Mercredi 26 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Gestion du port autonome de Dakar : le député Hélène Tine recommande une commission d’enquête

Single Post
Gestion du port autonome de Dakar : le député Hélène Tine recommande une commission d’enquête

La gestion du port autonome de Dakar (PAD) préoccupe certains députés. Des parlementaires comme Hélène Marie Dione Tine a recommandé la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire pour y voir plus clair.

Ils l’ont fait savoir lors du vote du budget du ministère de la Pêche et des Affaires maritimes. Il faut noter que le Directeur général du Port autonome de Dakar sous le régime de Me Abdoulaye Wade, Bara Sady, a été envoyé en prison avant-hier. Il est sous mandat de dépôt après avoir été accusé de "corruption et d’escroquerie portant sur des milliards de francs" dans sa gestion de cette entreprise publique. 


liiiiiiiaffaire_de_malade

7 Commentaires

  1. Auteur

    Sobel

    En Novembre, 2013 (17:29 PM)
    J'ai bien peur que Macky et ses compagnons payent cher demain ce qu'ils sont entrain aujourd'hui de fabriquer de toutes pièces rien que pour combattre les anciens dignitaires du régime sortant. Il n'est encore écrit nulle part que les preuves sont avérées que Bara Sady a escroqué la SAR avec effet de corruption. On se demande encore sur quels éléments de preuves la justice s'appuie-t-elle pour placer Bara Sady en mandat de dépôt; nous aimerions bien savoir comment et jusqu'où Sady s'est trempé dans cette affaire, cela nous édifierait beaucoup!
    • Auteur

      Xeme

      En Décembre, 2013 (13:45 PM)
      le pouvoir arc en ciel n'acceptera aucune commission d'enquête (à moins qu'elle ne soit biaisée) tant que le schéma mensonges de diabolisation et répétitions médiatique fonctionnera. ce qui est entrain de se dérouler au sénégal n'est rien d'autre que l'arrivée au pouvoir de légionnaires. et ces légionnaires vengent leurs pourvoyeurs de légions qui avaient été évincés du sénégal et ils vengent aussi leurs partenaires négriers qui avaient été maltraités au sénégal.
      bolloré, revenu au port, la suite logique ne pouvait être que la mise en prison de l'ancien directeur du port, responsable au moment de l'éviction de bolloré. il n'est plus nécessaire de rappeler tout ce que bolloré a investi pour combattre wade et installer ses petits nègres à la tête du sénégal.
      carmelo sagna était directeur de la sar quand itoc et trafigura ont gagné le marché de fourniture de fuel pour la senelec. trafigura et itoc de baba diao, le nouveau conseiller en énergie de macky, étaient partenaires, mais ont soumissionné séparément. ce qui est une fraude. le fuel fourni était de mauvaise qualité. la sar sur conseil de l'état a choisi un expert français qui est arrivé à la conclusion que baba diao est responsable de la panne des groupes de la senelec bousillés par le mauvais fuel. mais, on était en élections et ces gens échappent parce qu'ils se sont retrouvés au pouvoir. et ce sont les sauveurs du sénégal que macky met en prison pour le plaisir des négriers, ceux qui ont enfoui des déchets toxiques et fait des morts en côte d'ivoire. ce sont ces gens là qui se retrouvent au pouvoir aujourd'hui, comme conseillers et chargés des visas biométriques... et ils mettent en prison ceux qui ne leur avaient pas facilité la tâche pour empoisonner les sénégalais.
      nb: n'importe qui peut vérifier, avec n'importe quel moteur de recherche, ces informations sur le net.
  2. Auteur

    Ledakarois

    En Novembre, 2013 (17:43 PM)
    Quand Bara |sady est arrive au bureau du juge, il a remis des documents de preuve que ce dernier lui avait demandés. Le juge lui a fait savoir son deferrement sans regarder les documents, en moins de 5mns. un ex-collegue du port lui avait telephone la veille pour lui signifier qu'il ne retournera pas dan sa maison. tout est deja prepare pour son deferrement
    Auteur

    Sall

    En Novembre, 2013 (18:48 PM)
    Macky sall dafaye doule rekk
    Auteur

    Bamba Toure

    En Novembre, 2013 (19:37 PM)
    La gestion du Port autonome de Dakar (PAD) a été largement débattue, vendredi, lors de l'examen du budget 2014 du ministère de la Pêche et de l'Economie maritime par les députés dont Hélène Tine, qui a demandé la constitution d’une commission d’enquête parlementaire, à la suite d’une polémique sur les mesures prises par l'actuel directeur général Cheikh Kanté.

    ''Je constate qu’il existe deux clans pro et anti Cheikh Kanté (directeur général du PAD). Comme nous sommes des députés, je demande la constitution d’une commission d’enquête parlementaire pour vérifier ce qui se passe au PAD’’, a-t-elle notamment dit.



    Intervenant lors du passage du ministre de la Pêche et des Affaires maritimes, Haïdar El Ali, à l’Assemblée nationale pour défendre le budget de ce département, Hélène Tine a précisé qu’elle ne veut pas d' ''une commission de plus’’.



