Samedi 14 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Bilan du Président Macky Sall : Les éclairages d’Ibrahima Diagne de la CCR (Entretien)

Single Post
Bilan du Président Macky Sall : Les éclairages d’Ibrahima Diagne de la CCR (Entretien)

En votre qualité de responsable politique de l'Alliance pour la République dans le département de Fatick, et membre de la Convergence des cadres républicains, quelle analyse faites-vous de la situation politique nationale du pays ?

Je voudrais préciser d'abord que nous sommes dans un contexte particulier qui correspond à une période préélectorale de l'élection présidentielle du 24 février 2019. Et dans notre pays ce sont des moments pendant lesquels les partis politiques et autres organisations s'affirment plus et parfois font dans la surenchère sur certaines questions qui touchent la vie économique et sociale du pays.

La question du parrainage a occupé une bonne place et ce que je veux  dire est que pour ce qui nous concerne à l'APR et à la coalition Benno Book Yakaar, depuis que notre candidat a lancé cette campagne de parrainage, nous sommes descendus sur le terrain pour solliciter les signatures des Sénégalais qui veulent parrainer le Président Macky Sall. Et aujourd'hui, dans les 14 régions et dans les 45 départements, les objectifs qui étaient fixés par notre candidat sont atteints et même dépassés dans certaines localités.

Les candidats déclarés à la candidature doivent aller rencontrer les Sénégalais pour collecter les signatures et ne pas verser dans la désinformation et le bavardage. Les Sénégalais sont matures et ce ne sont pas les slogans et les discours qui déterminent leurs choix mais plutôt les programmes et les bilans en termes de résultats qu'ils sont en mesure d'apprécier objectivement.

Est-ce que l'emprisonnement de potentiels adversaires comme Khalifa Sall et Karim Wade n'est pas un signe de faiblesse ou un sentiment de peur de la part de votre candidat?

Le cas Khalifa Ababacar Sall est une affaire de gestion des ressources publiques qui obéit à des règles en termes d'ordonnancement et de réception des produits en bonne et due forme avec des factures conformes à ce qui est réceptionné. Ceci est valable pour Karim Wade.

La justice s'était saisie des deux dossiers et des décisions ont été rendues. Nous sommes dans un pays de droit et il faut qu'on respecte nos institutions qui sont parmi les plus crédibles en Afrique et dans le monde.

Ce ne sont pas Karim Wade ou Khalifa Sall qui élisent les présidents mais plus tôt le peuple sénégalais et celui-ci avait fait confiance à Macky Sall en 2012 avec le programme «Yonou Yokouté» en rejetant les programmes des autres candidats et le portant au pouvoir avec 65%, l'un des meilleurs taux qu'un président de la République du Sénégal ait connu.

Donc ce que nous faisons, c'est avec le peuple sénégalais et non avec deux individus.

La montée en puissance de nouvelles forces politiques comme Ousmane Sonko a fini d'installer la peur et la psychose dans les rangs de BBY. Est-ce votre avis ?

Le cas Sonko je le considère comme du feu de paille dans la mesure où Sonko n'a pas une offre politique comparable à celle du Président Macky Sall dont les réalisations sont partout visibles; rien que le PUDC à travers lequel on est en train de corriger les disparités qui étaient visibles entre les grandes villes et le monde rural en termes d'investissement peut faire deux fois le livre de Sonko.

Et la violence verbale notée sur l'espace politique?

La violence sous toutes ses formes doit être bannie et d'où que cela puisse provenir. Nous chantons tous les jours que le Sénégal est un pays de paix et de stabilité, donc on doit œuvrer à maintenir et à renforcer ces acquis qui nous vaudront à coup sûr encore plus de satisfaction. Pour ceux qui sont dans l’opposition, je leur dis juste on ne peut pas vouloir diriger un pays et vouloir créer l’instabilité. C’est comme scier la branche à laquelle on est assis.

