Mardi 11 Mai, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

Émeutes au Sénégal : Une commission d’enquête lancée, Ousmane Sonko déjà visé

Single Post
Affrontements entre des manifestants et la police après l'arrestation d'Ousmane Sonko, à Dakar, le 3 mars 2021
Un mois après les émeutes qui ont fait treize morts, l’État sénégalais annonce la création d’une commission d’enquête. Mais face à un gouvernement qui rejette déjà la responsabilité sur Ousmane Sonko, l’opposition reste sceptique…

Quatre semaines après les émeutes ayant coûté la vie à treize personnes et plongé le Sénégal – d’ordinaire qualifié d’îlot de stabilité – dans dix jours de chaos, le gouvernement a annoncé jeudi, lors d’une conférence de presse, la mise en place d’une commission d’enquête « indépendante et impartiale pour rétablir toute la vérité dans une dynamique de paix et d’apaisement ». Si aucune échéance n’a, pour l’heure, été communiquée, cette commission aura pour mission de déterminer la présence de « forces occultes » lors des manifestations et de faire la lumière sur la mort des treize manifestants.

« Pas de leçons à recevoir »

Au cours de ces jours de violence, nombreux ont été les éléments prompts à choquer l’opinion publique sénégalaise et internationale. La présence d’hommes armés en civil aux côtés des forces de l’ordre, la coupure partielle des réseaux sociaux et l’interruption du signal de deux chaînes de télévision privées qui avaient relayé des images de violences policières ont été perçues comme autant de signes menaçant la démocratie.

Alors que de nombreuses ONG et organisations internationales ont exprimé leur préoccupation au début du mois de mars, le ministre des Forces armées a martelé pendant la conférence de presse que « l’État du Sénégal n’a pas de leçons à recevoir en matière de respect des droits de l’homme ».

Il a aussi répondu au Mouvement pour la défense de la démocratie (M2D), qui avait annoncé son souhait de saisir la Cour pénale internationale : « Avons-nous vu des faits si graves qu’ils auraient pu être apparentés à ces crimes qui froissent la conscience de l’humanité (…) et qui peuvent avoir des conséquences graves sur la paix et la sécurité nationale ? Rien de tel n’a eu lieu au Sénégal »

Le gouvernement a ensuite publié un mémorandum de 24 pages sur les événements, que Jeune Afrique s’est procuré, dans lequel il défend bec et ongles sa gestion de la crise : « L’État du Sénégal, de par la solidité de ses institutions, a fait montre d’une attitude exemplaire. En effet, à aucun moment instruction n’a été donnée de tirer sur les manifestants malgré les violences exercées sur les forces de l’ordre présentes sur le terrain et dans les casernes ».

Sonko, « un coupable tout trouvé » ?

Ce document désigne nommément le député Ousmane Sonko comme l’initiateur et le responsable des troubles ayant secoué le pays. Il accuse l’opposant, soupçonné de viol, de s’être « retranché derrière son immunité parlementaire » pour échapper à la justice. Le leader du Pastef, qui a été arrêté le 3 mars alors qu’il se rendait à une convocation chez le juge d’instruction, aurait « orchestré tout un stratagème » pour « lancer un appel à une résistance populaire devant empêcher sa comparution ».

Le gouvernement défend également son impartialité, affirmant être resté « lucide et responsable pour laisser la justice faire son travail » alors qu’Ousmane Sonko aurait « transformé une affaire de viol en un sordide complot politique par ses sorties médiatiques ».

