Lundi 10 Mai, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

Cheikh Seck, Ps : «Macky n’a pas intérêt que Bby se disloque»

Single Post
Deputé Cheikh Seck, Ps

L’éventualité d’un troisième mandat pour le Président Macky Sall, l’appel au dialogue aux acteurs politiques sénégalais et l’avenir de la coalition de la mouvance présidentielle, sont entre autres sujets sur lesquels Cheikh Seck, le député-maire de Ndindy (région de Diourbel), s’est prononcé dans cet entretien qu’il a accordé à Seneweb.    

 

Seneweb : Certains membres de l’opposition ont clairement décliné l’invitation du Président Macky Sall qui a appelé au dialogue. Qu’en pensez-vous ?

 

Cheikh Seck : Je dois dire que je me félicite de cet appel au dialogue lancé à la classe politique par le Président Macky Sall. Mais je dois dire que ce n’est pas la première fois. Le Chef de l’Etat a toujours appelé l’opposition au dialogue, mais c’est celle-ci qui a opté pour la politique de la chaise vide.

Ce qui n’est pas bon dans une démocratie assez moderne comme la nôtre. Quelles que soient les divergences, les acteurs politiques doivent se retrouver autour de l’essentiel, parce que le dénominateur, il est commun, et il s’appelle le Sénégal. Le Sénégal est plus important que tous les partis politiques réunis.

Aujourd’hui encore les avis sont opposés concernant la possibilité d’un troisième mandat pour Macky Sall. Qu'en pensez-vous ?

Par rapport à cette question de troisième mandat, je crois que ce n’est pas un débat, dans la mesure où notre constitution a tout verrouillé. Et il n’a jamais été dans l’esprit du Président Macky Sall de penser à un troisième mandat. Mais il faut dire que l’opposition aussi est très mal à l’aise pour parler de cette question dans la mesure où elle n’a pas voté le référendum.

Ce qui veut dire qu’elle a opté pour le statut quo. Donc ceux qui doivent aujourd’hui statuer sur le troisième mandat, c’est le Benno Bokk Yakaar, c’est bel et bien la majorité présidentielle qui a voté la dernière Constitution. Donc l’opposition ne doit pas aujourd’hui se plaindre d’une possibilité d’un troisième mandat. Si nous suivons l’opposition dans sa démarche, il y aura bel et bien un troisième mandat pour Macky Sall.

Ne pensez-vous pas que la coalition Benno Bokk Yakaar tire vers la fin avec cette nouvelle recomposition ?

Je ne pense pas aujourd’hui qu’il soit dans la tête du Président Macky Sall, du Président Moustapha Niasse, du Président Ousmane Tanor Dieng, de se séparer. C’est le Sénégal qui a besoin de la coalition Benno Bokk Yakaar qui date de plus de sept ans. Au début les gens avaient dit qu’il s’agissait d’une coalition électorale, et qu’elle allait éclater après la présidentielle. Mais ça n’a pas éclaté. Nous sommes allés aux législatives, ça a marché, aux locales ça a encore marché, au référendum ça a encore marché, il en a été de même pour le Haut Conseil des Collectivités territoriales et pour la dernière élection présidentielle de février passé. Donc ce n’est pas aujourd’hui qu’il va falloir que cette coalition-là se disloque ou se disperse. En tout cas, le Président Macky Sall n’a pas intérêt que Benno Bokk Yakaar se disloque. Parce que c’est à lui de gouverner. Et quelle est aujourd’hui la pertinence ou l’opportunité de laisser ou faire éclater notre coalition dans la mesure où Macky Sall ne peut pas briguer un troisième mandat ? Ce qu’il veut, c’est gouverner tranquille, et la coalition est un instrument qui le lui permet en plus de l’aider à réaliser ses projets pour ce pays.

 


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email