Vendredi 21 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Lat Diop, « Il est grand temps de revenir sur ce Code des marchés publics qui bloque le pays »

Single Post
Lat Diop, « Il est grand temps de revenir sur ce Code des marchés publics qui bloque le pays »

L’actuel Code des marchés publics doit être révisé. Telle est la conviction de Lat Diop, leader du front pour l’émergence et la prospérité (Fep) et directeur de la Dette et de l’Investissement au niveau du ministère de l’Economie et des Finances. M. Diop – qui se prononce sur d’autres questions – estime que ledit code est «une entrave pour le développement du pays».

Des voix s’élèvent depuis quelques jours pour réclamer la lumière sur l’octroi du marché pour la réhabilitation du Building administratif. Qu’en est-il réellement de ce marché ?
Concernant le Building administratif, ma posture de fonctionnaire de l’Etat ne me permet pas d’entrer dans le fond du sujet. Ce que je peux dire, c’est qu’il y a nécessité de revoir en profondeur le Code des marchés publics au Sénégal. Ce code est une entrave majeure à la commande publique pour les Pme et Pmi. Il faut voir les voies et moyens d’assouplir tout ça pour permettre à ces entreprises d’être plus viables. Je pense qu’il est grand temps de revenir sur ce Code des marchés publics qui bloque le pays. ça, il faut avoir le courage de le dire. Quand on est un homme politique, il faut avoir l’habitude de situer les responsabilités et les priorités, mais également de faire des propositions sur les démarches à suivre. Je peux dire sans risque de me tromper que ce Code des marchés publics est mauvais pour le pays. Maintenant, il y a des gens qui sont gardiens de ce Code des marchés publics, qui ne vivent et n’existent que par ce code, à travers leurs avantages.
Concrètement, qu’est-ce qui vous gêne avec ce Code des marchés publics ?
Ce Code des marchés est très contraignant. Moi, en tant que responsable politique, j’en appelle à la vigilance du président de la République et à son pragmatisme, pour qu’il essaye de réunir toutes les conditions nécessaires pour permettre la révision en profondeur de ce Code des marchés publics. C’est une entrave majeure pour le développement du pays. Il faut reconnaître ses limites. Maintenant, pour en revenir au Building administratif, tous ceux qui étaient préposés à l’attribution de ce marché-là l’ont fait dans les règles. Si le marché a été attribué de manière indue ou obscure, mais, il y a des instances régulières à saisir. Ma conviction est que les choses se sont passées normalement.


affaire_de_malade

30 Commentaires

  1. Auteur

    Hun,

    En Octobre, 2014 (19:14 PM)
    Ca sent mauvais
  2. Auteur

    Loo

    En Octobre, 2014 (20:38 PM)
    Un énarque competent et aimable.

    Lat Diop ministre directeur de cabinet du PR.
    {comment_ads}
    Auteur

    Pourqwa

    En Octobre, 2014 (21:13 PM)
    Qui weer na? ???
    {comment_ads}
    Auteur

    Casejustifie

    En Octobre, 2014 (21:20 PM)
    Justement, ce Code des marchés sert à bloquer les magouilles. Si ça gêne certains ..

    comprendra qui voudra.

    .

    .

    {comment_ads}
    Auteur

    Patrioit

    En Octobre, 2014 (21:24 PM)
    il dit vrai, je pense que les experts devraient se reunir avec le secteur privè, le forum civil, l'etat pour revoir ce code afin de ne pas perdre trop de temps dans l'attribution des marchès publiques.
    Auteur

    Architecte

    En Octobre, 2014 (21:40 PM)
    Nous,aussi, nous disons que ce code doit être réformer en profondeur mais malheureusement,les correspondances restent sans réponses.Quand ils procèdent aux changements,ils le font en catimini. Il faut reconnaître,en définitive,que les politiques font semblant de travailler pour ce pays,alors qu'il n'en est rien; ils sont guidés par leur seul agenda et intérêt crypto-personnel.