QUELLE PERTINENCE DE METTRE EN PLACE UNE COMMISSION D’ENQUÊTE DÈS LORS QUE L’INITIATEUR A DÉJÀ ÉTÉ “JUGÉ” ET “CONDAMNÉ”

Pour Bassirou Diomaye Faye, président du Mouvement national des cadres patriotes (Pastef), conférence et mémorandum ne sont qu’un « exercice de blanchissement du pouvoir ». « Ils essaient d’accuser Ousmane Sonko en le faisant passer pour le seul responsable des événements, déplore-t-il. Le gouvernement fait de la désinformation en affirmant qu’il a refusé de déférer à sa convocation. Les caméras du monde entier ont vu qu’il allait s’y rendre. Ce mémorandum est basé sur un mensonge. »

Dans un communiqué daté du 8 avril, le M2D fait part de son scepticisme quant à l’indépendance de la commission d’enquête. « Dans son mémorandum, le gouvernement a conclu son long réquisitoire par la désignation d’un coupable tout trouvé : Ousmane Sonko. Quelle pertinence de mettre en place une commission d’enquête dès lors que l’initiateur (…) a déjà été “jugé” et “condamné” ? » s’interroge le mouvement issu de la société civile.

Des doutes partagés par Bassirou Diomaye Faye : « Le gouvernement va-t-il assumer les conséquences dramatiques des manifestations ? Nous avons des raisons d’en douter, et pensons qu’une telle commission ne peut être mise en place sans termes de références établis auparavant ».

« Quand on laisse la justice faire son travail, on laisse les citoyens se rendre aux convocations devant le juge, on ne gaze pas les journalistes, on ne tue pas les manifestants, poursuit-il. Si le gouvernement n’avait pas cueilli Ousmane Sonko d’une manière arbitraire et dictatoriale alors qu’il se rendait à sa convocation, il n’y aurait jamais eu d’émeutes ».

Contacté par Jeune Afrique, le porte-parole du gouvernement n’a pas souhaité faire de plus amples commentaires.


33 Commentaires

  1. Auteur

    Faye

    En Avril, 2021 (09:09 AM)
    Cette comition, seule l' idèe est la mise à mort complet de la justice senegalaise. Qu' ils sachent que le peuple sera la pour faire la part des choses. Vive la jeunesse Senegalaise qui lavè l' honheur du Senegal e y veillera toujour.
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Mauvais Chemin

    En Avril, 2021 (09:21 AM)
    Le chemin del'Etat du senegal , quel mauvais chemin.The time will tell
    {comment_ads}
    Auteur

    Mdrr

    En Avril, 2021 (09:31 AM)
    Cherchez nous et vous verrez une tornade de jeunes prêts à tout pour défendre leur leader .

    Bilahi vous jouez avec le feu . Si Macki n’écoute pas les conseilles du khalife des mourides il sera le premier président sénégalais à démissionné avant la fin de son mandat .
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2021 (12:02 PM)
      macky ne terminera pas son deuxième et dernier mandat.
      ouolof ndiaye nèna badoolo dou djib mouk moussibam té dou fékhé fékhé ba tabbi si.
      ces abrutis apristes ne sont pas prêts d'abandonner leur complot de rats de caniveau. ils sont condamnés à quitter le pouvoir en sang et en feu...
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Alex

    En Avril, 2021 (09:31 AM)
    Il faut que ce proces ait lieu les sénégalais ont besoin de savoir si Sonko a utiliser la fille ou il a trompé les senegalais
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2021 (13:36 PM)
      on t'emmerde toi, comme si les taat manquent au senegal que sonko aille se taper une trainee de dakar passe partou... vraiment dolleen rousss.
    {comment_ads}
    Auteur

    Serigne

    En Avril, 2021 (09:32 AM)
    Il faut le process le peuple sénégalais a besoin de savoir la vérité
    Auteur

    Ridial

    En Avril, 2021 (09:36 AM)
    Personne ne doit défier notre justice

    Il faut le process pour édifier le peuple entre Sonko et adji
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    L'homme

    En Avril, 2021 (09:36 AM)
    Il faut apprendre de ses erreurs .Macky on est fatigué , mayal nit gni diam. Pourquoi pas une commission d'enquête indépendante pour Alioune Sall ? Mame mbaye? Cheikh oumar hane? Siré dia de Poste .....? L'Etat n'est ni la politique quotidienne, encore moins la liquidation à tout prix d'un opposant politique. Pourquoi cet acharnement sur sonko?

