Jeudi 30 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

[Présidentielle 2024] Favoris, outsider : Les forces en présence

Single Post
[Présidentielle 2024] Favoris, outsider : Les forces en présence

Dix-huit hommes et une femme sont en lice dimanche pour devenir le cinquième président du Sénégal et succéder à Macky Sall, au pouvoir depuis 2012. C'est la première fois que le sortant ne se représente pas à l'élection. Voici les principaux prétendants.

Les favoris

Amadou Ba, dauphin de Macky Sall

Amadou Ba, adoubé par Macky Sall pour porter les couleurs de la coalition gouvernementale, se présente comme un "serviteur de l'Etat".

Âgé de 62 ans, cet ancien inspecteur des impôts met en avant son image d'homme pondéré qui maîtrise ses dossiers.

Ministre de l’Économie et des Finances de 2013 à 2019, il joue les premiers rôles dans la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent, vaste programme pluriannuel de développement. Après un passage aux Affaires étrangères, il est nommé en 2022 au poste de Premier ministre où il reste jusqu'à début mars.

Son expérience et son langage policé passent pour inspirer la confiance des partenaires, y compris étrangers. M. Ba, qui revendique le bilan de Macky Sall, est aussi crédité d'un réseau très dense.

Prônant "l'unité", "la paix" et "l'espoir", il promet s'il est élu de "créer un million d'emplois sur cinq ans" en investissant dans l'agriculture, l'industrie, les infrastructures et les énergies renouvelables.

Bassirou Diomaye Faye, candidat antisystème

Tête d'affiche de l'opposition antisystème, Bassirou Diomaye Faye, 43 ans, peut prétendre à la victoire. Son camp prédit une victoire dès le premier tour si le scrutin se déroule sans fraude.

M. Faye a été désigné candidat pour remplacer son président Ousmane Sonko, dont il a fait la connaissance à l'administration des Impôts et des Domaines, dont il est le second à la tête du parti Pastef et qui a été disqualifié.

M. Faye était pourtant détenu lui aussi, depuis avril 2023, et brillait par son absence pendant une partie de la campagne jusqu'à sa libération la semaine passée en même temps que M. Sonko.

"Diomaye mooy Ousmane" ("Diomaye c'est Ousmane"), assurent le parti et ses supporters qui comptent sur "son charme et sa perspicacité" pour suppléer au charisme et à l'éloquence de Sonko.

Il se veut le "candidat du changement de système" et d'un "panafricanisme de gauche". Il promet une réappropriation de la souveraineté nationale.

"Diomaye a les épaules assez larges pour piloter le projet", assure El Malick Ndiaye, un porte-parole du candidat, en réponse aux critiques récurrentes sur son manque d'expérience. L'homme a durant la campagne recueilli des soutiens de poids, notamment du Parti Démocratique Sénégalais de Abdoulaye Wade.

Khalifa Sall, le troisième homme ?

A 68 ans, l'ancien maire de Dakar est l'un des doyens du scrutin et, fort de ses 40 années de vie politique, il espère jouer les trouble-fête.

Plusieurs fois ministre pendant la présidence du socialiste Abdou Diouf, il conquiert la capitale en 2009 et la dirige jusqu'en 2018. L'actuel maire de Dakar, Barthélémy Dias, dont l'agglomération abrite 20% de la population du Sénégal, est son Directeur de campagne.

Privé de présidentielle en 2019 en raison d'une condamnation pour infractions dans la gestion des fonds de la mairie qu'il a toujours dénoncée comme un coup monté, il a été gracié par le président Macky Sall, après avoir passé près de deux ans derrière les barreaux.

Aux législatives de 2022, il allie ses forces à celles d'Ousmane Sonko mais le divorce est consommé lorsque Khalifa Sall recouvre son éligibilité en 2023 à la faveur d'un dialogue national initié par le pouvoir.

M. Sall propose de consacrer un vaste Plan Marshall pour l'agriculture, de renégocier les accords de pêche et d'instituer le référendum d'initiative citoyenne.

L'outsider

Idrissa Seck, quatrième tentative

Idrissa Seck, 64 ans, livre sa quatrième bataille pour la magistrature suprême. Il fut proche collaborateur puis Premier ministre de l'ancien président Abdoulaye Wade entre 2002 et 2004 avant que les relations se détériorent.

Il a été incarcéré plusieurs mois en 2005-2006 pour des irrégularités présumées dans la passation de marchés publics avant d'être exonéré.

Candidat contre M. Wade en 2007, il finit deuxième. En 2012, il s'oppose à un troisième mandat de M. Wade et soutient le futur vainqueur Macky Sall, fait brièvement partie de la majorité de celui-ci, puis la quitte.

En 2019, il se présente contre M. Sall. Il est à nouveau deuxième et réalise son meilleur score avec 20% des voix, devant M. Sonko. Il fait le plein des voix à Thiès, dont il a été maire pendant 12 ans.

