Samedi 30 Mai, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

Birahim Seck répond à Khoureychi Thiam : « On doit arrêter de mettre la pression politique sur la justice »

Single Post
Birahim Seck répond à Khoureychi Thiam : « On doit arrêter de mettre la pression politique sur la justice »
L’appel de l’ancien ministre du libéral, Khoureychi Thiam demandant au président de la République Macky Sall de gracier Karim Wade en cas de condamnation, est mal perçu par le forum civil. Par la voix de Birahim Seck, le forum civil sur les antennes de la RFM se démarque d’une telle démarche, synonyme de « complicité » et de «haute trahison».

«On doit arrêter de mettre la pression politique sur la justice. Si la justice rend une décision favorable à Karim Wade ou défavorable  contre lui, il appartient aux Sénégalais d’apprécier», se démarque ainsi le Forum Civil par la voix de son coordonnateur Birahim Seck.

«La proposition de Khoureychi Thiam à l’endroit du président de la République pour gracier Karim Wade en cas de condamnation est inacceptable », soutient-il, avant d’ajouter que « une telle démarche serait synonyme à une complicité. Le Président de la République peut être lui-même poursuivi pour haute trahison. Ce qu’on attend de Macky Sall, c’est la gestion transparente».

Le verdict du procès Karim Wade et de ses codétenus est attendu le 23 mars prochain.

liiiiiiiaffaire_de_malade

36 Commentaires

  1. Auteur

    @macky

    En Février, 2015 (22:23 PM)
    Macky est le premier à dire qu'il a mis le coude sur certains dossiers et à limoger un procureur en plein procès. Une justice de...
  2. Auteur

    Analystt

    En Février, 2015 (22:26 PM)
    Macky= WADE=niass =Idy=KHalifa sall on en a marre avec ces politiciens .ils sont tous pareils :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha: 
    Auteur

    Analystt

    En Février, 2015 (22:30 PM)
    Macky= WADE=niass =Idy=KHalifa sall on en a marre avec ces politiciens .ils sont tous pareils :haha:  :haha:  :haha:  :haha:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  

    Macky= WADE=niass =Idy=KHalifa sall on en a marre avec ces politiciens .ils sont tous pareils :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha: 
    Auteur

    Loubess

    En Février, 2015 (22:35 PM)
    un militant APR vient de dire que la CREI est illegale ds tt ces formes..c etai l emission ce mation LICIREWMI SENTV :haha:  :haha: 
    Auteur

    Maya

    En Février, 2015 (22:40 PM)
    Mais celui là il pense être pertinent avec son niveau de français de la grande section de la maternelle. Ce que je comprends pas, c'est pourquoi Mouhamed MBODJI le pertinent pense qu'il fait bien en laissant de la place à n'importe qui. Il me saoule ce gars!
    • Auteur

      Moasererese

      En Février, 2015 (22:46 PM)
      mais monsieur macky sall est un voleur au meme titre que karim wade. je me demande comment un voleur peut il crier au voleur et ses leches-c.. lui demande d'etre transparent.
    • Auteur

      Maya222

      En Février, 2015 (10:32 AM)
      maya je te connais bien, tu es militante de apr et birahime seck vous dérange trop. tel k je le connais ce monsieur mounouléne ci mom tousss. argumenter au lieu d'insulter.
    Auteur

    Arsene Lupin

    En Février, 2015 (22:48 PM)
    son tort c'est de voler plus que tout le monde. et ca ! ils l'ont pas accepte :hun: 
    Auteur

    Nts

    En Février, 2015 (22:49 PM)
    Birahim seck a parfaitement raison car la lutte contre l enrichissement illicite est une demande sociale et macky sall a interet a respecter le peuple et la justice.khoureyssi thiam cherche a sauver ses propres fesses raison pour laquelle il demande a macky sall de gracier karim wade si demain le tribunal le condamne.khoureyssi thiam est un criminel financier qui est fortement implique ds les affaires des licences de peche
    Auteur

    Mai Seck

    En Février, 2015 (22:50 PM)
    Ce que Khoureychi demande n'engage que lui , le peuple exige la liberation de l'otage politique Karim Wade, faute de quoi ce sera le chaos, puisque qu'en meme nous sommes une republique et non un royaume, ce n'est pas les fayesall qui ont achete nos grands parents.

    Ceux qui soutiennent Maki dans cette aventure sont tout juste guettes par le syndrome Blaise Compaore
    • Auteur

      Maitre Wade

      En Février, 2015 (00:16 AM)
      affaire idy : le deal de rebeuss évoqué par l’ex-pm

      l’audition de l’ancien premier ministre a plongé, hier, les juges de la commission d’instruction de la haute cour de justice dans un malaise, surtout lorsque idrissa seck est revenu sur le fameux protocole de rebeuss, avec des démarches initiées par le président wade à leur insu ; comme pour leur signifier qu’ils ne sont que « le bras armé » de l’exécutif.
      idrissa seck est, longuement, revenu, hier, face aux juges d’instruction, sur le fameux protocole de rebeuss, avec à l’appui un document signé par le président de la république et dans lequel on parle de non-lieu dans les procédures qui sont, pourtant, supposées être gérées par les magistrats. ce moment a créé un sentiment de malaise chez les juges au point de susciter un incident d’audience (lire ailleurs). un moment au cours duquel il s’est littéralement défoulé sur eux et s’est évertué à démontrer que la façon dont l’exécutif s’est immiscé dans la procédure judiciaire. autrement dit, idrissa seck a voulu prouver que, dans cette affaire des chantiers de thiès, la justice a souvent agi sous la dictée de l’exécutif.

