Dimanche 16 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

[Rapport Cour des comptes] Carburant, attribution des marchés : Les « cafards » d’Abdoulaye Baldé à la mairie de Ziguinchor

Single Post
[Rapport Cour des comptes] Carburant, attribution des marchés : Les « cafards » d’Abdoulaye Baldé à la mairie de Ziguinchor

Dans ses derniers rapports, la Cour des comptes a décelé des « irrégularités » dans la passation des marchés publics de la commune de Ziguinchor de 2015 à 2018 sous la gestion du maire Abdoulaye Baldé. Ces anomalies sont relatives notamment au « défaut d’inscription des marchés sur le plan de passation des marchés publics et de respect du mode de passation des DRP à compétition ouverte », relève le document.

En effet, la Cour rappelle l’article 6 du décret n° 2014-1212 du 22 septembre 2014 portant Code des marchés publics, à l’exception des marchés passés par entente directe, tous les marchés passés par les autorités contractantes sont inscrits dans les plans de passation des marchés, à peine de nullité.

L’examen des pièces de marchés fournies par la commune a permis de constater que « plusieurs DRP à compétition restreinte ne figurent pas sur le plan de passation des marchés publics. Il s’agit, notamment, de la DRP à compétition restreinte n° 045/2016/CZ/CPM du 13 juin 2016 relative à l’acquisition du matériel de l’éclairage public, pour un montant de 18 697 100 F CFA et la DRP à compétition restreinte n° 001/CZ/CPM du 05 janvier 2018 portant fourniture de denrées alimentaires de 18 850 000 de francs CFA. »

La Cour considère par conséquent que la conclusion de ces marchés pourrait être frappée de « nullité ».

La Cour demande au maire et au coordonnateur de la cellule de passation des « marchés publics, chacun en ce qui le concerne, de veiller à l’inscription de l’ensemble des marchés au plan de passation des marchés publics ». 

A noter, en outre, qu’en référence à l’article 5 de l’arrêté n° 2015-107 du 7 janvier 2015 pris en application de l’article 78 du Code des marchés publics, la procédure de demande de renseignements et de prix (DRP) à compétition ouverte s’applique aux commandes de fournitures dont le montant estimé est inférieur à 50 millions et supérieur ou égal à 15 millions de F Cfa, toutes taxes comprises. L’examen des marchés de la période sous revue produits à la Cour renseigne sur la passation des DRP à compétition restreinte n° 045/2016/CZ/CPM du 13 juin 2016 relative à l’acquisition du matériel de l’éclairage public et n° 0001/CZ/CZ/CPM du 05 janvier 2018 portant fourniture de denrées alimentaires pour, respectivement, 18 697 100 F CFA et 18 850 000 F CFA.

Le montant cumulé de ces deux marchés dépasse « le seuil des marchés pouvant être conclus suivant la procédure de DRP à compétition restreinte. En effet, ces marchés supérieurs à 15 000 000 F CFA devaient être conclus suivant la procédure de DRP à compétition ouverte ».

En réponse, le maire a dit aux magistrats vérificateurs que « le calcul du seuil se limitait à la DRP initiale ».

N’empêche, la Cour a précisé que le seuil concerne toutes « les commandes homogènes de travaux, fournitures et services, toutes taxes comprises, d’une part et un marché de fournitures inférieur à 50 millions et supérieur ou égal à 15 millions doit obligatoirement est être faire l’objet d’une DRP à compétition ouverte, d’autre part ».

En référence à l’article 57- (7-f ; h) de la loi organique sur la Cour des Comptes, « est punissable le fait d’avoir enfreint la réglementation en vigueur concernant les marchés publics[…] » et « le fait d’avoir manqué à l’obligation (…) de publicité annuelle des marchés publics ».

La Cour constate ainsi « qu’en violation de ces dispositions, le maire s’est soustrait au mode de passation applicable aux marchés n° 045/2016/CZ/CPM du 13 juin 2016 relatif à l’acquisition du matériel de l’éclairage public et n° 0001/CZ/CZ/CPM du 05 janvier 2018  portant fourniture de denrées alimentaires et a aussi manqué à l’obligation de planification annuelle et de publicité des mêmes marchés ».

Carburant : Une valeur de plus de 367 millions F Cfa consommée en 4 ans

Mais ce n’est pas tout. En effet, la mairie de Ziguinchor semble également très généreuse lorsqu’il s’agit d’acheter du carburant pour les véhicules de la commune. Du moins, c’était le cas entre 2016 et 2017. En effet, selon les rapports de la Cour des Comptes, les services d’Abdoulaye Baldé ont dépensé plus de 200 millions en carburant : 101 304 052 F CFA en 2016 et 100 606 257 F CFA en 2017. Et entre 2015 et 2018, la commune a dépensé 367 401 864 F CFA soit une consommation moyenne annuelle de 91 850 466 F CFA.

