Dimanche 26 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Communiqué du conseil des ministres du lundi 05 juillet 2021

Single Post
COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU LUNDI 05 JUILLET 2021
Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL a présidé le Conseil des Ministres, au Palais de la République, ce lundi 05 juillet 2021.

À l'entame de sa communication, le Chef de l'État a demandé au Gouvernement de renforcer le dispositif préventif de sensibilisation et de lutte contre la pandémie de COVID-19 avec la recrudescence des cas notée ces derniers jours.

Le Président de la République invite le Ministre de la Santé à accentuer le plaidoyer sur le port systématique du masque, la limitation des rassemblements, ainsi que le déploiement soutenu de la campagne vaccinale.

Le Chef de l'État a décidé, compte tenu de la situation de la pandémie Covid-19, de tenir les manifestations et évènements officiels dans la sobriété et le respect strict des mesures barrières.

Poursuivant sa communication, le Président de la République a salué le vote et la promulgation de la première loi de finances rectificative pour l'année 2021, de même que le bon déroulement du débat d'orientation budgétaire, étape qui détermine les perspectives économiques, sociales, budgétaires et financières pour les trois (03) prochaines années.

Le Président de la République félicite le Gouvernement, notamment, le Ministre des Finances et du Budget et le Ministre en charge des relations avec les institutions et leurs services, pour la qualité des documents présentés et la pertinence des réponses apportées lors des débats à l'Assemblée nationale.

Le Chef de l'État invite, dès lors, le Gouvernement à intensifier la mise en œuvre des programmes et projets, en vue d'améliorer en permanence, dans l'équité sociale et territoriale, le bien-être des populations.

Le Président de la République demande, au Ministre des Finances et du Budget et au Ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération, d'engager sans délai, toutes les diligences pour accélérer les décaissements liés à l'exécution des projets sectoriels, avec un suivi adéquat au sein des départements ministériels.

Le Chef de l'État rappelle, en outre, au Gouvernement, toute l'importance qu'il accorde à la mise en œuvre accélérée du Programme d'urgence pour l'insertion socio-économique et l'emploi des jeunes "XËYU NDAW ÑI", à sa territorialisation, en veillant à l'opérationnalisation des différents volets "Recrutements" des 65000 emplois, "Formations" et "Financements", outre l'application urgente de nouvelle convention État-Employeur qui vise 20.000 emplois.

Le Chef de l'État exhorte, aussi, le Gouvernement, à intensifier les réformes d'amélioration de l'environnement des affaires, mais surtout, à accélérer les programmes prioritaires (PUDC, PUMA, PROMOVILLES, PACASEN, PACASEN RURAL etc.) dans les territoires, afin d'asseoir l'attractivité du Sénégal aux investissements directs étrangers (IDE) et le développement durable.

Le Président de la République demande, par ailleurs, aux Ministres en charge des Finances et de l'Economie, de faire une évaluation de l'exécution du plan de relance issu du PAP2A.

Le Chef de l'État indique l'urgence d'approfondir et de renforcer le dialogue économique, État-Secteur privé, en vue d'élargir les bases de croissance économique et les opportunités de création d'emplois, en mettant l'accent sur les filières artisanales et les zones économiques spéciales (ZES).

Le Président de la République invite le Ministre des Finances et du Budget et le Ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération, à lui faire parvenir, avant fin juillet 2021, un rapport exhaustif sur la mutualisation des doctrines d'investissement du FONSIS et de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC).

Le Chef de l'État demande, dans cette optique, au Ministre en charge des Finances, de finaliser la stratégie de gestion du Portefeuille de l'État.

Abordant la question liée au développement du secteur de l'hydraulique et à l'accès universel de l'eau, le Président de la République rappelle, au Gouvernement, la priorité qu'il accorde au développement du secteur de l'hydraulique urbaine et rurale et particulièrement à l'accès universel de l'eau potable.

Le Chef de l'État demande, dans cette dynamique, au Ministre de l'Eau et de l'Assainissement, de veiller à la gestion optimale du patrimoine hydraulique national, en parfaite concertation avec les populations et les acteurs du secteur. Il invite, toutefois, l'Office des Forages ruraux (OFOR) à réadapter ses interventions, en vue d'améliorer le système de gestion concertée de l'eau potable en milieu rural, en veillant à l'équilibre financier et social durable du secteur.

