Mardi 25 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Franc CFA : «La monnaie, une affaire du peuple», selon l’opposant sénégalais O. Sonko

Single Post
Ousmane Sonko, opposant sénégalais, président du parti PASTEF/ les Patriotes.

Ousmane Sonko avait fait de la réforme du franc CFA un cheval de bataille pendant la campagne pour la présidentielle de février 2019. Le président du parti Pastef/ Les Patriotes, arrivé 3e avec plus de 15% des voix, parle de « grande victoire pour les jeunesses africaines » après l’annonce du passage à l’Eco fin décembre à Abidjan. Pour l’opposant qui se dit « radical », cela annonce une nouvelle dynamique, notamment dans les relations avec la France.

RFI : Que pensez-vous de la réforme du franc CFA annoncée en décembre dernier à Abidjan ?

Ousmane Sonko : C’est un bon début. Sur les questions liées à l’appellation, au dépôt des réserves de change à la Banque française et même à la présence française dans les institutions, on a fait un bond qualitatif. Mais nous considérons que maintenant il faut s’atteler aux questions techniques, la question de la parité fixe, et il y a la question également de l’institution qui doit gérer cette monnaie. Nous, les opposants et la société civile africaine, qui avons porté ce combat depuis pas mal de temps, nous nous étions opposés à nos présidents qui disaient que le franc CFA est une excellente monnaie. Donc si cela change, c’est parce que la France a décidé, uniquement avec un président, d’une monnaie qui concerne huit pays. On n’a entendu jusqu’à présent aucun autre président de cette zone s’adresser à son peuple. Or, la monnaie est une affaire du peuple. Mais au-delà, il y a des aspects positifs. Le président Macron a dit : « J’ai écouté et entendu la jeunesse africaine ». C’est un pas important. Le président français et la France ont compris qu’il est temps d’écouter un peu plus les Africains et d’aller vers un changement du paradigme qui fonde nos relations. Il n’y a pas de sentiment anti-français, en réalité. Il y a un sentiment patriotique et panafricain. Je crois que le président Macron a compris cela. J’ose espérer que cette dynamique va continuer.

Quel regard portez-vous sur la coopération entre la France et les pays du G5 Sahel sur le plan militaire, dans la lutte contre le terrorisme ?

Ce qui se passe traduit notre échec total. Dans ces pays, il y a des zones entières qui ont été totalement délaissées. Donc c’est un échec africain, un échec de la Cédéao. Si ces pays considèrent qu’ils n’ont pas la capacité de le faire et qu’ils font appel à la France, cela relève de leur souveraineté, mais la France, aussi, doit respecter les opinions publiques nationales. J’ai été au Niger récemment et j’ai entendu le président nigérien dire que, tous ceux qui réclament le départ des troupes françaises sont des suppôts du terrorisme. Cela veut dire que toute opposition, citoyenne ou politique, peut-être demain qualifiée d’apologie du terrorisme ou je ne sais quoi. Et ces présidents - nos présidents - vont s’en servir pour « mâter » l’opposition.

Vous évoquiez un voyage récent au Niger au mois de décembre. Vous souhaitez donner une dimension panafricaine à votre combat. Sur quels thèmes et avec quels alliés ?

Il y a, de plus en plus, des mouvements patriotiques, progressistes, panafricains, qui émergent partout en Afrique. Nous devons pouvoir créer un lien, un réseau. C’est cela, l’objectif de cette internationale qui a été lancée avec des leaders politiques de six pays : Niger, Burkina Faso, Sénégal, Guinée Conakry, Tchad et Togo. Nous allons l’élargir progressivement et nous envisageons de tenir un grand congrès pour la lancer officiellement, très prochainement.

Au Sénégal, les travaux du dialogue national viennent de débuter et vous n’y participez pas. Il y a pourtant à l’ordre du jour des thématiques qui vous tiennent particulièrement à cœur, notamment la gestion des ressources naturelles ou la gouvernance. Est-ce que ce n’est pas une occasion manquée de faire entendre vos positions ?


Au contraire, le dialogue peut brouiller nos positions. Quelle est la pertinence d’organiser un dialogue national au Sénégal ? C’est un pays paisible. Pourquoi éprouver le besoin de convoquer une sorte de conférence nationale dans un pays comme ça, qui est sorti d’une élection il y a un peu moins d’un an ? Cela va aboutir à une distribution du gâteau, au gouvernement d’union nationale, etc. Nous ne sommes pas preneurs.

Votre parti Pastef-Les Patriotes vient de fêter ses six ans d’existence. Quels sont vos objectifs et quelle est la stratégie, maintenant ?

