Dimanche 29 Mai, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

ARRESTATION DU DEPUTE OUMAR SARR DU PDS PR MAMADOU DIOUF CLAME SON ETONNEMENT

Single Post
Pr Mamadou Diouf

Le professeur d’histoire à l’Université de Columbia (États Unis), Mamadou Diouf, s’étonne de l’arrestation du secrétaire général national adjoint du Parti démocratique sénégalais (Pds). Dans l’émission politique Objection de la radio Sud Fm, du dimanche 10 janvier, il a trouvé anormal que le député Oumar Sarr soit arrêté alors que son intervention est purement politique, et que ses propos sont tirés d’une information donnée par un média européen.


L’arrestation du secrétaire général national adjoint du Parti démocratique sénégalais (Pds), en l’occurrence Oumar Sarr, n’est vraisemblablement pas du goût de Mamadou Diouf. En effet, lors de l’émission politique de la radio Sud Fm, de ce dimanche, le professeur d’histoire à l’Université de Columbia aux États-Unis d’Amérique s’est étonné de l’emprisonnement de l’opposant en question.


L’invité d’El Hadj Baye Oumar Guèye a trouvé que les propos avancés par le député Oumar Sarr relevaient du domaine politique. Ainsi donc pour lui, il était adéquat de traiter la question de manière politique. Qui plus est, indique-t-il, les informations glanées par l’opposant, actuellement sous mandat de dépôt, ont été relayées par un média européen qui s’est par la suite excusé sans pour autant être précis sur la question. Ainsi donc, il a invité le chef de l’État, Macky Sall, à savoir faire la part des choses entre le domaine politique et celui judiciaire.


Se prononçant par ailleurs sur la polémique autour de la réduction du mandat présidentiel en cours, le Pr Diouf a estimé que c’est un « faux débat ». Pour cause, trouve-t-il, le candidat Macky Sall l’a proposé et que la majorité de ceux qui étaient avec lui à l’époque, à savoir Benno Siggil Sénégal et les membres de la société civile, étaient pour la réduction du mandat de 7 à 5 ans. Ainsi donc, pour lui, c’est au chef de l’État de respecter sa parole ou pas. Dans la même veine, il a fait savoir qu’il est pour un mandat unique de 7 ans. À l’en croire, cela va éviter qu’un chef de l’État, dès qu’élu, se mette à battre campagne.


Le professeur d’histoire s’est en outre épanché sur la question du financement des partis politiques. Récusant en effet l‘idée avancée par certains, à savoir le financement des partis politiques par l’État, M. Diouf a indiqué que si cela devait être appliqué, les partis politiques qui sont actuellement à 300 se retrouveront à 600 unités.  


affaire_de_malade

18 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (16:35 PM)
    DICATURE REk moo Xew SEnegal.....Le reveil sera brutal
  2. Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (16:35 PM)
    Est-ce que notre élite actuelle est assez pourvue d'hommes et femmes de qualité pour nous donner un Président tous les sept ans? N'est-il pas risqué de voir des visions et strategies de développement chamboulées tous les sept ans? Je pense que cette idée de mandat unique de sept ans n'est pas pertinente. Ce qu'il nous faut c'est un consensus fort autour d' institutions fortes qui seront à l'abri de toute manipulation politicienne.
    {comment_ads}
    Auteur

    Le Sn Supporter

    En Janvier, 2016 (16:36 PM)
    Non prof, ou est l'ethique dans tout ca. Ce n'est pas parce qu'on fait de la politique que l'on doit se permettre de passer a l'extreme, de dire des medisances.

    Le probleme avec nos politiciens , ils sont interesses que par le pouvoir.Ils sont limites pour parler d'economie, de developpement durable, des choses qui font avancer le pays.

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (16:41 PM)
    Pour le financement public des partis, les sénégalais n'accepteront jamais qu'ont prenne l'argent des contribuable pour le donner à des groupements pour leur permettre de les dépouiller dès qu'ils accéderont au Pouvoir!!

    Ils subiraient une double peine!!

    Leurs militants n'ont qu'à se cotiser!!

    C'est comme si donnait de l'argent à un voleur pour acheter du matériel de cambriolage pour nous cambrioler!!!

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme Deug

    En Janvier, 2016 (16:42 PM)
    Yaw ya tarde. C'est maintenant que tu clames ton etonnement. Abruti.
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (16:42 PM)
    Ah waay waay waay, quelle nostalgie des malettes de Abdoulaye Wade !!!!!!