Le Président de la République invite, le Ministre de l'Eau et de l'Assainissement, à veiller à la consolidation des performances techniques et financières de la SONES, en termes d'investissements de développement d'ouvrages et de réseaux hydrauliques.

Le Chef de l'État demande, dans cet élan, au Ministre de l'Eau et de l'Assainissement d'accélérer les travaux de sécurisation durable de l'alimentation en eau des zones rurales, de la Capitale et de la Petite Côte avec l'amorçage du PREFERLO, la construction de l'usine de dessalement des Mamelles et le renouvellement des réseaux.

Sur le Climat social, la gestion et le suivi des affaires intérieures, le Président de la République magnifie le consensus politique et la qualité des concertations relevant du dialogue politique, entamé depuis 2019, dont les résultats ont permis l'actualisation consensuelle du Code électoral.

Il a, par ailleurs, félicité l'ensemble des parties prenantes, acteurs politiques, administration, société civile et bonnes volontés, qui ont assuré avec leur engagement, l'ouverture et la disponibilité de l'État, la crédibilité de notre processus démocratique et électoral.

Le Chef de l'État demande, à cet égard, au Ministre de l'Intérieur, de mettre en œuvre toutes les diligences nécessaires, pour une parfaite organisation des élections territoriales en janvier 2022.

Sur la relance des domaines agricoles communautaires (DAC), le Président de la République rappelle leur place notable dans la valorisation du potentiel agricole, l'émergence d'une agriculture moderne et la création d'emplois dans nos territoires.

Le Chef de l'État a clos sa communication sur son agenda, en informant le Conseil, qu'il procédera au lancement de la deuxième phase du Parc industriel de Diamniadio, le mardi 06 juillet 2021 et à l'inauguration de l'usine KMS III et du DAC de Keur Momar SARR, le samedi 10 juillet 2021.

AU TITRE DES COMMUNICATIONS

Le Ministre de l'Intérieur a fait une communication sur le processus relatif à l'élaboration d'un nouveau Code électoral.

AU TITRE DES TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

Le Conseil a examiné et adopté :

 Le projet de loi portant Code électoral.

Fait à Dakar le 05 juillet 2021

Le Ministre des Collectivités Territoriales,
du Développement et de l'Aménagement des
Territoires, Porte-Parole du Gouvernement
Oumar GUEYE


13 Commentaires

  1. Auteur

    En Juillet, 2021 (22:01 PM)
    Y'a pas de nomination de morts. 

    Vive les terroristes

    Vive les terrorisme

    Macky Ben. Laden sall
    Top Banner
  2. Auteur

    En Juillet, 2021 (22:04 PM)
    Adkins Sarr menace chaque jour de voyage trahir

    Tu retourne au covid pour contrer le Président  Seydina Ousmane Sonko

    Tu es traumatisé par Sonko. 

    Sonko ou pas c'est les sénégalais qui t'ont vomis
    {comment_ads}
    Auteur

    Faux Prétexte Pour Museler L'o

    En Juillet, 2021 (22:05 PM)
    Espérons que tu vas CESSER TES TOURNÉES POLITIQUES INUTILES ET COÛTEUSES qui ne servent qu'à propager la covid 19. Sois logique avec toi même. Sinon tu ne pourras interdire les NEMEKOU tours de sonko qui t'empêchent de dormir. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Los

    En Juillet, 2021 (22:07 PM)
    Nous sénégalais avons hâte que le règne de Macky Sall finisse. Il est le pire des 17 millions de sénégalais que nous sommes.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2021 (22:19 PM)
    Tournées présidentielles superspreaders 
    Top Banner
    Auteur

    En Juillet, 2021 (22:26 PM)
    C est sûr qu avec les fêtes de Tabaski les cas COVID vont augmenter surtout dans les régions 
    {comment_ads}
    Auteur

    Les Sénégalais De L’extérieur

    En Juillet, 2021 (23:28 PM)
    Comment nous, de la diaspora, pouvons présenter nos candidatures au recrutement pour ces 65 000 postes...?

