Dimanche 29 Mars, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Babacar S. Diallo (Dg Ceds): «L’Afrique doit compter d'abord sur ses propres forces»

Single Post
Babacar S. Diallo (Dg Ceds): «L’Afrique doit compter d'abord sur ses propres forces»

«Le sommet de Pô peut-il constituer pour le G5 Sahel une rupture et une alternative pour la paix et la sécurité régionale ? » Tel était le thème  de la 18ème édition des matinales géopolitiques du Centre d'Études Diplomatiques et Stratégiques (CEDS). Une occasion pour la structure et les spécialistes sénégalais de la question, d'apporter leur contribution pour une appropriation des différentes décisions dudit sommet.

Directeur général de la Structure, Babacar Socrate Diallo a souligné qu’il est aujourd'hui impératif «de remobiliser tout le monde pour faire face à l'ennemi commun et amener les uns et les autres à comprendre que même si l'Afrique a besoin des aides extérieures, elle doit compter d'abord sur ses propres forces.»

«Nous avons évoqué l'importance de la refondation de la gouvernance, les intervenants ont fait apparaître qu’on est aujourd’hui, dans la plupart des États africains, dans des structures étatiques obsolètes qui continuent à utiliser les mêmes architectures politiques et institutionnelles que nous avons depuis les indépendances», regrette-t-il.

Face à l’évolution géopolitique, ces architectures politiques ne sont plus capables de répondre aux aspirations et aux préoccupations des populations. «Et l’idée qui est ressortie, c’est qu’au lieu de réformer la constitution pour se maintenir au pouvoir, l'heure est venue qu'ils réforment complètement  leur architecture politique et leurs institutions pour une nouvelle gouvernance qui puisse prendre en charge l'ensemble des problèmes», a indiqué  Babacar Socrate Diallo.

liiiiiiiaffaire_de_malade

4 Commentaires

  1. Auteur

    Pufffff

    En Février, 2020 (14:41 PM)
    Quelle force parle t'il. l'Afrique n'est que le cimetière. On part étudier et faire sa vie en occident. Même pour se soigner on le fait en occident et quand on meurt on vient se faire enterrer en Afrique.

    J'imagine que tu nous parles de force invisible.foutaise
  2. Auteur

    En Février, 2020 (15:21 PM)
    Dans 25 ans le Sénégal comptera 30 millions d'habitants ! Avec ou sans pétrole, gaz et zircon, je crains que les populations continueraient de vivre comme depuis ces quinze dernières années. Mon cousins, comme ses amis ont au moins deux femmes, et 10 enfants en moyenne, alors qu'aucun d'eux n'a plus de 125.000 FCFA/mois et auront la moitié dès la retraite . Avec une démographie pareille dans cent ans le Sénégal ne sera même pas comme le Maroc!
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2020 (18:07 PM)
      le problème n’est pas la démographie mais le dépeçage des ressources du pays au profit de prédateurs économiques étrangers !
      ne faites pas semblant de ne pas avoir compris cela
    Auteur

    Guilé De Ndangalma

    En Février, 2020 (19:40 PM)
    Et toi, ton CEDS s'appuit tjrs sur CEDS Paris, non? Toutes vos rencontres se terminent tjrs par des conclusions confinées dans les limites confortables de la généralité, pour dire qu'elles ne servent à rien si ce n'est pour rappeler votre existence. D'ailleurs, ce filon n'étant plus porteurs parce que nos décideurs savent où se prennent les vraies décisions - et donc ou se trouvent les bonnes informations - vous prétendez maintenant faire de l'intelligence économique, discipline à laquelle vous ne connaissez absolument rien et ne comptant que sur des experts français.
    • Auteur

      Un Observateur

      En Février, 2020 (23:09 PM)
      le ceds de dakar n’a comme point commun avec le ceds de paris que le nom. paris n’y apporte aucun soutien logistique ou financier et de nombreux intervenants sont sénégalais au africains. votre commentaire révèle une certaine ignorance. pourquoi tant de colère envers des gens qui viennent travailler au sénégal à leur manière pour aider le pays, plutôt que de rester confortablement en france ou ailleurs après leurs études ?
    Auteur

    En Février, 2020 (07:57 AM)
    Les forces de l'Afrique : en premier la fainéantise generalisée , l'incivisme à un niveau incroyable , une classe corrompue et incapable de penser le développement à long terme , une population dont la moitié est analphabete ,

    des universités médiocres et peu de chercheurs , des armées incapables de protéger leur pays .....sans les pays développés l'Afrique est "morte" ....triste constat !

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email