Jeudi 23 Septembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

LE PDS TAPE SUR LE PORTEFEUILLE DU SECTEUR PRIVÉ POUR FINANCER SA CAMPAGNE : Un million le couvert, 10 millions pour être à la table de Wade

Single Post
LE PDS TAPE SUR LE PORTEFEUILLE DU SECTEUR PRIVÉ POUR FINANCER SA CAMPAGNE : Un million le couvert, 10 millions pour être à la table de Wade

Un dîner-débat bien cher payé qui risque de rester en travers de la gorge de beaucoup de convives : cela se passera le 4 janvier 2012 au Méridien Président. Le banquet en question n’est pas du genre ordinaire. Il est organisé en l’honneur du secrétaire général, candidat à la présidentielle du Parti démocratique sénégalais (Pds). Ce sera le «dîner-débat du secteur privé avec le candidat Me Abdoulaye Wade». A la manœuvre : le «Comité d’initiative du secteur privé pour le soutien du candidat Me Abdoulaye Wade» dont le président est Aïdara Sylla. Quant au président du Comité d’organisation de ce «dîner-débat du secteur privé avec le candidat Me Abdoulaye Wade», il n’est personne d’autre que le Chargé de la propagande du Pds qui signe de ses titres et nom : «Ministre Farba Senghor». Où est le secteur privé dans tout ça ? 

Tout, au vu des documents dont nous disposons, montre que ce banquet n’est qu’un grossier montage pour amasser le maximum d’argent pour le candidat de la majorité au détriment des pauvres entre- preneurs visés. Le Parti démocratique sénégalais veut-il taper dans le portefeuille du secteur privé pour financer la campagne électorale de son candidat qu’il ne s’y prendrait autrement. 

C’est d’abord une lettre numérotée qui a été envoyée à tous ceux qui sont susceptibles d’y participer avec des arguments de motivations : «le candidat Me Abdoulaye Wade a donné son accord et présidera la manifestation». Quant à la formule d’invitation, elle passe plus pour de l’injonction : «Nous vous prions de bien vouloir participer à ce dîner, porter cette information aux membres de votre groupe favorables à notre candidat et les sensibiliser sur l’importance de l’évènement». Il est ainsi clair que le Pds va compter ses amis et soutiens dans le secteur privé. Et gare à ceux qui déclineront l’invitation. Car avec le système de numérotation des courriers envoyés, les organisateurs sauront qui a participé à la cagnotte du Pds ou non. 

Pis les destinataires de ces lettres n’ont pas une grande marge de manœuvre. Pour une fête prévue le 4 janvier, les lettres ont été balancées, comme celles que nous avons pu voir, le 28 décembre, avec une injonction de réservation au plus tard le lundi 2 janvier 2012 dans un compte spécialement ouvert pour les besoins de l’évènement à la Sgbs. Mais le plus cocasse dans l’affaire, c’est qu’il n’est pas donné à tout le monde de participer à ce banquet des dieux. Le couvert est à… un million de francs Cfa. Et pour accéder au saint des saints, c’est-à-dire «la table officielle du candidat», il faut débourser pas moins de 10 millions de francs Cfa pour un couvert. C’est seulement après versement des sommes indiquées dans le compte bancaire mentionné, dans les délais, et sur présentation du reçu, que les heureux convives pourront disposer de leurs cartes d’invitation. 

D’autres stratégies sont également spécifiées pour collecter de l’argent. Aïdara Sylla et Farba Senghor annoncent aux participants qu’ils peuvent préparer leurs chéquiers pour montrer leur attachement à leur candidat : «ceux qui le souhaitent pourront apporter des contributions financières pendant le déroulement du dîner». Dans la même veine de faire tourner la machine à sous, ils renseignent qu’«une plaquette publicitaire sera éditée et distribuée en 5 000 exemplaires au cours du dîner» et que les personnes morales ou physiques pourront y faire des insertions», selon des tarifications spécifiées. Mais toujours 

«en effectuant préalablement le règlement au niveau du compte ouvert à l’effet de recueillir l’argent qui va servir au financement de la campagne de Wade. 

Cette singulière collecte de fonds pour le candidat sortant, président en exercice, a tous les airs d’un braquage. C’est un langage clair à l’intention des entrepreneurs : la bourse ou la mort (par le harcèlement fiscal ou tout autre procédé de la mafia d’Etat qui règne chez nous). 

Mais puisque ce règne est fini, il s’agit pour les braqués de savoir dire non. 

 

LE PDS TAPE SUR LE PORTEFEUILLE DU SECTEUR PRIVÉ POUR FINANCER SA CAMPAGNE : Un million le couvert, 10 millions pour être à la table de Wade



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email