Mardi 15 Juin, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Alioune Sarr sur les projets du secteur aérien : "Nous ne pouvons plus accepter des délais aussi longs pour la mise en œuvre des projets"

Single Post
Alioune Sarr sur les projets du secteur aérien : "Nous ne pouvons plus accepter des délais aussi longs pour la mise en œuvre des projets"
Le monde est secoué par l’une des plus graves crises sanitaires de son histoire. Face à un avenir de plus en plus marqué par des incertitudes, le ministre du Tourisme et des Transports aériens, instruit ses administrés à se préparer à ce qu'il appelle : "le monde d’après". 

A cet effet, Alioune Sarr ne veut pas que le transport aérien, "qui est l’un des secteurs les plus impactés par la pandémie", soit en reste. Il insiste à ce que les projets concernant le secteur aérien soient entamés dans les plus brefs délais.

"Nous ne pouvons plus accepter des délais aussi longs pour la mise en œuvre des projets. Parce que d'abord le monde ne nous attend pas, la compétition est là. Les autres sont en train d'avancer. Donc, tout pays qui prendra un retard dans la mise en œuvre des projets sera laissé en rade", insiste-t-il.

Désormais, les règles du jeu ont changé, car pour le ministre, il n’est plus question de trainer les pieds ou de verser dans la complaisance. Le ministre attend donc plus de rigueur et de pragmatisme, et moins de complaisance. Il a ainsi instruit les autorités de l'aéroport international Blaise Diagne à accélérer la cadence, afin que tous les projets soient entamés. Dans la mouvance du ‘’Fast Track’’ érigé en mode de gestion, il considère qu’il faut un mode "super fast-track".

"Pas de bureaucratie, ni de bras cassés qui ne suivent pas. Ces projets, il faut les mettre en œuvre. Je n'accepterai pas une quelconque complaisance, que les projets soient mise en œuvre dans les délais", insiste-t-il.


4 Commentaires

  1. Auteur

    il y a 4 jours (17:24 PM)
    Ta pas le choix car le pays e vendu aux blancs ces ivrognes sans repis
  2. Auteur

    il y a 4 jours (19:06 PM)
    Pourquoi l'avoir accepter jusqu'ici, ducon
    {comment_ads}
    Auteur

    Senegalairlines

    il y a 3 jours (00:37 AM)
    Il faut secourir les agents de la défunte companie SenegalAirline. Balègui Dara Dara Dara dans quel monde sommes-nous?????? President Macky SALL la liquidation a été bouclé ,il faut leurs rendre leur dû svp
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 2 jours (23:04 PM)
    N'importe quoi! Ce ministre rêve debout! ce n'est pas par des incantations ou en se tapant la poitrine que Dakar deviendra un hub aérien. Ce n'est pas la création d'un centre de maintenance et celle d'un institut des métiers de l'aviation qui vont drainer les clients et le trafic vers l'aéroport de diass. N'importe quoi !  Un beau jour des gens se lèvent et se mettent à parler d'un MRO à Dakar ou d'un Centre de formation sans même savoir ce que tout cela signifie vraiment et ce que cela exige comme moyens, comme competences.. Le Sénégal n'est présentement prêt sur aucun plan pour avoir un centre de maintenance digne de ce nom! Et si malgré tout vous proclamez l'existence d'un centre, il ne sera reconnu ni par une seule autorité d'aviation civile ni par aucun organisme de certification digne de ce nom; aucune compagnie aérienne n'y fera pas entretenir ses avions! Quant au hub aérien sous-regional, c'est peine perdu, c'est de la rigolade. Air Sénégal est dirigé par des amateurs sortis de nulle part qui sont plus préoccupés à s'enrichir (Le cumul des salaires du top management, une dizaine de personnes, est d'un peu plus de 100 millions CFA mensuels ! et en plus ils viennent de se partager des primes variant entre 10 et 40 millions chacun). Ibrahima Kane le DG, un personnage arrogant et incomptétent, et ses acolytes se sucrent sur les contrats, surtout sur les contrats de location d'avion. Les tensions sur la trésorerie sont au maximum, Air Sénégal accumulent les retards de paiement des factures de ses fournisseurs et de ses sous-traitants, chaque semaine ces derniers menacent d'arreter de les servir. Malgré qu'ils sont aidés par l'état c'est une gymnastique quotidienne avec les banques  pour payer les fournisseurs les plus pressants. Les avions volent à plus de la moitié vide, les tarifs des billets sont fantaisistes, on ouvre des lignes sans aucune étude sérieuse. La direction fait beaucoup de bruit dans les médias, mais en réalité rien ne va. Bientôt les avions seront retenus dans les aéroports étrangers pour des problèmes de paiement avec les fournisseurs. même soucis avec airbus et avec les banques et assurance qui risquent bientôt de saisir des avions surtout les a330neos 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email