    Une polémique a été agité, vendredi à l’Assemblée nationale, par les mesures prises par l’actuel directeur du PAD, Cheikh Kanté.



    Le député Pape Abdou Khadre Mbodj a ouvert le débat, en dénonçant la délivrance de concessions sur le môle 8 au profit de la société NECOTRAMS sans appel d’offres au détriment d’une vingtaine de sociétés sénégalaise de manutention.



    M. Mbodj a indiqué qu’il va tout faire pour annuler cette mesure. D’autres députés dont Cheikh Oumar Sy, Mamadou Lamine Diallo et Seynabou Wade ont abondé dans le même sens, en s’inquiétant de ''la détérioration du climat social'' au PAD, ''des licenciements abusifs, des recrutements hors norme et de la politisation'' de l’entreprise.



    Prenant le contrepied de leurs collègues, des députés comme El Hadj Diouf, Seydina Fall, Mame Khary Mbacké ont battu en brèche les accusations contre le directeur général du PAD.



    Ils ont félicité l’équipe dirigeante du PAD, en lui demandant de continuer ''la modernisation'' de cette société.



    Par contre, certains députés ont demandé de dépassionner le débat et demandé au ministre d’œuvrer pour un meilleur climat au PAD.



    Pour sa part, le député Cheikh Seck a proposé aux députés l’audition du directeur général du PAD, Cheikh Kanté, par les membres de la Commission développement et aménagement du territoire.



    Cette proposition a été appuyée par le président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar, Moustapha Diakhaté, qui a préconisé en même temps l’audition de tous les protagonistes.
    Auteur

    Bamba Toure

    En Novembre, 2013 (19:39 PM)
    M. Mbodj a indiqué qu’il va tout faire pour annuler cette mesure. D’autres députés dont Cheikh Oumar Sy, Mamadou Lamine Diallo et Seynabou Wade ont abondé dans le même sens, en s’inquiétant de ''la détérioration du climat social'' au PAD, ''des licenciements abusifs, des recrutements hors norme et de la politisation'' de l’entreprise.



    Prenant le contrepied de leurs collègues, des députés comme El Hadj Diouf, Seydina Fall, Mame Khary Mbacké ont battu en brèche les accusations contre le directeur général du PAD.



    Ils ont félicité l’équipe dirigeante du PAD, en lui demandant de continuer ''la modernisation'' de cette société.



    Par contre, certains députés ont demandé de dépassionner le débat et demandé au ministre d’œuvrer pour un meilleur climat au PAD.



    Pour sa part, le député Cheikh Seck a proposé aux députés l’audition du directeur général du PAD, Cheikh Kanté, par les membres de la Commission développement et aménagement du territoire.



    Cette proposition a été appuyée par le président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar, Moustapha Diakhaté, qui a préconisé en même temps l’audition de tous les protagonistes.

    Auteur

    Diop

    En Novembre, 2013 (23:09 PM)
    Tout ceux qui savent lire entre les ligne sauront que derrière tout cela il y a l'affaire de Boloré qu'on veut nous faire passer sous silence. On récompense Boloré et on crée une fausse affaire sur Bara Sady pour nous faire croire qu'il a mal géré. Comme ça personne ne parlera du retour du colonisateur Boloré. Depuis l'indépendance, c'est la première fois qu'un gouvernement s'acharne autant sur ses adversaires politiques et sur tous ceux qui ont eu à diriger des entreprises publique sous l'ancien régime ainsi que tous ceux qui sont soupçonne d'être amis avec un membre du PDS. On ne cherche même plus a donner des preuves. On se contente d'affirmer des accusation de toute pièces dans les journaux puis on emprisonne sans jugement publique. Jusqu'à présent personne ne sait de quoi Bara Sady a été accusé. Certain nous disent qu'il a mal négocié avec Dubai Port. Mais depuis quand peut-on mettre en prison parce qu'il a mal négocié ou mal travaillé. Quelqu'un qui ne travaille pas bien on le licencie tout simplement. On met en prison lorsqu'il y a détournement avec des preuves. Maky est en train de détruire ses chance de refaire un second mandat. Parce que jusqu'à présent il n'a fait parler que sa haine en oubliant le Sénégal.
    Auteur

    Frondeur-bi

    En Décembre, 2013 (04:24 AM)
    Je crois que le président Macky SALL emprunte une voie qui mène le Sénégal directement vers un mur. Il déclare publiquement détenir 8 milliards de CFA. Que cet argent soit un DON ou gagné à la sueur de son front, nous savons tous qu'il ne peut amasser autant d'argent en peu de temps. Il n'a pas d'héritage, ni d'usines encore moins gagné à la loterie. Il se tait sur l'origine illicite de son argent et il se met à mettre d'honnêtes citoyens en prison. Il doit lâcher ces gens qu'il emprisonne injustement et attaquer le front social d'une population qui a faim et qui risque de descendre dans la rue. S'il n'agit pas rapidement, nous intenterons une énorme bataille à l'international. Et là, il saura clairement ses limites. Le pays va à l'eau!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email