En 2020, sa nomination à l'un des plus hauts postes de l'Etat, la présidence du Conseil économique, social et environnemental, consacre une relation conciliante avec le chef de l'Etat.

Il propose de rendre obligatoire le service militaire.

TAS, Anta Babacar Ngom, Aliou Mamadou Dia...pour créer la surprise

Si ces quatre personnages font office de ténor. D'autres pourraient tirer leur épingle du jeu et créer la surprise. À l'image de Déthié Fall (48 ans), l'un des leaders les plus en vue de la coalition Yewwi Askan Wi, et stratège des bons chiffres de l'opposition lors des dernières législatives. Il y a également Malick Gakou (62 ans), personnalité issue de la même coalition. Ou encore Thierno Alassane Sall (61 ans), qui a mené une campagne séduisante sur le thème de la lutte anti-corruption adossée à la restauration des valeurs républicaines.

Autre possible trouble-fête, Aliou Mamadou Dia (51 ans), expert en développement, ex haut-fonctionnaire des Nations Unies, qui pourra s'appuyer sur la machine électorale bien huilée du PUR. Anta Babacar Ngom (40 ans), capitaine d'industrie, qui a mené une campagne tabour battant espère écrire l'histoire et devenir la première femme Présidente de la République.

Les dissidents de la majorité présidentielle, Mahammed Dionne (65 ans), Aly Ngouille Ndiaye (60 ans), et El Hadj Mame Boye Diao (55 ans) pourraient jouer un rôle prépondérant dans leurs fiefs respectifs. 

À surveiller également les scores de Serigne Mboup (57 ans), figure du patronat,  Pape Djibril Fall (38 ans), journaliste et révélation des dernières élections législatives, et le Pr Daouda Ndiaye (50ans), médecin renommé et philanthrope engagé. 


23 Commentaires

  1. Auteur

    En Mars, 2024 (08:41 AM)
    Mr. FAYE reek c'est le seul favoris !
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Défaut De Communication

      En Mars, 2024 (16:46 PM)
      L'article L78 du code électoral autorise l'électeur à choisir 5 bulletins au moins si le nombre de candidats est Supérieur ou égal à 5.
  2. Auteur

    En Mars, 2024 (09:00 AM)
    Un seul favori : BDF
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2024 (09:08 AM)
    AMD

    Le Meilleur Profil hisser le Sénégal au Firmament des grandes Puissances.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2024 (09:51 AM)
      Après les élections,l'un des principaux chantiers auxquels doit s'attaquer urgemment les nouvelles autorités,doit être l'audit des registre de l'état civil. Des centaines de milliers de guinéens ont obtenus la carte d'identité sénégalaise frauduleusement par le truchement de nos agents municipaux.La mairie de diamniadio en est un exemple patent parmi tant d'autres.Il faudra tous les identifier et les extraire du registre ,car en plus d'avoir obtenus la nationalité sénégalaise frauduleusement,ils constituent une menace sérieuse pour la stabilité de ce pays,de par leur penchant ethniciste. Il fraudra aussi sanctionner sévèrement quiconque ayant acquit ou facilité cette fraude.Il y va de l'avenir de nos enfants. 
    {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2024 (09:21 AM)
    Le PUR avec son candidat Aliou Mamadou DIA reste et demeure la meilleure alternative pour ne pas embarquer le Sénégal dans une aventure de tous les dangers.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ibrahima

    En Mars, 2024 (09:25 AM)
    PUR a un bon candidat mais le parti est proche d'un guide religieux et ça c un blème
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2024 (10:15 AM)
      La proximité avec le religieux n'est pas un défaut en soi mais un gage justice et d'équilibre. Un cadidat mécréant ne peut rien apporter de bon.
      t puis quel candidat au Sénégal n'est affilié à une foi religieuse ou confrérique ?
    {comment_ads}
    Auteur

    Amsa

    En Mars, 2024 (10:45 AM)
    Je l'ai dit avant et je vais le repeter encore, le bastion de la fraude se situera entre Podor, Matam et Bakel.

    Le regime a enregistre des Mauritaniens et Maliens pour de la fraude electorale depuis le temps de Antoine Diome en passant par Sidicky Kaba, j'ai sonne l'alerte depuis longtemps, ce qui vient de se passer avec la Gambie et la Guinee Bissau n'est qu'une prolongation d'une vaste fraude.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2024 (15:50 PM)
      Ya des Sénégalais qu vivent en Mauritanie 
      Mali Guinée Bissau
      Vous êtes penibles à la fin.
    {comment_ads}
    Auteur

    Invasion Ndring

    En Mars, 2024 (10:52 AM)
    Les Ndring RESTEZ CHEZ VOUS !!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Trop De Ndring

