Lundi 19 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Défections dans les rangs du Sopi : Les anciens compagnons célèbrent leur ‘vengeance’

Single Post
Défections dans les rangs du Sopi : Les anciens compagnons célèbrent leur ‘vengeance’

Qui l’aurait cru, des libéraux, de surcroît des anciens compagnons du président Abdoulaye Wade, qui jubilent de la position inconfortable ? C’est, pourtant, ce qu’il nous a été donné de voir, hier, à travers un document envoyé à la rédaction.

Dans le camp du pouvoir, il y a des libéraux qui se réjouissent du résultat obtenu par leur candidat qui est condamné à livrer un second tour incertain contre son ancien Premier ministre, Macky Sall. C’est le cas des membres du collectif national des anciens compagnons de Abdoulaye Wade (Cncf). Ils jubilent, parce qu’ils se ‘sentent trahis et méprisés’ par le pouvoir ‘clanique et orgueilleux’ des tenants de l’alternance. ‘Les anciens compagnons se félicitent du vote massif de leurs membres contre le président Abdoulaye Wade dont l’illégalité - pour ne pas dire l’anticonstitutionnalité de la candidature - ne fait l’ombre d’aucun doute’, peut-on lire dans le communiqué signé par Abdoulaye Sow. Ce dernier et ses compagnons de réitérer leur appel pour que, au deuxième tour, prévu le 18 mars, tous leurs membres, sans exception, amplifient la mobilisation et la campagne de proximité. Cela, disent-ils, pour porter le candidat Macky Sall à la magistrature suprême du pays.

D’après le signataire du communiqué, une victoire du candidat de la coalition ‘Macky 2012’, parachèvera leur ‘soif inextinguible de vengeance contre le pouvoir sectaire, familial et ingrat de Abdoulaye Wade’. Ces compagnons de la première heure du pape du Sopi encouragent également les Sénégalais à voter massivement en faveur du maire de Fatick. ‘Les Sénégalais fiers et dignes qui se respectent, refusent de se muer en un bétail électoral achetable comme des cacahuètes par le pouvoir qui se prépare, en cas de victoire, à perpétrer des hausses vertigineuses et inhumaines du coût de la vie’, poursuit Abdoulaye Sow, convaincu de l’inéluctabilité de la déroute électorale des tenants du pouvoir, malgré les ‘bourrages des urnes et autres achats de conscience qui sont d‘ores et déjà planifiés’.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email