Mardi 07 Décembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

Fatou Sarr Sow, sociologue: «Dans notre culture, la transhumance renvoie à la trahison»

Single Post
Photo montage

«Pour le Sénégalais, le transhumant est un traitre, ça équivaut à la trahison. Parce que notre culture nous renvoie à la notion de fidélité, la fidélité à l’amitié, la fidélité au compagnonnage. On ne peut pas comprendre que quelqu’un qui chemine avec vous jusqu’à un moment donné, vous quitte pour autre chose. C’est cet entendement là que les Sénégalais ont», a expliqué le sociologue Fatou Sarr Sow, directrice du Laboratoire Genre et Recherche de l’Ifan.

N’empêche, relativise la sociologue, invitée de l’émission Point de vue sur la RTS : «il faut revenir à la réalité des faits. La mobilité a toujours existé. Pourquoi avant on ne les appelait pas des transhumants ? Ça dépend des causes de la mobilité», dit-elle, rappelant que «Senghor et lamine Guèye étaient ensemble, ils se sont séparés, il y a eu des va-et-vient (…). Senghor a eu à phagocyter d’autres partis politiques. Mais la cause de la mobilité était souvent liée à un projet de société. A chaque fois que c’est un projet de société qui est à la base, parfois même, ça a sauvé le Sénégal», au début des années 60.

Pour Fatou Sarr Sow, «la mobilité positive», est à différentier de «la mobilité négative, qui a toujours été réprimée dans notre pays». Parce que, «La question de la trahison dans notre culture va plus loin que cela, parce certains qui sont coupables, personne ne les acceptera. Mais vous pouvez même ne pas être coupable, et n’avoir pas le droit de partir», dira-elle au sujet de ceux qui choisissent de rejoindre le parti au pouvoir, parce qu’ils ont maille à partir avec la justice.

Pour étayer ses propos, la sociologue de rapporter des confidences de Me Aissata Tall Sall, qui lui a dit : «je n’ai pris la carte de Parti socialiste qu’après la chute ce parti là. Il fallait que je me batte pour mes convictions».

Et Fatou Sarr de renchérir : «Vous avez été en compagnonnage avec quelqu’un dans les moments de joie et de peine, vous devez rester avec cette personne là. Les modèles ne manquent pas dans ce pays. Et la transhumance pécuniaire, pour des intérêts individuels, ne peut pas nous être servie comme modèle pour nos enfants pour demain, parce que la première richesse que nous avons, ce sont les valeurs fondatrices de notre société qui nous ont permis de survivre jusqu’ici. Parce que si ce modèle là qui renvoie à la trahison se perpétue, ça veut dire que les jeunes que nous allons former, demain, vont bâtir une société où ces valeurs là vont disparaître», met-elle en garde, persuadée toutefois qu’il y a «les mobilités qui se justifient, et les mobilités qu’il ne faut pas accepter».


affaire_de_malade

32 Commentaires

  1. Auteur

    Ld

    En Avril, 2015 (11:31 AM)
    Toute thèse défendue à la RTS est de facto biaisée...
  2. Auteur

    Deug

    En Avril, 2015 (11:34 AM)
    Les transhumants sont a 90% motive par leur interets personnels et non le deloppement de la cite.
    {comment_ads}
    Auteur

    Verité

    En Avril, 2015 (11:38 AM)
    Tu sais pas trahir transhumer et creer son parti retournes a lecole











    {comment_ads}
    Auteur

    Bass

    En Avril, 2015 (11:38 AM)
    quand on parle de transhumants, en général je comprends motivations pécuniaires et accès à un certain standing social plutôt qu'à une conviction politique. Triste!
    {comment_ads}
    Auteur

    Codou

    En Avril, 2015 (11:58 AM)
    UN TRANSHUMANT VA SANS ETRE APPELE OR CEUX CI SONT APPELES PAR MACKY DONC ILS NE COURRENT PAS LEURS INTERET.

    SOYEZ SERIEUX DANS VOS ANALYSENT
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (12:10 PM)
    cela devient du pur cinéma de continuer à parler de la transhumance

    ce phénomene est naturel, il est lié à la vie de certaines personnes

    c'est leur choix comme tout autre choix

    et pourtant cela a existrer de tous les temps dans l'arene politique. Pourquoi on dramatise ledit fait, maintenant et seulement maintenant? et/ou c'est de l'hypocrisie politicienne?