      a leur endroit, il dira que quand on lui écrit pour dire qu’on va le libérer, il se demande pourquoi il doit continuer à comparaître devant eux. hier, il s’est complètement défoulé sur la justice. idrissa seck se défoule sur les membres de la commission. « ecoutez, dès l’instant où je vous dis que moi j’ai les fonds politiques, vous-mêmes vous dites que vous ne pouvez pas enquêter sur les fonds politiques, je me demande pourquoi vous continuez à me convoquer comme ça », ajoute-t-il. l’ancien premier ministre déclare aux juges d’instruction de la haute cour de justice que le président wade veut faire de lui son « otage politique avec une demande de rançon », mais le bras armé, c’est la justice qui joue le jeu.
      interpellations
      puis, il a attiré l’attention des cinq magistrats instructeurs sur le fait qu’ils s’écartent du lien qui a été établi pour ce qu’il considère comme un prétendu accord que lui, idrissa seck, aurait conclu avec le président de la république. a ce niveau, l’ancien pm a directement interpellé le président de la commission d’instruction de la haute cour de justice pour lui dire : « la vérité est que c’est vous qui m’avez placé sous mandat de dépôt et, à votre insu, le président de la république m’a envoyé des émissaires le 15 novembre 2005 et le 6 février 2006. »
      a l’intention des magistrats de la haute cour de justice, il déclinera le libellé d’« une proposition écrite » que le président wade lui avait faite le 22 décembre 2005. voici le libellé de cette proposition : « j’atteste par la présente que les fonds confiés au notaire me nafissatou diop cissé par monsieur idrissa seck, proviennent des fonds politiques gardés par monsieur idrissa seck en vue de sa participation aux échéances électorales pour soutenir le président abdoulaye wade. les sommes seront versées à me abdoulaye wade dès la libération de monsieur idrissa seck, suite au non-lieu dans les procédures initiées contre lui devant la haute cour de justice et devant le tribunal correctionnel. en attendant, elles sont placées dans un compte fonctionnant sous la signature conjointe de me nafissatou diop cissé et me ousmane sèye. fait à dakar, le 22 décembre 2005. signé abdoulaye wade. »

      une source proche de cette affaire des chantiers de thiès révèle que idrissa seck, après avoir mis le document en lieu sûr, a rejeté l’offre de me wade, malgré les menaces de le déporter à kédougou. a ceux qui le menacent, idrissa seck fera savoir que « dieu est aussi à kédougou ».

      a la suite de cela, l’ancien pm, toujours dans sa cellule de la maison d’arrêt et de correction de rebeuss, reçoit une nouvelle proposition. il donne mandat à sa notaire, me nafissatou diop cissé, de signer, non pas le premier accord, mais la deuxième proposition. toutefois, renseigne idrissa seck aux juges, pour ne pas semer la confusion, il demande de déposer cette seconde proposition de wade au rang de minutes pour authentification auprès du cabinet du notaire pape sambaré. l’un des juges, abdoulaye gaye, révèle-t-on, a fait obligation au notaire de communiquer la minute, c’est-à-dire l’originalité du document.

      les audiences de midi
      idrissa seck, dans la même foulée, est revenu sur ce qu’on appelle les « audiences de midi », en raison de quatre heures en moyenne par jour à la veille de l’élection présidentielle. mais, selon le désormais ex-maire de thiès, à la suite de la dissolution du conseil municipal, les négociations avec le président wade « n’ont abouti à aucun accord politique, ni financier, sauf sur les points suivants : je maintiens ma candidature à l’élection présidentielle, ce que j’ai fait ; j’exige qu’il me blanchisse des accusations au cices ; ce qu’il a fait. qu’il reconnaisse mon apport dans la consolidation de sa famille politique et dans son accession au pouvoir ; ce qu’il a fait. enfin, il m’invite publiquement à revenir à ses côtés, au pds ; ce que j’ai fait ». idrissa seck considère qu’il n’y a pas eu de retrouvailles, parce que wade a dit publiquement qu’il a accepté son offre.
      interpellant le procureur général abdoulaye gaye, l’ancien pm a rappelé que me wade, après son élection, a déclaré que son gouvernement a la certitude que lui, idrissa seck, dispose d’un compte trust estimé à 40 milliards à new york auprès d’un avocat. et m. seck de dire : « c’est absolument faux ! » d’ailleurs, au lendemain de cette déclaration, idrissa seck affirme que le président wade lui a envoyé un émissaire en la personne du colonel malick cissé. d’ailleurs, s’adressant au procureur général, m. seck lui dira qu’il devait demander à wade de lui fournir ces informations pour traquer l’argent ; cela d’autant plus que, comme l’a affirmé publiquement le président, c’est une certitude du gouvernement. idrissa seck a, également, fait savoir qu’il détient un compte qui abritait des millions avant l’alternance.
      par ailleurs, il a été rappelé au cours de ce face-à-face, qu’à propos des chantiers de thiès, « si salif bâ, qui était directeur du pcrpe puis ministre de la construction, bénéfice d’un non-lieu, n’a rien fait, personne n’a rien fait ». tout comme il a été rappelé que « abdoulaye diop, le ministre de l’economie et des finances l’a confirmé, pour dire que tout ce que l’on a décaissé est allé aux chantiers de thiès et que hadjibou soumaré, l’actuel premier ministre à l’époque ministre-délégué chargé du budget, l’a confirmé ». pourquoi on continue donc à convoquer idrissa seck, sinon pour « entretenir un suspense psychologique », mais « les magistrats savent que idrissa seck a un non-lieu ».
    Auteur

    Eloi Diarra

    En Février, 2015 (22:51 PM)
    Kan un nullard ouvre la bouche.on se connaît boy Birahim Seck tu n'es qu'un moins que rien   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    • Auteur

      Eloi Diarra1

      En Février, 2015 (10:35 AM)
      hé toi eloi si tu connais birahime seck va le lui dire en face. on s'en fout de toi. sa khol moy bonne koi. bayiléne nek ci guinaw net bi di yakk derr. soyez plus responsable
    Auteur

    Analystt

    En Février, 2015 (22:54 PM)
    Macky= WADE=niass =Idy=KHalifa sall on en a marre avec ces politiciens .ils sont tous pareils

    CREI ...c est une cours d exception crée pour en finir avec des opposants potentiels :haha:  :haha:  :haha: 
    Auteur

    Bill

    En Février, 2015 (22:59 PM)
    Birahim tais toi vous etes pareil maitre sow du forum civil que fait il avec maky

    Auteur

    Deug

    En Février, 2015 (23:05 PM)
    BAYILENE NGORSI MOU LIGUEYE WAAY.
    Auteur

    Aida Ndiongue

    En Février, 2015 (23:06 PM)
    Si Macky gracie Karim WADE, quid de moi, AIDA NDIONGUE BAFFA CISSE Awa Diagne sathie bi si WALO la voleuse du WALO?
    Auteur

    Master1 Fsjp

    En Février, 2015 (23:08 PM)
    BIRAHIM SECK DOIT FERMER SA GUEULE IL NA PAS DE LECON A DONNER A KI KE CE SOIT NOUBLI PAS KA CAUSE DE TOI NOTRE MASTER1 A DURE 2ANS AU LIEU DE 10 MOIS. TU NOUS A CAUSé un préjudice enorme ala faculté des sciences jurudik et politiques. tè resté presk 12 mois sans faire cours. kan je te vois a la télé jè honte enfoiré.

