Samedi 27 Novembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Bakary Sambe, politologue : ‘L’élite religieuse nourrit un complexe par rapport à la production intellectuelle arabe’

Single Post
Bakary Sambe, politologue : ‘L’élite religieuse nourrit un complexe par rapport à la production intellectuelle arabe’
Se prononçant sur l’Islam tel qu’il est vécu sous nos cieux, le chercheur politologue Bakary Sambe affirme qu’’on confond Islam et arabe au Sénégal’, car ‘il y a une manière de croire qu’il y a une supériorité, une domination religieuse par les intellectuels arabes’. Or, révèle-t-il, ‘ce sont les Sénégalais et les Africains eux-mêmes qui ont islamisé une partie du Maghreb’. Alors qu’aujourd’hui, quand on parle d’Islam dans le monde, les gens pensent uniquement au monde arabe. Ainsi, note Sambe, ‘l’Afrique doit cesser d’être dans cette posture d’importer des idéologies’, avant d’ajouter : ‘Il ne faut pas que le musulman africain se comporte comme un musulman de seconde zone’.
 Aujourd’hui, fait-il remarquer, face à un monde arabe secoué par des tribulations, ‘l’alternative doit venir de l’Afrique subsaharienne’. Il poursuit en soulignant que, par ailleurs, au Sénégal ’on a une élite religieuse dominée intellectuellement et qui nourrit un complexe par rapport à la production intellectuelle arabe’. Alors que nous disposons d’idéologies religieuses comme celles de Cheikh Ahmadou Bamba, El Hadji Malik Sy, Cheikh Moussa Kâ, entre autres. ‘Il n’y a aucune université ou l’on apprend ces idéologies’, regrette l’auteur du livre ‘Islam et diplomatie : La politique africaine du Maroc’. 
Cela s’explique ainsi par le fait que ’les Africains ont sacralisé la langue arabe par le biais de l’apprentissage du Coran’. Or, les arabes ne représentent que 20 % du monde musulman. ‘Il s’agit d’une ethnie culturellement dominant dans l’Islam, mais numériquement minoritaire. Au Sénégal, il suffit de parler arabe pour qu’on vous écoute’. Selon lui, ‘la pensée arabe ne vaut pas mieux que celle africaine et l’Afrique doit dire son mot’.

affaire_de_malade

55 Commentaires

  1. Auteur

    Deug

    En Août, 2011 (02:00 AM)
    Parfaitement d;accord
  2. Auteur

    Qse

    En Août, 2011 (02:00 AM)
    un jeune intellectuel sérieux , je l'ai suivi avec beaucoup d'intérêt sur la Rts quand il traitait du monde musulman après le printemps arabe, une pensée dense et rigoureuse, un spécialiste qui domine son sujet..je crois que cette jeune pousse est à encourager, bravo Dr Sambe
    {comment_ads}
    Auteur

    Nalice

    En Août, 2011 (02:03 AM)
    JE SUIS ENTIEREMENT D'ACCORD AVEC SON ANALYSE.

    {comment_ads}
    Auteur

    M.d

    En Août, 2011 (02:08 AM)
    Heureux de te lire Bakary et le verbe toujours aussi à point!

    Je partage ton analyse
    {comment_ads}
    Auteur

    Ndongo Daara

    En Août, 2011 (02:20 AM)
    A quand les assises nationales de l'ideologie religieuse : Enseignements de nos guides spirituels et applications dans notre societe .

    Bien a vous Monsieur Sambe et felicitation pour votre brillante contribution .
    Auteur

    Arabisant

    En Août, 2011 (02:21 AM)
    TT CE KE TU DIS T N EST KE DES BALIVERNES. CERTE NOS CHEFS RELIGIEUX ONT FAIT BAUCOUP POUR L ISLAME MAIS ILS N ONT RIEN AMENE DE NOUVEAU DANS LA PENSEE ISLAMIQUE ;TOUTE LA PRODUCTION RELIGIEUSE DE NOS CHEFS RELIGIEUX SONT PUISEES A PARITIR DES OEUVRES ERCITS PAR DES ARABES ; DONES MOI UN SEUL OEUVRE DE NOS CHEFS RELIGIEUX OU YA UNE PENSEE AUTHENTIQUE ;QUI SE DISTINGUE DE CE QUE LES ARABES ONT FAIT ;

    IL FAUT SE DEPARTIR DE CETTE DEMAGOGIE SUBJECTIVE QUI NE NOUS SERT A RIEN
    {comment_ads}
    Auteur

    Kkk

    En Août, 2011 (02:29 AM)
    islam au senegal seuls les ibadous font l'effort de le pratiquer correctement .ne me parler pas des mourides ou autres tariqs qui croient plus à leur mar-à bout que les recomandations de dieu(swt) et de son profete(psl)
    {comment_ads}
    Auteur

    Moom

    En Août, 2011 (02:41 AM)
    Un salut de Rennes Dr Sambe, tu sauras c'est qui...Merci pour le débat que tu avais animé à Rennes 2.
    {comment_ads}
    Auteur

    Guy

    En Août, 2011 (02:50 AM)
    ndékété seneweb lélé niou am ay affair you am solo lol.
    Auteur

    Senef

    En Août, 2011 (03:43 AM)
    analyse très pertinente. Très fier de cette analyse. Un ami de lyon... merci dr samb.
    {comment_ads}
    Auteur

    Oussamabé,ito

    En Août, 2011 (03:56 AM)
    acceptez le, le Sénégal est un pays islamiste point barre
    {comment_ads}
    Auteur

    Jambar1

    En Août, 2011 (04:22 AM)
    Excellent, Bakary comme toujours. Nous avons besoin des gens comme toi pour la renaissance du Senegal et de l'Afrique. Encore bravo !
    {comment_ads}
    Auteur

    Cad

    En Août, 2011 (04:36 AM)
    ls senegalais ne t plus noirs ms soit des rabsas ou des assimiles frenchies leur culture original comme les ceddo a dispau depuis des lustres!
    Auteur

    Noir Noir

    En Août, 2011 (04:54 AM)
    donc vous avez tout dit il faut penser a seydina limamou laye le prophete noir le mahdi et il faut l accepter si vous dites chercheur le prophete est noir et il est au senegal mon chers reveillez vous.ou bien vous etes des complexez ...guene balma
    {comment_ads}
    Auteur