    Sincèrement, merci d'avance.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2021 (00:10 AM)
      Va te faire foutre
      Bi mouy meti da nga daw
      65000 emploi bayi ko akh wa Senegal 
    {comment_ads}
    Auteur

    Hahaha

    En Juillet, 2021 (01:30 AM)
    *Marabout bouleine nei domou serigne la wakh leine ko que seutou yoleinti (mame adama) ngaine*

    *Si un marabout vous dit qu'il est fils de "..........." dites lui vous etes descendant du prophete Adam*
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2021 (02:57 AM)
    Pourquoi ne pas parler de la sécurité:

     

    des agressions 'vols nuit et jour primo la sécurité cher oresident
    Top Banner
    Auteur

    Président De Merdis

    En Juillet, 2021 (03:13 AM)
    Un président de merde, comploteur mbato yiite.

    Tu pourriras en enfer président irresponsable.
    {comment_ads}
    Auteur

    Mbaye035

    En Juillet, 2021 (04:25 AM)
    c,est fini la politique politicienne que macky sall est habitue à faire croire aux senegalais, qu,il  accepte sa dèroute  il nous parle de troisieme vague apres avoir tournè de long en large le pays avec ses nervis une honte pour les senegalais  pour ce president je ne dis pas la republique piusque avec lui le senegal n,est plus une republique  nous sommes prets pour nous sacrifier à faire respecter ce que tu avais dit toi meme que nul ne peut faire plus de deux mandats il faut arretè piuque le peuple ne veut plus de macky sall ,
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2021 (07:28 AM)
     

    Sabotage organisé des élections ou décryptage du maquis

    Posez la grille  et vous lirez Maky facilement.

    60 milliards à Maky pour une  carte par personne qui ne viendra jamais. . 60 milliards investis sur des cartes pour voler les élections.Wade, avec 15 milliards, a produit 2 cartes par personnes dans le temps et dans l’espace. Maky qui avait promis 3191 milliards de FCFA avec les conseils délocalisés et 500 mille emplois aux jeunes, est volontairement incapable de nous livrer sans discrimination régionalo-ethnique des cartes d’électeur.

