Samedi 24 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Politique

Assemblée nationale : Fatou Sarr Sow retrace le parcours des "premières héritières" de la loi sur la parité

Single Post
Assemblée nationale : Fatou Sarr Sow retrace le parcours des "premières héritières" de la loi sur la parité

La sociologue Fatou Sarr Sow a présenté, jeudi à Dakar, son livre intitulé "Les premières héritières de la loi sur la parité'', un ouvrage qu'elle a écrit en réponse aux déclarations sur "la nullité" présumée des femmes de la 12e législature, dont elle retrace en même temps les parcours.

Cet ouvrage, selon Fatou Sarr Sow, est écrit pour mettre fin à "certaines déclarations sur une +supposée+ nullité des femmes de la 12e législature, qui avait traversé nos frontières".

Parlant de la genèse du livre, elle a rappelé les propos de Boco Vicentia, professeur titulaire de radiologie et d'imagerie médicale, présidente de l’Institut pour la promotion de la femme au Bénin, qu'elle a eu à recevoir. Mme Vicentia lui avait alors dit : ''C’est bien d’avoir fait la parité, mais, parait-il, vous avez 90% d’analphabètes à l’Assemblée nationale''. 

Mme Sow, socio-anthropologue et directrice du laboratoire de genre de l'Institut fondamental d'Afrique noire (IFAN) de l'Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, dit avoir compris qu’il fallait ''réagir pour stopper de telles allégations, qui risquent de marquer les consciences, ici et ailleurs".

''Sans la loi sur la parité, des femmes qui ont consacré l’essentiel de leur vie au service de leur parti n’auraient jamais franchi le seuil de l’Assemblée nationale, malgré les sacrifices faits pour leur formation politique, malgré, dans l’ensemble, une réelle légitimité octroyée par leur base politique qu’elle ont su construire et préserver au fil des années", soutient Fatou Sarr Sow.

C’est pourquoi, a-t-elle ajouté, "il est important de leur rappeler qu’elles n’ont pas le droit de trahir le combat de plusieurs générations sur l’autel de la fidélité à un parti qui, jusqu’ici, leur refusait les portes de l’hémicycle''.

"Aujourd’hui, avec la loi sur la parité, le Sénégal est entré définitivement dans l’Histoire pour avoir posé l’acte le plus révolutionnaire survenu dans la vie des institutions", s’est réjouie l’auteure du livre. 

Le Parlement sénégalais a voté en 2010 une loi exigeant l’égalité numérique des hommes et des femmes "dans les institutions totalement ou partiellement électives". 

Les élections législatives de juillet 2012 ont servi de test à cette loi et permis l'élection de 64 femmes à l'Assemblée nationale, soit 42,66% de l'effectif de la chambre. C'est un record dans l'histoire de l'hémicycle. 

L'ouvrage de 102 pages préfacé par le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, dresse les portraits et retrace les parcours de 64 femmes siégeant actuellement dans cette chambre. 

Le livre a été écrit avec la collaboration de l'écrivaine Aminata Sow. Il a été publié avec le soutien de la Fondation Friedrich Ebert et du laboratoire de genre de l'IFAN.

Venu présider la cérémonie de présentation de l'ouvrage, le président de l'Assemblée nationale, Moustapha Niasse, a invité l’auteure à continuer ce combat.

''En dehors des critères politiques, en dehors des considérations politiques, Abdoulaye Wade et Macky Sall ont participé à l’invitation faite aux Sénégalais vers cette révolution de la femme et de l’homme par la reconnaissance du droit de la femme à la vie, au respect, à la dignité'', écrit Niasse dans la préface du livre.

"Cet ouvrage projette sur la réalité quotidienne de notre temps cette place privilégiée de toute femme dans le destin de l’humanité, hier, aujourd’hui et encore demain", a-t-il ajouté.