    Pour le cas du Building, il y a bien une partie étude réhabilitation et une partie extension construction neuve.On pouvait trés utilement faire travailler d'autres cabinets d'architecture et d'ingéniérie; après tout le building administratif est l'oeuvre d'un architecte!Et si ce fameux code, permet à ce fournisseur de construire,pourquoi pas à nous autres aussi?
    {comment_ads}
    Auteur

    Diam

    En Octobre, 2014 (21:42 PM)
    Merci Lat. depuis la fac t'a tjours été du coté de la justice. je me rappel encore ces débats chaud sur des questions politiques économiques avec les camarades comme préfet. tes positions ont tjours été objectives. bon vent .
    {comment_ads}
    Auteur

    Deug

    En Octobre, 2014 (21:44 PM)
    Le vrai problème avec ce code c'est qu'il va ruiner toutes les entreprises installées hors de Dakar et intervenant dans le secteur tertiaire libéralisé. Dakar bénéficie de tous les atouts nécessaires à la compétitivité contrairement aux régions. Il est injuste de mettre au même niveau les entreprises du pays quand on sait que la plupart des régions manquent de tout sans compter la centralisation outrancière des prises des décisions au niveau des ministères et directions.
    {comment_ads}
    Auteur

    Rui

    En Octobre, 2014 (21:53 PM)
    A vrai dire le code des marchés constitue un blocage manifeste pour la réalisation des projets dans un délai raisonnable. Non seulement, le code présente des insuffisances dans sa réglementation mais aussi dans sa composition. Le personnel présente des limites notoires liées aux évaluations techniques des offres; ce qui entraine une lenteur des procédures. Il faut revoir le code et trouver les ressources humaines qu'il faut.
    Auteur

    ,mbidou

    En Octobre, 2014 (21:59 PM)
    Ce code est mauvais a tous points. Il ne garantit aucune transparence le ministre designe sa commission de depouillement et des marches il y met ses hommes
    {comment_ads}
    Auteur

    Later Job

    En Octobre, 2014 (22:33 PM)
    Deux remarques: 1_ Le code n'a jamais été statique, il a été révisé et la dernière révision est encore sur la table du Président Sall. Malgré tout, il reste un code, donc, avec ses avantages et sa vigueur. Comme il est triste pour un haut-fonctionnaire et politicien, mon œil, de manquer d'information précise sur les affaires publiques. 2_Le code des marchés, selon later-job, ce n'est qu'"entrave", "blocage", "contrainte", "mauvais", oligarchique, etc. C'est simpliste. Vue de l'esprit. Opinion biaisée, peut-être pas si malintentionnée, mais faite d'ignorance caractérisée: à son niveau de responsabilité, on ne lui tolère pas de légèreté du genre. Son opinion doit être documentée, par des études... ANSD et DPEE, les a-t-il une fois seulement consultées avant d'ouvrir sa bouche pour nous sortir des inepties sur la commande publique. Déclarations malencontreuses qui accréditent solidement la thèse qu'il n'es pas l'homme qu'il faut à la direction qu'il occupe. Hélas !

    Un commentaire : par analogie au code de la route, il lui aurait fallu tenir compte des facteurs liés à "l'état du véhicule" (la préparation du marché) et aux "aptitudes du conducteur" (professionnalisation de l'autorité contractante) avant de s'en prendre à un texte qu'il semble n'avoir jamais lu, encore moins compris. Grave. Haut fonctionnaire, ce type, vous dites ! Mon œil, pauvre de mon Administration !

    later-job vient de démontrer tout le mal que l'on pensait de lui, à sa nomination étonnante. Ça se voit qu'il n'a ni la compétence, ni la personnalité pour la DI. Le résultat est patent, c'est la dèche dans les finances publiques et les revers dans les décisions d'investissement. Un type pareil, qui peut-il convaincre à mettre un sou vaillant... Pire, ses farfelues déclarations donnent le frisson au secteur privé, à la société civile et aux PTF, sûr. Politicard underground, seconds couteaux quelque part, later-job s'est révélé le pire titulaire à la Direction de l'investissement. D'ailleurs, qu'est-ce qu'il en a fait (avant de prétendre éhontément diriger le cabinet présidentiel) ? DI, un véritable champ de ruines et misères de cadres compétents et dignes qui nous ont valu tant d'années de résultats brillants, tant en réforme qu'en IDE pour le Sénégal.