Heureusement que le Président Macky Sall a compris leur jeu pour ne pas les suivre dans ces débats de bas niveau. Le président Sall est connu par sa courtoisie, sa sérénité son calme et son sens de dépassement. Et c'est tout à fait normal pour le Président le mieux élu dans l'histoire politique du Sénégal avec plus de 65%; un Président dont la vision et le leadership ont fini par accrocher les Sénégalais et les partenaires dans le monde entier. Le Président Macky Sall consacre tout son temps à voir comment améliorer le quotidien des Sénégalaises et des Sénégalais, les résultats sont déjà là visibles sur l'ensemble du territoire sénégalais.

Ce que l’opposition doit savoir, c’est que le président Macky à travers des actions concrètes leur montre que le temps de l’action n’est pas assimilable aux discours. Le président subit toutes sortes d’attaques mais jamais il ne répond parce qu’il sait, le moment venu, il va laisser parler son bilan qu’il défendra devant les Sénégalais.

Parlant des résultats de la politique du Chef de l'Etat, est ce que vous n'êtes pas trompés de priorité?

Tout dépend de ce que vous appelez priorité; pour moi toute réalisation qui va dans le sens d'améliorer les conditions d'existence d'un seul Sénégalais quel que soit là où il puisse se trouver; cet investissement est une priorité pour ce Sénégalais. La priorité n'est pas seulement dans les villes mais aussi dans les zones rurales et nous faut un développement plus inclusif dans un Etat de droit où règne la solidarité; c’est cela la vision du chef de l'Etat et depuis son accession au pouvoir, cela constitue son action quotidienne et les Sénégalais sont témoins. Dans tous les domaines, les résultats sont impressionnants.

Je ne pourrais pas lister pour cet entretien tout ce qui a été fait dans tous les domaines de la vie économique et sociale: énergie ; agriculture ; infrastructures, éducation, pêche et dans le domaine social. Mais je vais juste donner les détails sur deux domaines précis: l’énergie, facteur clé du développement et le volet social de la politique du chef de l'Etat.

Rien que dans le domaine de l'énergie, on assiste à la réalisation de beaucoup de centrales solaire (Bokhol, Malicounda, Médina Dakhar etc.) Pour la Senelec, le Président Macky Sall a installé en 5 ans 300 MW supplémentaires sur le réseau, ce qui a permis de rompre avec les délestages et en même temps de réduire le coût de l'électricité. Avec le Programme d'Urgence de Développement communautaire(PUDC), on parvient à électrifier en moyenne 412 villages par an, c'est impressionnant comme programme.

Au plan social, le programme national de Bourses de Sécurité Familiale est en train de soulager plus de 300 000 ménages avec une plus grande intégration dans le tissu socio-économique du pays. La Couverture Maladie Universelle, la carte d'égalité des chances pour les citoyens en situation de handicap leur permettant de bénéficier des droits et avantages en matière d'accès aux soins de santé, de réadaptation; d'aide technique et financière, d'éducation, de formation, d'emploi, de transport etc.

A cela il faut ajouter la réduction du prix des loyers, la baisse des denrées alimentaires (sucre et riz), la baisse des impôts sur les salaires, la revalorisation de 10% des pensions de retraite etc.

Malgré ces réalisations, les populations de votre département Fatick ne semblent pas être satisfaites de votre Président?

Je vais vous dire aujourd'hui ce qui se passe à Fatick parce que je suis bien placé pour le faire. Les populations sont satisfaites du bilan du Président Macky et elles vont le confirmer au soir du 24 février 2019 en lui attribuant plus de 90% quand les bureaux de vote seront fermés. Il y a souvent une confusion qui est faite entre l'appréciation que font les populations sur leur Président et celle qu'elles portent sur certains responsables du département qui trainent le pas dans l'entreprise de réélection du Président Macky Sall. En terme simple, le département de Fatick par ma voix, se considère comme le fer de lance de la réélection et dès le premier tour du président Macky Sall.

Les réalisations que je viens d'évoquer plus haut sont bel et bien existantes dans le département de Fatick et dans les autres domaines encore, Fatick comme tous les autres départements du pays est touché par le bilan élogieux du Président Macky Sall.