    Macky est trop pingre, radain comme pas possible. Faut distribuer les mallettes pour ces soi-disant Profs nous foutent la paix.
    {comment_ads}
    Auteur

    As

    En Janvier, 2016 (16:58 PM)
    Ce gars a perdu toute crédibilité depuis ses propos d'avant la présidentielle de 2012.

    il clamait haut et fort que c'est pas demain la veille que le futur président du Sénégal ne soit pas wolof.Macky est de quelle ethnie? Autrement dit après Wade ce serait un wolof qui dirigera le pays!Et les médias continuent de lui accorder la parole.Que du vent avec ses analyses bidons.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (16:59 PM)
    Un professeur doit toujours faire une analyse approfondie des faits. Il ne doit pas se limiter au contenant. Le contenu doit faire l’objet de diagnostic avant de se prononcer
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (17:03 PM)
    Ce n'est pas ce Mamadou DIOUF là qui théorisait que le pouvoir au Sénégal sera toujours ethno-wolof? Il est toujours dans sa logique!

    Voilà des gens qui ont fuient la rigueur de leur pays pour aller enseigner leurs conneries aux Etats-Unis et chaque viennent en vacances pour se la faire péter dans les médias dirigés par certains journalistes dont la nullité se la dispute à leur ignorance!
    Auteur

    Anonyme Saer

    En Janvier, 2016 (17:07 PM)
    Voila un autre con. Parle de Donald Trump.

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (17:08 PM)
    Mamadou DIOUF, bof quel connard! has ben!!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (17:13 PM)
    Mamadou perd sa lucidité. C'est anormal qu'on ait tardé à le mettre en prison. Oumar SARR se moque de la République depuis longtemps, brave les interdictions de sortie du territoire, etc.

    des analyses sur les plateaux c'est facile, on ne peut pas continuer avec cette permissivité.

    {comment_ads}
    Auteur

    Ditout

    En Janvier, 2016 (17:20 PM)
    Je suis étonné de ce que je viens de lire. Si c’est Mamadou Diouf qui a tenu ces propos, il me déçoit et j’ai d’ailleurs du mal à croire que c’est lui qui s’exprime en ces termes. Comment peut-il proposer un mandat unique de 7 ans. Dans quelle démocratie, existe-t-il un tel mandat ? Ou pense-t-il que les Sénégalais sont incapables de gérer deux mandats de 5 ans. Je me demande ce qu’il y d’extraordinaire que de gérer deux quinquennats.

    Sur le remboursement des frais de campagne, Mamadou Diouf sait très bien que seuls les partis qui ont atteint un certain pourcentage ont droit à un remboursement. Et même s’il y a 300 partis au Sénégal, l’écrasante majorité ne présentera pas de candidats, sachant très bien qu’ils n’auront aucune chance d’atteindre le pourcentage requis et perdront leurs sous.

    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (17:35 PM)
    Bien dit prof
    {comment_ads}
    Auteur

    Lamine Dieng

    En Janvier, 2016 (17:50 PM)
    Cher Professeur,



    Comme l'indique la Dame de Fer de Podor,

    cette arrestation est d'un autre temps.

    Barbare.



    Du courage et à bientôt



    Lamine DIENG
    {comment_ads}
    Auteur

    Samourai101

    En Janvier, 2016 (17:57 PM)
    @Ditout

    Le mandat unique est certes un phenomene rare, mais il ne releve pas de l'absurdite constitutionelle. Il existe beaucoup d'exemples dans le monde. On pourrait citer le cas du Mexique dont la constitution limite le mandat a 6 ans non renouvellables.
    {comment_ads}
    Auteur

    President Stagiaire

    En Janvier, 2016 (19:17 PM)
    MEME UN MANDAT DE 5 ANS C'EST TROP POUR MACKY :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy: 
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (20:49 PM)
    Les gens qui ne condamnent pas cette arrestation, ne comprennent rien à la démocratie dont l'un des principes fondamentaux est la liberté d'expression. Même si c'est des paroles. Si on ne veut pas se faire insulter à quoi bon être président de la république d'un état constitué de millions d'habitants qui n'ont pas forcément le même point de vue et qui doivent s'exprimer sinon bienvenue dans la dictature où il y règne la pensée unique.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email