    En Mars, 2024 (10:58 AM)
    Il faut empêcher aux pouleu fouta d'avoir accès aux bureaux de votes.Ces énergumènes qui portent  la poisse n'ont même pas le droit de vote dans leur propre pays et veulent influencer le choix des sénégalais.Comme disait Al Makhtoum nit dafa am fayda pourquoi accepter qu'Amadou Ba et sa femme déplacent de Ndring de Conakry à Dakar pour imposer aux sénégalais un couple ndring au palais? prenons non responsabilité et empêchons les de voter.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2024 (11:10 AM)
    Amadou Ba 5ème président du Sénégal au  1er tour in cha ALLAH 
    Auteur

    En Mars, 2024 (11:14 AM)
    Les Ndring doivent être mis en quarantaine jusqu'à la fin du scrutin si l'on ne veut pas avoir des milliers d'impolis comme Barth dans quelques années .Non seulement ces ndreng se multiplient comme des lapins si l'on les laisse le palais le Sénégal sera la Guinée bis dans 50 ans.L'heure est est grave arrêtons cette république ndreng qu'on veut nous imposer.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2024 (11:18 AM)
      Prémices d'une défaite annoncée!
      On cherche déjà un bouc émissaire: le Peulh Fouta ou Ndring.
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2024 (11:25 AM)
    si ce que vous dites est vrai alors c'est inquiétant
    {comment_ads}
    Auteur

    Mature

    En Mars, 2024 (11:26 AM)
    Idy comme 5 eme un choix de raison et de maturité.  Il a les compétences et l'expérience pour diriger ce pays. S'il est élu, il ne tâtonnera pas. Il sait ce qui est la charge d'un PR
    {comment_ads}
    Auteur

    Coalition Neddo Bandoum Fin

    En Mars, 2024 (11:48 AM)
    Lors des dernières élections élections présidentielles le en guinée Apha Conde avait empêché les poula fouteu où ndring de voter et bizarrement ces mêmes ndring veulent voter pour les élections présidentielles sénégalaise.Deja tous les marchés sont des république ndring en miniature,les rues sont prises par leur jarka et tricycle si l'on laisse une première dame ndring qui va les accorder des faveurs ce sera la bordel.En plus ces Ndring accouchent deux fois par an dans un siècle le poula fouta sera la langue nationale sénégalaise et va remplacer le wolof qui sont racistes.
    Auteur

    Lebaolbaol Tigui

    En Mars, 2024 (12:13 PM)
    le seul favori c'est Diomay
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2024 (12:54 PM)
    moi j'ai voté diomaye est presque tous cux  avec qui j'ai discuté sur la route ils de disen on en a marre de ce régime donc diomaye rek(motakh arrogance bakhoul)
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2024 (13:02 PM)
    Khalifa Sall, sans tambour ni arrogance sera au deuxième tour. Plusieurs femmes dans mon la.file pour voter parlaient de.lui
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2024 (13:44 PM)
    Avec une participation de 65% il faut 2,4 millions de voix pour passer au 1er. Très improbable au vu des dernières élections et de l'éclatement des coalitions de 2022. Les deux admis au second tour vont tous tourner autour de 25%. À ce soir. 
    Auteur

    En Mars, 2024 (14:02 PM)
    Yalla bakhena
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2024 (14:06 PM)
    Avec 19 candidats, il y aura nécessérement un deuxième tour.

    Trois candidats peuvent aller au second tour:

    Amadou BA,

    Diomaye Faye,

    ou Khalifa Sall.

     
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2024 (14:43 PM)
    Le PUR sera au 2 e tour. Avec qui je ne sais pas encore . Wait and see dans quelques heures. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Retention De Cartes D Identite

    En Mars, 2024 (15:09 PM)
     

    Les jeunes de PIKINE 

    manifestent pour leur droit de vote

    LEtat a melangé les noms des départements  sans informer sur la solution par rapport à ce qui  est écrit sur les cartes d identité des électeurs

    Département de PIKINE devient

    Département de

    Keur Massari

    Yeumbeul changé en Boun

    Malika  Mbadakhoune etc,,,,

    Sans ces nouvelles donnes sur les cartes

    D' identité

    Ainsi les jeunes de la banlieue ne peuvent pas voter

    Des milliers de jeunes votants  Pikinois sont ainsi privés du droit de vote cause

    Mélange Keur Massari/Pikine

    Parcelles/ Dalifort

    Mbadakhoune/en Ndoukhoumane

    Quelle transparence électorale!

     

     
    Auteur

    En Mars, 2024 (15:27 PM)
    Ce problème est facile à régler. Il s'agit de se reporter au centre de vote et au bureau de vote et de faire abstraction de la dénomination du département qui n'est qu'une indication pour trouver l'urne où déposer son bulletin de vote 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2024 (17:49 PM)
    Merci Senghor, merci la France pour la démocratie....
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email