    Rien est eternel en ce bas monde.ll faut travailler. Tu penses que tes promesses d'emploi pour les jeunes suffiront pour obtenir la tête de sonko ? Détrompez vous! C'est le peuple qui vous a tourné le dos ndah djipi lene ak sene arrogance
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2021 (09:37 AM)
    Quelle hypocrisie de la part des SONKOLAIT et de la société civile. Arrêtez de manipuler la population.

    Qui a demandé de descendre dans la rue pour un mortel combat ?Macky?

    Qui avait dit qu'il ne se rendrait pas à la convocation ?

    Tout le monde sait que Sonko n'avait pas du tout envie d'aller à la convocation. Avectout le cinéma quil a fait ce jour

    Il sait très bien ce quil a fait à Adji Sarr. Il a tout fait pour ne pas l'affronter. Comme vous pouvez le constater Sonko est responsable de toute cette situation :les morts, les blessés, les saccages des magasins et des biens d'autrui. Il na qu'à assumer.

    A ce que sache ce n'est pas le gouvernement qui a demandé aux gens de descendre dans la rue.Personne d'autre que Ousmane Sonko. Même un enfant de 4 ans le sait. Il fait ses appels en direct à télévision. Là aussi les Sonkolait nous dirons que c'est un complot de Macky

    Allez le cueillir chez lui en lui tirant sur la peau des fesses

    Force restera à la loi
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Verite

    En Avril, 2021 (09:39 AM)
    On ne peut pas utiliser le peuple sur des faits que tu nies avec tant de dégâts, morts et pillage alors que tu ne veux pas clarifier et mettre en lumière tes accusations en justice

    C'est irresponsable ce sonko
    Auteur

    Justice

    En Avril, 2021 (09:42 AM)
    Il faut que justice soit faite .

    Il faut être malhonnête pour refuser de répondre à des accusations pour quelqu'un qui aspire diriger ce pays
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_hamzaauthor

      En Avril, 2021 (10:01 AM)
      mensonges et seulement des mensonges, tout le monde sait qu'il etait sur la route pour aller repondre, macky le procureur le prefet....ont voulu lui creer des problemes en mi-chemin et la suite...
    {comment_ads}
    Auteur

    Ridial

    En Avril, 2021 (09:44 AM)
    Pourquoi Sonko ne veut pas se laver de son accusation

    C'est pas sérieux c'est lui qui devait mener le combat de la clarification. Donc il est fautif
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2021 (09:50 AM)
    La commission d'enquête doit commencer par entendre le président pour qu'il explique pourquoi il avait négligé la jeunesse, de telle sorte qu'elle puisse se déverser dans la rue et tout casser sur 1 simple appel de Sonko.

    Puis il doit expliquer pourquoi sa justice ne poursuit que ses opposants, en oubliant Prodac, Coud, etc,. et créant 1 malaise dans le pays,

    Ensuite il devra expliquer à quoi il destinait les milliards qu'il a sortis de son chapeau et qu'il n'aurait pas sortis sans les émeutes.

    Ensuite on verra s'il y a d'autres responsables
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2021 (10:03 AM)
    Le peuple sénégalais attend de pied ferme!!! Macky Sall et les comploteurs sous le contrôle du peuple sénégalais. Que cette commission parle des nervis prés des forces de l'ordre pour mater le peuple!! Ils ont tiré froidement sur le peuple sénégalais. Bilan 14 morts et plus de 600 blessés! Macky Sall le boucher du Sénégal est un sauvage un dictateur qui a les mains remplis de sang. Il s'est caché derrière l'appareil étatique et des nervis pour tuer le peuple qui l'a élu!!! Aucune dignité, Aucun honneur Niakk jom!!!
    Auteur

