Mercredi 29 Juin, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Gestion des inondations : en attendant l’arme fatale du gouvernement…

Single Post
Gestion des inondations : en attendant l’arme fatale du gouvernement…
Le Plan décennal de gestion des inondations 2023-2033, commandé par le chef de l’Etat, devrait permettre d’éradiquer définitivement le phénomène. D’ici à sa mise en œuvre, le gouvernement colmate les brèches par la prévention et la pose d’ouvrages de drainage et de pompage des eaux pluviales.

Vendredi 6 mai dernier, l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANA-CIM) annonce une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne : l’hivernage sera arrosé avec des «évènements pluviométriques intenses» en vue. Les paysans peuvent afficher le sourire. La mauvaise : les pluies attendues risquent de provoquer de graves inondations. Les habi-tants des quartiers «sensibles», à Dakar et sa banlieue, comme dans plusieurs autres localités du pays, ne vont plus dormir les poings fermés.

Du côté du gouvernement, l’on n’est pas mieux loti. Les inondations hantent le sommeil des autorités, et ça dure depuis près de 20 ans. Le pouvoir de Macky Sall, à l’instar de celui de Abdoulaye Wade, tente de colmater les brèches en multipliant les initiatives de prévention et les ouvrages de drainage des eaux de pluies. Mais son arme fatale reste sans doute le Plan décennal de gestion des inondations 2023-2033 qu’il est en train de concocter.

Du Programme de lutte au Programme de gestion
Dès son arrivée au pouvoir, en 2012, Macky Sall avait fait adopter le Programme décennal de lutte contre les inondations (PDLI, 2012-2022). Celui-ci avait pour ambition de régler «défi-nitivement» le problème. Mais, malgré les 766,9 milliards de francs CFA engloutis, les résul-tats sont loin des attentes.

Une mission d’information parlementaire a passé le Plan au crible.Dans son rapport publié en juin 2021, elle salue la construction d’ouvrages d’assainissement et de logements pour les sinistrés. Cependant, elle signale que beaucoup restent à faire pour arriver à éradiquer le phénomène. Dans cette perspective, la mission parlementairea formulé une dizaine de re-commandations parmi lesquelles l’harmonisation de la lutte contre les inondations et le ren-forcement du contrôle de l’occupation des zones sensibles.

Prenant la balle au bond, le chef de l’Etat a demandé au gouvernement, en Conseil des mi-nistres, de formuler «un Programme décennal de gestion des inondations (2023-2033), en cohérence avec le Plan national d’aménagement et de développement des territoires (PNADT) et dans une dynamique de développement de la politique d’assainissement».

Cette nouvelle recette devrait permettre de venir à bout d’un phénomène qui tient tête ces dernières décennies aux pouvoirs successifs et empêche les populations de plusieurs quar-tiers de Dakar et sa banlieue ainsi que celles de nombreuses localités de l’intérieur du pays, d’accueillir la saison des pluies avec le même enthousiasme que les paysans.

Mesures d’urgence

Le sujet était au menu, ce mercredi, du onzième épisode des face-à-face bimensuels entre le gouvernement et la presse. Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, qui était aux côtés de ses collègues de l’Elevage et des Productions animales, Ali Saleh Diop, et des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des terri-toires, Oumar Guèye, a tenté de rassurer les populations en annonçant les mesures d’urgence pour lutter contre les inondations.

Serigne Mbaye Thiam assure que depuis plus de deux mois les services compétents sont sur la brèche.  «Lors de notre réunion avec le Comité national de gestion des inondations, nous avons élaboré un document dans lequel nous avons recensé tous les points critiques, la zone concernée, la problématique qui est posée, les actions qui sont mises en œuvre, la structure compétente et les délais dans lesquels les actions doivent être mises en œuvre», a-t-il énuméré.

La lutte contre les inondations commence par des actions de prévention. Face aux journa-listes, le ministre de l’Eau et de l’Assainissement a laissé entendre que les mesures déjà prises et les actions envisagées en ce sens permettront d’assurer «un fonctionnement optimal de tous les ouvrages de drainage des eaux pluviales». «Il s’agit notamment du curage des réseaux de drainage des eaux pluviales et des bâches de pompage, du faucardage et du désherbage des bassins d’infiltration ou de stockage, et de l’entretien des équipements», a détaillé Serigne Mbaye Thiam.

