Mercredi 19 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

La Loi de finances 2014 est ‘’une feuille de route pour reconstruire'' le pays, dit Moustapha Diakhaté

Single Post
La Loi de finances 2014 est ‘’une feuille de route pour reconstruire'' le pays, dit Moustapha Diakhaté

La Loi de finances (LF) 2014 constitue ‘’une feuille de route pour reconstruire le Sénégal’’, a estimé le président du Groupe parlementaire Bennoo Bokk Yaakaar à l’Assemblée nationale, Moustapha Diakhaté, assurant que la majorité soutiendra ce budget qui est un ‘’instrument efficace pour améliorer les conditions de vie et d’existence des populations sénégalaises’’.

 

La Commission de l’Économie générale et des Finances de l’Assemblée nationale a entamé lundi l’examen, dans le fond, du projet de Loi des finances pour l’année 2014. 

 

Le gouvernement a adopté, le 21 septembre, en conseil des ministres, le projet de loi de finances de l'année 2014, avec des dépenses évaluées à 2.287 milliards de francs CFA et des ressources budgétaires s’établissant à 1.891 milliards. 

 

Le projet de budget de 2014 a été élaboré sur la base d’un taux de croissance projeté à 4,6%, contre 4% en 2013, conforté par "un regain de l’activité économique", indiquait le communiqué du conseil des ministres du 21 septembre. 

 

Pour Moustapha Diakhaté, il ressort de la lecture de la LF 2014, des brillants et convainquant exposés des ministres de l’Économie, des finances et du Budget que la souveraineté budgétaire du Sénégal ‘’n’est plus menacée’’.

 

Dans un communiqué dont l’APS a obtenu copie, il souligne que le projet de LF 2014 ‘’s’inscrit pleinement dans les engagements du président Sall redresser nos finances publiques, de promouvoir la justice sociale et de préparer le Sénégal à l’émergence dans la solidarité intra et intergénérationnelle’’.

 

Ainsi, explique t-il, ‘’grâce à une stratégie de mobilisation optimale des ressources et à un important effort de rationalisation des dépenses de fonctionnement, les priorités du Groupe Bennoo bokk yaakaar sont portées par une hausse substantielle des allocations à finalité sociale et économique’’.

 

‘’Orienté vers la lutte contre la vulnérabilité et la relance de l’économie productive, ajoute Diakhaté, le projet de budget 2014 opère une vraie rupture dans le combat contre les injustices et inégalités nées de la fracture sociale et géographique de notre pays’’.

 

Dans ce cadre, le président du Groupe BBY, salue ‘’l’important volume’’ de dépenses en faveur du monde rural pour un montant de 56.9 milliards et un programme d’infrastructures avec entre autres 300 forages et 30 systèmes d’adduction d’eau multi villages incluant une unité pastorale pour l’alimentation en eau d’au moins un million de personnes.

 

Ces dépenses sont aussi orientées vers ‘’la protection sociale des groupes vulnérables avec un volume de dépenses de16.5 milliards alloués aux Bourses familiales et la couverture maladie universelle’’.

 

A cela s’ajoute la jeunesse ‘’avec un plan d’urgence pour l’emploi des jeunes sur l’étendue du territoire national, avec l’inscription de crédits d’un montant de 18 milliards de francs CFA en vue de la création d’emplois à travers des projets porteurs initiés notamment par les jeunes’’. 

 

Ce tableau est complété par le montant de 10 milliards de francs CFA dans le cadre du développement des activités génératrices de revenus pour les femmes et les jeunes filles, selon Moustapha Diakhaté. 

 

Le président du Groupe BBY cite aussi l’économie productive avec un Programme spécial de développement de l’artisanat national avec un volet constitué par la relance du Projet mobilier national.

 

Il releve encore la mise en place des instruments de financement de l’économie productive comme le FONGIP, le FONSIS pour un montant de 10 milliards. Selon lui, ‘’ce dispositif vient en complément des outils d’appui à l’économie comme la BNDE, la CNCA et la CDC’’.

 

‘’Avec ces importants efforts d’investissement et ce dispositif jamais entrepris, note t-il, l’ambition du gouvernement du président Sall est manifestement d’accélérer le relèvement du niveau de vie des populations et de l’appareil productif de notre pays’’.


affaire_de_malade

2 Commentaires

  1. Auteur

    Maïmoune

    En Novembre, 2013 (19:25 PM)
    Les Sénégalais ne sont pas des idiots, et ils jugent sans parti pris ! C'est avant 2000 que notre pays était à bâtir, ce travail reste à parfaire jusqu'à la fin du monde, mais honnêtement après ce que nous a laissé Wade, il faudrait seulement que MACKY fasse autant pour que notre pays aille de l'avant. Ces nouveaux arrivants au pouvoir doivent cesser de dire que le pays est à reconstruire. Qu'ils travaillent au lieu de se chamailler avec les perdants qui ont aussi le droit de proposer une alternative crédible, sachant que l'on sait tout ce qu'ils ont fait en douze ans, que les sénégalais apprécient
  2. Auteur

    Des Dépenses C'est Tout

    En Novembre, 2013 (19:36 PM)
    Je ne vois que des annonces de dépenses et rien sur des rentrées de devises, ca sent un peu la fumisterie quand même. Pour dépenser il faut avoir de l'argent et vu que le Sénégal ne produit pratiquement rien que la mauvaise image du Sénégal et le visa ont tué le tourisme Saly station balnéaire sale des rues pleines de trous et pas de trottoirs mais une mairie digne d un palais est vide les Sénégalais risquent de ne rien voir changer une fois de plus.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email