cités émergentes en vue d’assurer le développement durable et garantir aux populations de meilleures conditions de vie demeure la priorité des priorité
    • Auteur

      Abakara

      En Juin, 2015 (16:44 PM)
      l'acte iii de la décentralisation permettra au sénégal d'atteindre quelques objectifs comme:

      - l'ancrage de la cohérence territoriale par une architecture
      administrative simplifiée, une planification des compétences entre
      l’État et les collectivités locales.
      - un développement de la contractualisation entre ces deux niveaux.
      -
      une modernisation de la gestion publique territoriale avec une réforme
      résolue des finances locales et une promotion des ressources humaines de
      qualité.donc je vais juste appuyer ma réflexion sur ce dernier objectif qui fut la promotion des ressources humaines de qualité pour dire à mr aliou sall les financements vont revenir à la base c'est à dire aux collectivités locales par conséquent l’état fait son rôle et c'est à vous maires et élus locaux de suivre cette cadence.
    Auteur

    Merci Aliou

    En Juin, 2015 (09:08 AM)
    Bien dit Aliou Sall. On a besoin de dire la vérité pas d'être complaisant avec l'inconfort:..... référence à la fameuse loi de Edward Murphy:



    -''Si cela peut mal se passer, cela arrivera'' ou

    - ''Si quelque chose peut mal tourner, alors cette chose finira infailliblement par mal tourner''.



    On apprécie ce message courageux d'alerte. Faut réagir pour résoudre ce problème
    Auteur

    Zey

    En Juin, 2015 (09:14 AM)
    et il fallait que la ville de guédiaway soit inquietee pour que le maire de ladite ville,pour ne pas dire le petit frere du president,s'alligne :thumbsdown: no senegal aura du mal a aller loin.

    mais je salue quand meme son courage de s'etre ressaisi apres avoir pris conscience  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   :brawoo: 
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (09:33 AM)
    il le savai dés le début de cette acte 3, bayi serpent mou reuthie guaye tope sa guinaw di watatou
    • Auteur

      Smmn

      En Juin, 2015 (16:20 PM)
      l'acte iii de la décentralisation est initié par le président de la république. il s'inscrit dans la logique du processus de décentralisation mais se veut différent des initiatives portées par les précédents gouvernements ce n'est ni principalement un texte de transfert de compétences de l'État aux collectivités, ni une tentative de spécialisation uniforme des compétences des collectivités territoriales. cette réforme vise à renforcer l'efficacité de la puissance publique, qu'elle soit nationale ou locale, et à améliorer la qualité du service public, en s'appuyant sur les collectivités territoriales et en clarifiant l'exercice de leurs compétences. et macky sall veut une meilleur organisation de cet secteur mais c'est pas que le budget de certains collectivité locales sont au detriment d'autres.c'est un geste noble qu'il a fait d'adopter l'acte 3 de la décentralisation
    Auteur

    Dangerous

    En Juin, 2015 (09:47 AM)
    Les collectivites locales sont aussi en danger. Le pays est en danger  :fbhang: 
    Auteur

    Pawstucket

    En Juin, 2015 (10:15 AM)
    un pays en developpement doit necessairement accompagner ses collectivites locales. Cet acte 3 est un sevrage precoce. On ne laisse pas en rade sa population pour se developper ou sacriffier les collectiviites locales sur l'autel de l'emergence. Je crois que macky sall a beaucoup a apprendre.
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (10:33 AM)
    La situation financière des mairies interpelle à plus d’un titre :

    - l’état a sorti une loi manifestement conçue sans prendre en compte toutes ses composantes et toutes ses incidences : les compétences transférées, les financements, organisation des mairies (si on admet que maire peut être illettré, lui donner les moyens de comprendre ce que contient cette loi)…

    - les députés l’ont votée (sans la lire, pour certains) comme un seul homme pour obéir à la consigne de leur Chef pour après se rendre compte de l’étendu des changements

