Mardi 07 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

Gilets jaunes : 59 interpellations au cours d'une nouvelle manifestation

Single Post
Un manifestant portant un gilet jaune tient une pancarte devant des CRS lors d'une manifestation à Paris dans le cadre du 36e jour de grève consécutif contre les plans de réforme des retraites du gouvernement français en France, le 9 janvier 2020
Les Gilets jaunes étaient de retour dans les rues parisiennes, samedi, dans un climat de tensions avec les forces de l'ordre. Selon la Préfecture de police de Paris, 59 personnes ont été interpellées en marge de cette manifestation. 

Lors de l'acte 62 des Gilets jaunes, quelques milliers de manifestants ont défilé, samedi 18 janvier, dans l'après-midi à Paris, en scandant des slogans anti-Macron, anti-policiers ou contre la réforme des retraites. Un rassemblement marqué, selon une journaliste de l'AFP, par des tensions avec les forces de l'ordre et par 59 interpellations.

"Trop de souffrance dans cette sous-France", pouvait-on lire sur une pancarte. "Macron, Philippe, traitres au peuple", sur une autre alors que la foule a scandé "La rue, elle est à nous" et encore "Macron, on vient te chercher chez toi".

Dès le début d'après-midi, il y a eu des tensions avec les forces de l'ordre, intervenues "pour disperser un bloc qui tentait de se constituer en tête de cortège", selon la préfecture de police de Paris (PP).

Mais c'est surtout à l'arrivée devant la gare de Lyon, que le face-à-face s'est durci, avec notamment l'incendie d'une baraque de chantier à quelques mètres de l'entrée de la gare.

Trente-trois personnes placées en garde à vue

Les forces de l'ordre, déployées en nombre depuis le début de l'après-midi ont fait usage à de nombreuses reprises de gaz lacrymogène mais également de canon à eau. Après 18 heures, alors que les CRS appelaient les manifestants à évacuer la zone, plusieurs groupes se sont dispersés dans les rues alentours, allumant des feux de poubelles.

Cinquante-neuf personnes ont été interpellées, a indiqué la Préfecture de police de Paris, peu après 20 heures. Trente-trois personnes avaient été placées en garde à vue à 18 heures, a, de son côté, précisé le parquet de Paris. Dans l'après-midi, plusieurs vidéos dénonçant les violences policières ont été partagées sur les réseaux sociaux.

Cette semaine, Emmanuel Macron a demandé à l'Intérieur de faire rapidement des "propositions pour améliorer la déontologie" des forces de l'ordre accusées de violences, après que Christophe Castaner les a appelées à "l'exemplarité", braquant des policiers sous pression après des mois de manifestations.

liiiiiiiaffaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email