    Abo Ridial

    En Août, 2011 (04:55 AM)
    C'EST PAS VRAI CAR A TOUBA NOUS N'AVONS AUCUN COMPLEXE PAR RAPPORT AUX ARABES....
    {comment_ads}
    Auteur

    Noir Noir

    En Août, 2011 (05:11 AM)
    a touba il faut reviser ou bien relire les khasaides de bamba il vous parle du prophete noir il vous parle de saou diante c est a dire dakar ,donc penser qui est le prophete noir au saou diante a dakar seydina limamou laye al mahdi il faut le reconnaitre seribne bamba mbacke la dit bien et clair .limamoumlaye moy mouhamed rassoulou laye ,blanc avant et noir au retour le deuxieme voyage a yoff dakar senegal ,afrique contenlene domou afrique
    {comment_ads}
    Auteur

    C'est Moi

    En Août, 2011 (05:15 AM)
    l'islam c'est le coran et la suna donc ont suis cela et c'est tout ou est le probleme cela n'est pas un probleme d'arabe ou non le prophete est arabe et c'est §ALLAH TALLAH qui la choisi .
    Auteur

    Barhamniang

    En Août, 2011 (05:28 AM)
    le terme complexe est discutable dans ce débat, je respecte toutefois la pensée d'autrui. je pense que ce qu'on peut lamenter aujourd'hui c'est le recul de la production intellectuelle islamique au senegal. beaucoup de gens se suffisent de l'oeuvre de leur guide et c tout. je crois que le discours religieux a besoin d'évoluer et de s'adapter à notre temps pour faire passer davantage le message à une génération qui se dit "boul falé" ou "I don't care" ou "Youza"voire meme "y'en a marre".

    Nous avons de grand intellectuel, j'admets qu'ils travaillent jour et nuit dans les conférences, les cours, les rencontres ...à guider les consciences, je pense à Oustaz Barham Diop, au Pr Rawane Mbaye, Cheikh abdourahmane Mbacké darou Mouhty, Dr ahmed Lo...et bien d'autres.

    Mais je voudrais voir leur propres productions intellectuelles..je sais que certains d'entre eux ont des oeuvres innédits.

    voici en exemple quelques chef-d'oeuvres qui, à mon avis constituent un grand apport à la pensée islamique . il ont un caractere critique, avec un mouvement de démonstration, d'argumentation, de synthèse et compilation biographique:le premier c "kifaayatu Raaghibiina" de Mame Maodo (un des derniers oeuvres, un résumé de totue sa pensé critique) , "Raf'ul malaam 'an man qabada wa rafa'a..." de Cheikh Ibrahim Niass (une innovation sur la question de la suivi des écoles et sur la prière), "kaashiful albaas" de Baye Niass (un professeur palestinien dit qu'aucun livre n'a précédé cet oeuvre de Baye en terme de pertinance et d'argumentation critique sur le soufisme.

    encore une fois, pour mieux valoriser ces oeuvre il faut tenir en compte l'époque où elles ont été produites , ainsi que les circonstances.

    excusez mes maladresse: wa maa uriidu illal islaah !
    {comment_ads}
    Auteur

    Noir Noir

    En Août, 2011 (05:46 AM)
    le prophete est noir et il est a yoff dakar senegal baye laye nene ñepa may feqsii ,tay kudemoul dakar de am loula guenal et cést vrai sans dakar vous etes rien wah sa bahou morom dou yah sa bah dara
    {comment_ads}
    Auteur

    Noir Noir

    En Août, 2011 (05:51 AM)
    tay kou demoul dakar wala kou dekoul dakar inndy sa bay ak sa yaye doo am loula guenal et cest le prophete noir seydina limamou qui est a dakar blanc avant noir au deuxieme voyage sii saou diante el mahdi naguou len
    {comment_ads}
    Auteur

    Sutr

    En Août, 2011 (06:11 AM)
    Jeune intellectuel sérieux et modeste , je l'ai suivi à la Rts dimanche soir sur "Croyances et réalités", maîtrise du sujet, posture humble et respectueuse du débat pluraliste, cette jeune pousse est à encourager
    Auteur

    Da_ram

    En Août, 2011 (07:13 AM)
    De certains commentaires il transparait, ce me semble, cete sempitrnelle rivalité entre"intellectuels" francophones et arabophones. Moi, qui suis abreuvé des deux sources et d'autres mais qui ne me définis ni comme arabisant ni comme francisant, mais comme musulman sénégalais tout cours, je trouve l'analyse de M. Samb assez pertinente mais si on y voit un parti pris contre les arabisants, comme certains semblent le faire, elle perd cette qualité. Nos guides ont bien rempli leur mission avec les moyens qui étaient les leurs (et quels moyens!). Vouloir faire table rase de cet apport fondateur de l'Islam au Sénégal relève tout simplement d'une étroitesse de vue qui n'honore pas l'Islam dont ils s'autoproclamment les gardiens du temple, si l'on peut dire.

    La modestie est à l'antichambre de toutes les vertues et nos guides l'avaient en bandoulière, oeuvrant uniquement pour la face de Dieu, et c'estcela qui fait la différence en matière de religion, rien d'autre.
    {comment_ads}
    Auteur

    Precision

    En Août, 2011 (07:15 AM)


    Monsieur Sambe merci par avance si vous pouviez donner des precisions Historisques et explications sur le passage suivant :

    "ce sont les Sénégalais et les Africains eux-mêmes qui ont islamisé une partie du Maghreb"