    Verite

    En Avril, 2021 (10:08 AM)
    Il faut le process



    Pourquoi Sonko ne veut pas se laver de son accusation



    C'est pas sérieux c'est lui qui devait mener le combat de la clarification. Donc il est fautif
    {comment_ads}
    Auteur

    Last

    En Avril, 2021 (10:08 AM)
    Le ministre des forces armées a tout faux. Ce gouvernement a pour référence la France, alors, allons-y. Pendant plus d'un an, il y a eu des manifestations des gilets jaunes en France. Allez voir les images et vous verrez qu'à côté les images des manifestations de Dakar font figures de nain. Et pourtant, il y a eu zéro mort. Malgré cela les médias et observateurs ont été très critiques vis à vis du pouvoir à cause des blessés qui ont été nombreux. Et là, nous avons 13 morts et le ministre nous dit gentiment que c'est du pipi de chat. C'est toute la considération sue ce gouvernement a pour la vie des senegalais. Je conseillerais à ce gouvernement de travailler à l'aspiration des besoins du peuple plutôt que de se focaliser dans l'entreprise d'élimination d'un adversaire politique. A l'arrivée, il sera perdant à coup sûr.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2021 (10:10 AM)
    Hypocrite diversion contre la lutte contre les LGB...
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2021 (10:36 AM)
    Cette fois le peuple fera face à la force du mal pour défendre ses institutions il t'aura ni de 2e et 3e vague il faut que nous cultivons la paix
    Auteur

    Tout

    En Avril, 2021 (11:04 AM)
    Nous n en voulons pas de cette commission
    {comment_ads}
    Auteur

    Fodé

    En Avril, 2021 (11:12 AM)
    Plutôt le peuple visé !

    On dirait que ces énergumènes n ont pas reçu le message de la jeunesse ?

    Ils veulent certainement accélérer la descente et cette fois ci les religieux ne vont pas les sauver.

    Wassalam.
    {comment_ads}
    Auteur

    Abdou Bassene Dit Che

    En Avril, 2021 (11:50 AM)
    Ou étaient les partisans de SATAN le jour des émeutes au SENEGAL? A la frontière SENEGAL - GAMBIE car ils étiez prêts à rallier ce pays frère . Ceux - ci sont les ennemis de Macky SALL et le président a l'obligation de les démettre de leur poste de responsabilité pour préserver la paix sociale dans ce pays.

    Les membres de BBY et leurs souteneurs ont fait une mauvaise analyse de la situation socio - politique sénégalaise. Les gens ont l'habitude de dire les Sénégalais sont peureux et ne réagiront jamais devant une quelconque situation. Quelle erreur.

    Depuis la nuit des temps, le pouvoir a cherché à ternir l'image de marque d'Ousmane SONKO mais en vain car ce dernier est protégé par DIEU le tout Puissant.

    Les éléments du pouvoir ce sont trompés sur le cas d'Ousmane SONKO car celui - ci n'est semblable à celui de Karim Wade et de Kalifa SALL.



    Pour le premier, il s'agissait d'une demande sociale émanant du peuple sénégalais tout entier. Résultat: 25 personnes ont été épingles par des rapports d'audit. Finalement une seule personne a été condamnée pour des raisons électorales par le pouvoir en place.

    Pour le deuxième, il serait pas condamné s'il avait accepté de cheminer avec le pouvoir. Là encore, c'est pour des raisons électorales.

    POURQUOI LE POUVOIR CHOISIT - IL TOUJOURS LE 03 MARS POUR CONDANMER SES ADVERSAIRES POLITIQUES?

    Le choix de vouloir condamner à tout prix le candidat Patriote Ousmane SONKO est une grosse erreur pour le pouvoir car cette action ne favorisera la paix dans ce pays. Le pouvoir a distribué des milliards de francs à des journalistes, des politiciens et autres personnes pour détruire l'image de marque d'Ousmane SONKO qui l'ont accusé de tout: REBELLE - ISLAMISTE - NON CIRCONCIS ......... Cela n'a pas affaibli le leader des patriotes.