C’est, de continuer à grandir. Vous savez que nous sommes un parti qui est né du néant politique, contrairement à ce qu’on avait l’habitude de connaître, où les gens font leurs classes politiques dans de grands appareils. Nous allons continuer ce travail, mais nous allons aussi beaucoup travailler à structurer ce parti pour nous doter d’un appareil politique et d’une machine électorale.

Et avec quelle convergence, avec les autres leaders de l’opposition, Khalifa Sall, Idrissa Seck, Abdoulaye Wade ?

Actuellement, chacun a son organisation politique et la gère.

Donc c’est chacun pour soi ?

Non, nous avons un cadre, un front, pour aborder ensemble un certain nombre de questions.

Le Front de résistance nationale, que vient de quitter le PDS d’Abdoulaye Wade…

J’ai entendu que le PDS a quitté l’organisation... Nous avons ce front. Au-delà, nous, nous ne sommes en coalition avec aucun des acteurs politiques que vous avez cités. Mais nous gardons des relations courtoises et nous restons ouverts, pour certains en tout cas, à envisager ces possibilités-là.

Et vous, dans l’opposition, vous voulez incarner cette opposition radicale, c’est cela ?

On est nés dans la radicalité. Nous, nous venons pour nous opposer et nous opposer fermement. Non pas à un homme, mais à un problème de système. Et c’est pourquoi vous avez des gens qui ont travaillé avec le président Senghor, qui ont travaillé avec le président Diouf, qui ont travaillé avec le président Wade, qui aujourd’hui sont encore responsabilisés par le président, alors qu’ils sont d’idéologies totalement différentes. Notre classement volontaire dans cette rubrique d’opposition radicale, ce n’est pas par rapport à Macky Sall. Tant qu’on focalisera le débat sur un homme, on va faire des alternances, mais on ne fera pas dans l’alternative.



liiiiiiiaffaire_de_malade

12 Commentaires

  1. Auteur

    En Janvier, 2020 (10:36 AM)
    Merci Président Sonko!

    et pour les insulteurs de l'APR, nous n'avons pas votre temps, nous regardons vers l'avenir.

    je déplore seulement politisation de l'armée et la police nationale. même Yahya Diammeh ne faisait pas ça
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (10:48 AM)
      non, je pense que le problème de l'apr c'est qu'ils ne sont pas formés aux questions sur les débats que leurs a imposé sonko, à savoir la monnaie, l'impôt, la dette, les ressources souveraine...
      c'est pour ce la ils essayent de ratrapper ce ratard par la diabolisation de sonko et surtout l'insulte des intelligence des militants et sympathisant de pastef comme quoi il ne réfléchissent pas .
      bref , waa apr, allez vous formez sinon vous finirez à meubeuss.
  2. Auteur

    En Janvier, 2020 (10:54 AM)
    Video, audio avec 15 articles, puis maintenant cette retranscription... Vraiment vous vous abusez.



    S e n e w e b a bcp plus parlé de cette interview que le propre interviewer qu'est RFI
    Auteur

    Karim Cfa

    En Janvier, 2020 (11:02 AM)
    Quand j'ai vu la France débarquer au Mali pour la première fois en 2012,j'avais crié haut et fort NON NON NON NON NON NON NON ! Mais hélas les Maliens n'avaient rien compris.Sans l'intervention des Français,les armées du Nigéria,du Sénégal et du Ghana auraient dû suffire à repousser les "Djihadistes".La France quand ils viennent chez toi pour te sauver,ils viennent pour te tuer en fait.Vous avez vu ce qu'ils ont fait en Congo.Ils vont répéter exactement la même chose au Mali.Ils vont réveiller des conflits entre Maliens qui n'existaient pas et ils vont diviser le territoire Malien et donner l'autre partie aux arabes,uniquement pour défendre leurs intérêts.Dès que Macky est arrivé au pouvoir en 2012,la première chose que je me suis dite c'est "Il est jeune,s'il est prêt à tout pour garder le pouvoir,on est foutu".Hélas j'avais tout vu venir.Quant à SONKO,notre seul espoir,l'espoir de toute l'Afrique,je lui demanderais de s'éloigner des français.La récente interview qu'il a accordée à TV5 monde m'a fait froid dans le dos.Tout Président qui veut réussir en Afrique devra s'éloigner des Français.Ils sont en Afrique pour prendre nos richesses,et la vie des africains ne vaut rien pour la plupart d'entre eux.
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (16:40 PM)
      sonko yamaseneweb
      arrogant, indiscipliné, manipulateur, menteur, vaniteux, ego hors du commun

      irrespectueux envers les femmes et les forces de l’ordre

      haineux et dangereux pour la société
    Auteur

    Baooool

    En Janvier, 2020 (11:14 AM)
    Je ne suis pas Sonkho Yalla rek mo tax may wax



    Mais j'ai lu l'interview il a bien esquivé les questions pièges que tendent les journalistes Français aux politiciens Africains, il a pas eu peur de dire sa position tout en ne se comportant pas comme meilleur que les autres opposants.