    La question est savoir comment dérouler un plan Sénégal émergent sans des localités émergentes. Tout cela démontre un amateurisme qui sera cher payé par le citoyen.
    Auteur

    Papis

    En Juin, 2015 (11:34 AM)
    l acte 3 de la décentralisation es une acte de noble crée ^par le président de la république ces pour permettre les maires de prendre leur localité est travaille dans leur commun avec des budget extraordinaire es employé les jeunes de leur commun chaque maire a le possibilité de travaille son commun avec le budget
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (12:11 PM)
    KII MO NIAAW BA MEL NI DEUM
    Auteur

    Filly

    En Juin, 2015 (12:15 PM)
    comme l'acte 3 a été mis en exerce il faut plus de fiscalité pour certaines communes deviennent des communes de pleins exercices par contre y'a d'autre qui sont pas en mesure de gérer les fonds de ce fait l’état doit prendre certaines mesures pour éviter des conséquences désastreuses
    Auteur

    5éme Président Du Senegal

    En Juin, 2015 (12:19 PM)
    C'est ce genre de posture que les Sénégalais attendent de VOUS Mr le maire! Rassurez les que l'ère de la pensée unique et révolue. Autant vous paressait lourd et pesant,autant VOUS êtes flexible et raffiné, tout le contraire de MACKY!
    • Auteur

      Positive

      En Juin, 2015 (16:13 PM)
      aliou sall parle au nom de tt les maires et étant à la tête de cette organisation il a le devoir de faire passer leur doléance auprès du président c'est juste pour celà qu'il revandique l'insuffisance de leur budget et c'est normal car c'est sur eux que la charge pèse ils ont des comptent a rendre a leur population
    Auteur

    Smmn

    En Juin, 2015 (16:06 PM)
    L'acte III de la décentralisation est initié par le président de la République. Il s'inscrit dans la logique du processus de décentralisation mais se veut différent des initiatives portées par les précédents gouvernements ce n'est ni principalement un texte de transfert de compétences de l'État aux collectivités, ni une tentative de spécialisation uniforme des compétences des collectivités territoriales. Cette réforme vise à renforcer l'efficacité de la puissance publique, qu'elle soit nationale ou locale, et à améliorer la qualité du service public, en s'appuyant sur les collectivités territoriales et en clarifiant l'exercice de leurs compétences.
    Auteur

    Nedo Ko Bandoum

    En Juin, 2015 (18:17 PM)
    macky ne connait absolument rien c vrai ke son jeune frere est tres juste c tjrs dans le cas de dansokho ke le pays est en danger :emoshoot:  :fbhang: 
    Auteur

    Diambar

    En Juin, 2015 (18:24 PM)
    Quelle hérésie! Les fonds de dotation ne sont pas pour payer les salaires! Il doivent servir à appuyer le fonctionnement des services à compétences transférées (santé, éducation, et autres ... neuf 9 au total).



    Les salaires doivent être pris en charge à partir de la capacité de la collectivité locale à exécuter son budget en recettes ordinaires. Si, au demeurant, la CL paye un personnel pléthorique, recruté politiquement, elle doit s'ajuster et s'orienter vers la solution que vous savez. Autrement elle va effectivement en cessation de payement ou, dans le jargon financier, elle se déséquilibre financièrement. Or, constaté (ce déséquilibre) sur 3 ans, laCL doit être dissoute, sans autre forme de procès!



    En tout état de cause, la question fondamentale est que pour que nos CL soient viables, il faut que les populations contribuent en payant l’impôt, la taxe ou la redevance mis à leur charge et qu'en retour, les élus en fassent bon usage en réinjectant ces ressources dans le développement harmonieux de la CL.



    Tant que cette rupture n'est pas rétablie, et que chaque partie use de son petit malin dans le but de tromper l'autre, on ira pas loin et ce sera toujours un dialogue de sourd.