    • Auteur

      Master 11

      En Février, 2015 (10:39 AM)
      va le lui dire. bayiléne di wakh ci guinaw nit. amal courage wakh koko. on s'en fou de votre master nullard
    Auteur

    Crime Contre L'humanite

    En Février, 2015 (23:16 PM)
    Laissons Macky tranquille et laissons la justice senegalaise faire son travail. Si Macky gracie Karim, AIDA NDIONGUE devrait aussi etre graciee. People know that Macky est gentil, tres sensible et surtout a l'ecoute des populations. Mais la separation des pouvoirs doit etre une realite. Both Karim WADE et AIDA NDIONGUE ont commis un crime contre L'HUMANITE et doivent rendre compte devant les hommes et devant Dieu.
    Auteur

    Observateur.

    En Février, 2015 (23:26 PM)
    Birahim a raison K Thiam doit à Wade de la gratitude et Wade en doit aux Senegalais ,Karim est justiciable comme n'importe QUEL AUTRE SENEGALAIS.S'il est condamné il devra purger.Macky n'y pourra rien.
    Auteur

    Dev

    En Février, 2015 (23:34 PM)
    Seck doul waye personne te connai tou les senegalais sai que macky est derriere se proces pour empeche karim de se presente au election sa sera une revolte

    Auteur

    Diop

    En Février, 2015 (23:42 PM)
    C toi de te taire
    Auteur

    Zale

    En Février, 2015 (23:49 PM)
    Si on condamne karim, ce sera le FIPOU et le chaos total . Et tout le monde perdra
    Auteur

    Pepes

    En Février, 2015 (00:04 AM)
    IL N'A RIEN DANS CE DOSSIER POUR CONDAMNER KARIM ET PRESUME COMPLICES POUR AUTANT QUE LE DROIT EST DIT ET RIEN QUE LE DROIT...LA DEMANDE SOCIALE C'EST LA REDDITION DES COMPTES OR CE PROCES N'A RIEN A FAIRE AVEC LA REDDITION DES COMPTES.IL NE FAIT REFERENCE A AUCUN AUDIT,A AUCUN DETOURNEMENT ET LES CORPS DE CONTROLE DE L'ETAT N'ONT PAS ETE MIS A CONTRIBUTION.CE PROCES EST UNE ESCROQUERIE ET LA COUR QUI LE CONDUIT UN MECHANISME POUR MUSELER LES OPPOSANTS DE MACKY!!!DES ACCUSATIONS FALLACIEUSES,DES SUPPUTATIONS ET CONJECTURES SANS LE MOINDRE DEBUT DE PREUVE....
    • Auteur

      Big Deal

      En Février, 2015 (00:27 AM)
      pour prouver la culpabilité d’idrissa seck, le président abdoulaye wade a exhibé, hier, devant la presse nationale et internationale un protocole dans lequel l’ancien premier ministre s’engage à rembourser les fonds politiques dont il est accusé de détournement. mais, cet argent ne devait pas retourner dans les caisses de l’etat mais était, plutôt, destiné à financer la campagne électorale de me wade.
      idrissa seck a toujours rejeté les accusations portées contre lui par le président abdoulaye wade concernant les fonds politiques. pour prouver aux sénégalais que son ancien premier ministre s’est illégalement servi des fonds politiques, le président de la république a exhibé, hier, un document dans lequel idrissa seck s’engage à remettre à me wade la somme de 7 milliards en guise d’acompte sur les fonds politiques. dans l’attestation, en date du 29 décembre 2005 et paraphée par la notaire me nafissatou diop pour le compte d’idrissa seck, il est écrit : ‘je soussigné, monsieur idrissa seck, ex-premier ministre du sénégal, m’engage dès ma libération, à remettre à maître ousmane sèye et à maître nafissatou diop pour le compte de monsieur abdoulaye wade, président de la république du sénégal, la somme de 7 milliards de f cfa à titre d’acompte sur les fonds politiques pour l’organisation des élections législatives et présidentielle de 2007’. plus loin, il est noté : ‘les élections générales de 2012 seront financées sur le reliquat des fonds’.
      un document manuscrit, en date du 29 décembre 2005, qui serait signé par idrissa seck, est ajouté en annexe à l’attestation. il est écrit : ‘je soussigné m. idrissa seck donne pouvoir à mon notaire me nafissatou diop de signer l’engagement en date du 29 décembre 2005 portant sur l’accord avec me ousmane sèye, représentant le président de la république du sénégal’.
      idrissa seck est aujourd’hui sorti de prison, mais visiblement il n’a pas respecté les termes de cet accord. et il est clair que le président wade n’entend pas faire passer par pertes et profits cet argent. l’ancien premier ministre va-t-il céder à la pression ? jusqu’où wade ira pour le contraindre à s’exécuter ?
      au fait, qui de l’etat ou de me wade, idrissa seck doit-il de l’argent ? dans le protocole brandi par le chef de l’etat, hier, idrissa seck s’engage à remettre un acompte sur les fonds politiques à me wade et non à l’etat du sénégal. mieux, cet argent, dit le document, doit servir à financer la campagne électorale de me wade.
    Auteur

    Macky=0

    En Février, 2015 (00:08 AM)
    Qund j'ai vu birahim seck, je m'attendais de lui qu'il nous parle du contrat de 300 milliards que macky a offert a par gre a gre a une entreprise fictive dont aliou sall et harouna dia serait que actionnaire. Pour karim, nous sommes temoin des affabulations que vous avez toujours entretnu a son égard. Le peuple retiendra que des hypocrites ont chant? plus que la mort sans savoirce que leur reserve l'avenir.
    Auteur

    Crime Against Humanity

    En Février, 2015 (00:18 AM)
    Let justice be served. Karim if proven guilty, should serve time and pay his debt to society like any other criminal. No one is above the law et les gens du PDS doivent cesser de prendre le pays en otage. Si Macky le gracie, il doit aussi gracier les voleurs de poules et autres trafiquants de chanvre indien.
    Auteur

