Mercredi 03 Mars, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Dr Bacar Dia, ancien ministre : «La réalité politique, c’est de répondre à la demande sociale»

Single Post
Dr Bacar Dia, ancien ministre : «La réalité politique, c’est de répondre à la demande sociale»

L’ancien ministre Bacar Dia, leader du Front patriotique écologique (FPE) dégaine et fait feu. Interpelé sur la sortie du Premier Ministre Abdoul Mbaye face à la presse, le docteur Dia avoue être resté sur sa faim. Néanmoins, il demande à celui-ci d’œuvrer pour faire du «consommer sénégalais» une réalité, afin de soulager les souffrances des Sénégalais. Sur les problèmes du football sénégalais, l’ancien ministre des Sports pense que le domaine «est malade de ses dirigeants».

Quelle est votre appréciation de la première conférence de presse du Premier Ministre Abdoul Mbaye ?

En tant que citoyen sénégalais, je suis resté sur ma faim après cette conférence de presse du Premier Ministre Abdoul Mbaye. J’ai trouvé qu’il était un peu trop sur la défensive, alors que moi, je m’attendais à voir un Premier Ministre offensif. Il doit aujourd’hui dans ses sorties, dépasser l’étape des justifications et regarder moins dans le rétroviseur. Il faut qu’il fasse de la prospective pour engager les Sénégalais dans leurs rêves. Mon parti (NDLR : le Front patriotique écologique) et moi, sommes des acteurs de l’alternance démocratique du 25 mars dernier. Nous ne revendiquons rien, sinon la satisfaction des attentes des Sénégalais. De ce fait, parler des caisses de l’Etat qui sont vides ou pas, n’est pas important. Le président de la République doit comprendre qu’il sera jugé sur la base des engagements qu’il a pris devant le peuple sénégalais et que son gouvernement doit mettre en pratique, en faisant face à la demande sociale. Ce qui se traduira par la résolution de l’équation de l’électricité et de l’école, l’augmentation du pouvoir d’achat des Sénégalais, l’éradication du chômage… L’objectif du gouvernement doit être de permettre au citoyen d’user de ses moyens, car le plus important aujourd’hui, c’est la réalisation économique et sociale des Sénégalais.

Je comprends le Premier avec ses réflexes de banquier. Mais la réalité politique, c’est de répondre à la demande sociale par la matérialisation d’une vision. Il faut changer de démarche, en travaillant pour une augmentation du pouvoir d’achat des Sénégalais. Mais je suis désolé de voir que le gouvernement est incapable de faire face à l’inflation. Encore une fois, il sera jugé sur les réponses apportées aux nombreux problèmes des Sénégalais qui répondaient à l’appel du M23 et qui aujourd’hui, ne comprennent pas ce langage savant servi par le Premier Ministre. La meilleure réponse serait une mise en œuvre concrète du ‘’Yonnu Yokkuté’’ pour lequel, le président Macky Sall à été élu. Ce sera difficile certes, mais incontournable. Car, ne l’oublions pas : les Sénégalais ont sanctionné le régime du président Wade sur les réponses aux questions économiques.

A vous entendre parler, on sent que vous n’êtes pas en phase avec le discours du Premier Ministre. Etes-vous de ceux qui pensent que cette sortie est inappropriée ?

Tout à fait. J’ai trouvé un homme très théorique dans ses chiffres. Il faut qu’il fasse de la politique et qu’il tienne un langage accessible. Il aurait dû se présenter avec un état des lieux dans les différents domaines et ensuite se projeter pour dire ce qu’il propose comme changement. Prenons par exemple le domaine de l’agriculture. L’argumentaire qui devrait tenir est de dire que la subvention ne réglera pas les problèmes. L’argumentaire, ce serait de proposer un grand projet structurant, pour permettre au «consommer sénégalais», de devenir une réalité. Ceci passe par une autosuffisance en riz, en maïs… C’est de dire que dans un an, la couverture médicale universelle sera effective, que la crise dans le système éducatif sera résolue et de manière définitive. Ce sont là quelques unes des attentes  des Sénégalais et qui méritent des réponses adéquates et appropriées.

Vous avez aussi été ministre des Sports. Alors, comment trouvez-vous cette partie de ping-pong qui se joue aujourd’hui entre la Fédération sénégalaise de football et le gouvernement ?

Je tiens à préciser que je ne connais pas le ministre Gackou (NDLR : El  Hadji Malick Gackou, ancien ministre des Sports). Mais je trouve dommage que le ministre des Sports paie pour un échec de l’équipe nationale de football.  Le ministre Gackou aurait dû être écouté et soutenu. Quant au nouveau ministre des Sports (NDLR : Mbagnick Ndiaye), je l’ai pratiqué. C’est quelqu’un de pertinent. Il faut lui laisser les coudées franches et ne pas avoir peur des positions de l’opinion publique. Vous savez, le gros problème du football, c’est que les membres de la Fédération ont une volonté d’autonomie dans les décisions. Quand il s’agit de décaisser des sous, ils se tournent vers l’Etat. Ils prennent les décisions, choisissent et nomment les entraîneurs. Mais s’il y a échec, c’est le ministre qui paie. Le sport, c’est aussi bien la haute compétition que les sports de masse. On a laissé de grands projets dans le domaine de la réhabilitation des infrastructures sportives, la formation des sportifs, des dirigeants, des entraîneurs… Ce sont aujourd’hui les leviers sur lesquels le gouvernement doit s’appuyer pour relever les défis des sportifs. On ne peut pas juger le ministre des Sports uniquement sur la base d’un résultat d’un match. Un match, je suis désolé, mais c’est l’affaire des fédéraux. Ceux qui sont aujourd’hui aux commandes de la fédération avaient réclamé la démission de l’équipe de Mbaye Ndoye. Les mêmes causes ont aujourd’hui produit les mêmes effets. Et ils refusent de  démissionner. Ce n’est que l’honneur, le patriotisme, le sens du devoir qui devraient les pousser à la démission, car ils sont protégés par les textes de la FIFA. L’Etat ne peut rien contre eux. Ils ont manœuvré pour enlever les cooptés. Le gouvernement n’a plus aucune emprise sur eux. Maintenant, il faut une réforme en profondeur. Je rends un hommage à Mbaye Ndoye. C’est dans les situations difficiles que l’on connait la grandeur d’un homme. Aujourd’hui, le football sénégalais est malade de ses dirigeants. Il lui faut une cure chirurgicale.



