Jeudi 30 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

[Focus] Financement des partis politiques: La révolution PASTEF

Single Post
Financement des Partis politiques , Pastef
Les Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l'éthique et la fraternité (PASTEF) affirment avoir récolté 333.330.000 FCFA, le dimanche 15 janvier, lors d’une journée de collecte de fonds initiée en vue de financer le Nemmeku Tour. Le PASTEF  réussit un exploit inédit dans la sphère politique. 


PASTEF n’en était pas à sa première tentative. Et comme lors de la précédente tentative en 2021, lors de laquelle ils avaient récolté 125 millions  FCFA, cette fois encore la moisson fut au rendez-vous. Et dire que le parti avait pour objectif, une somme de 250 millions. Les résultats sont allés au-delà des attentes puisque le parti de Ousmane Sonoo a récolté plus de 300 millions en 24h. Ces fonds, font-ils savoir, sont destinés à financer les activités du parti à l'horizon 2024. 

Cette forme de financement a été, notamment, utilisée par l’ancien président des États Unis, Barack Obama. Ce champion du fundraising a, en effet, financé à deux reprises ses campagnes présidentielles grâce à des électeurs et sympathisants. 

Cette politique participative remet sur la table la question du financement des partis politiques. Ici, il s’agit d’une mobilisation des ressources, du bas vers le haut. L’on se rappelle du communiqué du ministre de l’Intérieur le 03 janvier 2021 au lendemain de la première journée de levée de fonds du PASTEF. Antoine Diome rappelait les dispositifs de « l’article 3 de la loi n° 81-17 du 6 mai 1981, relative aux partis politiques, modifiée par la loi n° 89-36 du 12 octobre 1989, les partis politiques ne peuvent bénéficier d’autres ressources que celles provenant des cotisations, dons et legs de leurs adhérents et sympathisants nationaux et des bénéfices réalisés à l’occasion des manifestations ». Il précisait ainsi que « par conséquent, tout parti politique qui reçoit des subsides de l’étranger ou d’étrangers établis au Sénégal s’expose à la dissolution, conformément à l’article 4, alinéa 2 de la loi de 1981 susmentionnée ». 

“En avance”

Une déclaration qui avait fait réagir le leader de Pastef. Ce dernier justifiait cette méthode par une volonté d’être « indépendant et autonome » et d’éviter « des lobbies qui sont prêts à investir sur des produits politiques et à en attendre le retour sur investissement ». 

Se réjouissant de l’engagement des militants et sympathisants, la cellule de communication du Pastef juge que ces derniers « ont montré la voix pour un financement transparent pour les partis politiques ». Un financement qui, pour le Pastef, « est entouré par une nébuleuse entre corruption, détournement et financement de lobbies de tout genre » en Afrique. La cellule de communication soutient que « cette option garantit au peuple, l'indépendance d'action au profit des populations ». 

Mais en même temps, pour le constitutionnaliste Ngouda Mboup, « le parti Pastef est en avance sur l'Etat dans la promotion du financement et la modernisation des partis politiques ».

« Parmi les 15 points du référendum figurait la modernisation du financement des partis ainsi que leur bonne gouvernance associative (article 4 de la Constitution). La création de la Haute autorité de régulation dirigée par une personne non membre du parti, le financement par levée de fonds sont autant d'initiatives qui permettent de percevoir que le Pastef est en train de réformer le système politique sénégalais dans un sens positif », soutient le juriste. 

S’agissant de la question de la transparence,  Pastef s’est organisé pour avoir un outil de garantie. « Il s’agit du secrétariat national des finances. Toutes les dépenses sont gérées et contrôlées par des commissaires aux comptes en plus du fait que la plateforme utilisée est très transparente », explique El Malick Ndiaye. 


8 Commentaires

  1. Auteur

    En Janvier, 2023 (11:11 AM)
    Comment tu peux porter l'espoir d'autant de senegalais et aller te foutre dans des histoires de salon comme un ngaaka de premiere categorie.Heureusement que les patriotes voient plus loin ls cette tâche et cette deception.. 

    Tu es celui qui nous a reconcilie ,nous les jeunes a la politique.Pourquoi,pourquoi un scenario a la dsk,a 2 doigts du pouvoir?

    Piege,complot oui ,ms tendre le baton pr se faire battre,ouvrir des fronts inutiles avc mame mbaye niang l'idiot,pff.

    Nguir yalla concentre toi pour les 12 mois qui restent.
  2. Auteur

    Mbaye035

    En Janvier, 2023 (11:30 AM)
    Vive Ousmane sonko le Barak Obama de la politique africaine 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Janvier, 2023 (11:38 AM)
    Plus de 300 millions ?! Voila de quoi rendre malades les BBY/APR comme en témoigne les 1ers commentaires. Mais comment vont-ils pouvoir contrer cet engagement pour les éjecter en 2024 ? Enquete fiscale ? Inculpation pour blanchiment? Propagande pour dire que la collecte d'argent révelle les Djinns et porte malheur ? Ca devient compliqué.
    {comment_ads}
    Auteur

    Pestiféré

    En Janvier, 2023 (12:19 PM)
    Avec tout cet argent Sonko aura de quoi payer des frais de massage dignes de ce nom au lieu de fréquenter les maisons closes encagoulé en plein couvre-feu
    {comment_ads}
    Auteur

    Moom

    En Janvier, 2023 (15:16 PM)
    Même si cette collecte est faite à Dakar seulement, cela voudrait dire qu'environ un million de personnes ont cotisé chacun moins de 350F CFA.  Pour certains, c'est un échec et cela a toute sa signification. Jugeons par la raison et non par l'émotion
    Auteur

    Moom

    En Janvier, 2023 (15:16 PM)
    Même si cette collecte est faite à Dakar seulement, cela voudrait dire qu'environ un million de personnes ont cotisé chacun moins de 350F CFA.  Pour certains, c'est un échec et cela a toute sa signification. Jugeons par la raison et non par l'émotion
    {comment_ads}
    Auteur

    Moom

    En Janvier, 2023 (15:16 PM)
    Même si cette collecte est faite à Dakar seulement, cela voudrait dire qu'environ un million de personnes ont cotisé chacun moins de 350F CFA.  Pour certains, c'est un échec et cela a toute sa signification. Jugeons par la raison et non par l'émotion
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2023 (12:36 PM)
    B­­o­­­n­­­j­­o­u­­­r, j­­­e m'a­­­p­­p­e­­­lle Alissia, j'ai 21 a­­ns) Dé­­bu­t du mo­­­dè­­le S­­E­­­X­E 18+) J'a­ime êt­re pho­­­to­­­grap­­­hi­­­ée n­­u­­e) V­e­­­u­i­­l­­­lez no­­­ter me­s phot­os à l'adr­­­esse su­­i­va­­nte --- W­­­W­­W­­.­­X­­2­­­1.­­F­U­­­N id06708017
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email