Dimanche 19 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Faiblesse du taux de recouvrement à Rufisque: Le maire et les mauvais payeurs

Single Post
Faiblesse du taux de recouvrement à Rufisque: Le maire et les mauvais payeurs

La ville de Rufisque se retrousse les manches pour augmenter ses recettes. Après un atelier de capacitation de ses agents de la division des recettes sur le foncier et le bâti, au mois de novembre dernier, elle vient de doter ces derniers d’un matériel de numérisation des informations. Le tout dans le but de relever le taux de recouvrements.

A en croire le maire de Rufisque, la vieille cité est toujours confrontée à une faiblesse des recouvrements sur le foncier bâti qui sont de l’ordre de 9%. Face à cette situation, Daouda Niang espère, au moyen des nouvelles technologies de l’information et de la communication, booster les recettes de la ville à hauteur d’un milliard de francs Cfa.  Car, a-t-il tenu à faire savoir, il existe des niches fiscales jusqu’alors jamais identifiées, en plus des mauvais payeurs qui refusent toujours de mettre la main à la pâte. « Nous ne parvenons pas à avoir un sou sur le foncier, alors que pour nous, la deuxième mamelle, c’est le foncier de la ville », indique-t-il.

La nouvelle stratégie adoptée par les autorités rufisquoises est un défi, selon le maire, pour qui « la patente et l’impôt constituent 91% du budget. La deuxième mamelle de la ville, c’est l’impôt sur le bâti ». Par conséquent, a tenu à indiquer le premier magistrat de la vieille ville, « iI faut affiner les instruments pour le recouvrement intégral des recettes de la ville ». Ce qui facilitera le travail de la direction générale des impôts et domaines dans l’identification des ressources de la ville. « Avec la disposition de ces données, la Dgid va avoir accès à des données fiables afin de les intégrer dans le dispositif pour améliorer les recettes de la ville ». Tout en persistant : « Nous pensons mettre en place une division des recettes, parce que nous réclamons l’impôt bâti sur les infrastructures de production et non sur la distribution. »

Dans sa croisade contre le faible taux de recouvrement dont est confrontée Rufisque, en collaboration avec l’Ong Millénium Promise, Daouda Niang précise avoir reçu l’agrément de la direction générale des impôts et domaines.

PAPE MOUSSA GUEYE


Article_similaires

1 Commentaires

  1. Auteur

    Little Shahid

    En Janvier, 2018 (11:43 AM)
    Ce que font certains Maires est inacceptable et complètement illégal en matière de droit fiscal. Témoin dans un quartier de Dakar, une "patrouille" à pied en train de rentrer dans chaque boutique, magasin, salon de coiffure, de verbaliser de modestes citoyens en leur intimant de payer un forfait de taxe à la guise de l'agent du recouvrement. Et ce, payable sur le champ, sans avertissement (document écrit que même les Impôts ou le Trésor Public, super puissance en matière de recouvrement sont obligés de servir au i avant toute poursuite ultérieur en cas de non paiement). Du véritable terrorisme fiscal auquel j'ai assisté. On a demandé au pauvre coiffeur où j'étais, de payer illico 30 000 FCFA. Il ne les avait pas bien sûr. Les agents de cette Mairie l'ont menacé de fermeture séance tenante. J'ai attiré leur attention que même un huissier de Justice, détenteur d'une décision de justice n'avait pas ce privilège sans notifier un délai à son débiteur, y compris la toute Puissance publique.

    Un délai a pu être accordé au pauvre coiffeur, nonobstant le caractère informel très peu orthodoxe de la procédure de taxation utilisée par les agents de la Mairie. L'Etat a le droit de le rappeler aux Maires. Respect et sensibilisation d'abord pour leurs administrés de leur part en tant ...que leurs ...élus.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email