Samedi 23 Janvier, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Babacar Gaye : «La loi Ezzan a été mise en œuvre au moment où Macky Sall était Premier ministre»

Single Post
Babacar Gaye : «La loi Ezzan a été mise en œuvre au moment où Macky Sall était Premier ministre»

Les propos de Mame Mbaye Niang demandant l’exhumation de la loi Ezzan font rire Babacar Gaye qui pense que celui qui a tenu ces propos n’a rien compris. «Il faut qu’il sache que la proposition qui a abouti à la loi Ezzan a été mise en œuvre au moment où Macky Sall était Premier ministre.


Il était le chef du gouvernement qui a défendu ladite loi à l’Assemblée nationale», rappelle-t-il à l’endroit de Mame Mbaye Niang. «Cela n’a pas d’importance à nos yeux, parce que tous les responsables du Pds qui ont été cités dans cette affaire ont été blanchis. S’ils pensent que ce faux débat peut nous faire fléchir, ils se trompent. C’est un manque d’expérience. Peut-être qu’il est jeune et qu’il n’a pas encore trop vécu qu’il dit cela», raille-t-il. 



37 Commentaires

  1. Auteur

    Peuls,

    En Mai, 2014 (10:25 AM)
    Crachez vos inepties entachés de frustrations-angoisses-haines-racismes déguisés. Crachez, minables fascistes! Vous avez peur quoi? Au moment opportun NOUS fracasserons vos mesquineries sur vos hideuses figures.

    PEULS.
    • Auteur

      Tah!

      En Mai, 2014 (10:33 AM)
      pour rappel: les paroles de macky quand il Était premier ministre...

      1) contre mamadou dia : « monsieur le président mamadou dia,
      dans un article publié le 27 juin 2006 dans plusieurs quotidiens sénégalais, votre notabilité s’est livrée à des attaques « ad hominem » contre le président abdoulaye wade et sa famille.
      votre démarche heurte nos mœurs sociales et notre culture de respect.
      maodo, vous me permettrez de vous rappeler que tout, dans la démarche du président abdoulaye wade, nous ancre profondément dans la république »

      2) contre idy :
      « ‘ je laisse la responsabilité à idrissa seck qui a dit que l'époque wade est révolue d'assumer ses propos. je pense que quelqu'un qui a servi autant le président de la république en étant son numéro 2, son chef du gouvernement, son directeur de cabinet a une part entière dans le bilan qui a été fait, je lui laisse l'entière responsabilité de ses propos.

      3) contre dansokho :
      « avec tous le respect que je lui dois mais ,les propos de dansokho ne font plus bouger les gens au sénégal. il nous a habitué à des catastrophismes, il nous a toujours promis l'enfer au sénégal. dieu merci on a pas encore vu l'enfer. »

      4) . pour karim wade :
      « ‘on ne peut pas refuser à karim wade qui est un sénégalais comme n'importe lequel des sénégalais, c'est pas parce qu'il est de teint clair qu'il n'est pas sénégalais. c'est karim meissa wade, il s'appelle, fils de son père. pourquoi il n'aurait pas droit à assumer une fonction publique au sénégal »

      5) pour la famille wade :
      « ‘ ce sont des attaques faciles. j'ai vécu difficilement ces attaques contre la personne de abdoulaye wade, je ne parle pas d'attaques contre le président ou l'homme politique abdoulaye wade. mais quand on attaque en disant : le père, la femme, le fils, la fille, ce n'est plus de la politique. ce n'est pas normal. nous avons tous une famille à préserver’. »

      6) pour karim :
      « dans un passé très récent, le président senghor avait son neveu dans le gouvernement, ça n'a pas choqué. adrien senghor était son fils, il a fait un travail, il n'y a pas eu de problème. le président diouf avait son propre jeune frère dans le gouvernement. nous n'avons jamais remis en cause ce principe, c'est pas parce qu'on est jeune frère du président de la république ou on est fils d'un président qu'on peut pas travailler dans son entourage. c'est un faux problème

      . 7) pour wade
      lundi 16 octobre 2006
      « vous êtes pour le sénégal et l’afrique, ce que
      napoléon fut pour la france. a chaque fois que l’on eut
      besoin d’un homme et d’un seul, tous les esprits se
      sont tournés vers vous, maître »

      « comme roosvelt qui, en 1929, tira l’amérique de la
      grande récession par la politique des grands travaux,
      vous avez mis le sénégal sur orbite, pour en faire un
      pays émergent, grâce à vos vastes chantiers qui ont
      fini de redonner aux éléphants leurs couleurs
      naturelles »
    • Auteur

      33333333

      En Mai, 2014 (18:10 PM)
      le probleme ce n'est pas qu'il soit ministre ou pas mais qui a tue maitre babacar seye?
  2. Auteur

    Tartuffe

    En Mai, 2014 (10:27 AM)
    et alors qu est ce que ca change qu il fut premier ministre a l epoque ou pas.....macky a interet a faire appliquer nos lois, a faire rendre la justice dans toute sa rigueur...le reste c est du bla bla incoherent pour distraire la galerie....honte a vous gaye
    • Auteur