    Soyons sérieux
    {comment_ads}
    Auteur

    O Koor

    En Avril, 2015 (12:21 PM)
    Meci pour ce partage qui honore notre pays. Ce sont des gens comme vous qu'on doit questionner, qu'on doit amener dans des milieux de jeunes pour s'adresser à eux. Ce que vous avez dit est très important. Il faut que les gens retrouvent leurs racines. Il faut savoir qui on est , d'où l'on vient pour bien affronter la vie et être efficace. Bravo Madame heureusement qu'il ya encore des gens comme vous pour nous rappeler nos valeurs.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonymenitt

    En Avril, 2015 (12:29 PM)
    le president ce qu il a dit les senegalais ne veulent pas comprendre les transhumants ET SI ON PARLAIS DES PARTIES DE RALIMENT AU 2E TOUR POUR APRES DEMANDER LEUR PART DU GOUVERNEMENT
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (12:30 PM)
    Madame Fatou Sarr Sow a très justement analysé ce phénomène qui ressemble bien à une forme de trahison. Lorsque l'on s'engage en politique c'est que l'on a des convictions, des principes qui ne se négocient pas. On peut faire des compromis mais pas de compromissions. Ceux qui s'adonnent à cette pratique trahissent les idéaux de la politique au sens noble du terme et ne sont intéressés que par des intérêts égoïstes. Merci à madame Sow pour sa réflexion et son éclairage.
    Auteur

    Bfs

    En Avril, 2015 (12:32 PM)
    Elle a tout à fait raison. Dans notre culture la transumance n'est qu'une pure trahison pas une autre definition. La preuve les politiques quittent souvent l'opposition pour aller dans le parti Etat, trés rare de voir le contraire.

    Bien dit Mme
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonymenitt

    En Avril, 2015 (12:36 PM)
    DOUL REK DOUL REK  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    {comment_ads}
    Auteur

    From Zion

    En Avril, 2015 (12:43 PM)
    je vais finir par croire que cette discipline k on appel sociologie ne sert à rien! ces gens k on appel sociologue ne racontent k des conneries
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (12:45 PM)
    comment appel ton les universitaires qui vont dans les universites europpennes pour des interet pecuniaires c la transhumance pedagogique ou bien il faut arreter de prendre les gens pour des demeures la trahison est une culture bien senegalaise les gens qui nont plus dargens lont appris a leur depend les veuve pauvre lon appris a leur depend etc donc basta
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (12:45 PM)
    transhument = traite
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (12:50 PM)
    C'est la politique du ventre :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :taz-smile:  :taz-smile:  :taz-smile:  :taz-smile:  :taz-smile:  :taz-smile:  :taz-smile:  :taz-smile:  :taz-smile: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Himmm

    En Avril, 2015 (12:51 PM)
    et on oublie amadou samba kane de la lonase

    le N°1 DE LA transhumance
    {comment_ads}
    Auteur

    Tiédo

    En Avril, 2015 (13:16 PM)
    Quand un pays est en déconfiture, il convient pour les vrais hommes de connaissance de sortir pour recadrer les choses. Un moment où les chefs religieux sont plus occupés à la quête d’enveloppe et de passeport diplomatique en lieu et place de s’occuper de l’éducation des hommes. Vous le faites si bien en replaçant le concept dans le creuset de notre histoire et de nos valeurs. Ce qui heurte surtout le Sénégalais c’est sa banalisation. Il en est de même quand on en vient à banaliser le respect de la parole donnée. Le Wax waxet ne peut être conceptualisé même si cette dernière notion se fissure sur le terreau politique. Le moment est mal choisi d’autant que la société sénégalaise est déchirée par une crise de valeurs (Ethique). Lieu n’est de refaire un développement mais de saluer le courage d’un intellectuel quand il ou elle se lève pour défendre le savoir et la connaissance. Continuez dans cette voie. Et n’échangez jamais la lumière contre l’obscurité de la nuit.
    Auteur

    Trans=traitre Traitors

    En Avril, 2015 (13:18 PM)
    TRANShumant= traitre
    {comment_ads}
    Auteur

    Abdou Fall

    En Avril, 2015 (13:23 PM)
    Je ne suis pas un TRANShumant.
    {comment_ads}
    Auteur

    Tekke-tekkaral

    En Avril, 2015 (13:31 PM)
    les transhumants manquent de vertus. ils ne pensent qu'à eux même. mais ce qui est malheureux c'est qu'ils entraînent des innocents dans leur bétise.

    il faut rester digne
    {comment_ads}
    Auteur

    Sopargni

    En Avril, 2015 (13:45 PM)
    GNI GEUMOUGNOU DAARAA, AK KILEN KOYE DEFLO.MACKY SALL MOGNOU YAP.