    Ce gars ne sera jamais Président de ce pays malheureusement, il est trop bien et on a une punition c'est nos leaders comme on pas de catastrophes naturelles, guerres... Alhamdulilah na niu mougn rek même bu Macky démé kiy nieuw pareil faire que Macky c'est impossible mais do ka sori
    • Auteur

      Baye

      En Janvier, 2020 (12:09 PM)
      sonko doit répondre à l' interpellation de assane diouf!
      dire aux sénégalais comment peut - on en quinze ans seulement ,étant agent de la fonction publique, et accumuler un patrimoine immobilier aussi insolent que le sien ? là où ses doyens du même corps, ayant accompli une carrière complète , vivotent dans une modeste maison?
      tappale rek ./.
    • Auteur

      Baye

      En Janvier, 2020 (12:18 PM)
      sonko doit répondre à l' interpellation de assane diouf!
      dire aux sénégalais comment peut - on en quinze ans seulement ,étant agent de la fonction publique, et accumuler un patrimoine immobilier aussi insolent que le sien ? là où ses doyens du même corps, ayant accompli une carrière complète , vivotent dans une modeste maison?
      tappale rek ./.
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (14:27 PM)
      toi tu as le temps de parler de assane diouf,? sonko n'a pas ce temps.

      assane diouf ne se rend même pas compte qu'il est en train de se suicider lui-même en montrant son vrai visage à tous. il est en train d'orchestrer sa propre chute et pour de bon. c'est vraiment dommage. il ne comprend rien et tout ce bruit, c'est juste pour défendre son ami voleur tahirou.

      en plus, sonko ne s'est jamais attaqué à tahirou. ce tahirou sarr n'a jamais intéressé sonko. bien au contraire, sonko parle plutôt de l'acte de mamour diallo qui a permis de faire ce tek deal de 94 milliards sur nos deniers publiques. c'est du vol pur et simple. et tout ce que sonko a dit a été confirmé par la commission d’enquête de l’assemblée nationale, mais aussi et surtout par le rapport de l'ofnac. si ton ami fait parti d'un deal qui concerne nos ressources, nos deniers, nos affaires de tout un pays, alors tu ne peux pas nous empêcher de parler de ce deal sous le seul prétexte que dans ce deal, il y a un de tes amis. c'est malhonnête et inconsistant avec ce que ce monsieur prétendait défendre..
    Auteur

    Diambar

    En Janvier, 2020 (12:36 PM)
    Sonko, c'est l'homme des contradictions: un antisystème fabriqué de toutes pièces par le SYSTEME!!

    SYSTEME sans lequel il serait un ILLUSTRE INCONNU, se morfondant dans ses MICMACS des impôts.

    Comme le particule et son antiparticule, comme l'objet réel son image virtuelle, Maky est la raison d'exister de sonko

    Maky s'en va, sonko avec!

    Le plancher libéré ,le Sénégal attends des fils aux mains propres.

    • Auteur

      Rasta

      En Janvier, 2020 (12:54 PM)
      s'il fallait choisir entre une voleur et un menteur, moi je voterais pour le premier;
      sosse bakhoul
    • Auteur

      Adia Kenao Ly

      En Janvier, 2020 (14:41 PM)
      pour mieux combattre un système, il faut avoir été issu de ce système.

      quelqu'un issu d'un système, qui a tous les moyens et les possibilités de prospérer dans ce système et qui pourtant combat ce système a une milliard de fois plus de mérite que quelqu'un qui combat un système parce qu'il n'y a pas accès.

      cela donne beaucoup plus de mérite, de force et de crédit à sonko.
    Auteur

    Psychote

    En Janvier, 2020 (12:44 PM)
    Lui il doit être pire que les autres et pret à marcher sur des cadavres pour arriver à ses fins ! Maintenant il récupére le combat de la monnaie lol j’espère qu’il va vous bouffer lol
    • Auteur

      Adia Kenao Ly

      En Janvier, 2020 (14:52 PM)
      cela se voit que tu n'a jamais suivi sonko car pendant des années, il est le premier candidat africain a avoir dit officiellement et ouvertement qu'il sortira son pays du cfa s'il gagne l’élection. sonko est même venu en france le dire dans les plateaux des télé françaises, sans langue de bois.

      toutes ces années sonko porte le combat contre le cfa. meme au cours de sa fameuse présentation de son livre "solution", il en a avait parlé largement. vas sur internet les vidéos y sont toujours
    • Auteur

      Lol

      En Janvier, 2020 (15:00 PM)
      non un homme polygame a la tête du sénégal ne m’intéresse pas. j’attends un autre candidat en plus le changement de monnaie plein de gens le disent et ne garantit en rien le changement de mentalité et de comportement au sénégal.
    Auteur

    En Janvier, 2020 (13:21 PM)
    Ceux qui s’évertuent à salir Sonko devraient vraiment aller se reposer... Nous on sait qui est qui... vos tentatives de manipulation de la croyance des honnêtes citoyens seront vaines.... Il n’y aura que de la honte devant vous dans les prochaines années vous verrez... vous pouvez continuer à calomnier et à insulter...mais sachez une chose : Allah n’est ni aveugle ni sourd...