    Pour masquer une certaine incompétence, later-job essaie de noyer le poisson en accusant le code des marchés publics. Malheureusement, il tombe à l'eau, ses arguties avec. later-job se comporte en vulgaire et anti-républicain tels que le furent les chauffards qui fustigeaient le code la route parce qu'ils ne savaient pas bien conduire et faisaient trop de morts. Pour s'en dédouaner, et repousser les velléités de réforme par l'instauration d'un permis à points, ces chauffards tentaient par le verbiage de masquer leurs écarts de conduite en vouant aux gémonies le code de la route.

    Heureusement qu'il y avait un ministre sérieux de la trempe de Thierno Alassane Sall. Si, par malheur, c'était later-job, il aurait déchiré le code pour permettre aux chauffards de rouler en roue libre, toutes règles foulées au pied. Voilà un fou à lier, ce lat diop. Maintenant, faut s'en encombrer comme allié politique ? Les revers vont se multiplier comme il en a pris pour son grade à Guédiawaye en juin dernier. Fort en parole, insignifiant aux urnes. Faut le virer, il n'incite à investissement et ne draine pas d'électeurs. Nul en Administration, nul en politique.

    Mais, PCA de la case des tout-petits, ce ne serait pas mal pour l'aider, au moins, à grandir et à parler avec sérieux de choses sérieuses. Dans la vie d'une nation sérieuse, tout n'est pas que politique politicienne. Faut être sérieux.
    {comment_ads}
    Auteur

    M´backe

    En Octobre, 2014 (06:59 AM)
    Voilá le regime de Macky Sall. Au moment oú le pays regorge des cadres de tout genres , ce sont des incompétents qui occupent de hautes fonctions et gérent le pays. Aprés Youssou N´dour comme ministre , voilá un autre qui est Directeur de la dette et de la manipulation ....Méme le debat public est devenu de bas niveau avec la présence par exemple de Bouba N´dour .J´ai pitié du Senegal.
    {comment_ads}
    Auteur

    Expertise Discutable

    En Octobre, 2014 (08:05 AM)
    Franchement, ce monsieur est loin d'être un de nos meilleurs cadres et experts dans le domaine économique ou finances de l'Etat. Il est venu aux affaires par la politique, çà tout le monde le sait. Il n'y a pas longtemps, on ne le connaissait même pas. Le ministère de l'économie a connu d'éminents experts, dont certains y sont toujours, ET devant lesquels ce Lat n'oserait même pas défendre une seule idée.



    Pour parler clairement, on peut faire son show devant des étudiants ignorants ou de non initiés à la gestion économique et financière, mais sans plus. On se connait bien entre experts, il faut savoir raison garder, sinon on se dévoile forces et faiblesses, avec le risque d'être mis à nue



    Macky sall nous aura amené des gens très singuliers, la politique est comme celà. Dommage
    Auteur

    Erreur D'analyse

    En Octobre, 2014 (08:14 AM)
    monsieur Lat Diop, faites attention lorsqu'on parle à l'opinion, il y a dans la melée d'excellents experts, et éminents spécialistes qui lisent, écoutent et enregistrent vos propos. Le pays est truffé de gens excellents qui savent, connaissent et rient de nos erreurs d'analyse et de jugement. Attention à la parole, elle peut mener au ridicule
    {comment_ads}
    Auteur

    Lipalip

    En Octobre, 2014 (08:28 AM)
    "Le Code est mauvais, le Code est ceci, le Code est cela, patati patata" pour un Directeur national qui aurait pu participer à la récente révision du Code dans lequel il ne voit qu'un contenu mauvais. Concrètement, il n'a rien dit de clair. "Le Code bloque le pays". Comment? et quelle solution faut -il apporter? "le Code entrave..." montrer en quoi le code entrave pour que le bas peuple comprenne. Le building admin! Qu'est ce qu'on peut retenir de sa sortie malencontreuse, à mon avis.