    IDRISSA SECK..ABC. .AIDA MBODJI. .PAPE DIOP MODOU DIAGNE FADA. .ALIANCES DES FORCES LIBERAL :jumpy2: VIVE LE LIBERALISME. LEPPE SOPARGNIKOU :sunugaal:  :emoshoot: 
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (14:17 PM)
    J'ai envie de supplier tous les sénégalais et surtout les hommes politiques d'arrêter de nous définir le sens de la transhumance qui retient tout le monde en ôtage depuis plus d'un mois. Pourquoi aujourd'hui on cherche à éclairer tout le monde sur le sens positif ou négatif de la transhumance qui a trop bien servi depuis l'indépendance de notre pays à tous les partis politiques jusqu'à aujourd'hui ? Qu'il y ait des effets négatifs ou positifs (dans un champ politique) on ne peut pas former un parti sans la transhumance et même constituer un gouvernement sans la transhumance. Dans toutes les recherches du monde, il est bien créé des projets avec des avantages et des inconvénients. Alors ce n'est pas parce que des combats politiques s'orientent pour barrer le renforcement de militants dans des partis qui s'avanturent à battre campagne et préparer les élections de 2017 ou 2019 qu'il faut perdre le temps dans toutes les phylosophies de la transhumaine, je dis que vous n'avez rien à développement pour notre pays. Vaut mieux réfléchir, comme vous êtes de grands chercheurs, à consolider notre démocratie et appuyer le régime actuelle dans ses projets de développement économique et social de notre pays.



    Tous les partis qui ont fait leur bonhomme de chemin sans accepter la transhumance n'ont jamais vécu un seul jour au Sénégal. Alors personne ne dormait debout depuis l'indépendance et aucune montre vous a réveillé aujourd'hui pour anéantir la transhumance; Elle se développera toujours tant que les intérêts soient : de la nation ou personnels se manifesteront parce que les deux vont de pairs; alors pour plus d'importance parmi ces cités: celui de nation est de l'intérêt de tout sénégalais. a bon entendeur SALUT !
    {comment_ads}
    Auteur

    Militant Première Heure

    En Avril, 2015 (14:20 PM)
     :emoshoot:  :fbhang:  :emoshoot:  :fbhang:  :emoshoot:  :fbhang:  :emoshoot:  :fbhang:  :emoshoot:  :fbhang:  :emoshoot:  :fbhang:  :emoshoot:  :fbhang:  :emoshoot:  :fbhang:  :emoshoot:  :fbhang:  :fbhang: 

    «Vous avez été en compagnonnage avec quelqu’un dans les moments de joie et de peine, vous devez rester avec cette personne là. Les modèles ne manquent pas dans ce pays. Et la transhumance pécuniaire, pour des intérêts individuels, ne peut pas nous être servie comme modèle pour nos enfants pour demain, parce que la première richesse que nous avons, ce sont les valeurs fondatrices de notre société qui nous ont permis de survivre jusqu’ici. Parce que si ce modèle là qui renvoie à la trahison se perpétue, ça veut dire que les jeunes que nous allons former, demain, vont bâtir une société où ces valeurs là vont disparaître»

     :emoshoot:  :looney:  :emoshoot:  :looney:  :emoshoot:  :looney:  :emoshoot:  :looney:  :emoshoot:  :looney:  :emoshoot:  :looney:  :emoshoot:  :looney:  :emoshoot:  :looney:  :emoshoot:  :looney:  :emoshoot:  :emoshoot: 

    CETTE RENGAINE ANTI-TRANSHUMANCE S'ADRESSERA ICI BEAUCOUP AUX CHEFS DE PARTIS DE BENNOO TASS YAKAAR QUI EMARGENT A LA FIN DE CHAQUE MOIS QU'AUX MILITANTS DE LEURS PARTSI QUI TRINQUENT DANS LEUR PROPRE MILITANTCE DE