    Wassalam

    Auteur

    Sonko Un Vrai Homme

    En Janvier, 2020 (13:23 PM)
    Seuls les idiots et les bandits n aiment pas SONKO. incha allah moi je vais voter pour toi.

    Auteur

    Le Témoin

    En Janvier, 2020 (15:10 PM)
    VADRE RETRO FRANCE .

    Degage la France car les peuples africains et surtout sa jeunesse sans avenir; sans espoir qui n’aperçoit aucune porte de secours dans l'horizon a choisi le suicide dans la vaste mer Mediterranée que de continuer à croupir dans la misère. L'histoire retiendra que les actuels dirigeants de ces Etat banania sont responsables du crime contre leur jeunesse qui ne sait plus à quel saint se vouer.

    Les aventuriers sans foi ni loi qui se sont accaparés du pouvoir en Afrique payeront leur forfaiture et si d'aventure ils échappaient à la justice de leur peuple leurs clans et tribus qui s’empiffrent comme des vautours affamés vomiront les biens dont ils se sont saisis.

    Et ce jour-là n'est pas loin tant est vrai l'adage selon lequel VOX POPULI ; VOX DEI.

    Chantez et dansez au son des choras, des guitares et des tam tam pendant que vous y êtes; un jour la danse que vous entamerez est celle de la mort: DAS TOTEN DANTZ comme celle des condamnés du procès de NUREMBERG
    Auteur

    Le Témoin

    En Janvier, 2020 (15:47 PM)
    Jeunesse africaine e ma fière jeunesse dépourvue d'espérance; souvenez de la mort sans gloier de ceux-là qui se prenaient pour des intouchables . Souvenez-vous de Mobutu le roi du ZAIRE. de KHADAFFI qui s'ait fait adouber rois des africains; De BOKASSA couronné Empereur avec pompe par lune FRANCE Giscardienne paternaliste et condescendante.

    La liste est longue et constituée de dirigeant ont opté à jouir des délices du pouvoir et font tout pour s'y maintenir quitte à reviser chaque fois que de besoin leur constitution.



    Leur disparition marquée par une infamie eternelle n'afface lpas les miasmes de leur iniquité qui empoisonent leur pays devenus des enfers terrestres pour quarante ans.

    CONGO ENFER TERRESTRE

    LYBIE ENFER TERRESTRE

    RCA ENFER TERRESTRE

    Tel est le prix à payer par des peuples fatalistes amorphes et sans courage. a qui le tour demain ?
    Auteur

    Le Témoin

    En Janvier, 2020 (16:17 PM)
    Certaine hyènes qui ne se considèrent comme membre de cette jungle vont se dure dans leur for intérieur heureusement que je ne suis pas de ceux-là car mon peuple m'aime.

    Grossière erreur entretenue par les flatteurs et les piques assiette et autres conseillers de l'ombre qui sifflent à leur oreille que ce sort ne sera pas le leur.

    Ils ne sont pas concernés tant qu'ils adopteront le pret-à penser concocté par les marionnettistes qui dans leur cabinet nous assomment de termes comme

    Bonne gouvernance

    Gestion sobre et vertueuse

    Lutte contre la pauvreté

    Commune humanité

    RSE

    Inclusion

    Émergence

    Et d'autres slogans de même acabit pour les endormir ainsi que leur peuple alors que ce sont des termes vides de sens pour leur permettre de voler en paix tout en jetant de temps à autre une morceau de leur pitance à leurs courtisans.

    Les vrais défis sont ailleurs et autres ce sont

    l'éducation

    la formation

    l’autosuffisance alimentaire

    la santé l

    la justice pour tous

    Un tel programme suffirait à tout dirigeant africain patriote tout le reste n'est que bavardage inutile .



    JE DÉDIE CES MOTS A TOUS LES DIGNES FILS DE L'AFRIQUE QUI CROUPISSENT EN PRISON POUR LEUR LUTTE POUR NOTRE DIGNITÉ A SONKO POUR SON COURAGE.

    VIVE L'UNITE AFRICAINE FRANCE DEGAGE .
    Auteur

    En Janvier, 2020 (20:38 PM)
    Bilahi SONKO n'est pas leur égal

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email