Les populations reprochent cependant à certains responsables politiques du département leur absence sur le terrain et leur inaccessibilité ou encore d'autres qui sont dans une approche non inclusive et parfois sectaire.

Il appartient aux responsables sur qui ces reproches sont portés (surtout ceux qui viennent au nom du Président) d'améliorer leur démarche et de rappeler aux populations les nombreux acquis après 6 ans de gestion du pays par le Président Macky Sall et les actions programmées et qui permettront un développement meilleur et plus inclusif du Sénégal.

Le parrainage est une des illustrations de l'adhésion des populations du département avec un taux de réalisation d'environ 80% après seulement un mois de collecte et même dans certaines communes, les objectifs fixés ont été dépassés.

Avec d'autres responsables, nous allons continuer à sillonner le département, commune par commune, pour partager avec les populations sur les réalisations du gouvernement à travers les différents programmes et projets déclinés dans le plan Sénégal émergent, le référentiel de la politique économique et sociale du Sénégal à l'horizon 2035.

 


Article_similaires

11 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2018 (19:26 PM)
    Cette homme dit toute la verite, le Senegal doit tout a macky SALL
  2. Auteur

    Unsenegalaisfier

    En Octobre, 2018 (19:28 PM)
    Cette homme a raison, Macky SALL a fourni un travail exemplaire sur son mandat, il a enormement travailler pour le bien du pays



    Gens de l'opposition arretez d'insulter
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2018 (19:29 PM)
    Macky est l'une des personnes les plus travailleuses on se rend pas compte encore je crois



    REK MACKY  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2018 (19:29 PM)
    MACKY 2019 POUR LA VICTOIRE INSHALLA
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2018 (19:30 PM)
    Sonko est une girouette qui change d'avis tout les jours



    Idrissa est fou



    Wade se cache au Qatar



    Il reste que macky qui est valable :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2018 (20:37 PM)
    Mon frère tu as tout dit et tu l'as bien dit le 24 février 2019 les bureaux de vote vont parler.

    Le president Maky Sall sera réélu au premier tour :contaan:  :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2018 (21:45 PM)
    C'est ce même peuple qui va vous foutre dehors.
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2018 (22:05 PM)
    Bonsoir. j'ai lu avec beaucoup d'attention l'interview de l'inspecteur Diagne que j'ai eu l'occasion de connaitre durant mon cycle secondaire au lycéee valdiodio ndiaye de kaolack où il fut professeur d'histoire et de géographie. Partageant avec lui le même département de fatick et l'arrondissement de Ndiob, de surcroit, mon village ndjilasséme thieurigne est distant de 5km de son village natal Khapine Marouth. ceci étant, tout comme lui, je suis bien placé pour parler des réalités socio-économiques du département de Fatick. Tout ce que ces responsables politiques de BBY du département de Fatick sont entrain de dire en terme de réalisation n'est que pire leurre. J'en veux pour preuve, l'état délabrer de la gare routière de Fatick, un boulevard qui s'est transformé à un dépotoir d'ordure, une jeunesse désespérer, faute de plateau médical approprié, l'hopital de Fatick s'est transformé à un abattoir, un népotisme jamais égalé. De 2012 à nos jours, à ma connaissance, il n'y a pas un village de l'arrondissement de Ndiob qui a bénéficié d'une électrification. Bref que de promesses non tenues mais sachez que la population vous attend pieds ferme et le parrainage à Fatick vous a déjà montré les signes avant-coureurs.

    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2018 (07:22 AM)
    Pourquoi parler partout de bilan?Acheter un ter de 500 mds à 1200 mds,c'est un bon ou un mauvais bilan?

    Ne pas arriver à payer les entreprises nationales,c'est bon ou pas?

    Et vendre le Sénégal aux étrangers?

    Et emprisonner tous ses opposants?

    Et réprimer toute manifestation?Et j'en passe.

    Que ceux qui parlent de bilan nous disent si la pauvreté des Sénégalais a régressé de 2012 à nos jours.C'est le seul critère valable de bilan.

    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2018 (22:18 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2018 (22:18 PM)

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email