Concernant la consommation par service, l’organe de contrôle a révélé que le cabinet du maire, le secrétariat et bureau ont absorbé, à eux seuls, 72% du carburant contre 28% pour les services restants dont, 3% pour l’Education-jeunesse et Sports ainsi que 3% pour la Santé-hygiène-action sociale. Lors des consommations records, d’au moins cent millions réalisées en 2016 et en 2017, ces deux derniers services (Education-jeunesse et sport et Santé-hygiène-action social) n’ont pas reçu de carburant.

Le hic est que, souligne le rapport, «le parc de la commune ne justifie pas l’achat de carburant à hauteur de 367 401 864 FCfa durant la période. En considérant les 20 voitures et motos de la commune comme des véhicules de service, leur consommation de 200 litres mensuellement par unité équivaudrait normalement à 4 000 litres ; soit 48 000 litres par an. Ce volume de carburant coûterait 48 000 000 F CFA, par année, si le litre valait 1 000 F CFA. Ce montant de 48 000 000 F CFA, généré suivant une hypothèse haute sur à la fois le nombre de véhicules et le prix du litre de carburant, est de loin inférieur à la consommation de 2015 (75 500 780 F CFA), 2016 (101 304 052 F CFA), 2017 (100 606 257 F CFA) et 2018 (89 990 775 F CFA). Ainsi, la consommation réelle de la commune a été dépassée d’au moins 175 401 864 F CFA».

Pire, la commune n’a pas tenu une comptabilité du carburant. Celle-ci est gérée, selon le comptable des matières, par le cabinet du maire. Et pourtant, l’instruction susmentionnée requiert, au point 4.3.4, du comptable des matières la tenue d’une « comptabilité du carburant avec mention des quantités reçues et utilisées par véhicule ». 




6 Commentaires

  1. Auteur

    Ghs

    En Mai, 2024 (17:19 PM)
    Baax na rekk
    Top Banner
  2. Auteur

    En Mai, 2024 (17:57 PM)
    Depuis qu'il est maire, Sonko vadrouille entre Ziguinchor et Dakar par avion et tous les billets aller et retour sont payés par la caisse de la mairie. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Baldé Vip

    En Mai, 2024 (18:00 PM)
    Le maire de Zig Abdoulaye Baldé lui il conduisait quel type de vehicule qui nécessite autant de carburant ???? Ou bien il se deplaçait en avion ???
    {comment_ads}
    Auteur

    Un Double Escroc

    En Mai, 2024 (20:01 PM)
    Il était au TOP3 de la liste des 25 alternoceurs de Wade qui étaient épinglées pour mauvaise gestion et qui devaient passer devant la CREI et ensuite foutu en prison mais Macky les a fait du chantage et recycler dans le Benno et n'a mis que Karim Wade en prison. Mais si on était dans un pays normal avec des dirigeants intégre, Abdoulaye Baldé qui a été adjoint de Karim Wade à l'ANOCI et qui a géré les mêmes dossiers et les mêmes fonds, devait aller en prison comme Karim Wade. Si on était dans un pays normal avec des dirigeants intégres, Abdoulaye Baldé devait être interdit d'exercer dans la fonction publique. Escroc sous Wade et escroc sous Macky.

    Voilà donc un mec qui a été épinglé dans sa gestion sous la présidence de Wade et ensuite qui a été recyclé par Macky et qui vient encore d'être épinglé dans sa gestion sous Macky. Ce genre de mec qui ont passé toute leurs carrières à voler, qui sont nuisible pour la société doit aller directement en prison et ne jamais en sortir. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (00:15 AM)
    Soupou bleu marron bi mome nekhna torop 
    Top Banner
    Auteur

    Changement

    En Mai, 2024 (21:21 PM)
    La misere ne touché pas tout le monde on dirait.

    Faites place aux authorités.

    Le malheur de l'Afrique, ce sont ses dirigeants purs produit locaux qui entrent en politique "pour s'en sortir" et vivre sur le dos des populations.

    Quand les  affaires sont evoquées, les voleurs ou leurs partisans disent travaillez ou laissez nous le pouvoir.

    Il faut nettoyer tout ça et remplir les prisons des vrais escrocs qui sont nombreux dont le chef est en fuite.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email