    Fans

    En Février, 2015 (00:21 AM)
    karim merite 20 ans d emprisonnement ferme et la saisie de tous ses biens de meme wade sindialy lamine faye aida iongue oumar sarr maidicke en un mot tous ceux qui ont eu a detourner les deniers u senegal ,, la peine de 7 ans osons esperer que le president du tribunal ira plus loin ,, si c est 7ans cela confirme wade voleur qui disait que les magistrats senegalais sont formes au rabais ,, un voleur d ne a plus de 7ans ,, donc comment comprendre qu un voleiur de milliards puisse etre condamne a 7ans ? le peuple appreciera INCHALLAH DINA LEER ,, QUANT SAKHIR IL A ETE VOMIS PARTOUT OUA ,, PS PDS LUI ne sait plus quoi dire et ou aller ,, pourquoi gracier un detourneur des deniers publics ? abdul mbaye a ete condamne plusieurs fois pour avoir vole malick fall ,, abdoulaye diakite ,, babacar fall de cafal bocar samba dieye ibrahima faye et j en passe ,, c est un grand blanchisseur double d une casquette de voleur son dossier comme celui de aidara sylla ,, aw ndiaye ,, seront ouverts un jour INCHALLAH SAKHIR LUI C EST UN CAMELON IL EST OMME THIERNO LO ET MOUBARACK LO
    Auteur

    Aida Ndiongue Todjeman

    En Février, 2015 (00:25 AM)
    Si Macky gracie Karim WADE parce qu'il est fils d'ancien president, il doit aussi me gracier car je n'ai "pris" que 47 milliardspour acheter des lunettes, des bijoux et des CREMES de beaute dans les capitales occidentales.
    Auteur

    Pepes

    En Février, 2015 (00:28 AM)
    Y7OU DID SAY"IF PROVEN GUILTY" AND IT IS NOT YET THECASE...ET CELA NE DEVRAIT PAS ETRE LE CAS AVEC UN PROCES SCANDALEUX ET UNE VIOLATION FLAGRANTE DE TOUTES LES REGLES DE DROIT PAR UNE COUR DONT LE SEUL SOUCI A ETE DE DIABOLISER KARIM WADE ET SES AMIS...UNE ESCROQUERIE QUI PARLE DE REDDITION DE COMPTE SANS FAIRE REFERENCE AUX CORPS DE CONTROLE ET A LEURS RAPPORTS SUR LA GESTION DE KARIM WADE.PAS DE PREUVES,RIEN QUE DES SUPPUTATIONS ET DES CONJECTURES!!!
    • Auteur

      Maitre Wade

      En Février, 2015 (00:55 AM)
      document/ negociations - discussions pour la libération de idrissa seck : comment est né le «protocole de rebeuss

      re-re-confirmation des négociations ayant abouti à la libération de l’ex-premier ministre idrissa seck de rebeuss. les dernières sorties de me el hadj amadou sall, ministre, porte-parole du président de la république, à propos de ces négociations ont poussé idrissa seck et ses partisans à publier les minutes de ces discussions. de mémoire cette fois-ci, sans enregistrement. a moins que ses geôliers soient devenus ses complices.

      dans le document reçu tardivement, ce qui n’a pas permis de contacter tous ceux qui ont été cités dans le texte, les discussions entre abdoulaye wade et me nafissatou diop cissé, entre me nafissatou diop cissé et idrissa seck et entre idrissa seck et ousmane sèye. un document effarant pour ce sénégal qui se veut un modèle de démocratie. tout simplement scandaleux ! le sénégal en est donc arrivé à ce stade. a un moment où son président de la république, élu au suffrage universel, se doit de négocier avec son ancien premier ministre qu’il a accusé publiquement de détournement. scandaleux de voir écrit, noir sur blanc, que tout ceci serait lié à une question d’argent. la justice n’a pas le beau rôle à parcourir les lignes de ces discussions. abdoulaye wade s’est même permis de déterminer les dates de la convocation de l’ex-pm devant la commission de la haute cour de justice pour que idrissa seck obtienne un non-lieu. et tout cela au vu et au su de deux auxiliaires de justice. mais ce document fait la part belle à idrissa seck. mieux, il ne dit pas comment l’ex-pm a pu finalement obtenir sa libération. ce qui est sûr, c’est qu’il détient un document gardé en lieu sûr et hors du pays. et c’est à nous sénégalais d’encaisser et de trinquer sans broncher. quand la république fait de «la haute voltige politique», la morale adopte le profil bas.

      mardi 15 novembre 2005

      visite de me nafissatou diop cissé, mon notaire, porteuse d’un message de monsieur le président de la république.

      me nafissatou diop cissé : «le président de la république m’a reçue au palais, dans ses appartements privés du 2e étage, en présence de me ousmane sèye et de alex ndiaye (négociateur de me wade lors de la fronde des 12 députés pds), qui sont venus me chercher chez moi pour m’y conduire.

      le président m’a dit ceci : les enquêtes ont révélé que vous êtes la notaire de idrissa seck. j’ai un message pour lui. il faut bien qu’il comprenne que si je le laissais avec ces gens-là, ce serait très grave. ils lui ont déjà préparé kédougou. je sais qu’il a de l’argent. il m’avait dit lui-même qu’il pouvait financer la campagne électorale de 2007. alors il n’a qu’à le faire et toi tu t’en portes garante. après, on pourra trouver une astuce juridique pour clore les dossiers. tu es son amie. tu pourras lui parler. il a dû t’apprendre à enregistrer les conversations. tu peux m’enregistrer si tu veux. je ne comprends pas ce que je lui ai fait. je lui ai tout donné : le parti, le pouvoir, l’argent. il est mon fils. je lui ai même dit que de tous ceux qui sont susceptibles de me remplacer, c’est lui le moins mauvais. pourquoi m’a-t-il enregistré ?

      ensuite, nous sommes descendus à son bureau du 1er étage. il m’a proposé à boire. j’ai senti qu’il était soulagé, comme s’il venait de déposer une lourde charge. ah, il m’a dit aussi ceci : un chef d’etat est très puissant. ce que nous nous sommes dit reste entre nous. ensuite, il a appelé cheikh tidiane sy (le ministre de la justice) pour lui dire de m’organiser une visite-contact avec toi.

      je suis allée voir cheikh tidiane sy qui a essayé de me tirer les vers du nez. je lui ai dit que je voulais te voir pour des problèmes de famille. sa réaction m’a beaucoup surprise : «akhou gorgui mooko dal», a-t-il déclaré. (il est victime de la malédiction du vieux). quand je suis arrivée dans son bureau, il m’a dit : alors madame la médiatrice ? je lui ai dit que je n’étais médiatrice de rien du tout. mais je crois que l’appel du président lui a mis la puce à l’oreille. souleymane ndéné ndiaye m’a dit : «maître, ne vous fatiguez pas, on va le condamner à mort.» le président doit voyager. il rentre jeudi. je le verrai le week-end. qu’est-ce que je lui dis ?

