Dimanche 09 Mai, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

Heurts en marge des cortèges électoraux : dérapages ou volonté de “terroriser” les électeurs ?

Single Post
Heurts en marge des cortèges électoraux : dérapages ou volonté de “terroriser” les électeurs ?

La tension monte au Sénégal à l’approche du second tour de l’élection présidentielle prévu dimanche 25 mars. Mercredi, alors que la caravane de Macky Sall quittait Dakar pour tenir un meeting à Thiès, des affrontements ont éclaté en marge du convoi.

Les partisans de Macky Sall affirment avoir fait l’objet de jets de pierres alors que leur cortège était bloqué dans les embouteillages, à côté d’un rassemblement du PDS, le parti d’Abdoulaye Wade.

Image ci-dessus issue de la vidéo WalfTV. Au centre, en habit traditionnel, un partisan de Wade est pris à partie par des membres des éléments du convoi de Macky Sall. A droite un homme de la sécurité en uniforme. A gauche, deux personnes en civils s'attaquent à lui, l'un avec un gourdin.

Sur les images (vidéo disponible ici), des hommes en uniforme et en civil sont filmés en train de se battre contre des partisans de Wade avec des armes blanches. Selon un attaché de presse de Macky Sall présent dans le convoi, Ousmane Ba, contacté par FRANCE 24, tous les hommes en uniforme marron présents sur les images sont des membres de la sécurité rapprochée de Macky Sall. Il a reconnu que ces derniers n’avaient en revanche pas le droit d’être armés. Interrogé sur la présence d’hommes en civil armés, ce dernier a répondu qu’ils ne pouvaient s’agir que de policiers.

Bagarre entre le même partisan et un élément du convoi de Macky Sall.

Mais pour Amadou Sall, porte-parole de la campagne d’Abdoulaye Wade, les hommes en civil qui sont intervenus sont “des nervis, des gros bras au service d’un candidat qui ont pour seul objectif de semer la terreur pour dissuader les partisans de Wade d’aller voter”.

Le cortège d’Abdoulaye Wade a essuyé, lui aussi, des jets de pierre, jeudi 22 mars, lors de son passage à Guédiawaye, dans la banlieue de Dakar.

Vendredi, Macky Sall a accusé à son tour le pouvoir de distribuer des gourdins et des armes blanches aux partisans du président sortant.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email