Ensuite, il faudra mettre en place un dispositif de pompage des eaux pluviales, surtout dans les zones sensibles dépourvues d’exutoires. «En plus de celles acquises en 2021, au nombre de 32, le président de la République a autorisé l’acquisition de 80 motopompes et de 45 élec-tropompes pour la Brigade nationale des sapeurs-pompiers et les Forces armées», a révélé le ministre.

Ce dernier a assuré que ce dispositif a montré son efficacité. A l’en croire, il a été testé avec succès à Taïba Niassène (Kaolack) lors des pluies de la nuit du 27 au 28 mai dernier. Cette localité avait enregistré 127 millimètres d’eau et pourtant, les populations et les habitations ont été préservées.

Test réussi à Taïba Niassène

Avant le face-à-face du gouvernement avec la presse, Serigne Mbaye Thiam avait déjà entamé une tournée dans les zonessensibles. C’est dans ce cadre qu’il était dans la banlieue de Dakar jeudi 2 juin. Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement voulait mesurer l’état d’avancement des travaux d’installation des ouvrages destinés à lutter contre les inondations.

«Les chantiers sont exécutés dans de bonnes conditions. Et les techniciens nous ont assurés que, pour la plupart, les travaux pourront être terminés dans le courant du mois de juin», révèle le ministre au terme de sa visite. Serigne Mbaye Thiam n’a pas manqué d’admettre que certains travaux ne seront pas terminés avant l’hivernage.  En cause, selon lui : les longs dé-lais de passation et d’exécution des marchés.

Les travaux en cours à Keur Massar sont une promesse du chef de l’Etat. Ils comprennent une canalisation, dont l’exécution se fait à «un rythme satisfaisant», et deux bassins. L’un est situé au niveau de la forêt classée de Mbao, où sont déversées les eaux de Keur Massar, et l’autre, se jette vers Mbeubeuss.

«Ce que nous avons vu, nous rassure, sourit Serigne Mbaye Thiam. Les populations, elles-mêmes, ont constaté que des progrès ont été réalisés comparé à la situation de septembre 2020quand le chef de l'Etat annonçait le lancement d’un programme d’urgence au niveau de Keur Massar.»
 
Le ministre a promis de poursuivre sa tournée dès lundi prochain. Il visitera des zones sen-sibles à Dakar et dans cinq autres régions du Sénégal.



18 Commentaires

  1. Auteur

    Amsa

    il y a 6 jours (08:35 AM)
    Une mal gouvernance a tous les echelons, un regime sans mission et sans vision.
    Top Banner
    • Auteur

      Omzo

      il y a 6 jours (08:48 AM)
      Bonjour Amsa, qu'est-ce qui te le fait dire? SVP pas d'insultes, merci d'argumenter. Je veux juste savoir.
    {comment_ads}
    • Auteur

      En VÉritÉ

      il y a 6 jours (09:06 AM)
      Beaucoup de progrès ont été faits avec Macky Sall et sur beaucoup de domaines.
      fénn yi eupeu neu 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 6 jours (10:30 AM)
      Échec sur échec.  Le plan décennal a 2012-2022 a démontré à suffisance que ce régime est incompétent. Maintenant il est dans son jeu favori qui est les promesses. Juste préparer deux plans Orsec avec les sacs de riz, de l'huile, des maccaronis, etc. En 2024 quelqu'un d'autre avec une vision plus claire se chargera de piloter ce pays.
    Top Banner
  2. Auteur

    il y a 6 jours (08:42 AM)
    Comme disait l'autre, si vous voulez coulez un secteur confiez le à Serigne Mbaye Thiam. Le mec est tellement nul et paresseux...
    {comment_ads}
    Auteur

    Xippi

    il y a 6 jours (08:59 AM)
    Un éternel recommencement ! Des autorités nulles comme leurs pattes. Serigne Mbaye Thiam est une vraie catastrophe. Chaque hivernage, c'est la même chanson. 