     :emoshoot:  :taz-smile:  :emoshoot:  :taz-smile:  :emoshoot:  :taz-smile:  :emoshoot:  :taz-smile:  :emoshoot:  :taz-smile:  :emoshoot:  :taz-smile:  :emoshoot:  :taz-smile:  :emoshoot:  :taz-smile:  :emoshoot: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (14:33 PM)
    javascript:AddSmiley(' :emoshoot: ')javascript:AddSmiley(' :fbhang: ')
    {comment_ads}
    Auteur

    Docteur

    En Avril, 2015 (15:10 PM)
    Comment Me Aïssata Tall Sall peut avoir été l'une des 4 porte-parole d'Abdou Diouf ( il en avait bel et bien quatre) à la présidentielle de 2000 en compagnie de Abdourahim Agne (devenu le secrétaire général du RP où l'avait suivi Serigne Mbacké Nndiaye), de feu Pape Babaca Mbaye et Ousmane (retourné au PDS après avoir enterré son PLS), comment Me Tall qui fut ministre pendant si longtemps peut prétendre dater son militantiste à l'après 2000?  :roadrunner: 
    Auteur

    Maandou

    En Avril, 2015 (15:32 PM)
    LES SENEGALAIS ONT CETTE INGENIEUSE PARTICULARITE DE RAISONNER DANS LE NEANT ET DE CULTIVER UNE CERTAINE HYPOCRITIE.



    IL NE FAUT PAS SE LIMITER A LA TRANSHUMANCE, PARLER DE L'ETHIQUE ET DE LA FIDELITE A DES PRINCIPES ET VOUS VERREZ PLUS QUE DES TRANSHUMENTS VONT TOMBER.



    LE PS EST TRES A L'AISE DANS UN REGIME LIBERAL. LA LD (PARTI KOCCEUR) A ETE DE TOUS LES REGIMES. OU SONT PASSES LES IDEAUX DE GAUCHE.



    POURQUOI PARTICIPER DANS UN GOUVERNEMENT DONT TU NE PARTAGE PAS LES IDEES.



    TOUT CE BRUIT, C'EST JUSTE QUE LES ELECTIONS APPROCHENT.



    SENEGALAIS NIAAK LAY BAGNE. MINISTRE, APPRENTI, DEPUTE, SOCIETE CIVILE MOO CI YEEM;



    {comment_ads}
    Auteur

    ?????????

    En Avril, 2015 (15:43 PM)
    Nous les Emigres ,sommes nous transhumants,du fait qu'on ait quitte un senegal dur pour des pays moins dur?
    {comment_ads}
    Auteur

    Témoin Apolitique

    En Avril, 2015 (16:49 PM)
    Vraimt, le nègre a 1 équat° avec la démocratie. Kan 1 pb se pose, ts les avis sont à prendre en cpte selon les sensibilités. Mme Fatou Sow Sarr n'est plus à présenter é elle n'a rien à envier aux européennes. Ce bourrage de crâne n'est + d'actualité. Les FEMMES SENEGALAISES INTELLECTUELLES sont les pionnières pour s'occuper de famille, dépenses, études des enfants, maternité, ménage, marché, conflits (k’'elles règlent en douce tt en laissant le bon rôle aux hommes), leur travail (ce ki les lèse souvt en avancements é avantages vu k'elles 's'oublient' -mettent leur carrière en stand-by-)... Elles savent adapter 'leur cas' à la sté é à la solut° idoine, sans attendre 1 main tendue maître-chanteur é machiste, d'hommes dépassés, avec 1 complexe de supériorité d'1 autre âge é presque tjrs absents ou indifférents, occupés k'ils sont à des futilités et/ou à se créer des ennuis, tellemt ils se rendent eux-mêmes inutiles à force de ne s'occuper qu'à 'balayer devant les portes d'autrui'. Demandons à nos enfants (petits et grands) sur qui ils comptent le +. L'homme sénégalais n'avait + ke le monopole de la dépense é il l'a perdu lamentablemt en tt laissant 'avec légèreté' à la femme qui è sur les ts les fronts, même l'éducat° religieuse. Vous certains hommes, reprenez-vous é arrêtez de barrer la route aux femmes après les avoir 'usées comme des serviettes' é les avoir utilisées comme chairs à canon ou boucliers ou tremplins. Et si on ne faisait voter ke les enfants (de 4 à 17 ans) ? Hier Mimi, aujourd'hui Aïssata, demain... Et leurs consoeurs dans leur silence complice et coupable, sans aucune act° solidaire sur leur avenir-vision genre. Entre Caroline Diop, Mantoulaye Guène (les cas les + douloureux avec 1 descente aux enfers savammt orchestrée par des camarades hommes politiques ultra sournois, ingrats é jaloux, d'1 dominat° sadique é immorale). Et puis les femmes sont - corruptibles en Ese et + regardantes à la qualité des choses é à leur suivi (Aminata Niane, Evelyne Tall...). Ce qu'elles gagnent va directemt à la maison, aux parents é enfants d'abord... Vers la fin, kan les enfants (pour éviter 1 détournemt d'objectif) se tournent encore 1 fois vers les femmes pour prendre en charge les foyers délestés financièremt et/ou désertés, les hommes sénégalais crient au complot. Leur meilleur é seul argumt : 'l'attaque' comme moyen de défense é de pression' é les femmes 1 fois de + leur laisseront tt pour le ‘barké’ de la progéniture. A kan les états généraux de la FAMILLE ? Des droits de la FEMME ? Des ENFANTS ? Qui pour mieux en parler ? Presque ts les conflits nationaux é internationaux seraient derrière nous, si les femmes é les jeunes y étaient invités é mieux é + impliqués. Sans les femmes é les jeunes, point de paix é de développemt. Sans équité, sans sérieux é sans persévérance, point d'avenir.
    {comment_ads}
    Auteur