    {comment_ads}
    Auteur

    Tieum

    En Août, 2011 (07:33 AM)
    les français considérés comme des colonisateurs celà ne fait aucun doute....mais à vous entendre réagir on sent que quelqu'un se gène à reconnaitre que les arabes valent les occidentaux......ils sont tous des colonisateurs.....pour moi le petit senegalais qui aimait se mettre en costume cravate chanter la messe(assimilé)est comparable vu sous l'angle arabe à nos marabouts.L'ISLAM N'EST PAS UN PRODUIT LOCAL ET NE PEUT L'ETRE.ETRE GRAND C'EST APPORTER CETTE PRECISION......ALORS DENONCER LE COMPLEXE VIS à VIS D'UNE RELIGION ETRANGERE D'UNE CIVILISATION ETRANGERE NOUS CONDUIT A L'EMANCIPATION POUR FAIRE NAITRE LA SENEGALITE OU L'AFRICANITE.....QUAND SARKOZY DIT QUE L'AFRIQUE N'A RIEN PRODUIT IL S'ADRESSE A NOUS NOIRS CAPABLES SEULEMENT D'ACCUEILLIR D'AUTRES VALEURSL'.ORGUEIL SENEGALAIS EST UNIQUE........REVEILLEZ-VOUS!IL FAUT APPELER LE CHAT PAR SON NOM;L'ISLAM,L'ARABE NE SONT PAS DES PRODUITS LOCAUX...ET J'ACCUSE NOS MARABOUTS D'AVOIR FACILITE LA COLONISATION ARABE COMME NOS ROIS ONT PARFOIS FAVORISE LA TRAITE NEGRIERE......REFLECHISSONS A QUELQUE CHOSE DE PERSONNEL.NOUS CRITIQUONS LES CATHOLIQUES MAIS NOUS VIVONS COMME EUX CETTE SITUATION:NE PLUS CROIRE A NOS VALEURS MAIS A CELLES DES AUTRES......BON RAMADAN!
    {comment_ads}
    Auteur

    Lol

    En Août, 2011 (07:34 AM)
    Cheikh Ahmadou Bamba, El Hadji Malik Sy, Cheikh Moussa Kâ ce sont ces 3 peuls valeureux qui ont islamises les senegalais et plutard toute la sous-region.

    debat clos.
    Auteur

    Lol Bis

    En Août, 2011 (08:24 AM)
    je dirai tout simplement trois valeureux sénégalais puisque leurs oeuvres ont dépassé les frontières géographiqes et donc ethniques
    {comment_ads}
    Auteur

    Babacar Angers

    En Août, 2011 (08:24 AM)
    Tres bonne analyse!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Dioxon

    En Août, 2011 (08:53 AM)
    Le Sénégal est mal parti. D'un coté il y a les complexés des occidentaux et d'autre coté ceux des arabes. On rencontre de moins en moins de complexés occidentaux. Bcp se refèrent désormais à Cheikh Anta, Senghor, Mandela, etc Mais pour ceux qui est de nos arabisants il y a encore du chemin à faire. Certains sont telma complexés qu'il ne cite jamais les auteurs sénégalais comme El hadji Malick, Cheikh Ahmadou Bamba, El hadji Oumar etc. Ils préfèrent citer des noms d'arabes qui ne nous disent rien. Le message des moins complexés comme Outaz Alioune Sall, Serigne Sam Mbaye ou Serigne Hady Niass passe mieux. Pour les autres ibadous ou je ne sais koi encore, ils me font vraiment pitié avec leur accroutrement, leur façon de parler et gestes. De vrais faux arabes
    {comment_ads}
    Auteur

    Bemba

    En Août, 2011 (09:40 AM)
    Je partage parfaitement l'analyse de Mr Samb,en Afrique ya toujours une production intellectuelle islamique contextualisée car chaque peuple doit vivre selon ces réalités culturelles et cultuelles,la quintessence d'un peuple c'est ce qu'il est et dès lors ou il adopte ce qu'est l'autre il se renie, je renvoie aux ouvrages de serigne touba, d'El hadj malick sy , des saints de tomboucoutou qui est la première université islamique africaine,et tant d'autres,kouratoul ayni de serigne sohibou,l'ouvrage du grand cheikh de sokone Déme qui était en Egypte a ramené au Sénégal et même des contemporains comme Mouhamed ahmed lo que tout le monde musulman connait et consulte sur des questions très pointues.

    Nous ne sommes pas des arabes mais des musulmans africains donc vivons notre l'islam.
    Auteur

    Man

    En Août, 2011 (10:10 AM)
    le probleme fondemental des africains comme d'ailleur tous les peuples colonisé ils ont toujours confondu le CONTENU ET LE CONTENANT, le monotheisme abrahamique authentique dépasse les clivages de langue ,de race ,d' éthnie, c'est un principe humaniste universel et eternel .il ne s'ajit pas d'etre musulman,chretien ou juif ou autre pour etre un vrais monotheiste ;le but principal ce celui ci c'est amener HOMME,pour que ses ESPOIRES ET CRAINTES ne convergent que vers son UNIQUE CREATEUR ;toute la pensee islamique aussi majustueux qu'il soit ,ne peux depasser ce cadre. " par le temps ;lhomme est certes en perdition ;sauf ceux qui croient et accomplisent les bonnes oeuvres ,s'enjoignent mutuellement la vérite et s'enjoigne mutuellement l'endurance"coran; un sage avait dit : " cette sourate ;ça aurai suffit largement aux hommes" ;a mediter
    {comment_ads}
    Auteur

    Islam

    En Août, 2011 (10:28 AM)
    renseignez vous sur les grands maitres en Afrique et surtout au Sénégal, de leurs apports dans l'islam, vous arreterez de nous parler de Bamba et Malick Sy Oumar Tall.



    Ou sont leurs maitres ou sont les maitres de leurs maitres.

    L'islam n'existait pas avant eux ?, s'ils étaient la ils vous auraient arreté.



    lisez les reflexions des chercheurs du monde lisez les chercheurs africains et lisez les chercheurs sénégalais.



    De grands chercheurs ont traduit des réflexions des penseurs arabes et autres.

    ne restez pas sur des poéme et des prieres
    {comment_ads}
    Auteur

    Thiessois

    En Août, 2011 (10:36 AM)
    Cessons de tribaliser L´Islam. Le Coran est certes en langue Arabe et le Prophète Mouhammed est un Arabe. Allah l´a choisi ainsi et, ne peut etre musulman celui qui discute ou met en cause la Volonté d´Allah.