      Xeme

      En Mai, 2014 (12:18 PM)
      la razzia des entreprises françaises

      des entreprises françaises s’allient pour neutraliser leurs concurrentes sénégalaises qui n’ont ni les mêmes forces, ni les mêmes capacités de résilience. Ça a un nom générique: le pillage de l’afrique. considérez par exemple ce que total et orange font pour éliminer à petit feu plus d’une vingtaine de sociétés d’hydrocarbures à travers orange money. désemparés elles se tournent vers le gouvernement, sans réponse, en tout cas jusqu’à présent.

      le procédé consiste à offrir un bonus en crédit de téléphone aux clients, toujours dans le cercle fermé d’entreprises françaises, souvent des multinationales qui parviennent à éliminer leurs concurrentes. la marge de bénéfice est déjà faible. les autres, la vingtaine d’entreprises sénégalaises : oryx, elton, star oil, sgf, edk etc… sont condamnées à végéter. parce qu’elles sont tirées de force dans un cercle vicieux. le client se tourne toujours vers la meilleure offre. si avec le même prix vous avez du carburant et du crédit de téléphone, le choix est vite fait.
      ce qui laisse les autres sans plans.

      comment pouvez-vous offrir cinq mille francs sur un bénéfice d’environ deux mille ? c’est avec de pareilles pratiques d’étouffement, entre autres, que le respectable cheikh seye qui avait réussi à mettre sur pied touba oil a fini par la céder à total, l’ogre. l’un des entrepreneurs sénégalais les plus méritants venait de se heurter à un obstacle infranchissable. voilà pourquoi l’ aspp, l’association sénégalaise des professionnels du pétrole a dénoncé dans un communiqué hier une pratique discriminatoire et un avantage concurrentiel déloyal. et comme si cela ne suffisait pas eiffage se lie avec total pour la construction de toutes les stations-services tout le long du péage et s’il vous plaît sans appel d’offres. c’est le comble.

      c’est révoltant et le gouvernement doit trouver des solutions. l’argent que les sénégalais dépensent doit suivre un canal vers d’autres sénégalais. autrement, quelle que soit la consommation, elle n’aura aucun impact sur l’économie puisque les plus-values vont aux étrangers. et c’est l’une des meilleures manières de décourager l’entreprenariat tant vanté.
      nous ne pouvons pas laisser tous les secteurs qui marchent entre les mains d’étrangers qui ne sont intéressés que par des profits. c’est peut être légal mais il s’agit d’une pratique aux conséquences dévastatrices ; d’où la nécessité de réguler ce secteur, et si besoin en est, légiférer.
    • Auteur

      Tartuffe

      En Mai, 2014 (12:38 PM)
      tiens, une contribution "innocente" et desinteressée par notre frere egare xeme. j encourage et j applaudis...en esperant que le reste de la meute suive l exemple donné, rende l argent, demande pardon, expulse les loups galeux, et incarne avec, d autres, cette opposition forte que nous souhaitons tous.
    • Auteur

      Xeme

      En Mai, 2014 (12:51 PM)
      j'ai omis, par mégarde, de souligner que c'est un texte de macoumba béye. si j'ai voulu partager ce texte, c'est parce qu'il confirme, par un homme du secteur, un autre texte que j'avais écrit. et donc, je re-souligne que tout part de la légion d'honneur de macky.