      idrissa seck : qu’il applique la loi, laisse la justice faire son travail en toute indépendance, ce qui aboutirait rapidement à un non-lieu dans les procédures ouvertes sans fondement. pour le reste, ce sera sa bouche, mon oreille et ma bouche, son oreille.

      me nafissatou diop cissé : je pense que dans leur tête, ils envisagent de faire déposer par bara tall (patron de l’entreprise jean lefèbvre-sénégal) une caution de 8 ou 10 milliards pour pouvoir aller vers une liberté provisoire.

      idrissa seck : mais bara tall n’est inculpé de rien ! il a rejeté en bloc toutes les accusations portées contre lui et il ne me met nulle part en cause dans tous les pv (procès verbaux). me nafissatou diop cissé : je crois qu’ils vont le pousser à te mettre en cause. ils lui ont donné des garanties qu’il ne lui arrivera rien.

      idrissa seck : je ne veux pas de liberté provisoire. je ne demanderai rien. si je ne peux pas sortir d’ici la tête haute, l’honneur intact, seule condition de pouvoir poursuivre ma carrière politique, je préfère que cette cellule soit ma tombe.

      me nafissatou diop cissé : que dieu nous en préserve. et tes enfants ? accepte tout et sors d’ici rek, après on verra.»

      mardi 22/11/2005

      18h 40, le chef de cour m’annonce à nouveau la visite de me nafissatou diop cissé pour 19h.

      me nafissatou diop cissé : «wade m’a reçue à nouveau au palais avec me ousmane sèye et alex. cette fois-ci au rez-de-chaussée. karim wade est venu nous saluer. le président veut que tu fasses un geste de bonne volonté et que tu lui donnes l’assurance qu’en sortant d’ici tu ne vas pas utiliser tes moyens contre lui.

      idrissa seck : je veux un non-lieu, car je n’ai rien fait. après, nous discuterons de ma conduite politique.

      me nafissatou diop cissé : comment pourrais-je te transmettre la réponse si je ne peux pas revenir ? convenons d’un code : o signifiera que je l’ai rencontré à nouveau, 1 voudra dire que le rendez-vous entre vous deux est fixé, 2, que le non-lieu est ok, non 2 (un deux barré), que le non-lieu n’est pas ok.»

      mercredi 23/11/05

      première visite de me ousmane sèye, avocat de l’etat dans les procédures en cours contre moi.

      me ousmane sèye : «monsieur le premier ministre, l’avenir c’est vous. wade le sait. il m’a même dit vous l’avoir fait comprendre en vous disant que de tous ceux qui sont susceptibles de le remplacer, vous étiez le moins mauvais. votre seul souci doit être de sortir d’ici. et pour cela, il ne suffit pas d’avoir raison, car il y a toujours la raison d’etat. nafi (me nafissatou diop cissé) nous a rendu compte de vos discussions. mais il faut plus de souplesse.

      idrissa seck : je vous remercie maître. mon premier souci est de donner en héritage à mes descendants un nom honoré, non entaché des souillures que tentent d’y déposer les calomniateurs et diffamateurs. mon deuxième souci, c’est que ma vie puisse encore servir mon pays. pour cela, je dois rester digne des suffrages de mes compatriotes, c’est-à-dire de leur confiance et de leur espérance. vous-même êtes de ceux dont je solliciterai les suffrages. vous êtes sénégalais comme beaucoup de membres de votre collectif d’avocats de l’etat, comme tous les fonctionnaires de la présidence de la république, du ministère de l’intérieur, du ministère de la justice qui ont accès au dossier, comme les cinq magistrats de la commission d’instruction, comme la plupart de vos collègues qui me défendent. si l’un d’entre vous voit une seule phrase ou une seule pièce de la procédure qui puisse compromettre mon honorabilité, je serais définitivement disqualifié pour prétendre à la station de président de la république. comment pourrais-je, dans de telles circonstances, faire la revue des troupes sans que mon regard ne dévie en croisant ceux des soldats qui meurent pour la nation là où le comportement non vertueux des élites tue le pays.

      me ousmane sèye : je comprends tout cela. mais moi, je travaille pour l’équilibre de mon pays et sa paix, au-delà de mon métier d’avocat. j’ai la conviction que votre présence aux côtés du président pourrait grandement contribuer à cela. je sais que le président vous aime beaucoup. il souffre. il souffre. moi, il me parle. je sais qu’il veut une solution. il ne comprend même pas comment on en est arrivé là.

      idrissa seck : il me l’a déjà écrit.

      me ousmane sèye : ah, vous voyez, je ne savais pas qu’il vous avait écrit ! idrissa seck : c’était avant de m’amener ici. c’était le 22 avril 2004.

      me ousmane sèye : je disais donc qu’il fallait trouver une solution. voilà ce que le président propose. il ne sait pas combien vous avez. il ne tenait aucune comptabilité. il vous remettait et vous donnait des instructions pour remettre aux différents bénéficiaires. il se souvient qu’au début, vous lui avez suggéré de préparer les moyens des échéances futures pour ne pas vous retrouver dans la situation de 2000 où vous aviez peiné à boucler le financement de votre campagne. il propose que vous lui restituiez ce que vous avez gardé à cet effet ou même que vous lui donniez un acompte. pour les modalités, vous pouvez faire un dépôt auprès du notaire me nafissatou diop cissé.

      idrissa seck : mais maître, comment pouvez-vous concevoir que je puisse faire cela alors que votre client me poursuit pour détournement de deniers publics ? qu’est-ce qui vous retiendra de prétendre que cet argent provient des chantiers de thiès ?

      me ousmane sèye : mais non ! tout le monde sait que dans les chantiers de thiès, vous n’avez pas pu matériellement détourner car les relevés du trésor, de la bicis pour le pcrpe et des différentes banques des entreprises contractantes établissent physiquement le circuit emprunté par l’argent des chantiers. le président suggère que vous fassiez une attestation signée de vous deux, établissant clairement l’origine de l’argent et définissant les modalités de son emploi pour les échéances électorales futures.

      idrissa seck : je ne peux pas attester de l’origine. c’est lui l’origine pour moi. son origine à lui, il doit en attester séparément, même si je sais que l’une d’elle est le trésor à travers les chèques qu’il signe de sa main et que huchard (le gendarme, homme de confiance du cabinet présidentiel depuis les socialistes) allait retirer et après lui, un autre.

