Mardi 04 Août, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

Contenu local : Baïdy Agne attire l'attention de l'Etat sur la nécessité de redéfinir l'entreprise sénégalaise

Single Post
Contenu local : Baïdy Agne attire l'attention de l'Etat sur la nécessité de redéfinir l'entreprise sénégalaise

Le président du Conseil national du patronat (Cnp), Baïdy Agne, tire la sonnette d'alarme sur les inconvénients de la mise en œuvre de la loi sur le contenu local dans le secteur pétro-gazier sans préalablement repenser la définition de l'entreprise sénégalaise. Le premier vice-président du Conseil économique, social et environnemental (Cese), qui était l'invité d'Objection sur Sud Fm, ce dimanche, estime que la définition actuelle donne droit à toute entreprise étrangère établie au Sénégal d'être considérée, au même titre que les nationaux, d'entreprise sénégalaise.

"Nous devons clarifier ce que nous appelons 'entreprise sénégalaise'. Parce que si nous avançons sans le clarifier le contenu local sur les rentes du pétrole posera des problèmes", prévient-il. Il s'explique : "Quand vous entendez contenu local vous pensez immédiatement à Baïdy Agne et les autres, c'est-à-dire des Sénégalais. Mais il se trouve qu'aujourd'hui dans la définition même de ce que nous appelons entreprise sénégalaise, il s'agit tout simplement d'une entreprise de droit sénégalais. C'est-à-dire que Nn-Chine, une entreprise chinoise qui est là pour exécuter des travaux au Sénégal, devient une entreprise sénégalaise au même que celle de Baïdy Agne."

Pour éviter que le privé national soit lésé comme il l'est dans d'autres secteurs, le Cnp "suggère de redéfinir l'entreprise sénégalaise comme une entreprise où l'actionnariat est sénégalais", renseigne Baïdy Agne qui estime que "le Sénégal est un pays trop ouvert". Ce qui est "déplorable" à son avis : "Je ne connais pas personnellement un pays émergent où l'émergence ne s'est pas construit autour du secteur privé national." 


liiiiiiiaffaire_de_malade

9 Commentaires

  1. Auteur

    Nico

    En Juillet, 2019 (14:05 PM)
    Les éternels !!!! Baydy Agne, Mansour KAMA, Mbagnick DIOP "Souche".... Thiey Sénégal mo nékh dé!
  2. Auteur

    Zas

    En Juillet, 2019 (14:08 PM)
    Highlander depuis l'antiquité tu es là ngani ci définition nga tol l, yow conclusion sa bokkou immortels yi gnokoy fekké
    Auteur

    Ngor

    En Juillet, 2019 (14:33 PM)
    Mais il a kel entreprise vraiment il est dans toutes les sauces politik, biennale
    Auteur

    Ciss

    En Juillet, 2019 (14:57 PM)
    Tout à fait d’accord avec lui. Aussi l’actionnariat doit être supérieur à 50% au moins par les Sénégalais.On doit faire comme les pays arabes. Pour savoir que tout l argent repart à l étranger. L État doit faire un état des lieux de la composition de l’actionnariat: le pourcentage détenue par les Sénégalais dans tous les secteurs par les grandes entreprises... : C ahurissant.....
    Auteur

    En Juillet, 2019 (15:10 PM)
    Que fait Baidy Agne à la tête de la Vice Présidence du Cese!!!!! Affaire de toucouleur réck!!!!
    Auteur

    Damel Fall

    En Juillet, 2019 (15:15 PM)
    Tou ce que ces pseudo liberaux "republicain" font est fait a dessein.Ces entreprises Etrangeres-Local sont toutes sponsorisees par des gens du dans le pouvoir politiques.

    Ces gens d el'APR ne sont ni liberaux, ni republicains.Ils se sont empares de l'appareil d'etat et s'en servent pour s'enrichir vite.

    En fait,ils ont un ressentiment et une jalousie pour les seneglais qui ont reussi dams les affaires avant eux.epuis leur arrive tos les entrepreneurs ontdes problemes.

    Au moins Ablaye Wade,quoiqu'on disent de lui etait genereux...Quand ila ditqu'il fabriquait des miliiardaires on l'a interprete qu'il leur donnait des milliards,que non:Il avait ouvert les marches publics au Seneglais.Et,cela avait fait une difference dans la circulation monetaire....Il nus avait indique le chemin d ela prosperite et mackt Sall a ete le mauvais candidat pour succeder a Wade.Ils ne comprend pas l'economie, Ne comprend pas les finances internationales,et il ets entoure d'usurpateurs et d'incompetents.Cel;a se reflete sur toutes ses decisions politiques.
    Auteur

    Habib Diagne

    En Juillet, 2019 (15:34 PM)
    Bonjour à tous,



    Ce que ce monsieur a dit est tout à fait normal et defend l'interet des entreprises arrêtons de denigrer parce que ce monsieur appartient à tel parti politique, regardons l'essence meme de ses propos et oeuvrons pour le benefice de nos entreprises et des travailleurs senegalais.
    Auteur

    Miettes

    En Juillet, 2019 (15:39 PM)
    Les gros contrats du pétrole à plusieurs milliards aux grandes entreprises étrangères et les miettes aux pauvres PME sénégalaises.

    Il faut reconnaître que nous avons un tissu industriel de misère avec des micro entreprises qui ne pèsent rien et qui ne valent rien du tout.

    En plus des magouilles sur l'attribution des marchés qu'on va donner de grès à grès aux proches du pouvoir (à leurs femmes, leurs enfants, leurs cousins et souvent même leurs bonnes ou gardiens qui leur servent de prêtes nom etc), les sénégalais vont s'occuper de la restauration, du ménage et des petits boulots administratifs (Planton, boy, facteur, jardinier etc).

    Ce contenu local est déjà attribué aux proches du pouvoir. Et encore Aliou Sall a déjà créé sa compagnie d'aviation en Hélicoptère pour le transport du personnel et du matériel sur les platforms Offshore. Alors le reste c a d les miettes seront pour les sénégalais.

    Le peuple dort et les "politichiens" se partagent nos richesses et ont déjà vendu le pays.
    Auteur

    En Juillet, 2019 (17:06 PM)
    Dans tous les pays du monde, l’etat protège les entreprises nationaux et les marchés sont octroyés aux entreprises nationales (avec 51% des actions détenues par des senegalais- ce qui donne le pouvoir de décision aux nationaux). L’etat offrent des grants/ financements aux entreprises nationaux pour les rendre plus compétitives. Les non- nationaux n’ont pas droit à ces financements de l’etat car, l’argent provenant des impôts senegalais. C est aussi simple que cela. Cela se passe comme ça ici aux USA. Il faut aussi exiger que les grosses entreprises étrangères sous-contractent avec les PME senegalais pour avoir droit à des marches, et aussi exiger le transfert de compétence. Il faut favoriser les grandes universités dans l’octroi des marchés avec des clauses de formation, développement des capacités, et le mentoring. Les senegalais seront formés sur place et à l’étranger par ces meme universités. Ceci va avoir des conséquences sociologiques et de niveaux de compétence chez les senegalais. Sociologiquement, il y aura une réduction des complexes d’infériorités que nous avons envers le blanc et le développement d’un autre type de senegalais.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email