      fabrique de milliardaires (suite et fin)
      « derrière chaque grande fortune, il y a un grand crime », honoré de balzac.
      dans les textes précedents, y compris celui sur les milliardaires sénégalais (qui a été censuré), j’ai fait un tour du monde avec quelques exemples de fabriques de milliardaires. le tour a été guidé par le souci de toucher une large game de façon de faire. ce qui m’a fait choisir des exemples en russie, chine, france, usa, brésil et méxique. ce tour a aussi permis de voir des circonstances qui ont motivé la fabrique de ces milliardaires. l’arrivée de mitterand au pouvoir avait entraîné une rétention des capitaux ayant entraîné une raréfaction de l’argent. mais au lieu de sauter sur la facilité d’accuser ses précédeurs d’avoir fait circuler de l’argent sale qu’il a arrêté, mitterand a fabriqué son investisseur en la personne de b. tapie. j’ai rappelé l’apport de diouf à la fortune d’aliou ardo sow par le projet golf du technopole et récupération des terrains en face de la pharmacie golf. j’ai évoqué le voyage de macky aux emirats avec des privés sénégalais, tout en soulignant que ce fut des privés privilégiés sur d’autres. et dans les deux cas, j’ai dit bravo. ces exemples rappelés seront importants pour la compréhension de la suite.
      pourquoi les états fabriquent-ils des milliardaires ? un rappel de quelques notions de botanique.
      lorsque vous circulez dans les herbes sèches de nos savanes, des épines de cenchrus (khâkhâme en wolof et hébéré en poular) s’accrochent à vos habits, en général au pantalon. vous vous en rendez compte loin du lieu d’accrochage. vous les enlevez et les jetez. mais à la prochaine pluie, c’est là où vous les avez jetées qu’elles germeront. la plante vous a utilisé comme moyen de transport pour emporter sa graine à germer dans un autre endroit de la terre que là où elle était, tout comme elle aurait utilisé tout animal ou oiseau passant. les botanistes vous diront que la plante (khâkhâme) a développé une stratégie pour coloniser la surface de la terre. elle n’est pas seule à le faire. le calotropis (paftane en wolof et baamwaami en poular) garnit ses graines de duvets, ouvre ses bulbes que le soleil sèche et laisse le vent détacher ses graines à duvets et les emporter le plus loin possible de leur mère. ces graines germeront là où elles tomberont. certains arbres et plantes utilisent les oiseaux comme moyens de transport de graines. certaines graines sont consommées par les animaux pour ensuite être rejetées là où les animaux rumineront ou défequeront. ainsi chaque plante, ou arbre disperse ses graines à tout vent. mes parents poulars disent : « yo alla sar leñol saaka. mbele dho nedhdho yehi fof tawa toon banndum », (qu’allah disperse et éparpille la famille, la race, l’ethnie. pour que quelque endroit où on sera on y trouve un parent).
      et lorsqu’une plante occupe une surface donnée de la terre pour y avoir, au préalable, dispersé ses graines, lorsque toute la famille germe et se développe, la phase finale du processus consistera à conjuger les efforts pour étouffer le développement de toute plante autre que la famille. première étape : disperser les graines (le maximum pour minimiser les pertes). deuxième étape : conjuguer les efforts et étouffer les autres.
      je disais merci à abdou diouf, pour avoir (directement ou indirecement) renforcer aliou ardo qui a lancé yérim sow. et cela a permis à la presse sénégalaise de titrer fièrement : « yérim soww investit 10 milliards dans l’hôtellerie au bénin ». par cette voie, le sénégal vient d’accrocher son khâkhâme au bénin.
      et comment le sénégal l’a-t-il réussi ? comme la plante, il y a eu la phase de garniture de la graine en épine, l’utilisation d’un moyen de transport, après, il y aura la germination. une phase de travail interne et une phase d’assaut vers le monde extérieur. le poète senghor aurait parlé « d’enracinement puis d’ouverture ». dans le monde de la culture de senghor, « le rendez-vous du donner et du recevoir », l’enracinement est une condition siné qua non pour donner. sinon, on ne fera que recevoir, on sera le consommateur de la culture des autres. similairement, au rendez-vous de la mondialisation économique, tout pays a intérêt à fabriquer ses propres forces économiques, ses milliardaires, disons ses khâkhâmes, pour le prochain combat… d’étouffement.
      si nous avons bien compris, maintenant, quel est le rôle du fmi et de la bm pour les économies occidentales ? pour leurs milliardaires ? la réponse c’est : porteurs de khâkhâmes. oui, porteurs de khâkhâmes. un pays a besoin de prêt, le fmi ou la bm fixent leurs conditions : privatisations, et ce sont les entreprises qu’ils portent sur leurs ailes qui seront acquereurs ; ou marchés de travaux que les mêmes entreprises doivent gagner. dans tous les cas, ils accrochent leurs khâkhâmes dans les pays demandeurs. au même titre que ces institutions, les présidents aussi se déplacent toujours avec des pools d’entrepreneurs, des khâkhâmes qu’ils cherchent à accrocher quelque part. les armées occidentales (françaises en général) qui interviennent en afrique, ont toujours derrière le dos des entreprises à implanter, encore des khâkhâmes. et pendant que cela se fait, les discours qu’on nous tient font croire que c’est par pure amour pour nous que ces interventions se font. un indice pour prouver ce mensonge. jamais les indices de valeurs françaises n’ont baissé en bourse parce qu’elle s’apprête à intervenir au mali ou en rca. si nos politiques disent que la france y perd par amour pour nous, les spéculateurs en bourses n’y croient pas.
      Ça, si les sénégalais ne l’ont pas compris au point que c’est chaque graine qui détruit l’autre graine de la même famille, les pays du monde, eux, l’ont compris et oeuvrent dans ce sens. voilà ce qui explique la fabrique des milliardaires dans tous les pays du monde. voilà qui explique que, la fabrique de milliardaires étant vitale pour le prochain rendez-vous de la mondialisation économique, les pays se sont faits très peu regardant sur la manière de faire leurs milliardaires, l’essentiel étant d’en faire. si les sénégalais s’empêchent, donc, les uns les autres, d’être des khâkhâmes, alors, ils seront des porteurs de khâkhâmes.
      nous venons de comprendre que la fabrique de milliardaires est une qualité d’un dirigeant et non un défaut. si certains sénégalais l’avaient compris, ils n’auraient pas reproché à wade d’avoir dit qu’il a fabriqué des milliardaires, ils auraient nié qu’il l’ait fait. la fabrique de milliardaires est nécessaire pour ne pas être un pays consommateur au rendez-vous de la mondialisation de l’économie.
      on peut comprendre un pouvoir, au sénégal, qui veut assainir les finances pour une circulation d’argent « propre », pour une fabrique de milliardaires en argent « propre ». on peut comprendre, mais on attend un échec certain. pourquoi ? parce qu’une hirondelle ne fait pas le printemps. dans un monde où ces notions d’argent propre n’existent pas, le sénégal seul ne pourra les faire exister. le tenter serait une voie absolument certaine de mise en banqueroute de la république. comment ? si on refuse à ses nationaux cet argent dit sale, il faut refuser l’entrée d’argent sale venant des milliardaires étrangers, pour assurer une propreté. et alors, aucun franc n’entrera au sénégal. parce que j’attends qu’on me déniche un franc propre dans le monde dans le sens où chaque fortune doit justifier tout franc.
      et pendant ce temps, combien de khâkhâmes français sont accrochés au sénégal ? combien le pouvoir actuel a trouvé déjà décrochés et qu’il a raccroché ? alors, demain l’étouffement de l’économie sénégalaise ? a qui la faute ?
      science sans conscience n’est que ruine l’âme.
    • Auteur