    Témoin Apolitique

    En Avril, 2015 (16:51 PM)
    La transhumance è : 1 trahison car le poste k’on en tire appartient à la bannière sous laquelle on l’a eu é celui ki reçoit le transhumant, prive é déçoit 1 militant/compagnon ki aspirait à 1 ‘jouissance’ bien méritée face à 1 adversaire ki se cramponne à 1 poste normalemt perdu é ki fait de lui 1 usurpateur à jamais détesté pour son manque de ‘ngorr’ ; 1 recherche effrénée du pouvoir et/ou de l’argent pour ne pas dire ‘bëgge’ ; 1 manque d’idéologie ou ‘niak guiss-guiss é 1 signe d’égoïsme, de ‘niak jomm’ malgré la tolérance k’on simule (eh oui) à son endroit pour des intérêts puremt politiciens. 'Bokumaci moo gën du mann dong'. Comment peut-on comprendre é accepter k’1 personne vive la réussite de son parti au pouvoir é veuille par la suite, après alternance, récupérer la réussite d’1 autre personne pour la jouissance d’1 pouvoir acquis de haute lutte. Tt le monde en veut, seulemt il faut savoir respecter les règles de la démocratie é de la vie. ‘Naann, jox sa morom naann’. L’équipe déchue l’a été pour 1 raison ou 1 autre é devrait, à ce titre, pour comprendre la leçon d’1 manière collégiale, é si l’âge ne constitue pas un écueil, aller cogiter valablemt et durablemt ds l’opposit° pour jouer 1 rôle prépondérant ds la marche d’une nat°. Où sont les croyants vertueux ? Ethiquement et pour le sens du ‘seddële ak mandu ci fullë
    Auteur