9 Commentaires

  1. Auteur

    Lappa

    En Novembre, 2012 (18:57 PM)
    Ils sont vraiment futes ces gens de l'ex-pouvoir , ils ont fait la noce pendant 12 ans et au moment de les auditer ,ils nous parlent de demande sociale. Est-que vous vous etes soucies de la demande sociale pendant 12 ans, occuppiez que vous etiez a voler les maigres ressources de notre pays. Il est temps de vomir tout ce que vous aviez engloutis.
    Top Banner
    • Auteur

      Fixodent

      En Novembre, 2012 (01:09 AM)
      quand le doigt montre le ciel, l'imbec**** regarde le doigt. bacar dia à raison sur tte la ligne (j'aurais jamais pensé dire cela un jour).
      aulieu de résorber la demande sociale ils sont la à nous divertir avec des problèmes dont on en a que faire
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Ggourgui

    En Novembre, 2012 (19:02 PM)
    Ce phacochère doit la fermer pour de bon.
    {comment_ads}
    Auteur

    Klm

    En Novembre, 2012 (19:14 PM)
    La réalité politique, c’est de répondre à la demande sociale tu n'as pas honte de le dire vous qui avait pillé tout le pays  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Reflechisse

    En Novembre, 2012 (19:25 PM)
    Il ne faut pas croire à ce bacar dia ,bien qu' il dit vrai.
    {comment_ads}
    Auteur

    Peulh

    En Novembre, 2012 (20:01 PM)
    regardez moi ce guignol qui parle de réalités politiques. comment peut on répondre à la demande sociale alors que vous avez pillé les ressources du pays. vous avez appartenu à un gouvernement qui a détourné des centaines de milliers de dollars au peuple sénégalais. ce que veut le peuple est que cet argent leur revienne pour que les autorités actuelles pussent répondre de façon concrète à la demande sociale. il faut arrêter de détourner le débat en essayant de faire croire au peuple sénégalais rien que des mensonges.ceux qui ont volé l'argent du peuple, doivent être poursuivis, traqués et jugés, jusqu'à ce que cet argent nous revienne.vos gros ventres ne contiennent que de la merde, bande de voleurs que vous êtes.
    Top Banner
    Auteur

    Boursine

    En Novembre, 2012 (20:03 PM)
    Attention à cette femme du nom de profil Facebook: Gumba Salagne Salagne Barcelona Dialo, c’est une prostituée. Elle utilise Facebook et d’autres réseaux sociaux pour chercher à intégrer certaines filles innocentes dans son réseau de prostitution en ligne, en collaboration avec des Toubabs qui viennent passer des vacances au Sénégal (Mbour–Saly) ou bien même en Espagne dont -elle dit se trouver. Elle fait tout pour convaincre ses cibles en leur demandant leurs coordonnées (numéro de Téléphone ou Shype). Elle n’hésite pas, rien que pour te convaincre, à te promettre que tu deviendras millionnaire (une belle villa aux Almadies, une voiture luxe, un visa d’Espagne etc…) si tu acceptes d’intégrer son réseau. Ne céder pas à la tentation ! Il faut la démasquée. Elle a une copine qui se trouve à Mbour et c’est elle, à son absence, qui est chargée de coordonner ses activités au Sénégal.

    Nos sœurs, nos amies, nos parentes sont sur Facebook et tant d’autres réseaux sociaux donc ne laisser jamais cela se produire.

    {comment_ads}
    Auteur

    Yaccc

    En Novembre, 2012 (20:08 PM)
    Momo t'es vraimeznt débile, dans tous les services du sénégal tu treouvera des kane , diop , ba et diallo. Le Sénégal doit être fier de sa diversité. c'était juste une ()



    Bocar Dia l'homme le plus malhonnète et le plus opportuniste est de retour dans le Net. Fais toui oublier stp retourne dans ton hybernation, et ça risque d'être tès long!
    {comment_ads}
    Auteur

    Attention Voleurs!

    En Novembre, 2012 (21:44 PM)
    Quand on aura banni la fraude, le vol, les détournement de deniers publics, la corruption, le népotisme, le laxisme de notre quotidien, on aura un sénégal meilleur et on ne parlera plus de coût de la vie. Macky arrêtes nous tous ces voleurs bavards, qu'ils nous rendent notre argent, c'est ça l'essentiel. Personne ne doit te divertir arrêtes les voleurs, l'alibi du coût de la vie ne tient pas, le Sénégal ne peut maitriser les prix et la subvention n'est pas une solution
    {comment_ads}
    Auteur

    Yaccc

    En Novembre, 2012 (21:53 PM)
    Quand on a pas un argumentaire solide, on insulte et on recopie et on re-poste! Dans un débat civilisé on respecte ses interlocuteurs même si nos regards ne se croisent pas!
    Top Banner
    • Auteur

      @yacc

      En Novembre, 2012 (10:00 AM)
      vous etes les premiers a insulter, des que macky sall ou son 1er ministre est critiqué
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email