      Homie

      En Mai, 2014 (14:08 PM)
      xeme,

      maye gnou djamm.... cela s'appelle tout simplement la concurrence !
      si les entreprises sénégalaises ne sont pas performantes, imaginatives et ingénieuses, alors elles mourront ! c'est tout !
      la même chose se passe ici en france où la majorité des entreprises françaises sont en train de se faire racheter par les qatari, les chinois ou les américains !!!.... le dernier exemple encore tout chaud est alstom qui fût jadis un fleuron de l'économie française mais qui n'a pas su s'adapter à la mondialisation !
      c'est la dure loi du marché et en france personne ne crie au loup ni à un gouvernement vendu !

      faut arrêter de vouloir tout politiser et de croire que si un moustique pique quelqu'un au sénégal, c'est la faute à macky sall.... ce disque est complètement rayé.... so use your brain un peu plus car tu nous fatigues !
    Auteur

    Payenne

    En Mai, 2014 (10:42 AM)
    Pourquoi toute cette agitation du cité du PDS quand on parle de l'assassinat de Maître Seye???
    Auteur

    Laye

    En Mai, 2014 (10:48 AM)
    vas te faire foutre vs n avez rien a dire le parti sans leader PDS
    • Auteur

      Mop

      En Mai, 2014 (11:19 AM)
      fam!! il faut etre poli. cette passion que vous avez tous pour la politique est ridicule. khana c'est votre gagne pain?
      y a pas que la politique dans la vie. ces gens sont juste des useless faire-valoir dont le travail est de faire avancer l'interet des entreprises privees.
      quiconque ne comprend pas cela au 21 eme siecle est a la ramasse.
      le senegal marche selon un modele capitaliste defini il y a longtemps avec la creation de imf et world bank et omc. il faut commercer et faire du business un point c est tout. south korea, turkey, kenya, india et china ont bien compris ca.
      on passe notre temps a parler de parasites qui faut semblant de travailler alors que touss defou nou ko.
      il y a pas assez de private firms dans notre pays.
      please arretez tous cette passion pour la politique et allez travailler make money set up your own firms, gain your freedom and be useful for your country.
    Auteur

    Merci "tah"

    En Mai, 2014 (10:54 AM)
    merci une fois de plus "monsieur ou madame tah" de nous avoir fait une analyse historique très pertinente.
    Auteur

    Xam Xam

    En Mai, 2014 (10:54 AM)
    Babacar gaye pourquoi as tu peur ?

    Wala daga bokk ci niou raye Babacar seye ?

    Adouna diaroul yéniyii
    Auteur

    Gnasset Ndoye

    En Mai, 2014 (10:55 AM)
    L Histoire avec grand H ne ment pas Retenez que nous connaissons assez l homme . Je fais la part entre le president et l homme et te rappelle GAYE MOOL QUE LE PREMIER MINISTRE DE 3W ne represente rien qu un pion .Etdans son entourage il n ya qu une CONSTANTE . ALORS .......
    Auteur

    Tempo

    En Mai, 2014 (10:57 AM)
    Qui était l'inspirateur de cette fameuse loi? À qui profitez t elle? Pour le plaisir de qui cette loi fut proposée à l'assemblée?
    Auteur

    Deug

    En Mai, 2014 (11:17 AM)
    pourquoi n'agiter les lois que quand les intérêts particuliers sont menacés?

    CELA VEUT DIRE QU'on nagit que si on se sent menacer?

    ON DIRAIT QUE L'APR N'A AUCUNE STRATÉGIE de défense SI CE N'EST que brandir la justice.

    barbacar gaye n'a pas dit qu'il avait peur; il n'a fait que nous lire l'histoire,c'est là qu'il faut méditer si on veut être cohérent.

    LES PARTISANTS DE L'APR font souvent de l'amalgame pour s'en sortir.

    VOUS ËTES ENTRAIN DE POUSSER MAKY à faire des erreurs en utilisant la justice à tout va,trainér en justice idy et wade consacrera les retrouvailles entre iidy wade, qui finira par déporter la sympathie karimiste vers le PDS ET REWMI.



    Auteur

    Lamin Roma

    En Mai, 2014 (11:18 AM)
    macky a peure de la verite idy ne lattaque pas il dit seulement ce qui se passe dans ce pays
    Auteur

    Deug Deug

    En Mai, 2014 (11:24 AM)
    JE SUIS CONTENT DE TOI TAH





    POUR RAPPEL: LES PAROLES DE MACKY QUAND IL ÉTAIT PREMIER MINISTRE...



    1) Contre Mamadou Dia : « Monsieur le Président Mamadou Dia,

    Dans un article publié le 27 juin 2006 dans plusieurs quotidiens sénégalais, votre notabilité s’est livrée à des attaques « ad hominem » contre le président Abdoulaye Wade et sa famille.