    Un Directeur national doit dépasser la querelle de borne fontaine quand même.

    Bonne journée à tous.
    {comment_ads}
    Auteur

    Rewmi Dokhoul

    En Octobre, 2014 (09:30 AM)
    Le journaliste a demandé à Lat Diop ce qui gêne concrètement avec ce Code des marchés publics mais il est incapable de le dire. Il faut dire les blocages et faire des propositions de réforme
    {comment_ads}
    Auteur

    Faidherbe

    En Octobre, 2014 (10:09 AM)
    Lat vient de démontrer tout le mal que l'on pensait de lui, à sa nomination étonnante à la Direction de l'investissement. Ça se voit qu'il n'a ni la compétence, ni la personnalité pour la DI. Le résultat est patent, c'est la dèche dans les finances publiques et les revers dans les décisions d'investissement. Un type pareil, qui peut-il convaincre à mettre un sou vaillant dans le pays... Pire, ses farfelues déclarations donnent le frisson au secteur privé national comme international, à la société civile et aux PTF, sûr. A vouloir trop plaire au PR, Lat Diop finit par le desservir atrocement. Politicard underground, seconds couteaux quelque part, Lat s'est révélé le pire titulaire à la Direction de l'investissement. D'ailleurs, qu'est-ce qu'il en a fait (avant de prétendre éhontément diriger le cabinet présidentiel) ? La DI, un véritable champ de ruines et de misères pour les cadres compétents et dignes qui nous ont valu tant d'années de résultats brillants, tant en réforme qu'en IDE pour le Sénégal.
    Auteur

    De La Direction

    En Octobre, 2014 (10:12 AM)
    Il ne peut pas entrer dans les détails, compte tenu de la cible. Mais sachez en personne qui a eu à travailler avec lui qu'il est un homme franc juste. les gens ne travaillaient pas à l'heure, pas correctement. Chacun faisait ce qu'il voulait à la DDI. Il est venu avec une rupture sans conteste. Maintenant c'est comme au lycée: A 8h tout le monde est là. Et puisque parfois y a des heures supplémentaires payées, on reste parfois jusqu'à 20h ou 21h. Parfois on vient le dimanche. Je ne sais pas s'il aura une promo mais c'est un travailleur. Il recrute meme sans connaitre les gens, uniquement sur la base du mérite. Bien mais les gens n'aiment pas le travailleur.
    {comment_ads}
    Auteur

    Calomnie!!!

    En Octobre, 2014 (10:30 AM)
    Rappelons nous du contexte de la modification du code des marchés publics financée par l'Union Européenne. Rappelons nous de la position du gouvernement de l'époque sur la rigueur de certaines procédures et le qui-vive de la société civile et du secteur privé. Rappelons nous que les procédures ont été instituées pour parer à toute atteinte à la bonne gouvernance. Rappelons nous, des réponses sèches servies au régime de l'époque et des différents arbitrages intervenus. Décidément ces gens là ravalent tout ce qu'ils avaient vomi!!!!!