    Le processus électoral est miné de A à Z comme dans le maquis. Comble de  népotisme, de clanisme et de combinazione, c’est Aliou SAll  DG de la caisse des dépôts et de consignations, frère de Maky, qui reçoit la caution des adversaires de Maky ! Pour la petite histoire Maky a taillé sur mesure le poste pour son frère de sang à la veille de sa nomination, en arrachant à l’ARMP, un droit de regard sur ce qui se passe à la CDC. Maky manipule la Constitution pour empêcher à Wade de se présenter à une élection présidentielle, avec un âge max pour les candidats. Maky invente le parrainage citoyen universel, avec 53.457 signatures au minimum, pour éliminer des adversaires qu’il n’ose pas affronter démocratiquement. Macky parraine des candidats fantoches aux différentes élections. Maky choisit et élimine les candidats de son choix à toutes les élections en manipulant la mackystrature ; demandez à Karim et Khalifa. Le parrainage permet à Maky de faire le tri de ses adversaires qui réussiront à passer après le tamis de la justice. Maky choisit les électeurs en sabotant l’inscription, la fabrication des cartes, leur distribution, la fabrication des bulletins, leur acheminement, l’organisation du vote, la proclamation des résultats. Seuls Maky et les 40 voleurs du suffrage du peuple détiennent le fichier électoral. Sous Wade, le fichier était dans la rue parce qu’accessible sur internet. Lors des législatives de juillet 2017, Maky a délibérément saboté les élections à Dakar, Touba, en milieu wolof, mouride et dans les zones non favorables. Aucun problème dans les régions toucouleur ou de sa belle-famille du Sine.  Podor département est le 6 ème département électoral du Sénégal. comment cet accident démographique alors que   Podor n’est que le 9 ème département démographique du pays ? Farba ngom dit que le Fouta est le titre foncier de Macky. Maky avait 5 ans pour préparer les législatives de 2017. Il organise la fraude industrielle en confisquant la voix du peuple comme avec son wakh wakhééte sur un mandat de 5 ans. Les 6.210.000 électeurs votent ou pas comme Maky le veut. Les 90.000 électeurs de 200 bureaux de vote à Touba n’ont pas voté parce que Maky n’en voulait pas. Le vote a démarré à 18 heures à Touba faute de bulletins de Wade, telle fut la volonté de Maky.1.021.502 électeurs n’ont pas vu la couleur de leur carte. 1 million 500 sénégalais, des sans-papiers, n’ont pas voté par sabotage organisé car Macky  qui avait voté par force sans pièces à Fatick en 2007 l’a voulu ainsi. l’appareil idéologique confié à Yaya Abdoul Kane ministre des télécoms, chargé en plus du centre national d’Etat civil qui manipule les données démographiques avec fichage de tous les sénégalais dès la naissance, Chérif Diallo Directeur des TIC, Elhadji Ndiaye 2S TV PCA de la société sénégalaise de télédiffusion, Racine Talla à la RTS, ARTP avec le DG Abdou Karim Sall et le PCA Abou Abel Thiam, l’opérateur de téléphone Hayo couvrant le Fouta, Tigo à Yérim sow qui avait mis l’hôtel Radisson à la disposition de Maky pendant la présidentielle de 2012, comme Alassane Ouattara avec l’hôtel Ivoire d’Abidjan, pour lui servir d’Etat-major de guerre au cas où Wade refuserait  de céder le pouvoir. La RTS, Youssou Ndour le ministre bodio bodio, en conflit d’intérêt avec son Groupe Falaat Maky, 2 S TV, le Quotidien, Libération, etc., font le reste du travail de propagande digne de la radio des mille collines du Rwanda. L’appareil économique étatique est sous la botte de son ethnie. Tout le Ministère de l’Economie dirigé par Amadou BA, est au service de son ethnie. Pour acheter les consciences, Maky invente soudainement en vue de la présidentielle de 2019, la délégation à l’entreprenariat  rapide(DER) avec un budget officiel de 30 milliards de FCFA par an. La corruption de masse est en marche, arrachant ainsi toute dignité à l’électeur. L’OFNAC est une grosse arnaque, et ce n’est pas l’IGE Nafi Ngom Keita qui avait osé convoquer Aliou Sall le frère de Maky qui dira le contraire. C’st encore Aliou Sall Directeur général de Caisse des dépôts et consignation qui reçoit la caution des candidats qui oseront affronter son grand-frère de Président. Il acceptera ou rejettera à la tête de l’adversaire

    Case Rebeuss, il  n’y a que les wolofs qui y séjournent dont les candidats sérieux que sont Karim Wade et Khalifa, victimes de méthodes et procès dignes du nazisme et du stalinisme, bientôt Sonko. Mamadou Dia avait même, selon RFI, tenté un coup d’Etat depuis Dakar contre Sekou Touré dans les années soixante pour soutenir ses parents peul fouta de la Guinée. 517.770 bénéficiaires des bourses familiales politico-ethniques qui ne travaillent pas ont reçu 258.885.000.000 F CFA à raison  100.000 FCFA par ménage et par trimestre de 2013 à 2018. Une milice d’ASP politico-ethnique cooptée sans concours au nez et à la barbe de la police nationale et de la gendarmerie. En plus de la toucoulorisation à outrance de la république par des nominations, Maky veut changer la donne démographique du Sénégal en inscrivant en masse les peuls Fouta de la Guinée sur les listes électorales. Maky veut brûler ce pays où la coexistence des peuples et religions était incontestable. La mackystrature récite une  dictée sous contrôle de Maky. Attention Maky est dangereux !

    Chers compatriotes, réveillez-vous !

    Les sénégalais ont tranquillement vaqué à leurs occupations le lendemain des défaites de Diouf et de Wade, pour le pouvoir, rien que pour le pouvoir, pour tout le pouvoir. Le PSE ce sont les Petrotimbo faye gaz Sall émergents. Maky fait tout pour immerger le Sénégal dans un océan de larmes, de feu, de sang, de cimetières.

    Attention danger, l’ethnicisme émerge !

     

    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2021 (07:54 AM)
    Marre de cette dictature. Un dictateur ne partage jamais,  il est tout.
    Top Banner

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email