    Votre démarche heurte nos mœurs sociales et notre culture de respect.

    Maodo, vous me permettrez de vous rappeler que tout, dans la démarche du président Abdoulaye Wade, nous ancre profondément dans la République »



    2) contre IDY :

    « ‘ Je laisse la responsabilité à Idrissa Seck qui a dit que l'époque Wade est révolue d'assumer ses propos. Je pense que quelqu'un qui a servi autant le président de la République en étant son numéro 2, son chef du gouvernement, son directeur de cabinet a une part entière dans le bilan qui a été fait, je lui laisse l'entière responsabilité de ses propos.



    3) Contre dansokho :

    « Avec tous le respect que je lui dois mais ,les propos de Dansokho ne font plus bouger les gens au Sénégal. Il nous a habitué à des catastrophismes, il nous a toujours promis l'enfer au Sénégal. Dieu merci on a pas encore vu l'enfer. »



    4) . Pour Karim Wade :

    « ‘On ne peut pas refuser à Karim Wade qui est un sénégalais comme n'importe lequel des sénégalais, c'est pas parce qu'il est de teint clair qu'il n'est pas sénégalais. C'est Karim Meissa Wade, il s'appelle, fils de son père. Pourquoi il n'aurait pas droit à assumer une fonction publique au Sénégal »



    5) Pour la famille Wade :

    « ‘ Ce sont des attaques faciles. J'ai vécu difficilement ces attaques contre la personne de Abdoulaye Wade, je ne parle pas d'attaques contre le Président ou l'homme politique Abdoulaye Wade. Mais quand on attaque en disant : le père, la femme, le fils, la fille, ce n'est plus de la politique. Ce n'est pas normal. Nous avons tous une famille à préserver’. »



    6) pour Karim :

    « Dans un passé très récent, le président Senghor avait son neveu dans le gouvernement, ça n'a pas choqué. Adrien Senghor était son fils, il a fait un travail, il n'y a pas eu de problème. Le président Diouf avait son propre jeune frère dans le gouvernement. Nous n'avons jamais remis en cause ce principe, c'est pas parce qu'on est jeune frère du président de la République ou on est fils d'un président qu'on peut pas travailler dans son entourage. C'est un faux problème



    . 7) Pour Wade

    lundi 16 octobre 2006

    « Vous êtes pour le Sénégal et l’Afrique, ce que

    Napoléon fut pour la France. A chaque fois que l’on eut

    besoin d’un homme et d’un seul, tous les esprits se

    sont tournés vers vous, Maître »



    « Comme Roosvelt qui, en 1929, tira l’Amérique de la

    grande récession par la politique des grands travaux,

    vous avez mis le Sénégal sur orbite, pour en faire un

    pays émergent, grâce à vos vastes chantiers qui ont

    fini de redonner aux éléphants leurs couleurs

    naturelles
    Auteur

    Serge

    En Mai, 2014 (11:25 AM)
    C'est vrai qu'il était Premier Ministre , mais sous les ordres de qui??? Me WADE qui déciait de tout.
    Auteur

    Peuls,

    En Mai, 2014 (11:26 AM)
    Le Président de la République plurielle-laique-démocratique-sociale du Sénégal éternellement archi-pluriel en TOUT, Son Excellence, l'Ingénieur Macky SALL, Peul pure Souche, ataviquement digne-noble-courageux-de bon sens-de bonne moralité-humble-poli, Patriote pur, n'a jamais, en tant que PM de la République sous le magistère du sinistre wade, combiné-comploté-pactisé avec des traitres pour nuire-trahir le sinistre wade. Macky SALL s'est limité à exécuter dans les régles de l'art républicain sa Mission républicaine avec dignité et cohérence. Quand on est PM ou Ministre, on est solidaire avec les décisions prises par le gouvernement, même si on est fondamentalement contre. Cette opposition n'est pas être exhibée ou transmise indignement à la presse ou à des archi-faux religieux. Macky SALL avait bien travaillé comme PM, dans la dignité, que le sinistre wade, bien que raciste jusqu'aux fins fonds de ses viscéres, n'avait pas pu s'abstenir de vanter publiquement ses mérites-compétences-capacités-honnêteté-sincérité-franchise-cohérence-fidélité-loyauté-discipline-politesse-humilité, déjà mondialement connus-reconnus. Mais c'est pour le trahir quelques mois après. Ainsi va le CERTAINISME:Trahisons-mensonges-falsifications-déguisements-complots-pactes diaboliques-combines-triches-usurpations-haines-racismes déguisés-paresses-fainéantises-vantadises-exhibitionnismes-fanfaronnades-arrogances-impolitesses-vulgarité-obscénité-corruptions-vols-viols-violences-crimes-assassinats-lâchetés. PEULS.
    • Auteur

      Peuls,

      En Mai, 2014 (11:28 AM)
      ... déguisés-paresses-fainéantises-vantadises-exhibitionnismes-fanfaronnades-arrogances-impolitesses-vulgarité-obscénité-corruptions-vols-viols-violences-crimes-assassinats-lâchetés. mentez! inventez! falisifez! truquez! déguisez! combinez! complotez! pactisez diaboliquement! haissez! minables fascistes! peuls.
    Auteur

    Peuls,

    En Mai, 2014 (11:36 AM)
    La Loi Ezzan? Certains-es & certainisés-es & archi-faux religieux du funeste axe de tous les maux ont peur de quoi? Mr Ezzan est mort ou non? Mort naturel ou non, Mr. Ezzan est mort ou fait mort.... pour qu'il ne ........ Ceci et autres immorales choses seront mis à la dispostion des dignes-nobles peuples sénégalais pour qu'ils aient la énième confirmation qui attestent-illustrent l'ampleur des infectes ignominies qui caractérisent les ignobles culture-nature-éducation-langue-us-coutume-modes-manières-façons de certains-es & certainisés-es & archi-.faux religieux du funeste axe de tous les maux & affluent.