    Enfin, ils cocottent un autre COMPLOT dans lequel ils l'accusent d'avoir violé à PLUSIEURS REPRISES une jeune fille en l'occurrence Adji SARR.

    Le mot viol existe dans toutes les langues donc dans toutes les ethnies.

    IL est unanime qu'on qu'une personne au monde ne peut VIOLER une femme PLUSIEURS FOIS, sinon cela devient des rapports sexuels consensuels.

    QUEL EST L'IMPACT POSITIF DE CE FEUILLETON SUR L'ECONOMIE DU PAYS EN GENERAL ET SUR LE QUOTIDIEN DES SENEGALAIS EN PARTICULIER? AUCUN car il a fait reculer de 50 ans le SENEGAL

    Est - ce QUE LA MISSION DES DIRIGEANTS AFRICAINS EST DE DEVELOPPER LEUR PAYS OU DE REMPLIR LEURS POCHES ET CELLES DE LEURS PROCHES?

    Les SENEGALAIS font face aujourd'hui à un adversaire REDOUTABLE en l'occurrence le chômage et la misère des populations. Concentrez - vous sérieusement sur les vrais MAUX des sénégalais: SANTE - LOGEMENT - EDUCATION - AGRICULTURE.......

    Je suis prêt à mettre à votre disposition un PROJET DE SOCIETE que j'ai écrit en 2005 sur mon lit et intitulé: "COMMENT SORTIR LE SENEGAL DU SOUS - DEVELOPPEMENT"

    La question du chômage des jeunes est facile à régler à travers l'excellent concept du Mouvement CHE intitulé "LA PARTICIPATION CITOYENNE A L'ECONOMIE"

    MERCI LE MOVEMENT CHE

    {comment_ads}
    Auteur

    Lunas

    En Avril, 2021 (12:44 PM)
    le peuple vous attend avec beaucoup d attention
    Auteur

    En Avril, 2021 (12:52 PM)
    Cet article n'est pas celui que Jeune Afrique a publié. SENEWEB PASTEF cessez de manipuler les crétins. Le titre, les sous titres et l'introduction sont l'oeuvre des journalistes voyous politiciens encagoulés de votre rédaction. Au fait pourquoi vous avez tant peur d'une enquête indépendante sur l'affaire Adji Sarr SONKO et les émeutes? Simplement parce que vous connaissez la réalité des faits.
    {comment_ads}
    Auteur

    Camou

    En Avril, 2021 (15:30 PM)
    L'histoire ne retiendra pas Sidiki Kaba, mais il retiendra les echecs du regime de Macky Sall, les emeutes sous son regime, les morts, les contrats leonins, les desserts des tirailleurs, les dossiers sous le coude, les choix de qui poursuivre en justice, les instrumentalisations de la justice pour faire emprisonner des opposants politiques, l'instrumentalisation des differences ethniques, regionales a des fins politiques, et peut-etre pour trouver quelque chose de positif a dire le TER, le BRT... si on arrive un jour a prouver leur utilite.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2021 (15:32 PM)
    Quand les criminels veulent juger les victimes, tout ça a cause du khalife des mourides qui a noyé notre révolution je crois il est temps de reprendre la lutte et viré ce gouvernement du pays.
    {comment_ads}
    Auteur

    Tapha

    En Avril, 2021 (17:58 PM)
    J'ai l'impression que l'état du sénégal est vraiment malade tout le monde sait pourquoi il y a eu des émeutes au sénégal. 1er fautif l'état (complot) 2eme fautif le procureur Bassirou Gueye( qui convoque un député sans la demande de la levée son immunité parlementaire) 3eme fautif les forces de défense et de sécurité qui n'avaient pas à provoquer les gens venus voir sonko à son domicile et le 4eme fautif c'est le prefet de dakar( tout le monde a entendu ce qu'il a dit en plein direct. Alors si vous voulez foutre la merde dans ce pays on va vous aider. il y a des gens dans ce gouvernement qui sont trop hautains et je les cite tous. Felix antoine diome. sidiki kaba, malick sall, farba ngom, yakham mbaye, le maire de saint louis( je deteste prononcer son nom. Par contre Moustapha Niasse a carrement perdu la tete et on laisse ce monsieur à l'assemblée nationale pour faire un sale boulot( défaire les immunités parlementaires de tous les députés qui dérangent.
    Auteur