    Témoin Apolitique

    En Avril, 2015 (16:53 PM)
    Encore bravo très chère sœur. Le Président Macky aime son pays et a une bonne et claire vision de ce qu’il faut pour le Sénégal. Seulement, à force de trop vouloir coller aux théories des institutions internationales trop généralistes et dont les programmes accusent un retard (comme une vidéo et sa bande sonore) par rapport aux besoins, réalités et réadaptations indispensables à notre émergence et développement durable, il donne l’impression de tourner en rond. Surtout que la majeure partie des hommes et femmes qui l’entourent ou qui lui font des clins d’œil, c’est-à-dire ceux qui se précipitent vers lui, n’ont aucune fibre patriotique (vivement une base de données des compétences nationales et expatriées pour un choix d’hommes et de femmes libre et sans calcul). Il n’y a que leur téranga qui les intéresse. Regardez ces détails facilement gérables qui plombent les efforts consentis. EX. 1.- Mobilité routière : il faut savoir travailler plus de nuit avec des projecteurs (pont émergence) pour respecter et aider les citoyens à vaquer facilement à leurs occupations positives et savoir prendre le taureau par les cornes (avec l’aide de responsables avant-gardistes et pleins d’initiatives civiques, pratiques, simples et salvatrices –qui sachent faire des propositions tendant à une nette amélioration des domaines qui leur sont confiés avec des ministres technocrates et dynamiques comme base de données et maîtres-d’œuvres actifs et prompts à réagir et à aller sur le terrain comme le Président l’a si bien montré en ‘mouillant le maillot’ dans la canicule-) pour déplacer toute installation (centre de visite technique vers Diamniadio) devenue source de gêne et d’encombrements inutiles, connus et stressants pour un accès facile et une disponibilité équitable (arène nationale, aéroport, centre de conférence, sièges ministères, palais présidentiel, universités –diminuer les bureaux de liaisons sources de frais pour prestige bourgeois voulant beurre, argent beurre et fermière-) pour tous les usagers.. 2.- Administration de proximité pouvant combattre l’exode rurale et favoriser les investissements locaux et sectoriels pour un développement harmonieux et équitable du pays tout entier. Cela permettrait aussi de faire décroître considérablement les coûts des terrains à Dakar et par la même occasion, d’impulser l’essor des autres localités avec tout ce que ceci pourrait engendrer comme effets positifs sur les populations (regroupement familial général –étudiants, émigré, marchands ambulants….-, proximité administrations et domiciliation élus locaux, érection bâtiments adéquats modernes) et centres de décision et d’assistance sur les sites d’exécution des projets pour bénéfices effectifs et conséquents sur cibles économiques, artisanales, culturelles, agricoles, paysannes…. 3.-, 4.-, etc…. Evitons tous les oiseaux de mauvais augure voulant se ‘cramponner’ à Dakar et ses environs, égoïstement, sans aucune vision nationaliste socialement parlant et pour des choix de vie familiale judicieux et régionaux sans complexe (‘Barça ou barsàx’ aux oubliettes), pour provoquer localement un engouement devenu incontournable et obligatoire. Disparités = mécontentement = danger latent = futur hypothéqué et sur poudrière. Solution = objectifs spécifiques = respect mutuel = développement harmonieux = décentralisation effective pour tous. Nous abandonnons la scène aux privés véreux, aux politiciens professionnels séniles, aux élèves et étudiants utopistes et aux syndicalistes égoïstes qui sont devenus des maîtres-chanteurs et nous tiennent en otage. Comme pour les associations de consommateurs, il devrait y avoir des défenseurs de la nation. Pas les droits-de-l’hommistes classiques budgétivores d’ONG et de lobbies, mais des citoyens vertueux, pieux pas tartuffes : hommes et femmes, parents d’élèves, étudiants, élèves, travailleurs de tous bords, spirituels, temporels, magistrats, journalistes, privés, publics, riches, pauvres, handicapés, valides qui, en temps de ‘jaxle’, pourraient en plus de solutions pratiques, prier pour une aide divine aux problèmes de l’heure. Prier pour le meilleur président de la république et plus tard pour sa guidée pour le bien de tous. Pourquoi pas. Comme pour nos invocations personnelles. Sans grève, ni casse. Régulièrement et spécifiquement pour nous et entre nous. CHINE-MENT ET HUMAINEMENT AMELIORABLE.
    {comment_ads}
    Auteur

    Leral

    En Avril, 2015 (18:12 PM)
    Que Fatou Sow Sarr rende des comptes sur l utilisation des millions que Wade lui avait donné pour soi disant promouvoir la parité. ses discours élogieux à l endroit de Wade sont encore frais dans nos mémoires, les mêmes qu elle vient de servir à Macky qui n est point dupe.

    Tout le monde sait que c est un poste de ministre qui te fait courrir.....
    {comment_ads}
    Auteur

    Lougatois3

    En Avril, 2015 (00:32 AM)
    ces visages de transhumants,quelle h onte

    ces visages de transhumants!quelle sera la reaction de vos enfants devant leurs camarades?est ce que cela en vaut vraiment la peine?en general seules des personnes de peu de dignité sont capables de telles bassesses,mon DIEU!preserve-nous de tous ces anti modeles,les jaam existent bel et bien,ces figures en sont une belle illustration de meme que pour d'autres moins connus.















    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email