    PEULS.
    Auteur

    Sidiki Diouf

    En Mai, 2014 (11:38 AM)
    Premier ministre et président , c'est diffèrent.
    Auteur

    Wolof_yi

    En Mai, 2014 (11:54 AM)
    @ au hutu PEULS des milles collines, baiseur de vaches



    " Quand on est PM ou Ministre, on est solidaire avec les décisions prises par le gouvernement, même si on est fondamentalement contre. "

    C'est donc cela que t'enseigne ta si répugnante et puante culture, toi et tes chiens de BANDIRABE ?

    On comprend donc votre manque de courage et votre lacheté, votre traitrise légendaire.

    Pourquoi ne pas s'assumer et démissionner si on ne partage pas les points de vue et les politiques d'un gouvernement dont on fait partie ?



    Il parait qu'après t'être bien défoulé et satisfait ta libido sur tes vaches volées, tu es encore de retour en pays Wolof oû l'électricité et l'internet te donnent l'occasion de déverser encore tes insanités.
    Auteur

    Verita

    En Mai, 2014 (12:05 PM)
    Je crois que c'est babacar gaye qui n'rien compris, car la politique de la marche de l'etat est définie par le chef de l'etat et mise en execution par le gouvernement par l'entremise de son premier ministre.En outre la jeunesse de mbaye niang ne devrait pas s' inviter dans ses propos , come le disait l'autre:la valeur n'attend point le nombre d'années. Il est conseillé de se taire quand on est en court d 'arguments, mon cher babacar
    Auteur

    Sarr

    En Mai, 2014 (12:18 PM)
    Tout le monde sait que le premier ministre n'a aucun pouvoir de décision pour changer les lois
    Auteur

    Babacar Gaye Wade

    En Mai, 2014 (12:20 PM)
    oui mais Monsieur Gaye, vous oubliez qu’il s’agira d’une proposition de loi qui n’émane pas de la Présidence mais bien de l’Assemblée.alors Macky n’a rien à y voir. son AVIS sera demandé pour respecter les formes mais la décision appartient aux députés.alors basta. il devrait plutot en pleurer.
    Auteur

    Gaye Enne

    En Mai, 2014 (12:28 PM)
    et alors Babacar gay, on s en tape

    celui qui a fait tué ce vieux doit payer de quoi avez vous peur
    Auteur

    Idy

    En Mai, 2014 (12:29 PM)
    Il suffit qu'on prononce le nom de Me Babacar Sèye pour que tout le PDS tremble. La fin sera dure
    Auteur

    Xol

    En Mai, 2014 (12:44 PM)


    Babacar

    je te croyais plus pertinent que cela

    il s agissait d une propostion de loi
    Auteur

    Maawaxoonwaxeet

    En Mai, 2014 (12:59 PM)
    Qui connait WADE sait que c'est lui qui a dicté sa loi EZZAN
    Auteur

    Fassa

    En Mai, 2014 (13:15 PM)
    quand on parle de maitre seye wa pds tremblent comme c est pas possible. ils sont au cœur de cet assassinat. de grace vous qui etes au pouvoir réactivez ce dossier afin que les vrais criminels soient sanctionnes. je parie que ce ne seront que les hommes Wade. on parle de maitre seye Wade aménage sa tombe mais il y a probleme.

    heureusement qu il ne sera pas enterré a touba.
    Auteur

    Dangerr

    En Mai, 2014 (13:25 PM)
    Un danger au ministère de l'intérieur, Kalidou Kane le CC du ministre Abdoulaye Daouda Diallo est un ancien gendarme mauritanien chassé, emprisonné puis radié, il n'aime qu'on parle de la Mauritanie il devient nerveux, parce qu'il sait ce qu'il a fait, donné lui 1 milliards il ne retournera pas en Mauritanie même pour 1 journée, d'ailleurs une fois sortie de prison il a changé de nom, son vrai nom c'est BIRAHIM KANE, il a été nommé CC au ministère du budget puis au ministère de l'intérieur et en un an de pouvoir il a construit un R+1 a thiangay son village natale alors kil navé même pas de terrain laba. En 2 ans il a un terrain à Dakar dans un quartier huppé, c'est un escroc doublé d'un mythomane. et ce gars est un transhumant. C'est le protégé de Abdoulaye Daouda Diallo et il travail contre l'APR. Ancien vendeur de portable au marché alizé devenu millionnaire.
    Auteur

    Sougerr

    En Mai, 2014 (14:50 PM)
    facebook.com/BusinessClub54to1
    Auteur

    Beuz

    En Mai, 2014 (15:02 PM)
    Oooooohhhoooooo!!! faites l'annulation de loi ezzan sans commentaire et tout le monde comprendra que Mtre Abdoulaye Wade et ses compagnons n'en ont rien à craindre .
    Auteur

    Tah Ya Ay Way

    En Mai, 2014 (15:56 PM)
    ce tah force respect et reconnaissance. toujours pertinent et juste. meme si on l insulte il riposte avec intelligence. suivez mon regard please.