    Il a cependant bien précisé que l´Arabe n´est pas mieux que les autres et que la seule différence est la crainte d´Allah avec ce qui s´en rapporte en cractère et obéissance à sa Volonté divine. Le complexe, s´il y´en a, est de notre coté, quand quelques uns veulent coute que coute avoir quelqu´un comme Prophète bien de chez nous, noir ciré, et c´est une erreur monumentale qui peut nous conduire en désastre. Nous avons eu de grands Imames, mais ils n´étaient que des Imames. Nous en sommes fiers, Mourides comme Tidianes, mais nous ne sommes qu´une communauté dans la grande famille des musulmans. Entendons nous les Indonésiens, ou les Malaisiens faire autant de bruit ? Oubien pensons nous que nous sommes plus musulmans que les autres sur cette planète ? Le péché originel du Sénégal: Se croire meilleur et plus intelligent que les autres, meme ceux-Là qui ont été sur la lune. Gardons les pieds sur terre, chers compatriotes. Fazit: Mohammed , Paix sur Lui, n´était ni Sénégalais ni Wolof ou Toucouleur. Il était un Arabe mais Allah s.w.Tahalla l´a envoyé à l´ensemble des humains. Si vous inventez une autre religion vous etes alors dans le domaine du Kufr et Qu´Allah nous en préserve.
    {comment_ads}
    Auteur

    Tamdia

    En Août, 2011 (10:47 AM)
    l'islam est une culture que DIEU a voulu universelle.cette culture a pour but de perfectionner l'etre humain sous tous les cieux.a ce titre nous n'avons aucun complexe a avoir vis avis des arabes. maintenant comme il faut une langue pour vehiculer cette culture DIEU a choisi l'arabe. plus, il achoisi un arabe comme professeur (logique),une ecole mere dans une zone arabe (encore logique),et le programme ecrit en arabe (toujours logique).l'examen se fera en arabe (le jugement) et la langue administrative pour les postes a pourvoir arabe (paradis). comment un musulman peut-il ne pas avoir le "complexe" (ce que vous appelez complexe) de l'arabe? si DIEU a une langue c'est l'arabe. vous ne pouvez pas etre intelectuelle arabe et ne pas etre inspire par l'ARABE.cela est valable pour toute autre langue. il suffit de voir mr SAMBE parler pour savoir qu'il n'est pas sorti de l'ecole de KOCC BARMA
    Auteur

    Talou Be Youssou Ndour

    En Août, 2011 (11:13 AM)
    bak s lou mouy defandr lou wer la te ñi daing arabe dou rek diouli ak djite diakka lanou man

    fep lanou mane wante dañiouy am complex y douyon

    {comment_ads}
    Auteur

    Lipo

    En Août, 2011 (11:28 AM)
    un vrai débat c'est comme ca que nous allons avancés j'essaye d'etre le meilleur humain sur cette terre à mon avis c'est comme ca que nous devons tous etre je crois que c'est le but de la religion
    {comment_ads}
    Auteur

    Kocc

    En Août, 2011 (12:36 PM)
    mayniou KOCC BARMA n est qu´un maure qui allait de fete en fete et raconter des histoires pour amuser. Il en ont fait un philosophe faute de mieux. un Maure du kadior fall
    {comment_ads}
    Auteur

    Man

    En Août, 2011 (12:37 PM)
    les gent oublies souvent , qu'il ya eu 120 000 MESSAGERS ET ENVOYERS et des MILLIONS D'HERITIERS DE LA PROPHETIE( de toutes races , éthnies ,ect....) AU COUR DE L'HISTOIRE; ET LE MESSAGE EST LE MEME :"pas divinité apart DIEU UNIQUE"; ici commme ailleur ,les hommes ont toujour voulu s'approprie ce principe pour leur clan ,race ;ethni ect....POUR EN FAIRE UN GRAND BiZNESS! afairebi fi laa alor c'est pas A VENDRE : " il ne nous convient pas d'associer à Dieu quoi que ce soit . ceci (le monotheisme vrai) est une GRACE de Dieu sur nous et sur tout le MONDE ,mais la plu part des gent ne savent pas" JOSEPH
    Auteur

    Excellent

    En Août, 2011 (12:39 PM)
    Une excellente analyse, pour un vrai complexe vis à vis des Arabes, qui ne se justifie en aucun cas.

    L'identité sénégalaise et ses diversités, ethniques, linguistiques et religieuses notamment en font un pays d'une richesse rare, et un vrai terreau pour une identité forte.



    Cette assimilation latente à l'Arabe, sa civilisation, sa langue, ses pratiques, semblent révéler que le Sénégalais contemporain ignore les richesses de sa propre culture.



    Si l'Islam est né dans le monde arabe, et bien que l'Arabe en soit la langue de transcription initiale, ses préceptes et ses valeurs, sont applicables et à vivre dans toute civilisation et culture.

    Ainsi penser et faire le bien et le bon ne nécessite pas de s'arabiser.

    L'Indonésie, dont 86% des 260 millions d'habitants est la plus forte population musulmane au monde.

    Pour autant, les musulmans indonésiens restent indonésiens, sans acte d'assimilation.



    Au fond, cette tendance semble surtout révéler que le Sénégalais (comme tout homme) a besoin de s'identifier à sa nation, de ressentir un fort sentiment d'appartenance, voire une certaine fierté.



    L'accélération de l'appauvrissement des masses, le chômage endémique, l'absence de perspectives, des conditions de vie qui s'apparentent de plus en plus à de la seule survie à court terme y sont pour beaucoup.



    Mais cette crise identitaire a bien une solution possible : remettre le pays dans un ordre de fonctionnement nécessaire à son développement, et l'emmener vers l'essor permettra à chacun de trouver sa place dans une nation où il aura un rôle, et à la cause de laquelle il saura s'identifier, tout naturellement.



    Reste aux vraies élites du pays, celles à même de construire une nation en développement, de prendre leurs responsabilités.



    {comment_ads}
    Auteur

    Atta..

    En Août, 2011 (12:40 PM)
    ...ON PARLE DE TOUT.... SAUF DES 13 SIECLES DE L'ESCLAVAGISME ARABO-musulman.... :sad:  :sad:  :sad: 



    .... :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
    {comment_ads}
    Auteur

    Mono

    En Août, 2011 (12:45 PM)
    L’auteur ne nourrit-il pas lui même un complexe (infériorité ou supériorité) envers la culture arabe? Comparer la production intellectuelle arabe et celle africaine relève à mon avis d'un manque de bon sens et d'un complexe d'infériorité latent inavoué. Des siècles de productions arabes, c'est n'est pas négligent. De même on ne peut comparer la production philosophique grecque et la production philosophique africaine. Moi j'ai beaucoup de respect pour les auteurs cités. Mais ceux-ci, les (marabouts) n'ont pas en réalité produit des idéologies de référence, mais des poèmes, des panégyriques, etc. Certes, l'islam ne se réduit pas à l'arabe mais sous-estimer cette langue dans la culture islamique c'est comme nier l'apport de la l'anglais dans la production scientifique contemporaine. Personne ne nourrit de complexe envers l'arabe en tant que individu. Les meilleurs savants islamiques n'ont pas été arabes et ils n'ont pas été rejetés pour autant ni par les arabes eux-mêmes ni par les autres peuples non arabes. Je peux citer un seul : Boukhary. Je me demande quel serait aujourd'hui le visage de l'islam si sa compilation a été rejetée par racisme ou par complexe. Je peux citer encore Ibn Sina (Avicenne), et Albani l'un des pus célèbres penseurs contemporains qui a séjourné en Arabie Saoudite. L'islam n'a pas de frontière cessons, de grâce, d'en trouver.