    Tous les pays qui ont pu développer leur terroir à partir des CL l'ont fait passer par ce "pacte" de confiance sous-tendu par le sacrement de l'IMPOT ou la TAXE.



    Sachez que ceux qui convoitent nos voix électives fuient le diagnostic du problème pour tenir un langage mielleux du genre " ils n'ont rien fait ici. alors, moi! Je peux faire tout ce qu'ils n'ont pu faire". Balivernes. Lorsqu'ils obtiennent la confiance des électeurs, ils reviennent pour dire que la situation est difficile, la CL ne dispose pas de suffisamment de ressources!



    Et c'est en ce moment que l'on assiste au paradoxe consistant pour ce même Maire à faire appel au népotisme pour recruter de manière éhontée son consin, ses tantes, ses seconds bureaux...



    Une prise de conscience s'impose pour ce Sénégal que nous tous ou plutôt certains aiment tant.



    Salam! Bon ramadan

    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (20:15 PM)
    we need our federal reserves from france,
    Auteur

    Djambar T'es Super

    En Juin, 2015 (23:12 PM)
    C'est une contribution assez éclairante mais c'est encore heureux que le président ALIOU SALL en dehors de tout populisme dévoile l'obscurantisme de cet ACTE III; Qui n'est rien d'autre que du mimétisme programmatique.; Macky n'a copié que sur François Hollande
    Auteur

    Watt

    En Juillet, 2015 (09:30 AM)
    IL a fallu des années pour que ces nullards de la république comprennent que l'opposition avait raison de denoncer les mécanismes de gestion et d'organisations des collectivités locales. Macky Sall a toujours pensé que tous les Maires portent la mème taille que lui et grossissent comme lui. Cette reforme est iréfléchie et montre l'imaturité du gouvernement en place. Bizzarement, c'est la totalité des collectivités de BBY qui souffrent présentement et moi j'en suis très content. D'abord ils disent oui à tout ce qui ressemble au café au lait, dans le miroir ils préfèrent faire plaisir à la dynastie Faye Sall Timbo Charlie plutot qu' à lui dire que les méthodes importées de France piétinent nos valeurs et tuent nos collectivités. La plus grosse bétise est de mettre un larbin de la famille à la tète de leur organisation comme pour dire : Celui qui ressemble plus à un "gor djiguen" doit prendre la présidence !

    Le résultat est là, au lieu de demander à son grand frère une réouverture les textes encadrant l'acte 3, lui il préfère comme un morveu demande des rallonges d'argent.

    Si ce petit morpion avait écouté le nouveau directeur de cabinet de son grand frère, il s'aurait que tout ce que les collectivités locales vivent de nos jours n'est que le fruit d'hommes rancuniers, cons à la limite, aigris, médiocres, complexés qui n'ont que la haine dans leur calculette.

    Au lieu de parler dans la rue, Aliou Sall ferait mieux de convoquer une réunion des Maires tout en ayant le courage et la volonté d'affronter son grand frère qui est à l'origine de toute cette médiocrité. Si on refuse de revoir les choses, je rève de voir ce pays déjà à quatre pattes se retrouver à plat ventre.

    Le FMI et la BM l'ont dis : "si le Sénégal veut se developper et passer sur les rails de l'émergence, il faut que les réformes soient approfondies jusqu"au bout". Je crois que c'est du bon francais. Maintenant si Macky Sall interprete cela comme une autorisation à dépouiller les collectivités de leurs avoirs et confisquer leurs moyens de développement, il y a là trahison envers le peuple.

    Aujourd'hui aucune collectivité locale du sénégal ne peut dire qu'elle se retrouve avec plus d'avantage qu'hier, aucune, tous tire le diable par la queue. Donc à quoi servait tout ce tintamare de l'acte 3 ? Ayons la sagesse d'esprit d'accepter que le train emprunté par le gouvernement a déraillé et se trouve présentement dans le "macky".

    Nos gouvernants sont ridicules et font honte !

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email