      me ousmane sèye : le document que vous allez co-signer précisera tout cela.

      idrissa seck : c’est un piège. je dois consulter mes avocats.

      me ousmane sèye : mais non, monsieur le premier ministre, ce n’est pas une affaire d’avocats. c’est politique. dans quinze jours, on enterre les dossiers judiciaires. le président de la république me parle. je sais ce qu’il veut. il sait que vous êtes son héritier. faites-moi confiance.

      idrissa seck : qu’est-ce qui me prouve que vous parlez en son nom ?

      me ousmane sèye : je suis l’avocat de l’etat et nafi (me nafissatou diop cissé) peut attester que j’ai reçu mandat du président pour négocier.

      idrissa seck : je veux que le président de la république m’écrive tout ce que vous dites-là. me ousmane sèye : monsieur le premier ministre, vous êtes compliqué. moi je vous conseille de sortir d’ici d’abord, après vous verrez.

      idrissa seck : je sortirai parce que vous n’avez rien contre moi.

      me ousmane sèye : un etat peut toujours avoir quelque chose.

      idrissa seck : je veux un écrit signé du président ou de vous-même en p/o (par ordre).

      me ousmane sèye : est-ce qu’il n’est pas mieux que vous vous parliez au téléphone ? idrissa seck : je n’ai pas de téléphone (rires).

      me ousmane sèye : on vous en apporte un. je vais rendre compte au président et je reviens avec nafi (me nafissatou diop cissé) dans la semain;e.

      lundi 28 /11/05

      nouvelle visite de me nafissatou diop cissé à 20 h. elle me remet un document proposé par me ousmane sèye.

      ce document comporte les points suivants :

      1. non-lieu total dans la procédure d’atteinte à la sûreté de l’etat.

      2. liberté provisoire dans les chantiers de thiès.

      3. nous voyagerons tous les trois (idrissa seck, me nafissatou diop cissé et me ousmane sèye).

      4. vous nous remettrez un acompte dans un compte avec double signature (me nafissatou diop cissé et me ousmane sèye).

      5. non-lieu total dans les chantiers de thiès.

      6. vous nous remettez le complément des sommes convenues d’accord parties entre vous et le président après accord sur la comptabilité tenue.

      7. discussion politique entre wade et idy.

      je rejette cette proposition et fais la contre-proposition suivante :

      1. non-lieu total ou procès juste et équitable.

      2. tête à tête entre wade et idy, ma bouche son oreille, sa bouche mon oreille.

      mardi 29/11/05

      nouvelle visite à rebeuss de me nafissatou diop cissé et me ousmane sèye. me ousmane sèye précise la proposition :

      1. non-lieu total dans la procédure d’atteinte à la sûreté de l’etat.

      2. liberté provisoire dans les chantiers de thiès.

      3. nous voyagerons tous les trois (idrissa seck, me nafissatou diop cissé et me ousmane sèye).

      4. vous nous remettrez un acompte dans un compte avec double signature (me nafissatou diop cissé et me ousmane sèye).

      5. non-lieu total dans les chantiers de thiès.

      6. discussion politique entre wade et idy.

      7. si accord, vous nous versez un complément, si désaccord, nous vous restituons l’acompte et vous financez votre campagne séparément.

      8. le président nous promet une commission de 10 %, mais nous précise que vous payez la moitié.

      ensuite, me ousmane sèye me passe alex ndiaye au téléphone qui me dit que nous passerons ensemble les fêtes de fin d’année au point e et notamment noël 2005.

      je rejette cette nouvelle proposition et réitère ma contre-proposition :

      1. non-lieu total ou procès juste et équitable.

      2. tête-à-tête entre wade et idy, ma bouche son oreille, sa bouche mon oreille.

      dimanche 04/12/05

      je reçois, par le chef de cour, jean matar ndiaye, un courrier de me nafissatou diop cissé me rendant compte de la réaction du président dénommé dans la lettre «s» pour serpent. elle écrit que le président était furieux de ma contre-proposition : «il dit que tu vas crever en prison, j’ai peur mon frère, je prie pour toi, courage. je suis encore en attente, car alex qui le connaît bien me dit qu’il ne faut pas tenir compte de sa colère, il pourra revenir à de meilleurs sentiments. mais tout ceci ressemble bien à une prise d’otage avec demande de rançon.»

      mardi 20/12/05

      reprise des discussions. me ousmane sèye me précise que le président ne veut pas signer son offre, mais lui donne mandat pour signer à sa place par ordre.

      jeudi 22/12/05

      me ousmane sèye, après trois aller-retour entre rebeuss et un autre endroit qu’il m’a désigné comme étant son bureau ou le palais, me remet l’offre écrite du président que lui-même, avocat, a signée par ordre. je demande un temps de réflexion d’au moins 48 heures avant de donner ma réponse. c’était ma façon d’avoir le temps de sécuriser le document remis par me ousmane sèye à l’extérieur de la prison et du pays.

      mardi 27/12/05 vers 18 h 50, le chef de cour, jean matar ndiaye, m’annonce que me nafissatou diop cissé viendra me voir à 20 h. cette annonce est faite en présence de monsieur gomis, chef de poste chargé de ma surveillance, que le chef de cour surnomme «général gomis».

      me nafissatou diop cissé m’informe que me ousmane sèye a dit que le président de la république est d’accord pour les deux non-lieux, mais le deuxième sera partiel pour lui servir de garantie. «il dit qu’après vos discussions politiques, tu utiliseras tes moyens pour sa campagne, mais il faut au moins que tu annonces un chiffre. je peux te passer me ousmane sèye pour qu’il te le confirme.»

      au téléphone, me ousmane sèye me dit la même chose : «allô, monsieur le premier ministre, c’est vous qui avez la clé comme toujours, on peut même passer demain, nafi (me nafissatou diop cissé) et moi. retenez que pour les autres, les faucons, je suis comme vous, l’homme à abattre.»

      rendez-vous est pris pour le lendemain mercredi à 20 h 30.

      mercredi 28/12/05

      me nafissatou diop cissé et me ousmane sèye reviennent à rebeuss et m’annoncent que «le président est d’accord pour les deux non-lieux, mais il faut que tu annonces un chiffre».

      idrissa seck : je ne peux pas. je le renvoie au document comptable que karim wade nous a fourni après les élections législatives de 2001.

      jeudi 29/12/05

      me nafissatou diop cissé me dit : «j’ai d’excellentes nouvelles. c’est devant me ousmane sèye que le président a appelé le ministre de la justice pour lui demander que la commission d’instruction de la haute cour de justice se réunisse dès demain vendredi pour prononcer le non-lieu dans les chantiers de thiès. mais le président exige que tu me donnes mandat pour signer un engagement, une fois l’accord conclu et signé entre vous, après vos discussions en tête-à-tête.»

      nous formulons l’accord comme suit :

      1. non-lieu dans l’atteinte à la sûreté de l’etat.