    Si ces pauvres populations comptent sur ces foutues autorités pour régler leurs problèmes, elles vont déchanter. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Enseignant

    il y a 6 jours (09:05 AM)
    TANT QUE SERIGNE MBAYE THIAM SERA A LA TÊTE DE CE MINISTERE LE SECTEUR COULERA AVEC LUI .LE SECTEUR REGORGE EN SON SEIN DE TRES GRANDS INGÉNIEURS QUI PEUVENT DIRIGER LE MINISTERE AVEC BRIO TELQUE MODOU MBAYE,  ARONA DE DH ET AMADOU DIALLO DU PEPAM  . NOUS NOUS RAPPELONS DES REVUES RÉGIONALES QUI ETAIENT ORGANISÉS DANS TOUTES LES REGIONS AU TOUR DU COMMANDEMENT TERRITORIALE , DES MAIRES , DES ONG DE LA SOCIETE CIVILE ET DES ACTEURS DE L EAU , CES RENCONTRES PERMETTAIENT DE CERNER LES ACQUIS ET CEUX QUI RESTENT A FAIRE. MANSOUR  AVAIT COMMENCÉ  MAIS SOUS SERIGNE MBAYE THIAM C EST DE LA DÈCHE. 
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 6 jours (09:08 AM)
    On ne s'active pas à deux mois (ce sont les propos du ministre) du début de la saison des pluies, pour lutter contre les inondations. Tout comme les grands chantiers, entamés pour endormir vos compatriotes. Les enfants ont grandi, et sortent des mêmes écoles. 
    Top Banner
    Auteur

    Senegal Moma Nior

    il y a 6 jours (09:18 AM)
    Quelle urgence ou nécessité d'embellir la corniche ? Quand on sait que la population souffre, je ne parles pas du coût élévé de la vie, de la location, de la précarité des pauvres gorgorlou... Mais au moins ayez l'élégance de mettre les populations de la banlieue de Dakar et des autres régions dans un cadre de vie optimal.

    Mais lepp Dakar, corniche bobou amoul dara loufa urgent de même que RTS pour dissi yakh ay milliards. 

    La nécessité doit prévaloir au luxe. Sénégal si khol
    {comment_ads}
    Auteur

    Addou Kalpe

    il y a 6 jours (09:36 AM)
    Une gouvernance sombre et nebuleuse, la corruption, la tromperie, impunite dans les rappotrs des Instituts de controles de la corruption.....etc,
    {comment_ads}
    Auteur

    Albator

    il y a 6 jours (10:04 AM)
    Benene thioow encore!

    Pendant toute l'annee, ils n'ont pas pensé aux innondations et pourtant c'etait plus facile pour eux de travailler pendant qu'aucune goutte d'eau ne touche le sol mais Macky Sall et la proactivité c'est une chose et son contraire! Ca me rappelle les eleves libidineux qui passent toute l'année a fumer des joints, a boire, se divertir et qui s'activent a une semaine du Bac : Echec Lamentable.

    Si tu passes ton temps a chercher des poux inexistants sur la tete des autres, a affabuler pour pourir la vie de ses adversaires politiques, tu n'auras jamais le temps de travailler et toute ta vie devient une chimere sans reels accomplissement. 

    La solution c'est beaucoup de braises dans le calecon du gouvernement actuel.

    Amo leine sakh diom Tchipiriiiiiiiiiiiii
    {comment_ads}
    Auteur

    Sam

    il y a 6 jours (10:17 AM)
    Dites moi si je me trompe mais on dirait vraiment que Seneweb fait de la propagande pour le gouvernement et que sa ligne éditoriale a changé.  Cela fait plus de 30 ans que les gouvernements se succèdent et se ressemblent. Echec sur une solution pour régler le problème des inondations. Aujourd'hui Seneweb nous informe que le gouvernement BBY aurait trouvé la solution. L'arme fatale c'est donc le nouveau film où on va nous montrer comment BBY va empêcher le calvaire des inondations. 

    Par ailleurs, il serait grand temps qu'on ait d'autres sites d'information en ligne pour concurrencer Seneweb. Il est vraiment grand temps que les Sénégalais investissent dans d'autres sites d'informations.