Ce livre incarne ''l’espoir d’une ambition, la force de convictions depuis longtemps partagées par des générations d’hommes et de femmes, dans la profondeur des mystères du sort et de l’expression vivante d’une volonté en mouvement, pour faire triompher le principe d’égalité homme-femme, dans la clarté, la tolérance et une réciprocité féconde", a encore écrit M. Niasse.

Article_similaires

11 Commentaires

  1. Auteur

    Fausseté

    En Septembre, 2013 (23:45 PM)
    Il y a trop d'hypocrites au Sénégal. La sociologue n'ose pas mettre que cette Aminata Sow est sa fille alors elle l'a présente comme une écrivaine. Cette fille n'a jamais rien écrit de sa vie. Et cette fatou sow sarr veut nous la vendre comme écrivaine. Qu'a t-elle écrit ta fille qui est au chômage. Arrêter d'être fausse madame.
    • Auteur

      Limazo

      En Septembre, 2013 (07:41 AM)
      cette fatou-fatou n'a jamais eu une approche scientifique dans ses écrits ( que dis je, son activisme car ce ne sont pas des écrits mais des manifestes), elle a toujours une approche militante.
      ce qui est étonnant c'est qu"elle porte le nom de scientifique, ses écrit ne le montre surtout pas. elle est une militante qui est pour le feminisme et la parité ( notions politiques) et non pour le genre ( notion scientifique). elle confond allegrement ces deux notions ( parité et genre).
      dommage pour elle qu"elle n'ose pas militer dans un parti politique pour mettre en valeur son activisme, elle aurait pu devenir ministre son seul et unique objectif

      fatou s'il te plait apres tout ton experiences, essaie de produire un document scientifique raisonnée ( induction ou déduction logique) au lieu d'être là se positionner auprès des fonds des ong et institutions pour faire des études. caches toi pendant 6 mois seleument et choisi un sujet vraiment scientifiques.
      je pourrais t'aider si tu veux
  2. Auteur

    Lebaolbaol

    En Septembre, 2013 (01:11 AM)
    Sont tous et toutes des vaniteux malgrè leurs diplomes ........c'est etonnant que des intelectuels de ce niveau passent tout leur à se vanter à s exiber comme de pauvres stars......RIEN DE SERIEUX AU SENEGAL...... des deputès femmes qui s habillent comme si elles allaient assister un bapteme avec des serpieres qu elles mettent sur l epaule..........NON C EST INCROYABLE ! LES DEPUTES FEMMES SONT LES PLUS IDIOTES ELLES SAVENT MEME PAS DEFENDRE LES FEMMES LES LIBERER....ELLES CONTINENT D ETRE DES ESCLAVES SOUMISES AUX HOMMES .......LA PARITE AU SENEGAL C EST TAPE A L'OEUIL ,CA VA RIEN SERVIR SINON SE PARTAGER LES POSTES .....

    Madame soyez un peu modeste et penser à l'avenir de ce pays et non à ta personne ....trop de vanitè !
    Auteur

    Grammaire

    En Septembre, 2013 (01:37 AM)
    On ne dit pas Assemblee Nationale. Mais: Assemblee nationale. Le NATIONALE doit etre en miniscule. Merci.
    Auteur

    Serata

    En Septembre, 2013 (02:25 AM)
    Fatou sow sarr tapale rek, depuis ABDOUL DIOUF, elle trouve toujours le moyen de se valoriser, de chercher de l'argent sur le dos des femmes, il faut la démasquer, maintenant, elle veut imposer sa fille, cela e passera. Son mari, mansour sow était le directeur de Sopi fm. Ils étaient très proche de Abdoulaye Wade, maintenant elle veut passer par Moustapha niasse.
    Auteur

    Fatsymaga

    En Septembre, 2013 (07:43 AM)
    Parlez un peu du contenu de ce livre et de ses orientations , mais tout ce que je lis c'est une histoire personnelle de famille, de son mari de sa fille, de ses defauts, bala mouy torox ngene torox, wala ngene and ak mom torox
    • Auteur