    Ne crions pas à tout bout de champs notre négritude, produisons des œuvres de qualité c'es cela seulement qui mettra en évidence notre (être/existence) au sein des nations.



    {comment_ads}
    Auteur

    Bira

    En Août, 2011 (12:46 PM)
    DIOXON

    Parfaitement d'accord avec toi Oustaz Alioune Sall machalla Serigne Sam lui j'en parle même pas c'est que l'homme noir ce sous estime et quand Sarko vient ici à Dakar dire que l'homme noir n'est pas entré dans l'histoire on sort les crocs
    Auteur

    Le Veilleur

    En Août, 2011 (13:07 PM)
    merci dr samb belle analyse toujours égal à toi même !!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Ly Ma Guiss Lay Wax

    En Août, 2011 (15:13 PM)
    Ce monsieur Bakary SAMBE se contredit lui même et verse dans la manipulation quand il veut donner des lecons d'islamo-panafricanisme d'abord il écrit un livre "islam et diplomatie : La politique africaine du Maroc’'.pourquoi le Maroc ? surement parce que c'est le pays de CHEIKH A TIDJANE et peut etre qu'il dira aussi que ce type est un noir .Donc son discour n'a aucun sens par ce que el hadj malick est le disciple de cet arabe et Baye Niass était un disciple du mufti d'arabie saoudite abdul aziz ibn baz; serigne touba a fait des études de grammaire arabe en mauritanie à Nimzatt.En plus qui n'oublie pas les immigrés africain qui ont été déversé dans le sahara en 2006 comme des chiens et il osent nous vanter le maroc.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ly Ma Guiss Lay Wax

    En Août, 2011 (15:28 PM)
    SE type passe tout son son temps a parlé de ahmadou bamba et el haj malick sy dans la presse occidentale alors leur nom dépasse à peine les frontière du sénégal il aurait mieux fait de parler de Ahmad BABA de tombouctou ou de kankou moussa .Ceux là au moins ont marqué l'histoire de l'afrique.
    {comment_ads}
    Auteur

    El Bachir

    En Août, 2011 (19:21 PM)
    Il faut qu'on puisse faire la difference entre ce qui releve des fondementaux de l'Islam, du socle commun, qui transcende les races, les cultures, les ethnies et les generations de ce qui releve purement de''la tradition arabe a l'epoque du prophete''. La Sunna n'est pas la tradition arabe. Et malheureusement, c'est tres tres difficile de faire la part des choses. . Et ne comptons pas sur les arabes pour nous dire ''arretez de nous copier, ca fait pas partie de l'Islam''. Nous sommes dans la mondialisation et chacun essaie de faire adherer le plus de monde a sa culture. Nous avons une culture, une tradition et tout ce qui dans cette tradition n'est pas en contradiction avec les fondementaux de l'Islam est a encourager. Ya pas 1 Islam noir et 1 Islam blanc, ya que l'Islam et des musulmans noirs, blancs et jaunes qui se rejoignent sur les fondementaux d'une religion commune et qui en dehors de ce socle commun ont des cultures et traditions differentes.
    Auteur

    Tamdia

    En Août, 2011 (20:47 PM)
    merci BACHIR. ce que la plupart ignorent c'est que ce qu'ils considerent comme culture arabe est souvent une culture islamique.les arabes ont abandonne une bonne partie de leur propre culture pour se conformer a cette culture islamique.ils l'ont fait avant nous car ayant ete au contact de l'islam avant nous.nous ne les copions pas dans l'habillement,leur danse,musique...mais quand vous vous conformez a l'islam vous adoptez de fait une culture qui est devenu celle de la plupart des arabes. les musulmans se reconnaissent par une culture commune. c'est pourquoi celui qui dit que les indonesiens sont reste des indonesiens me fait croire qu'il n'a pas visite ce pays.
    {comment_ads}
    Auteur

    Sk.

    En Août, 2011 (22:13 PM)
    Salam, dia dieuf

    ça a au moins l'utilité de soulever un débat fécond. Le fait est que la science islamique ce sont bien des preuves solides, il n'y a pas d'inventions on cite forcément. En quoi réside l'originalité d'une oeuvre?

    Je dis haut et fort que Maodo n'a rien à envier à ces contemporains niveau connaissance et scientificité ainsi que de sa jurisprudence maliki. Ce qui est regrettable est bien la chute de la production littéraire

    aussi bien qualitativement qu'au niveau niveau de la quantité. Vous m'informez de cette histoire sur Mame Abdou, quel est la problème il priait mal? dans ce cas la presque totalité de l'afrique prie mal de mauritanie au Maroc,

    qu'est ce qui fait cette fixation sur la Mecque vue toute son histoire et les troubles que l'on connait, je préfère de loin Azhar et le témoignage sur Sidi Ibrahim de Mohamed Ghazaly en 1961



    « Tant qu'il y aura parmi les musulmans quelqu'un comme notre hôte d'aujourd'hui ; j'ai nommé, Chaykh al-Islâm, al-Hâjj Ibrâhîm NIASS ; nous serons tranquilles quant à l'avenir de al-Oummah al-Islâmiyyah ».

    ( tinyurl com / 3vbkqke) et pourtant il n'a connu qu'un seul maitre son père.





    Tout ce qui brille n'est pas or.



    quelques extraits de l'authenticité de Hajj Malick ()



    « J’ai obtenu une autorisation d’initier aussi dans les domaines aussi bien de le Chari`a que de la Haqîqa comme suit :





    J’ai étudié sous la direction de mon maître, l’unique de son époque, la lanterne de son temps et l’océan du savoir en Chari`a et en Haqîqa, notre maître Ahmad fils de notre Shaykh Baddî (qu’Allâh l’agrée), la méthodologie du hadîth sous ses différents genres et classes ainsi que l’art de lire le Coran selon Nafi`. Il m’a délivré une ijâza dans chacune de ces disciplines avec des chaînes de transmission authentiques tout comme il m’a donné l’autorisation de m’en servir comme il me plaira. Pour le hadîth, il reçut son ijâza de son père, qui la reçut de son maître (qu’Allâh l’agrée) l’océan du savoir en Chari`a, en Haqîqa et en d’autres matières scientifiques, le Pôle, calife du « Pôle Caché » [ndT : Al Qûtb al Maktûm, titre spirituel honorifique attribué au Shaykh Ahmad at-Tijânî qu’Allâh l’agrée] (qu’Allâh l’agrée ainsi que nous !) mon maître Muhammad al-Hâfidh, très attaché à la Sunna, qui le tint de son maître qui lui avait donné une ijâza dans le domaine du savoir :

    hadîth et autre, à Médine l’Illuminée. Prières et Paix sur Muhammad qui y repose. »



    Rapportant les propos de l’un de ses maîtres qui a dit dans une ijazâ rédigée de sa main :



    Les Anciens (qu’Allâh les agrée) ne recevaient rien de la religion sans chaîne de garants.



    Al Hajj Malik Sy commente :



    « Mais c’est lorsque les hommes ont été gagnés par l’innovation que la référence à la chaîne de transmission a été abandonnée, sauf chez la catégorie de personnes au sujet de laquelle le hadîth dit : ‘elle sera toujours du côté de la vérité, aucun préjudice ne pouvant leur être porté de la part de ceux qui agissent autrement, jusqu’à la fin des temps’ »



    De même, le muqaddam béni, mon maître al Hâjj Muhammad Fâl Ibn al Fagh, m’a donné une ijâza pour les versions de Warch et Qalûn selon la relation de Nafi`, dont la chaîne remonte directement au Maître des Créatures (sallallâhu `alayhi wa sallam). Il me chargea de la recopier moi-même. Ce que je fis brièvement. Puis de noble main, il écrivit ce qui suit dans la marge gauche du document



    Louanges à Allâh, à Lui Seul ! Prières et Paix sur celui après lequel il n’y aura plus de Prophète ! Ceci dit : celui qui jettera un coup d’œil sur ce document doit savoir que ce qui y est mentionné est authentique : c’est une autorisation (idhn) et une ijâza établie par al Hâjj Muhammad ibn al Fagh (qu’Allâh lui pardonne) :





    Louanges à Allâh qui, Seul, mérite louanges ! Prières et Paix sur la meilleure des créatures ! Ceci dit : étant donné que les sciences coraniques sont les plus beaux atours de l’homme et les pratiques les plus promptes à faire mériter la clémence d’Allâh, le Bienfaiteur par excellence, et que les jeunes hommes et femmes n’en ont, à peine, cure abusés qu’ils sont par leur jeunesse, une exception est à faire du maître jurisconsulte al Hâjj Malik Sy, qui, après avoir été testé et sondé par nous qui l’avons habilement trouvé pétri de connaissances, a été investi du titre de Maître en lecture coranique, selon les versions de Warch et de Qalûn rapportées de Nafi`, suivant la chaîne figurant au verso à droite. Il se devra désormais de penser à moi dans ses prières bénies, pour une existence prospère ici-bas et un sort heureux dans l’Au-delà. Rédigé de la main périssable de l’esclave (serviteur) de la hadra at-Tijâniyya, Muhammad Fâl ibn al Fagh (qu’Allâh lui pardonne) en l’an 1318 de l’hégire.



    De même, une ijâza sur les Six Authentiques recueils de hadith, m’a été accordée par notre maître Muhammad `Alî, le muqaddam béni et très vertueux, la rareté de son époque, le guide modèle qui, de la main (qu’Allâh l’ait en Sa Miséricorde) écrivit :



    Au Nom d’Allâh, le Clément, le Miséricordieux, louanges à Allâh. Ceci dit, j’ai donné une ijâza à mon frère en Allâh, mon confrère Mâlik ibn `Uthmân (qu’Allâh nous accorde Ses plus grands agréments, lui accorde longue vie, faite de dévotion et lui donne en partage des connaissances utiles !) sur toutes les versions authentiques de hadîths tirés des recueils de hadîth tels que je les ai moi-même reçues de mon maître al Mukhtâr ibn Bâbâna, qui m’en a donné une ijâza, tout comme il en avait reçue une de notre maître Muhammad ibn Sidîna, qui la reçut de notre maître Muhammad al Hâfidh, pendentif du collier de notre tariqa (qu’Allâh l’agrée), qui l’a reçu de son maître Sâlih al `Umarî al Fullanî pour la retransmission et l’assimilation, selon une chaîne remontant à l’Envoyé d’Allâh (sallallâhu `alayhi wa sallam)



    Les Recueils Authentiques sus-mentionnées sont ceux de al-Bukhârî, de Muslim jusqu’à la fin de l’énumération, le Muwatta de Mâlik, ainsi que les ouvrages composées par celui qui a besoin de l’assistance de son Seigneur, et qui craint les conséquences pernicieuses de ses défauts moraux (khubth sarîra), Muhammad `Alî ibn Muhammad ibn Mahand ibn al Amîr ibn Mustafa ibn Hawmil al Tijânî al Ya`qûbî de lignée et `Alawî de patrie. Rédigé en l’an 1311 de l’hégire. »







    Au moins il est authentique et sans vouloir dénigrer dire qu'il y a des savants saoudiens très ou trop respectés qui n'ont même pas une ijaza authentique (ce qui save save),

    {comment_ads}
    Auteur

    Sk

    En Août, 2011 (22:15 PM)
    sn
    {comment_ads}
    Auteur

    Sk

    En Août, 2011 (23:00 PM)
    J'ai étudié sous la direction de mon maitre, l'unique de son époque la lanterne de son temps l'ocean du savoir en charia et en haqiqa

    notre maitre Ahmad fils de notre Shaykh Baddi (qu'Allah l'Agree) la methodologie du hadith sous ses differents genres et classes ainsi que l'art de lire le Coran selon Nafi

    Il m'a delivre une ijaza dans chacune de ces disciplines avec des chaines des transmission authentiques tout comme il m' a donné de m'en servir comme il me plaira

    Pour le hadith il recut son ijaza de son père qui le recut de son maitre (qu'Allah l'agrée) l'océan du savoir en Charia en Haqiqa et en d'autres matiers scientifiques le pole khalife du pole cache

    mon maitre Muhammad al Hafidh, tres attaché à la Sunna, qui le tint de son maitre qui lui avait donné une ijaza dans le domaine du savoir hadith et autre à Medine l'illuminée Prières et Paix sur Muhammad qui y repose.







    apportant les propos de l’un de ses maîtres qui a dit dans une ijazâ rédigée de sa main :



    Les Anciens (qu’Allah les agrée) ne recevaient rien de la religion sans chaîne de garants.



