Samedi 23 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Bataille rangée à la mairie de Madina Wandifa : Deux partisans du maire blessés et des vitres cassées

Single Post
Bataille rangée à la mairie de Madina Wandifa : Deux partisans du maire blessés et des vitres cassées
Ce n’est plus la parfaite entente entre le maire de Madina Wandifa et certains conseillers municipaux. Ces derniers ne ratent pas l’occasion de le vilipender. C’est le cas justement ce mardi, lors de la session extraordinaire du Conseil municipal élargi au public.


Tout est parti du refus du conseiller municipal El hadji Ibrahima Sagna de libérer le fauteuil réservé au sous-préfet. Le maire Malang Sény Faty, qui a voulu le contraindre à obtempérer, s’est vu servi des propos aigres-doux. Pour laver cet affront, ses partisans s’en mêlent et s’en prennent violemment au conseiller municipal qui a payé ainsi le prix de sa témérité.


Le désordre qui s’ensuit a occasionné des frictions entre les deux camps. Le bilan fait état de deux partisans du maire Faty blessés alors que des vitres de la mairie ont volé en éclats.


Pour s’expliquer sur les raisons de cette violence politique, les détracteurs du maire dont son ex-secrétaire, Bourama Dibane, se contentent de jeter des pierres dans son jardin. Malang Sény Faty, qui exerce son second mandat à la tête de cette jeune commune du département de Bounkiling, est accusé de «détournement des fonds de concours de l’exercice 2014 à hauteur de 20 millions de francs Cfa». Cette manne financière, selon ses détracteurs, devrait «servir à l’extension de l’électricité à la gare routière, à l’entretien de la voirie et à l’acquisition de mobiliers de bureau». Pour réussir son coup, le premier magistrat de la commune de Madina Wandifa aurait, accuse -t-on, fabriqué «des actes de délibération fictifs visant à extirper des fonds de la Collectivité locale». 


Sûr du bien-fondé de ses accusations, M. Dibane, ex-collaborateur du maire et non moins actuel farouche adversaire politique, soutient avoir saisi le ministère de tutelle  des «agissements indélicats» de son ex-patron, par un rapport administratif, qui serait resté sans suite. La migration de l’ex-Libéral vers les prairies beige-marrons semble être passées par-là.


Toutefois, balayant d’un revers de main ces accusations du camp adverse, Malang Sény Faty et ses proches parlent de campagne de dénigrement ourdie par des affamés du pouvoir.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email