Jeudi 20 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Politique

Cumul des fonctions au Sénégal : une injustice à bannir

Single Post
Cumul des fonctions au Sénégal : une injustice à bannir

XIBAR.NET (Dakar, 17 Octobre 2009) La France qui sert de référence politico-administrative au Sénégal revient sur le cumul des mandats. Le Sénégal doit la suivre dans cette voie, au regard des évènements survenus dans la commune d’arrondissement de Yoff, que dirige le ministre de l’Élevage, Mme Oumou Khayri Guèye Seck.

Depuis l’avènement du régime de l’alternance, le cumul des fonctions est devenu la règle. Puissant ministre d’Etat, ministre de la décentralisation et des collectivités locales, Ousmane Masseck Ndiaye était maire de Saint-louis. Ne pouvant être au four et au moulin, il a perdu sa collectivité locale. Qui pouvait le blâmer, puisque les ex-Premiers ministres Idrissa Seck et Macky Sall étaient respectivement et parallèlement édiles de Thiès et de Fatick ? L’actuel Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye est le maire de Guiguinéo, où il a été dernièrement hué par les populations. Il ne leur assure que séances de lutte, de danse et de chant … à sa gloire. La liste est loin d’être complète.

L’actuel président du Sénat était le président de l’Assemblée nationale et le maire de Dakar. Mais, en dépit de ses gros moyens il a perdu la capitale sénégalaise. Cette semaine, Mme le ministre de l’Élevage Oumou Khayri Guèye Seck a été au banc des accusés dans la mairie de Yoff, qu’elle dirige. Le « syndrome de l’Assemblée nationale », qui consiste à renvoyer ou serrer le robinet à ceux qui ne se plient pas aux caprices des dirigeants, qui était dans ses murs, a engendré des conséquences : son directeur de cabinet, Djiby Samba, a démissionné pour « la mettre à l’aise ». Elle a fait retirer par la gendarmerie de la Foire, le véhicule qu’elle avait « prêté » à l’Officier de l’État civil de la commune d’arrondissement, Ousmane Aw. Ces différents tumultes mettent la langue là où la dent fait mal : le cumul des fonctions, une pratique rétrograde, est à bannir. Car, il est quasi impossible de manager un ministère et de diriger, parallèlement, une collectivité locale. On manque toujours de temps pour être à l’écoute des populations. Faute de celle-ci, point de programmes de développement. Les « maires du dimanche » passent le temps et vivent à Dakar. D’où la ruée de leurs administrés quand ils descendent dans la localité qui les a élus. Souvent, leurs audiences ne servent qu’à entretenir leurs clientèles politiques. Ainsi, ils finissent par être emportés par les problèmes des populations, qu’ils snobent.

Le cumul des fonctions est à interdire, encore, parce que qui occupe deux fonctions perçoit deux salaires et jouit de deux avantages. Une cupidité qui pénalise d’autres compétences. Pourtant ce ne sont pas celles-ci qui manquent. Un maire ne devait avoir de temps que pour cette fonction, qui commande la proximité. Mais, les libéraux ne s’en font qu’à leurs intérêts. C’est ce que confirme l’attitude de Mme Aïda Mbodj, qui après calcul, avait décliné le poste ministériel qu’on lui proposait, pour rester député-maire de Bambey. Elle sait que ce choix lui assure des avantages pendant cinq ans. C’est la durée, actuelle, du mandat des députés et des élus locaux. Vivement donc la suppression du cumul des fonctions, qui est une injustice qui étouffe des potentialités. Il n’enrichit que celui qui a ses privilèges. Or, il faut une distribution équitable des pouvoirs et des revenus, sans laquelle point de justice et de stabilité ! Malheureusement, pour l’heure, le cumul des fonctions est le fait de ministres, députés et directeurs de sociétés. Il leur assure des revenus mensuels de plusieurs millions, pendant que les populations manquent de tout !



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email