    Al Hajj Malik Sy commente :
    Auteur

    Sk.

    En Août, 2011 (23:31 PM)




    J’ai obtenu une autorisation d’initier aussi dans les domaines aussi bien de le Chari`a que de la Haqîqa comme suit :





    J’ai étudié sous la direction de mon maître, l’unique de son époque, la lanterne de son temps et l’océan du savoir en Chari`a et en Haqîqa,

    notre maître Ahmad fils de notre Shaykh Baddî (qu’Allâh l’agrée), la méthodologie du hadîth sous ses différents genres et classes ainsi que l’art de lire le Coran selon Nafi`.

    Il m’a délivré une ijâza dans chacune de ces disciplines avec des chaînes de transmission authentiques tout comme il m’a donné l’autorisation de m’en servir comme il me plaira.

    Pour le hadîth, il reçut son ijâza de son père, qui la reçut de son maître (qu’Allâh l’agrée) l’océan du savoir en Chari`a, en Haqîqa et en d’autres matières scientifiques, le Pôle,

    calife du Pôle Caché (qu’Allâh l’agrée ainsi que nous !) mon maître Muhammad al-Hâfidh, très attaché à la Sunna, qui le tint de son maître qui lui avait donné une ijâza dans

    le domaine du savoir :

    hadîth et autre, à Médine l’Illuminée. Prières et Paix sur Muhammad qui y repose.



    Rapportant les propos de l’un de ses maîtres qui a dit dans une ijazâ rédigée de sa main :



    Les Anciens (qu’Allâh les agrée) ne recevaient rien de la religion sans chaîne de garants.



    Al Hajj Malik Sy commente :



    Mais c’est lorsque les hommes ont été gagnés par l’innovation que la référence à la chaîne de transmission a été abandonnée,

    sauf chez la catégorie de personnes au sujet de laquelle le hadîth dit : ‘elle sera toujours du côté de la vérité,

    aucun préjudice ne pouvant leur être porté de la part de ceux qui agissent autrement, jusqu’à la fin des temps’ De même, le muqaddam béni,

    mon maître al Hâjj Muhammad Fâl Ibn al Fagh, m’a donné une ijâza pour les versions de Warch et Qalûn selon la relation de Nafi`,

    dont la chaîne remonte directement au Maître des Créatures (sallallâhu `alayhi wa sallam). Il me chargea de la recopier moi-même.

    Ce que je fis brièvement. Puis de noble main, il écrivit ce qui suit dans la marge gauche du document



    Louanges à Allâh, à Lui Seul ! Prières et Paix sur celui après lequel il n’y aura plus de Prophète ! Ceci dit :

    celui qui jettera un coup d’œil sur ce document doit savoir que ce qui y est mentionné est authentique : c’est une autorisation (idhn)

    et une ijâza établie par al Hâjj Muhammad ibn al Fagh (qu’Allâh lui pardonne) :



    Louanges à Allâh qui, Seul, mérite louanges ! Prières et Paix sur la meilleure des créatures !

    Ceci dit : étant donné que les sciences coraniques sont les plus beaux atours de l’homme et les pratiques les plus

    promptes à faire mériter la clémence d’Allâh, le Bienfaiteur par excellence, et que les jeunes hommes et femmes n’en ont, à peine,

    cure abusés qu’ils sont par leur jeunesse, une exception est à faire du maître jurisconsulte al Hâjj Malik Sy, qui, après avoir été testé

    et sondé par nous qui l’avons habilement trouvé pétri de connaissances, a été investi du titre de Maître en lecture coranique,

    selon les versions de Warch et de Qalûn rapportées de Nafi`, suivant la chaîne figurant au verso à droite. Il se devra désormais

    de penser à moi dans ses prières bénies, pour une existence prospère ici-bas et un sort heureux dans l’Au-delà. Rédigé de la main périssable

    de l’esclave (serviteur) de la hadra at-Tijâniyya, Muhammad Fâl ibn al Fagh (qu’Allâh lui pardonne) en l’an 1318 de l’hégire.



    De même, une ijâza sur les Six Authentiques recueils de hadith, m’a été accordée par notre maître Muhammad `Alî,

    le muqaddam béni et très vertueux, la rareté de son époque, le guide modèle qui, de la main (qu’Allâh l’ait en Sa Miséricorde) écrivit :



    Au Nom d’Allâh, le Clément, le Miséricordieux, louanges à Allâh. Ceci dit, j’ai donné une ijâza à mon frère en Allâh, mon confrère Mâlik ibn `Uthmân

    (qu’Allâh nous accorde Ses plus grands agréments, lui accorde longue vie, faite de dévotion et lui donne en partage des connaissances utiles !)

    sur toutes les versions authentiques de hadîths tirés des recueils de hadîth tels que je les ai moi-même reçues de mon maître al Mukhtâr ibn Bâbâna,

    qui m’en a donné une ijâza, tout comme il en avait reçue une de notre maître Muhammad ibn Sidîna,

    qui la reçut de notre maître Muhammad al Hâfidh, pendentif du collier de notre tariqa (qu’Allâh l’agrée),

    qui l’a reçu de son maître Sâlih al `Umarî al Fullanî pour la retransmission et l’assimilation, selon une chaîne remontant à l’Envoyé d’Allâh (sallallâhu `alayhi wa sallam)



    Les Recueils Authentiques sus-mentionnées sont ceux de al-Bukhârî, de Muslim jusqu’à la fin de l’énumération,

    le Muwatta de Mâlik, ainsi que les ouvrages composées par celui qui a besoin de l’assistance de son Seigneur,

    et qui craint les conséquences pernicieuses de ses défauts moraux (khubth sarîra), Muhammad `Alî ibn Muhammad ibn Mahand ibn al Amîr ibn Mustafa ibn Hawmil al Tijânî

    al Ya`qûbî de lignée et `Alawî de patrie. Rédigé en l’an 1311 de l’hégire. »