      Limazo

      En Septembre, 2013 (07:53 AM)
      est-ce que cette article nous parle vraiment du contenu de ce livre? et toi même tu ne parle pas de ce contenu
      fi ken du fi torox, ni elle, ni toi, ni les autres. ce n'est pas ça le plus important
      tu liras le livre et tu n'y verra aucune approche scientifique mais de l'activisme
    Auteur

    Mossor

    En Septembre, 2013 (09:52 AM)
    L'IFAN m'a déçu en donnant à cette femme l'Occasion de vocifèrer dans les médias sur des sujets caniveaux: genre, parité, femmes et bla-bla. De grace recruter de jeunes chercheurs sur les sciences humaines, sociales et autres c'est mieux. Mme Sarr vous n'êtes pas pertinente. Tchim

    • Auteur

      Boubacar Faye

      En Septembre, 2013 (12:49 PM)
      on se rend compte que les intervenants sont des jaloux, des mécontents. mme fatou sarr est une brave femme très dévouée qui aime son pays. il n'a jamais été question pour elle d'entrer dans un quelconque gouvernement elle a besoin de sa liberté. je précise que sa fille n'est pas au chômage et qu'elle travaille dans une des institutions de ce pays. le gouvernement devrait s'approcher d'elle parce qu'elle a beaucoup d'idée. c'est une femme pieuse et de bonne famille qui a bien éduqué ses enfants. malgré les critiques malsaines, elle avance et continue son bonhomme de chemin parce qu'elle à l'onction de dieu. je dit a fatou sarr boulène falle ndagnoulaye tardel.
    • Auteur

      Moussa Ndiaye

      En Septembre, 2013 (13:06 PM)
      mme fatou sarr sow est une femme vertueuse qui aime son pays. les commentaires ci dessus ne reflètent que la jalousie de leurs auteurs. c'est une femme pleine d'idées et indépendante. il n'a jamais été question pour elle d'entrer dans un quelconque gouvernement mais dans l'intérêt du sénégal tout gouvernement sérieux devra le consulter parce qu'elle a bcp d'idées. c'est une femme pieuse, de bonne famille et qui a bien élevé sa famille. sa fille dont ton parle na jamais été au chômage. elle travaille dans une institution de la république. bayilène sokhor ak ignane. malgré vos méchancetés fatou continue d'avancer et je vous demande de continuer vo méchancetés parce que c'est ce qui lui fait avancer. elle continuera d'avancer te ndou guen si meune dara parce quelle à l'onction de dieu. elle est avec dieu et vous partisan de satan continuez votre salle boulot celui de salir les gens.
    Auteur

    Bouba

    En Septembre, 2013 (12:55 PM)
    boulene falle ndagnoulaye tardel
    Auteur

    Fary Diop

    En Septembre, 2013 (13:22 PM)
    j'ai eu a travailler avec elle mais c'est une femme intègre et juste. Elle a aussi du caractère.
    Auteur

    Binetou Ndiaye

    En Septembre, 2013 (13:34 PM)
    je ne la connais pas beaucoup mais je sais qu'elle incarne la beauté de la femme noire. Elle est aujourd'hui l'une des actrices principales de la société civile sénégalaise du point de vue de ses positions courageuses. Elle est à encourager.
    Auteur

    Y. Boubou

    En Septembre, 2013 (15:43 PM)
    M Sarr nga Baalma dé mais moi j'aime bien les Ndomo batt de Fatou Sow Sarr. Et puis elle porte vraiment bien le grand boubou. Quand je vois les guenons en cheveux surnaturels sur nos écrans, à côté Mme Sarr elle est classe!
    Auteur

    Yeurmandé

    En Septembre, 2013 (16:38 PM)
    deug deug , Sénégal nak am niu inian iniaty mais Fatou boulen falé bougou kou avancer.Ce sont des incompétants livre bi rien à dire zéro faute machala !

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR