Mardi 21 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Grand entretien: Que faut-il attendre du régime Macky en 2020 ?

Single Post
Grand entretien: Que faut-il attendre du régime Macky en 2020 ?
Lors de sa dernière conférence de presse au Palais de la République, le président Macky Sall est revenu sur l’ensemble des points importants qui ont mouvementé l’année 2019, et a tenté d’apporter des réponses quant aux multiples interrogations du peuple. 3ème mandat, eau et électricité, insécurité, migration et plus encore. Seneweb repasse au peigne fin les déclarations du chef de l’Etat, intégralement retranscrites par Le Soleil. 



Ni oui, ni non sur le 3e mandat

 

« L’heure est au travail ». C’est la réponse que Macky Sall a donnée lorsqu’on lui a demandé s’il comptait briguer un troisième mandat. Arguant que les membres de son parti «cesseraient de travailler» s’ils assuraient qu’il ne briguerait pas un troisième mandat, le président a encore une fois savamment esquivé la question. «Ni oui, ni non », répondra-t-il. Du moins, pour le moment. De toute façon, le débat n’est pas à l’ordre du jour selon lui. 

 

Interrogé au sujet d’un éventuel « dauphinat», il a avancé: «Nous sommes dans une République. Pas dans un Royaume. On ne peut pas parler de dauphin. Quand le moment sera venu, chaque parti s’organisera pour participer aux élections ». Aussi, il a précisé qu’il a gagné largement la Présidentielle et qu’il a les majorités parlementaire, sociologique et politique lui permettant de gouverner. « La démocratie, ce n’est pas que la majorité, c’est aussi du consensus » a-t-il rappelé. D’où l'appel au dialogue national, qui permettra de s’accorder sur des questions telles que « le chef de l'opposition, le financement des partis politiques, la gestion des ressources pétrolières et gazières », d’après lui. 

 

Abdoul Mbaye, ancien Premier ministre, avait déclaré avant son éviction que le président manquait de vision. «Il est aveugle», a rétorqué Macky lors de la conférence de presse. Cinglant. Concernant les retrouvailles avec Abdoulaye Wade, elles ont certes été facilitées par le Khalife général des Mourides, mais uniquement dans l’intérêt du pays, a-t-il assuré. Ensuite, le chef de l’Etat a promis la reprise des Conseils de ministres décentralisés en fin février ou début mars 2020.

 

Pas question d'organiser des marches dans les centres névralgiques de Dakar

 

En ce qui concerne les questions sociales, M. Sall a décliné une vision « en phase avec les besoins de la population ». Pour lui, améliorer les conditions de vie et de sécurité des Sénégalais est le mantra de son Gouvernement. Il s’est tout de même désolé d’une jeunesse qui envisage un « avenir sombre » pour son pays. A l’entendre, il n’y a rien de plus choquant pour un président que de faire face à une jeunesse découragée. 

 

Dans cette optique, Macky compte augmenter drastiquement les chances de réussite et améliorer la qualité des formations pour résoudre la question de l’emploi : dans chaque département du pays, sera ouvert un centre de formation professionnelle destiné à un outillage efficace des jeunes, facilitant leur insertion dans le marché du travail et développant leur sens entrepreneurial.

 

Par ailleurs, l’accès universel à l’eau d’ici 2035 est un autre objectif majeur de l’État. Le choix porté sur Suez s’inscrit dans cette vision, rapporte le quotidien Le Soleil.

 

Parmi toutes ces questions, l’une des plus urgentes est sans doute celle des marches de protestation et l’arrêté Ousmane Ngom. « Le Sénégal a su maintenir sa posture démocratique ». C’est ce que le Président a affirmé, ajoutant que le respect des normes constitutionnelles doit prévaloir. « Nous n’interdisons pas les marches, surtout qu’elles ont des vertus indéniables. Mais dans tous les pays, il est inadmissible d’organiser une marche dans les centres névralgiques. Ne versons pas dans la provocation ». L’arrêté Ousmane Ngom a été institué pour éviter des débordements. Il faut rappeler que sur 100 demandes de marche, seules deux n’ont pas été autorisées. 

 

Dernièrement, le projet de loi portant sur la criminalisation du viol et de la pédophilie a également fait jaser. «La protection de la condition féminine et de l’enfance reste un défi de notre temps. Nous devons mettre fin à la violence faite aux femmes et aux filles, et mieux protéger l’enfance », a souligné Macky Sall.

 

Appel à serrer davantage la ceinture en 2020

 

La hausse du tarif de l’électricité. Ou plutôt le paroxysme du trouble populaire au Sénégal. Sur ce point, le chef de l’Etat semble être dans la mouise jusqu’au cou. Il n’en laisse rien paraître : « L’Etat continue de subventionner la Senelec et la Société africaine de raffinage (Sar) à travers le Fonds spécial de soutien au secteur de l’énergie (Fse). Quand la Sar doit acheter du pétrole et que cela coïncide avec la hausse internationale du baril du pétrole, l’Etat ne la répercute pas sur les tarifs de l’électricité et du carburant. Mais cette hausse peut arriver à un certain niveau qui obligera l’Etat à la répercuter sur des tranches qui ont les moyens de la supporter », a-t-il précisé. 

 

Le président s’est aussi prononcé sur la dette. Tous les pays du monde s’endettent, l’essentiel est de le faire utilement, s’est-il enorgueilli. Selon lui, le Gouvernement travaille pour élargir l’assiette fiscale.

 

Au sujet de la campagne de l’arachide, jugée « scandaleuse » pour certains, Macky Sall a rappelé que chaque année, 18 milliards de FCFA sont dépensés par l’Etat pour subventionner les huileries et soutenir les paysans. Il a admit que « Si les chinois n’étaient pas intervenus l’année dernière, la situation serait pire à l’heure actuelle ». À en croire ses dires, l’Etat favorise les intérêts des huileries, notamment la Sonacos et son personnel. Le chef de l’Etat a quand même reconnu des dysfonctionnements sur la distribution des semences, qu’il s’engage d’ailleurs à résoudre.

 

Abordant pour la première fois la question du passage du Franc CFA à l’Eco, il a salué le processus de création d’une monnaie unique ouest-africaine : « c’est une heureuse perspective, et rien ne changera quant à la parité fixe de notre monnaie d’ici l’entrée en vigueur de l’Eco », s'est-il réjoui. 

 

Entre autres, un accord signé avec le Gouvernement malien assurera la réhabilitation et la modernisation du chemin de fer Dakar-Bamako pour rehausser le transport ferroviaire.

 

Casamance, ce qu'il faut pour un retour à la paix

 

« Si nous consolidons les efforts, entre l’Etat et le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance, la paix sera définitive ». C’étaient les termes du président au sujet la situation en Casamance. La région houleuse du Sénégal, en crise depuis 1982, s’est relativement stabilisée depuis quelques années. Le pont de Farafégny, les navires assurant la liaison entre Dakar et Ziguinchor, ou encore les trois correspondances aériennes quotidiennes : le président a rappelé ses programmes de développement initiés en 2012 pour relancer le développement économique et le désenclavement de la région Sud. Toujours d’après Le Soleil, il a également instruit le ministre de l’Economie et des Finances de demander aux services de la Douane sénégalaise d’ouvrir les frontières avec la Gambie 24h/24. 

 

Voilà ce que l’on peut retenir de la conférence de presse de Macky Sall. Le Président a été mis à l'épreuve en 2019, mais il tient visiblement à rassurer. En attendant de voir ce que l’avenir réserve aux Sénégalaises et Sénégalais.



Bonne année 2020.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email