    Le code n'est pas mauvais, ce sont les autorités contractantes qui ne sont pas prévisibles et méconnaissent les procédures, ils veulent toujours se comporter comme dans l'informel c'est à dire ne réagir qu'aux derniers délais. La gestion, c'est une perpétuelle prévision, une prospection!!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Faidherbe Junior

    En Octobre, 2014 (10:33 AM)
    C'est connu ! Dans les vestiaires des stades, les perdants ne ratent jamais l'arbitrage et les règles du jeu qui n'ont pas pu les sauver de leur propre maladresse sur le terrain. Pour masquer une incompétence certaine, Lat Diop veut noyer le poisson en accusant le code des marchés publics. Malheureusement pour lui, il tombe à l'eau, ses arguties avec en se comportent en vulgaire politicien à la petite semaine, véritable ennemi de l'intérêt général et adversaire déclaré de l'éthique républicaine. Dans un certain passé, on en a connu dans le secteur des transports routiers. De singuliers conducteurs fustigeaient le code la route parce qu'ils ne savaient pas bien tenir le volant et faisaient trop de morts. Pour s'en dédouaner, et repousser les velléités de réforme par l'instauration d'un permis à points, ces chauffards tentaient par le verbiage de masquer leurs écarts de conduite en vouant aux gémonies le code de la route. Heureusement qu'il y avait un ministre sérieux de la trempe de Thierno Alassane Sall. Si, par malheur, c'était Lat Diop en poste, il aurait déchiré le code pour permettre aux chauffards de rouler en roue libre, toutes règles foulées au pied.
    {comment_ads}
    Auteur

    Watt

    En Octobre, 2014 (11:02 AM)
    si c'est Macky qui t’envoie en sondage, dis lui plus clairement que vous le régime en place préférez le gré à gré qui permettra de sucrer la famille Faye- Sall sans être inquiet. Et mettez fin au contrôle de ARMP. Vous ne voyez que vos souliers alors que les collectivités locales vivent le même calvaire c'est cela la gouvernance vertueuse, Mr Lat? c'est cela la sobriété? c'est cela la bonne gouvernance? Soyez plus courageux et comme ça tout le monde saura que vous êtes des mafieux à la solde de Macky. seuls les pourris refuse le contrôle. ton patron a t il perdu son stylo? qu'attend il pour dissoudre l'ARMP? voleurs que vous êtes.
    Auteur

    Grandpays

    En Octobre, 2014 (11:29 AM)
    c'est pas mon dada les marchés publics, mais je vois que c'est comme dans la circulation à dakar. un patron me dit que macky doit bien contrôler les commandes des fonctionnaires. son gouvernement n'a pas beaucoup d'argent et on ne pas gaspiller le peu que vous avez. en plus, il me dit que les marchés publics c'est comme dans la circulation, il faut bien réguler le trafic. c'est pourquoi moi je dis que ce que monsieur lat diop dit c'est même chose que les taxis qui disent il y a trop de feux de circulation. mais il faut pas les écouter, ils sont trop pressé et ils font trop de dégâts. pourtant, avant arrivée khalifa sall et même des mois après, on réclamait des feux rouges car ça marchait plus. il faut savoir ce qu'on veut.
    {comment_ads}
    Auteur

    Politicien Caché

    En Octobre, 2014 (12:08 PM)
    "Grandpays" t'es un politicien caché avec ton jeu là qu'on découvert. Tu veux dire qu'avec Pape Diop-maire, il n'y avait pas de feux rouges qui marchaient, donc trop de dégâts dans la circulation à Dakar. Et que Khalifa Sall a mis de l'ordre avec la mise en marche des feux tricolores. Tant mieux ! Si je suis bien ton raisonnement laborieux mais pas bête, tu veux dire aussi que Me Wade ne respectait pas les feux rouges dans les marchés publics et que Maky Sall ne doit pas aller dans cette direction. C'est pas faux ! On se rappelle les faux-pas dans les finances publiques notamment la crise de la "dette intérieure". On s'est pressé de commander à tout-va jusqu'où jour où l'Etat ne pouvait plus payer les entreprises. On a vu la suite. Ça nous a coûté la peau des fesses. Plus jamais ça !!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Atypico

    En Octobre, 2014 (12:44 PM)
    Leur rêve : le supprimer ou mieux encore le rendre inopérant pour s'en mettre plus vite plein les poches à chaque contrat signé entre "amis" !
    {comment_ads}
    Auteur