    Auteur

    Ezan

    En Mai, 2014 (16:19 PM)
    Cette loi de toute façon sera enlevée ici ou devant Dieu et les coupables payeront ici ( comme disait Dabakh ) et devant Dieu aussi.

    On a vu mourir Isidor Ezzan d'une mort atroce, on a vu la mort atroce de Assane Diop (brulé par le feu), on a vu la mort atroce de Issa mbaye sambe ( devenu fou et se déshabillant devant les gens), on a vu la mort de ben yacine ( se décomposait avant de mourir). Attendons de voir les autres........

    Wakhou mame aziz Dabakh dou ay néen!
    Auteur

    Moi

    En Mai, 2014 (16:28 PM)
    ce gaye la c le plus bete des pds man si macky etai 1er ministre il faut etre un peu intelligent kan tu intervient tu es vrema con sans reflexion conard cache toi.ki est blanchi et ki est condamne reflechi mon vieu tu na rien dans la tete
    Auteur

    Bessell

    En Mai, 2014 (17:22 PM)
    Membre fondateur de l’Apr, Conseiller municipal à la Mairie de Sicap, Nazir Bankolé, depuis Paris a répondu à nos questions. Il a réagi à la conférence de Mame Mbaye Niang qu’il qualifie de «godillot».

    Mame Mbaye Miang propose de faire convoquer Idrissa Seck à la police, et d’abroger la loi Ezzan. Quel commentaire en faites vous ?



    Mame Mbaye Niang est un godillot qui ne s’est jamais illustré dans le passé, comme étant porteur d’une proposition intelligente. Je vous rappelle qu’il y’a peu de temps pour une brouille supposée entre le président et son premier ministre il a proposé de manière zélé, que l’on supprime le poste de premier ministre. Je lui demande de souffrir et d’accepter que dans une démocratie les opposants ont le droit de ne pas trouver bon ce que fait le pouvoir. C’est pas pour autant une raison de les envoyer en prison. Il manque de recul, et son zèle est le caractère saillant des courtisans. Encore une fois vaut mieux avoir des adversaires de la trempe de Idrissa Seck, cela te rend meilleur, que davoir des amis fous comme Mame Mbaye Niang .



    Donc vous ne soutenez pas sa démarche ?



    Comment voulez vous que je soutienne une initiative aussi débile que celle-ci. Et je ne suis pas le seul d’ailleurs. Lorsqu’on votait la loi Ezzan qui était le président de l’Assemblée nationale ? De quelle qualité Mame Mbaye Niang s’est-il prévalu pour convoquer la presse ? Je suis sur que la direction du parti n’est pas au courant. Mais tout ceci est le symbole d’un parti désorganisé, qui ressemble à bien des égards à un champ non clôturé où tous les animaux viennent divaguer. Mame Mbaye est juste un lanceur de pierres, on ne lui demande pas de réfléchir. Ça ne lui réussit pas. Il ne réfléchit pas. Dans le parti, il y’a des gens qui sont outillés pour proposer la riposte politique appropriée. Sa conférence de presse est lamentable, avec un français chaotique, des imprécisions terribles. J’ai eu honte pour lui.
    • Auteur

      Desuete

      En Mai, 2014 (19:39 PM)
      bessel yow tamit fo nekone?cet article sur nazir n'est plus d'actualite gars yi wakh nagnou si ba pare dpuis lundi doyna
    Auteur

    Khemess

    En Mai, 2014 (19:33 PM)
    pensez vous vraiment que ce pauvre type vient de dire la merite d'etre poste a la une?franchement seneweb yeneu ngui commencer done ay thioune nak
    Auteur

    Babacar Dof

    En Mai, 2014 (21:06 PM)
    Mr babacar gaye vous avez une courte memoire vous avez oublie que c'est votre papa abdoulaye wade qui est



    a l'origine de cette loi pour se proteger et proteger ses acolytes.Vous savez tres bien qui a tue maitre Seye



    ses commanditaires ne sont que vous assoiffes de pouvoir.On est pour la redynamisation de cette loi afin que les



    commanditaires et presumes tueurs soient guillotines meme si cela n'existe pas au senegal.



    Dieu ne dort pas et sait tout,bande de criminels.
    Auteur

    Liseztounkara Svp

    En Mai, 2014 (22:54 PM)
    Le Plan Sénégal émergent (PSE) a été payé 2,5 milliards FCFA de nos impôts auprès du cabinet international new-yorkais McKinsey. Ce plan est destiné à assurer le décollage du Sénégal dans la période 2014-2018 moyennant 4.000 milliards FCFA en investissements divers. C’est ce plan qui est le principal cheval de bataille du Président Macky Sall pour répondre aux aspirations légitimes des Sénégalais à vivre mieux.