      2. non-lieu partiel sur les chantiers de thiès.

      3. discussions politique entre wade et idy.

      vendredi 30/12/05

      me nafissatou diop cissé revient me voir. elle me passe me ousmane sèye au téléphone qui me confirme l’accord du président de la république sur le non-lieu.

      dimanche 08/01/06

      me nafissatou diop cissé et ousmane sèye reviennent à rebeuss. me ousmane sèye me dit avoir été reçu par le président de la république le vendredi 06 et le samedi 07 janvier. il lui a demandé expressément de me transmettre le message suivant :

      «dites au premier ministre que :

      1. le 16 janvier, il sera entendu par la doyenne des juges pour la notification du non-lieu.

      2. le 2e non-lieu sur les chantiers interviendra avant le 31 janvier.

      3. il ne faut pas que ses avocats fassent du triomphalisme.

      4. il ne faut pas qu’il fasse de déclaration politique pouvant déclencher la peur de mon entourage qui va dire qu’il revient prendre sa place.

      5. il pourrait aller en france quelques mois jusqu’à ce que la situation se tasse.»

      dimanche 15/01/06

      jean matar ndiaye, le chef de cour m’informe d’une visite à 20 h. monsieur sylla est de garde.

      me nafissatou diop cissé arrive et me passe me ousmane sèye au téléphone qui m’informe qu’il voit le président de la république à 22 h. il me confirme que le timing est maintenu, deux non-lieux interviendront avant le 31/01/06.

      mardi 17/01/06

      me ousmane sèye vient à rebeuss à 19 h. il me transmet ce message du président de la république : «il sera libre mardi. on ne peut pas éviter des manifestations de joie de ses partisans, mais il doit gérer cela politiquement. qu’il reste calme. je viendrai à lui, j’ai quelques réglages à faire.»

      me nafissatou diop cissé est venue à rebeuss à 21 heures.

      lundi 06/02/06

      au cours de mes visites hebdomadaires, mame saliou, l’adjoint au chef de cour, me dit que le colonel mbaye de l’administration pénitentiaire voulait me voir dans le bureau du régisseur. le colonel me fait savoir que l’objet de sa visite était «de voir avec moi les modalités prochaines de ma libération. cela devait intervenir aujourd’hui, mais ce sera pour demain. mon ministre m’a appelé et m’a dit de prendre personnellement les dispositions pour votre sécurité. nous allons prendre une porte dérobée, dans une voiture banalisée. j’ai ma voiture personnelle, un hyundai et une voiture laguna. la voiture viendra passer la nuit et à 30 minutes du coup d’envoi du match, nous partirons. j’irai faire de la reconnaissance moi-même. je coordonnerai avec vieux sandjiry (l’officier de sécurité de l’ancien premier ministre) pour l’ouverture du garage de votre domicile».

      mardi 07/02/06

      sortie de prison.
    Auteur

    Sall

    En Février, 2015 (00:35 AM)
    Seck si guitar tais toi bande de McDonald's
    Auteur

    Droit Lagnou Wakh

    En Février, 2015 (00:46 AM)
    La CREI ne se fond pas sur les resultats des rapports des corps de controle. Here we talk about enrichissement illicite. It's different. Les prevenus doivent justifier leur fortune. Mais apparemment Karim et ses amis ont prédéré la methode du silence, d'autres ont fui, d'autres font semblant d'etre malade. Leurs avocats fuient le prétoir pour les plateaux de TV. La cour va faire son tavail.
    Auteur

    Geum Deugue

    En Février, 2015 (00:56 AM)
    forum civil JE NE DIS QUE CE SONT DES INJUSTES CAR SI QUELQU’UN RECONNAIT LA CREI C EST DES VAUX RIEN .



    CAR S ILS SE DÉCLARENT HONNÊTES ET DÉMOCRATES ILS AURAIENT LUTE CONTRE LES MEMES DEGAS DE MACKY QU ILS REPROCHAIENT A WADE ET S ILS Y DE L INGERENCE EN JUSTICE C EST DANS CETTE CREI.



    ILS DEVRAIENT DIRE NON A CE MAUDIT CREI AVANT DE PARLER DE PRESSION.SUR CETTE INJUSTICE.

    C EST PAS LA PERSONNE DE KARIM MAIS POUR VOUS MEME POUR LE SENEGAL POUR LE DROIT .



    QUEND EST CE QU ON AURA UN AUTRE KEBA MBAYE.
    Auteur

    Ndioubour

    En Février, 2015 (02:45 AM)
    Toi aussi ou est la justice dans ce pays? Sans preunve tu ose accuser un innocent et tu parle de justice.
    Auteur

    Fany

    En Février, 2015 (09:23 AM)
    Birahim de grace laisse notre président, tu n'as rien à dire à part donner tes cours et fais le bien pour l'amour de Dieu. si tu veux faire de la polotique aussi on comprend mais tes sorties à la con pour parler comme un taré ça suffit.
    Auteur

    Prédiction Inévitable

    En Février, 2015 (09:43 AM)
    Politique Une prédiction inévitable : « Karim sera le prochain président de la République du Sénégal »



    "A 100%, Karim Wade sera le prochain président de la République du Sénégal ", selon l'astrologue de l'Islam Haj Abbas Abou Kassim



    Haj Abbas Abou Kassim est un Libanais, descendant, dit-il du Prophète Mouhammad (PSL). Dans un entretien accordé à nos confrères de L'Observateur, il attire l'attention des Sénégalais sur les dangers qui guettent selon lui, le pays. Le spécialiste de l'astrologie de l'islam et des sciences mystiques, s'est aussi prononcé sur le procès de Karim Wade. Sur ce, il jure que "l'ancien ministre va bientôt sortir de prison". "C'est clair et confirmé. L'étoile de Karim Wade monte au fur et à mesure qu'on l'assaille, la charge ou l'attaque. Il a un avenir radieux en politique. Il viendra en force en politique", prédit Haj Abbas Abou Kassim qui, ajoute :"À 100%, Karim Wade va devenir le prochain président de la République du Sénégal. Mais il ne va pas emprunter le même chemin que son père. Et votre journal (ndlr, L'Observateur) sera témoin". Amiine Amiine Amiine 
    • Auteur