    Disisgo

    En Octobre, 2014 (12:52 PM)
    LAT, L'IDIOT FAISEUR DE MALIN. SENEGAL MONEKH REK MAIS TU NE DEVRAIS MÊME PAS ÊTRE CHEF DE BUREAU A LA DI. SALE CON ET INCOMPÉTENT.
    Auteur

    Lipalip

    En Octobre, 2014 (13:55 PM)
    Grandpays, ta comparaison est pertinente. Tu as bien vu ce qui se passe dans le pays du Grand.
    {comment_ads}
    Auteur

    Na Leer

    En Octobre, 2014 (15:39 PM)
    Grandpays, félicitations. Ton propos est vraiment pertinent. Dans la plus grande simplicité, tu nous a permis de voir clair dans les marchés publics. Je me demande si c'était ton dada...

    Il y a nécessité impérieuse de sauvegarder la transparence par l'instauration de feux rouges pour éviter que la pagaille partout où elle peut surgir, sur dans la circulation comme dans les achats de l'Etat. Surtout dans ce domaine.

    Vraiment, pour avoir tant vanter les qualités de l'expertise de la haute administration sénégalaise, je suis peu fier d'entendre haut fonctionnaire manquer de retenue et surtout de pertinence. Il y a de quoi s'inquiéter quand un agent de l'Etat se comporte comme un taxi driver.

    Grandpays, t'as raison : dans quel pays normal, se plaint-on du nombre de feux de circulation ? Au contraire, on en a jamais assez pour réguler la circulation et éviter la pagaille comme nous le regrettons quand nous rentrons dans notre cher Sénégal.

    T'as raison encore : dans quel pays normal voyez-vous un fonctionnaire compétent et honnête se plaindre du sérieux des procédures d'administration des affaires publiques telles que les marchés publics ?

    Lat Diop, j'aimerais bien savoir ce qu'il pèse en politique, mais en administration publique, ce n'est pas une lumière. Il nous parle d'agenda politique à remplir (par le gouvernement) pour se faire réélire alors que nous (leur) réclamons un agenda de développement. Voilà le problème, courte vue en politique. Dommage, mais j'espère que les hautes ne tarderont pas le remettre à l'ordre parce qu'il ne fait pas l'affaire du pays en apeurant les investisseurs et les partenaires au développement. Idem pour la société civile. J'espère, la sanction.
    {comment_ads}
    Auteur

    Militant Sénégal

    En Octobre, 2014 (17:50 PM)
    Ni fonctionnaire, ni affairiste, encore moins activiste. Moi, citoyen, cherche pas polémique, mais j'ai mon mot à dire juste à propos. Lat Diop, patron de la DI au ministère des Finances, a commis des erreurs dans ses allégations sur l'utilité du code des marchés publics. 1_ Le code est celui de la République du Sénégal et non celui de ceux qui ont charge de veiller à sa bonne application. Sa défense, c'est l'affaire de tous les citoyens. Raison justifiant mon commentaire.

    2_ Dans tous les Etats modernes, les règles de passation des marchés existent et sont codifiées pour servir à la fois l'intérêt général et la vitalité de l'économie. Et ce, par la vertu de la régulation de la commande et de l'offre en matière de travaux, de fournitures ou de services pour l'Etat.

    3_ Au Sénégal, le système de régulation des marchés publics et des délégations de services publics découle du droit communautaire de l'UEMOA (Directives 4 & 5). Son code est en application, à l'instar des sept autres pays membres de l'Union.

    4_ Le code des marchés publics n'est pas statique, il évolue et la dernière proposition de révision est sur la table du Président de la République pour lui apporter de la célérité sans altérer la transparence, sa clé de voûte.

    5_ Dans une approche pédagogique, lui-même a instruit certains de ministres à portefeuille lourd de chercher le conseil de l'ARMP pour une meilleure maîtrise des procédures de passation de marchés, le préalable pour aller vite et bien. Ce qui est en train de se dérouler chacun en ce qui le concerne, Education, Enseignement, Habitat, Infrastructures, PSE, etc.