    Malheureusement, en l’état, le PSE ne peut pas marcher et ses concepteurs le savent très bien. Les raisons sont de quatre ordres principalement.



    Tout d’abord, aucun Sénégalais n’a été impliqué dans la conception du PSE. Même pas les cadres du parti au pouvoir. Aucun expert sénégalais n’y a jamais clamé sa participation. Ni dans l’administration publique ni dans le privé. Encore moins le Sénégalais lambda. Aucun plan national, nulle part au monde, ne peut marcher s’il est conçu en faisant abstraction totale du savoir, de l’expérience et de l’expertise des locaux. Pourtant, ce principe si simple semblait avoir convaincu le monde entier depuis que la Banque mondiale et le Fonds monétaire international avaient reconnu que cela était l’un des facteurs principaux de l’échec des désastreux programmes d’ajustement structurel. Les mêmes causes produisent les mêmes effets et cela, les concepteurs du PSE ne l’ignorent point.



    Ensuite, notre Trésor étant chroniquement déficitaire, il faut aller à l’extérieur chercher 4.000 milliards FCFA de financement pour le PSE. Ce que le président de la République lui-même a fait en février à Paris. Cet argent, assujetti à des conditionnalités rognant votre souveraineté et à des taux sévères, ne vient jamais en totalité et en temps voulu. Ainsi en est-il : les bailleurs occidentaux obéissent à des impératifs de procédures et de profits calqués sur leurs propres intérêts et non sur les nôtres. Les concepteurs du PSE savent pertinemment que le Sénégal ne disposera jamais d’autant d’argent frais en si peu de temps pour financer un quelconque plan.



    D’autre part, un plan aussi ambitieux sur le papier nécessite une sérieuse mise en œuvre. Qui sont les acteurs devant assurer cette mise en œuvre. L’administration sénégalaise est le seul bras armé de l’Etat pour cela. Or, elle en est tout simplement incapable, minée qu’elle est par la vétusté, l’absentéisme, le manque de ponctualité, la corruption. Des maux décriés par le président de la République lui-même. Et par ce même cabinet McKinsey.



    En dernier lieu, McKinsey n’ignore point que nous n’avons pas les appareils éducatif, technologique et productif adaptés à l’économie du savoir du monde globalisé devant nous permettre de réaliser les progrès dessinés par le PSE. Quand le PSE tablait sur 7%, notre faible taux de croissance de 2 à 3% est venu nous rappeler que nos fondamentaux laissent à désirer.



    Vendre une chose tout en sachant à l’avance qu’elle ne marchera pas s’appelle de la tromperie. Même si elle est intellectuelle. Le président de la République, qui est une victime de cette tromperie au même titre que nous tous, doit abandonner ce plan au plus vite et réclamer à ce cabinet les 2,5 milliards payés. A la place, il faut coordonner des programmes conçus par et pour nous dans tous les secteurs et inviter tous les Sénégalais à apporter leurs savoirs et avoirs valorisés. Cela passe par l’abandon de la politique politicienne au plus haut sommet de l’Etat, la réforme et la modernisation de l’administration, de même que la motivation de chaque Sénégalais à être un acteur à part entière de notre propre développement que personne ne pourra jamais concevoir et mettre en œuvre à notre place.



    Mamadou Sy Tounkara xalimasn.com
    Auteur

    Article

    En Mai, 2014 (02:37 AM)
    CACHEZ-MOI CETTE TRONCHE QUE JE NE VEUX VOIR;
    Auteur

    Boyleweul

    En Mai, 2014 (05:08 AM)
    Merci xeme,je commence a lire les commentaires sur seneweb grace a toi

    Auteur

    Bebs

    En Mai, 2014 (09:03 AM)
    Est-ce le même Cheikhouna Mbacké qui a pillé les comptes de Serigne Saliou ?







    Sans entrer dans les détails, nous voulons juste attirer l’attention sur un fait. L’utilisation de la confrérie mouride à des fins personnelles, pour salir un homme, le calomnier, le jeter à la vindicte. Monsieur Cheikhouna Mbacké est allé chercher des propos tenus par un certain Marvel sur Internet pour les attribuer à Souleymane Jules Diop. Tout le monde reconnaît au moins que SJD ne se cache pas pour dire ce qu’il pense. C’est non seulement malhonnête, mais puni par la Loi. Ensuite, nous voulons attirer l’attention des sénégalais, notamment la communauté mouride, que Souleymane Jules Diop n’a jamais connu et n’a jamais parlé à Monsieur Cheikhouna Mbacké. En réalité, ce monsieur, connu de sa propre famille pour sa tirpitude, mais aussi des sénégalais d’Espagne, en veut à Monsieur Souleymane Jules Diop d’avoir émis des interrogations sur la disparition des plusieurs dizaines de milliards de francs laissés par Serigne Saliou, au moment où lui et son frère roulaient en Bentley acheté au prix fort de 200 000 euros, à Touba. Nous rappelons les faits. Serigne Saliou a laissé 17 milliards, deux ans après, il y avait 2 milliards. Si c’est la raison pour laquelle Monsieur Cheikhouna Mbacké s’attaque à Monsieur Souleymane Jules Diop, il trouvera tous les Sénégalais sur son chemin.





Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email