    Au moins il est authentique et sans vouloir dénigrer dire qu'il y a des savants saoudiens très ou trop respectés qui n'ont même pas une ijaza authentique (ce qui save save)
    {comment_ads}
    Auteur

    Désolé

    En Août, 2011 (11:03 AM)
    Moi je me demande comment une personne peut tenir de tels propos.La vérité vient d'Allah qui nous a dit de suivre le prophète si vraiment on aime Allah .personne ne peut suivre le prophète sans se référer aux hadiths .La majeur partie des détenteurs de ce savoir ne sont pas arabes(exemples: cheikh albani,boukhary,tirmiizii etc) et pourtant les arabes ont accepté leurs connaissances .Quel est le chef religieux ici qui connait cette science véritablement ?Il faut m'en citer un.Avec les écrits de vos soi-disant savants seulement personne ne peut connaitre l'islam.Ils n'ont rien produit ni en fiqh ,ni en aqida ,ni en hadith (moustalahul hadith,hilmour ridial,diarh wa dah diil etc).L'islam n'est ni arabe ni noir ,l'islam c'est l'islam de Dieu.ce débat est vraiment stérile.
    {comment_ads}
    Auteur

    Sk.

    En Août, 2011 (11:42 AM)
    J’ai obtenu une autorisation d’initier aussi dans les domaines aussi bien de le Chari`a que de la Haqîqa comme suit :





    J’ai étudié sous la direction de mon maître, l’unique de son époque, la lanterne de son temps et l’océan du savoir en Chari`a et en Haqîqa,

    notre maître Ahmad fils de notre Shaykh Baddî (qu’Allâh l’agrée), la méthodologie du hadîth sous ses différents genres et classes ainsi que l’art de lire le Coran selon Nafi`. Il m’a délivré une ijâza dans chacune de ces disciplines avec des chaînes de transmission authentiques tout comme il m’a donné l’autorisation de m’en servir comme il me plaira.

    Pour le hadîth, il reçut son ijâza de son père, qui la reçut de son maître (qu’Allâh l’agrée) l’océan du savoir en Chari`a, en Haqîqa et en d’autres matières scientifiques, le Pôle, calife du Pôle Caché (qu’Allâh l’agrée ainsi que nous !) mon maître Muhammad al-Hâfidh, très attaché à la Sunna, qui le tint de son maître qui lui avait donné une ijâza dans le domaine du savoir : hadîth et autre, à Médine l’Illuminée. Prières et Paix sur Muhammad qui y repose.
    {comment_ads}
    Auteur

    Sk

    En Août, 2011 (11:43 AM)
    J’ai obtenu une autorisation d’initier aussi dans les domaines aussi bien de le Chari`a que de la Haqîqa comme suit :





    J’ai étudié sous la direction de mon maître, l’unique de son époque, la lanterne de son temps et l’océan du savoir en Chari`a et en Haqîqa,

    notre maître Ahmad fils de notre Shaykh Baddî (qu’Allâh l’agrée), la méthodologie du hadîth sous ses différents genres et classes ainsi que l’art de lire le Coran selon Nafi`. Il m’a délivré une ijâza dans chacune de ces disciplines avec des chaînes de transmission authentiques tout comme il m’a donné l’autorisation de m’en servir comme il me plaira.

    Pour le hadîth, il reçut son ijâza de son père, qui la reçut de son maître (qu’Allâh l’agrée) l’océan du savoir en Chari`a, en Haqîqa et en d’autres matières scientifiques, le Pôle, calife du Pôle Caché (qu’Allâh l’agrée ainsi que nous !) mon maître Muhammad al-Hâfidh, très attaché à la Sunna, qui le tint de son maître qui lui avait donné une ijâza dans le domaine du savoir : hadîth et autre, à Médine l’Illuminée. Prières et Paix sur Muhammad qui y repose.
    Auteur

    Sk

    En Août, 2011 (11:53 AM)
    J’ai étudié sous la direction de mon maître, l’unique de son époque, la lanterne de son temps et

    l’océan du savoir en Chari`a et en Haqîqa, notre maître Ahmad fils de notre Shaykh Baddî (qu’Allâh l’agrée), la méthodologie du hadîth sous ses différents genres et classes ainsi que l’art de lire le Coran selon Nafi`. Il m’a délivré une ijâza dans chacune de ces disciplines avec des chaînes de transmission authentiques tout comme il m’a donné l’autorisation de m’en servir comme il me plaira. Pour le hadîth, il reçut son ijâza de son père, qui la reçut de son maître (qu’Allâh l’agrée) l’océan du savoir en Chari`a, en Haqîqa et en d’autres matières scientifiques, le Pôle, calife du Pôle Caché (qu’Allâh l’agrée ainsi que nous !) mon maître Muhammad al-Hâfidh, très attaché à la Sunna, qui le tint de son maître qui lui avait donné une ijâza dans le domaine du savoir : hadîth et autre, à Médine l’Illuminée. Prières et Paix sur Muhammad qui y repose.

    {comment_ads}
    Auteur

    1

    En Août, 2011 (12:08 PM)
    J'ai obtenu une autorisation d'initier aussi bien dans le domaine de la charia que de la Haqiqa comme suit: J'ai étudié sous la direction de mon maitre, l'unique de son époque, la lanterne de son temps et l'ocean du savoir en Charia et en Haqiqa, notre maitre Shaykh Baddi (qu'Allah l'agree), la méthodologie du hadith sous les differents genres et classes ainsi que l'art de lire le Coran selon Nafi. Il m'a delivré une ijaza dans chacune de ces disciplines l'autorisation de m'en servir comme il me plaira. Pour le hadith il reçut l'ijaza de son pèere qui le reçut de son maitre (qu'Allah l'agrée) l'océan du savoir en Charia et en Haqiqa et en d'autres matières scientifiques, le Pole, calife du Pole Cahé (qu'Allah l'agrée ainsi que nous) notre maitre Muhammad Al Hafidh très attaché à la Sunna qui le tint de son maitre qui lui avait donné une ijaza dans le domaine du savoir : haditdh et autre à Médine l'illuminée. Prières et Paix sur Muhammad qui y repose.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email