    6_ Mieux, dans une démarche tout aussi prudente, le Chef de l'Etat a invité le CESE à prendre en étude le système des marchés publics pour éclairer le Gouvernement sur les lenteurs alléguées au code des marchés.

    7_ Dès lors que le Chef a parlé, y avait-il lieu d'en rajouter ? Le débat était déjà clos. De la retenue, c'est fondamental ; s'informer, c'est nécessaire avant de s'exprimer sur un quelque sujet que ce soit. Deux principes pour nous épargner les erreurs d'appréciation.

    8_ Mieux encore, M. Diop semble enfoncer des portes qui sont déjà ouvertes. On a appris que la Cour des Comptes et l'ARMP travaillaient conjointement sur l'audit des procédures de marchés pour voir la réalité des griefs portés contre le code des marchés publics.
    {comment_ads}
    Auteur

    Sunugalnité

    En Octobre, 2014 (18:02 PM)
    Sur la déclaration de Lat Diop, mon comment: 1_ Dans une approche pédagogique, lui-même a instruit certains de ministres à portefeuille lourd de chercher le conseil de l'ARMP pour une meilleure maîtrise des procédures de passation de marchés, le préalable pour aller vite et bien. Ce qui est en train de se dérouler chacun en ce qui le concerne, Education, Enseignement, Habitat, Infrastructures, PSE, etc.

    2_ Mieux, dans une démarche tout aussi prudente, le Chef de l'Etat a invité le CESE à prendre en étude le système des marchés publics pour éclairer le Gouvernement sur les lenteurs alléguées au code des marchés.

    3_ Dès lors que le Chef a parlé, y avait-il lieu d'en rajouter ? Le débat était déjà clos. De la retenue, c'est fondamental ; s'informer, c'est nécessaire avant de s'exprimer sur quelque sujet que ce soit. Deux principes directeurs pour nous épargner les erreurs d'appréciation et les déclarations malencontreuses.

    4_ Mieux encore, M. Diop semble enfoncer des portes qui sont déjà ouvertes. On a appris que la Cour des Comptes et l'ARMP travaillaient conjointement sur l'audit des procédures de marchés pour voir la réalité des griefs portés contre le code des marchés publics. S'il en est ainsi, que ces deux organes travaillent la main dans la main et dans la plus grande discrétion pour apporter des solutions, chapeau bas !
    Auteur

    Ftg

    En Octobre, 2014 (12:58 PM)
    Mais où était M. DIOP depuis avril 2007, quand les textes relatifs à la réglementation des marchés publics découlant des Directives 4 et 5 de l'UEMOA ont été pris avec la mise en oeuvre de la première version du Code des Marchés publics?



    M. DIOP est-il effectivement à sa place?



    Comment lui en tant que Directeur au Ministère des Finances et du Plan peut-il ignorer que le processus de révision du Code des Marchés publics qui n'est pas statique a déjà abouti à la production d'une version en cours de validation?



    Comment, lui qui est un haut fonctionnaire - il est adminstrateur civil sorti de l'ENA du Sénégal- qui plus est Directeur de la Dette et de l'Investissement (DI) peut-il faire une telle sortie qui révèle qu'il n'est pas au courant des grands dossiers de l'Etat?



    A mon avis M. DIOP fait des sorties hors cadre; un Directeur d'une Direction technique n'a pas à faire des sorties à connotations politiques, au risque de ternir l'image de l'adminsitration publique qui doit être épargnée des prises de position de politiques politicienne!!!



    Evitons d'utiliser les outils de développement qui est en contatct permanent avec les Partenaires techniques financiers à des fins politiques!!!!!!!!!!!!!!

    Chacun est libre de faire de la politique, mais c'est la façon de faire sa politique et les moyens utilisés qui pose problème.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email