    On dit à Seneweb que BBY a assez de maisons de presse pour faire sa propagande. Restez équilibré.
    Top Banner
    Auteur

    Ghost

    il y a 5 jours (11:15 AM)
    Des nihilistes, il en existe dans tout les pays du monde. Cependant les Hommes et Femmes conscient des enjeux du Moment travaille sans prêter attentions a leurs grabuges sans fondement!! Le Gouvernement s'attéle toujours a rendre les conditions de vies des citoyens meilleurs!! Merci Mr le Ministre pour votre travail
    {comment_ads}
    Auteur

    Vice Hopt

    il y a 5 jours (11:18 AM)
    Wtf quand est ce que vous comprendrais que les phénoménes naturels ne sont pas maitrisable ipso facto!! Vous croyez que les inondations ne sont un probléme qu'au Sénégal!! Foutez lui la Paix et regardez autour de vous!! Autre chose: il y a des lieux habitable et d'autre qui ne le sont pas!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Et Le Ter ?

    il y a 5 jours (11:18 AM)
    SONKO AVAIT DIT QUE SI LE TER MARCHE UN MOIS RÉK Il NE S'APPELLERA PLUS SONKO ...ET DE NE PLUS JAMAIS LE CROIRE 

    ET MAINTENANT ? SONKO N,A PAS LA SOLUTION MAIS CE QUI EST SÛR ....SONKO FAIT PARTIE DES PROBLÈMES DU SÉNÉGAL AVEC SA VIOLENCE DANS LES MOTS ET DANS LES ACTES AVEC...MALHEUREUSEMENT DES MORTELS COMBATS....DES MORTS💀 💀 
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 5 jours (11:25 AM)
    en attendant ,en attendant
    Top Banner
    Auteur

    Tingalayo

    il y a 5 jours (11:30 AM)
    Oh secours Monkey à gauche
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    il y a 5 jours (11:35 AM)
    SMT on nous dit qu'il était crack au prytanée mais en pratique on voit plutot un nul. Comme quoi les diplomes ne font pas forcément les meilleurs praticiens ni les plus efficaces
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 5 jours (12:51 PM)
      Il n'y est pas resté jusqu'au bac, il a été renvoyé pour raison disciplinaire. 
    {comment_ads}
    Auteur

    De Passage

    il y a 5 jours (11:42 AM)
    depuis trois jours des inondations font des ravages juste à côté en Cote d'Ivoire, l'Allemagne les USA e j'en passe. il n'y a aucun pays qui peut vous garantir qu'il peut faire face aux forces naturelles comme les inondations les tempêtes, les cyclones .......

    il faut arrêter de tirer sur tout ce qui bouge, allez à Dalifort vous allez constater ce que l'état a fait pour réguler et soulager les populations, c'est ce qui se passe actuellemnt à Touba et à keur Massar. Malhereusement ces travaux comme c'est toujours enterré, les gens ne s'en rendent pas compte. Je ne fait pas de la politique mais le ministre Serigne Mbaye THIAM est un ministre qui maitrise ce qu'il dit (c'est peut être du à son parcours brillantissime). mais pour maîtriser ce qu'on dit il faut soit être du secteur oubien beaucoup travailler. je l'ai regardé dimanche à la RTS mais on dirait qu'il est au secteur depuis 10 ans.
    {comment_ads}
    Auteur

    Inspecteur à La Retraite

    il y a 5 jours (11:49 AM)
    Le ministre Serigne Mbaye Thaim que je salue au passage est un bosseur serieux et courageux. C'est ce que je retient de la personne, un républicain et un grand homme d'Etat qui ne cherche pas à plaire mais à servir son pays. Je peux vous jurer sur le Saint Coran que tous les cadres (inspecteurs, techniciesn et directeur) de l'éducation (qui sont objectifs et sincères) lui vouent un respect énorme et surtout lui disent merci. 
    Top Banner
    Auteur

    il y a 5 jours (12:08 PM)
    Ce ministre ou "sinistre" je devrais dire est un gros LOOSER, une vraie catastrophe qui a donné de très mauvais résultat partout ou il est passé. Il a été un catastrophique ministre de l'éducation nationale et ensuite un minable Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.*

    Et quelle foutaise de nous parler d'«un Programme décennal de gestion des inondations (2023-2033) alors que celui en cours n'a produit aucun résultat et n'est même pas audité.

    Macky Sall a échoué et doit rendre le tablier. Il a gouverné le Sénégal pendant 15 ans en tant que PM pendant 3 ans et Président pendant 12 ans avec des résultats catastrophiques. Il doit dégager du pouvoir sinon il y sera déloger et dégager.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email