    Alex

    En Avril, 2021 (18:14 PM)
    Il faut un process
    {comment_ads}
    Auteur

    La Logique

    En Avril, 2021 (19:54 PM)
    Je pense que si Macky Sall a pour ambition de détruire politiquement Ousmane Sonko il n'a qu'à changer de stratégie. Au début il avait voulu l'amener en prison sans la levée de son immunité parlementaire. Ce dernier a ferré le piège en refusant d'aller à la section des recherche et entre temps de dévoiler le complot.

    Le complot ne fait plus de doute.Le gosse Mbaye qui traine dans un salon d'autrui des jour avant l'arrivée de Sonko.Les repas de Adji Sarr qui viennent d'un hôtel (Mamoune) sur la VDN.Une avocate et un médecin qui était dans la voiture au moment de récupérer Adji Sarr.Ces deux personnes n'ont jamais été interrogé.

    Le chargé de l'enquête qui démissionne de la gendarmerie, le certificat médical qui soutient que la fille n'a eu aucun rapport sexuel, le juge du 8em cabinet qui a démissionné et tant d'autres.

    Vouloir salir Sonko pour le détruire n'a fait que renforcer la popularité, le charisme, la notoriété et la crédibilité de ce Monsieur.

    Ya Hayti aidez nous à être plus intelligent car vous avez échoué sur toute la ligne
    {comment_ads}
    • Auteur

      Moom

      En Avril, 2021 (07:24 AM)
      c'est sonko qui s'est sali lui-meme en allant dans ces lieux. d'accord, il est jeune, il est beau, mais reconnaissons qu'il a fauté. il s'est discrédité lui-meme et la justice doit faire son travail. sonko est le principal responsable des problèmes qui ont eu lieu et doit etre poursuivi. ce n'est la peine de mette en place une commission d'enquete, car le coupable est connu et se nomme sonko
      .
    {comment_ads}
    Auteur

    Ridial

    En Avril, 2021 (21:54 PM)


    Vous continuer à supporter cet énergumène qui est ce pervers de Sonko.







    le fait juste d'aller se faire masser par une fille de 20 ans en pleine nuit avec une couvre-feu dans une SALON DE BEAUTE en laissant ses femmes à la maison, suffit à l'éjecter de le sphère public et politique.







    Le process est inévitable et aura lieu
    {comment_ads}
    Auteur

    Alex

    En Avril, 2021 (21:56 PM)
    Adji va venir au process avec le ventre gonflé sonkolai
    Auteur

    Depite

    En Avril, 2021 (23:02 PM)
    Sonko est un lache , c'est tout !
    {comment_ads}
    Auteur

    Democratie

    En Avril, 2021 (23:26 PM)
    J'espere que la commission va identifier les comploteurs ???
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2021 (08:31 AM)
    la fin de votre recréation approche à petits pas. vous pensez que le peuple a peur. vous n'avez rien compris et tiré de ce qui s'est passé. écoutez la chanson de votre ami ministre des mbalaakheurs DIAYE DOLE BAKHOUL.
    {comment_ads}
    Auteur

    Khalasse

    En Avril, 2021 (14:28 PM)
    Il n'est pas décent d'écrire un Memorandum où Ousmance Sonko est la ,principale cible puis vouloir créer une Commission d'Enquête ! Comment cette commission va-t-elle enquêter sur les tueurs des 13 manifestatnts : analayses balistiques ? Soyons sérieux !

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email