      Diop2

      En Février, 2015 (10:41 AM)
      diop yangui mer dé. mais mougne léne deugue nékhoul. soléne ko donne ray dinawakh khalatam. donc diamaléne ko
    Auteur

    Voleurs

    En Février, 2015 (11:57 AM)
    PAS SEULEMENT LES POLITICIENS...JE N'ARRIVE PAS A COMPRENDRE LES INITIATIVES DE CERTAINS MARABOUTS POUR LIBERER KARIM....ALORS QU'ON A DANS NOS PRISONS DES DETENUS QUI N'ONT VOLE QU'UN COQ....LES MASQUES TOMBENT...LES MILLIARDS CACHES PAR KARIM FONT ENCORE REVER......

    Affaire Karim Wade: Serigne Bass Abdou Khadre rencontre Macky Sall vendredi



    Rédigé le Lundi 23 Février 2015 à 09:13 | Lu 44 fois | 0 commentaire(s)







    Affaire Karim Wade: Serigne Bass Abdou Khadre rencontre Macky Sall vendredi

    Serigne Bass s’y rendra incessamment.D’après un proche de Serigne Bass, le khalife Général des mourides a préparé des « Berndé » pour Karim. La délégation du Khalife dirigée par Serigne Bass se rendra à Rebeuss ce vendredi 27 février. Face à tous ces actes posés par le Khalife des Mourides à l’endroit de la famille de l’ancien président, Xitma.Com vous révèle que c’est parce que le khalife n’est pas content du Président Sall. Maintenant si la médiation que va entreprendre Serigne Bass ne sera pas soldée par un succès, l’on se demande qu’elle sera la nature des relations entre Touba et Macky. Va-t-il bénéficier des Ndigeul du Khalife pour un accueil populaire lors de sa prochaine visite à Touba. L’on se demande pour autant si Macky porte une considération aux chefs religieux. Surtout si l’on sait que Tiwaouane par la voix de son porte parole avait instruit le chef de l’Etat à faire preuve de clémence envers Karim tout autant que le Khalife des Mourides. Et Macky lui avait même promis de le faire dans un délai d’un mois. Mais rien n’a été fait.

    Xitma.Com

    Auteur

    Jungu

    En Février, 2015 (12:23 PM)
    IL ME SEMBLE QUE BIRAHIM SECK S'EST EGALEMENT PRONONCE SUR L'AFFAIRE AFRICA ENERGIE EN TRAIN DE DEVENIR LE PLUS GROS SCANDALE DE GOUVERNANCE DU SENEGAL. QUELLE SUITE POUR LA CREI ?
    Auteur

    Mounos

    En Février, 2015 (12:35 PM)
    Depuis des mois, je me languissais de n'enttendre les réactions de BIRAHIM SECK qui est le dernier des MOHICANS dans la défense des intérêt du peuple, mais jamais je n'aurais pensé qu'il se manifesterait à moi dans cette posture ! Monsieur KHOUREICHI THIAM ne fait que donner son avis sur une affaire de justice ! Monsieur SECK devrait plutôt se pencher sur d'autres affaires beaucoup plus grave que cette prise de position de THIAM ! Depuis des mois j'attendais SEK BIRAHIM sir les 200.000.000 de FCFA encaisses par des gens avant même que la société censée obtenir le marché n'avait pas encore été créée, sans oublier les 500.000 euros encaissés par des truands vivant à Paris cotre de vrais faux documents incriminant KARIM sur un compte à SINGAPOUR ! Pour cette fois, BIRAHIM SECK est passé à côté de la plaque et beaucoup de patriotes de la diaspora pensent comme moi depuis ce matin !
    Auteur

    Mounos

    En Février, 2015 (12:47 PM)
    A chacun ses soutiens, monsieur SECK ! Qui a libéré Tamsir Jupiter ? Qui a libéré Béthio et lui a rendu visite dans sa chambre d'hopital à Paris ? Qui a pesé pour que Yérim Seck soit libéré ? Nous sommes au Sénégal, tout dépend du Président de la République !





    Xitma.Com-Exclusivité Affaire Karim Wade:Serigne Bass Abdou Khadre en audience avec le Président Macky Sall.



    Serigne Bass Abdou Khadre, porte parole du Khalife Général des Mourides, sera reçu, ce mercredi, par le Président Macky Sall. L’audience se déroulera à la résidence du chef de l’Etat à Mermoz. Après l’audience avec le chef de l’Etat, Serigne Bass rendra visite à Me Abdoulaye Wade. Votre site xitma.com qui s’était interrogé sur les raisons pour lesquelles Serigne Bass n’ait pas rendu visite à Karim en prison, est en mesure de vous dire que Serigne Bass s’y rendra incessamment. D’après un proche de Serigne Bass, le khalife Général des mourides a préparé des « Berndé » pour Karim. La délégation du Khalife dirigée par Serigne Bass se rendra à Rebeuss ce vendredi 27 février. Face à tous ces actes posés par le Khalife des Mourides à l’endroit de la famille de l’ancien président, Xitma.Com vous révèle que c’est parce que le khalife n’est pas content du Président Sall. Maintenant si la médiation que va entreprendre Serigne Bass ne sera pas soldée par un succès, l’on se demande qu’elle sera la nature des relations entre Touba et Macky. Va-t-il bénéficier des Ndigeul du Khalife pour un accueil populaire lors de sa prochaine visite à Touba. L’on se demande pour autant si Macky porte une considération aux chefs religieux. Surtout si l’on sait que Tiwaouane par la voix de son porte parole avait instruit le chef de l’Etat à faire preuve de clémence envers Karim tout autant que le Khalife des Mourides. Et Macky lui avait même promis de le faire dans un délai d’un mois. Mais rien n’a été fait.

    Source:Xitma.Com

    Auteur

    Remarque

    En Février, 2015 (20:17 PM)
    Mais la personne qui prend a chaque fois la défense de ce SECK hypocrite khana n'a rien à faire de sa vie que di soukhou ni rek. Chacun est libre de dire ce qu'il pense et ce SECK a parlé publiquement donc il doit s'attendre à tous les avis. Vas tavailler mo gueune ga nék di servir ki de porte parole thiiip!!!!!!!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email