Vendredi 10 Avril, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Les péchés de Macky selon Jammeh

Single Post
Les péchés de Macky selon Jammeh

Yaya Jammeh n’était pas copain-copain avec lui, mais il supportait mieux Abdoulaye Wade que son successeur, Macky Sall. Le Président gambien s’en explique dans un entretien choc avec Jeune Afrique au cours duquel les coups pleuvent. Du classique.

Dans un entretien paru sur le site de Jeune Afrique, Yaya Jammeh vide son sac. Contre les Occidentaux qui le « détestent », contre Ban Ki Moon « qui est raciste », contre certains de ses pairs africains « qui prennent leurs ordres en Occident » … et contre Macky Sall avec lequel il entretient des relations « pires » que celles, difficiles certes, qu’il avait avec Wade.

Le Président gambien commence par le blocus de la Transgambienne. Il rejette la responsabilité sur le Sénégal. « Ce sont les agents sénégalais qui travaillent à la frontière qui ont imposé un système de tarification illégal aux transporteurs gambiens, et je m’en plains depuis des années. La situation était devenue intenable, et, comme rien n’a été fait, ni sous Abdoulaye Wade ni sous Macky Sall, j’ai décidé d’imposer les mêmes taxes aux Sénégalais. C’est de là que tout est parti. »

Les transporteurs sénégalais, qui ont subitement appris le passage de 4000 francs Cfa à 400 000 du tarif de la traversée du territoire gambien, apprécieront. Mais c’est de l’histoire ancienne depuis que les deux parties ont levé le blocus à la suite de longues et difficiles négociations.

Pour autant, les relations entre le Sénégal et la Gambie sont-elles aujourd'hui comme un long fleuve tranquille ? Yaya Jammeh n’y va pas par quatre chemins : « Elles sont bien pires que du temps d’Abdoulaye Wade ! Comme Macky Sall, il (Wade) était animé de mauvaises intentions, mais il était plus discret. Il (Wade) n’a jamais laissé les dissidents gambiens s’exprimer librement, proférer leurs menaces dans les médias publics sénégalais. Macky Sall, lui, le fait sans vergogne. Son gouvernement protège tous ceux qui complotent contre mon pays, tous ceux qui commettent des délits en Gambie et qui fuient en prétendant que leurs droits sont bafoués. Je lui ai fait parvenir un message et j’ai été très clair : si ces personnes qu’il protège attaquent la Gambie, alors j’attaquerai le Sénégal. J’y suis prêt. »

« Fier d’être taxé de dictateur »

Fin du chapitre sur le Sénégal. Jammeh en ouvre d’autres pour la suite de l’entretien réalisé à Farafenni (300 kilomètres de Banjul), à 3 heures du matin, juste à la fin d’un conseil des ministres qu’il a convoqué à minuit.

À ceux qui le taxent de dictateur, il adresse un doigt d’honneur : « J’en suis fier. Du fait que personne ne meure de faim en Gambie et que tout le monde puisse bénéficier gratuitement d’une éducation. Lorsque j’ai pris le pouvoir, ce pays était l’un des plus pauvres du monde, il ne l’est plus. Il y a une opposition, un Parlement, un système de santé fiable… Appelez-moi dictateur si vous le voulez, mais je ne suis qu’un dictateur du développement. Je n’y peux rien si les Occidentaux sont habitués à ce que les chefs d’État africains ne soient que des béni-oui-oui, sans plus d’indépendance que Mickey Mouse. Moi, je ne suis pas un suiveur. Je dirige. »

Lorsque le journaliste objecte que la Gambie est l’un des pays les plus pauvres de la planète en citant un rapport de 2015 du Pnud, Jammeh manque de s’étrangler. Il dit : « J’ai un problème avec les institutions de Bretton Woods. Ma croissance, ma prospérité économique, c’est moi qui les définis. Je regarde combien de personnes ne pouvaient s’offrir un déjeuner ou une bicyclette hier et combien le peuvent aujourd’hui. Cela me suffit. À quoi sert-il d’avoir un taux de croissance à deux chiffres quand la moitié des écoles sont vides parce que les enfants sont obligés de travailler ? À quoi cela sert-il d’avoir des millions en banque lorsque des millions de gens peinent à se nourrir ? Vous pouvez me qualifier de socialiste, mais moi, j’appelle ça être humain. »

« Ban Ki-moon est raciste »

Pour le reste de l’interview, l’homme fort de Banjul se borne à distribuer les bons points et les mauvais points. Ban Ki-moon et sa leçon sur l’homosexualité : « Eh bien qu’il vienne ici, et on verra ce que je lui répondrai ! En plus, il est raciste. Il a écarté tous les Africains des postes à responsabilité à l’Onu. »

Les relations avec l’Occident : « Je n’ai pas d’amis en Occident et je n’en veux pas. Les Occidentaux me détestent parce que je ne me ridiculise pas à dire que je suis ce que je ne suis pas, mais je m’en fiche. »

Ses amis en Afrique : « J’aime parler avec Robert Mugabe (président du Zimbabwe). Nous n’étions pas proches au début, mais maintenant nous le sommes. C’est la même chose avec Alpha Condé (chef de l’État guinéen. J’ai été ami aussi avec Mathieu Kérékou et avec Omar Bongo Ondimba (ex-présidents, aujourd’hui décédés, du Bénin et du Gabon. Des amis, en fait, j’en ai eu et j’en ai plein. »

Son ex-ministre de la Justice devenue procureur à La Haye, Fatou Bensouda : « Son job est difficile et, contrairement à ce que j’entends, la CPI ne vise pas spécialement l’Afrique. Ce n’est pas Bensouda qui voulait Gbagbo, c’est Ouattara qui le lui a envoyé en disant qu’il ne pouvait pas le juger sur place. Les leaders africains râlent aujourd’hui. Mais pourquoi ont-ils signé [le traité ratifiant la CPI] en sachant qu’ils pouvaient en être victimes ? »

Au juste, demande le journaliste de Jeune Afrique, pourquoi Jammeh est toujours en boubou ? Réponse : « Avez-vous déjà vu un homme politique porter un boubou en France ? J’ajoute que quand ils viennent chez nous, on leur fait des cadeaux. Ils nous remercient, ils sourient, mais on ne les voit jamais les porter sur des photos. Je suis sûr qu’ils les jettent à peine montés dans l’avion. »


liiiiiiiaffaire_de_malade

21 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (17:00 PM)
    Au juste, demande le journaliste de Jeune Afrique, pourquoi Jammeh est toujours en boubou ? Réponse : « Avez-vous déjà vu un homme politique porter un boubou en France ? J’ajoute que quand ils viennent chez nous, on leur fait des cadeaux. Ils nous remercient, ils sourient, mais on ne les voit jamais les porter sur des photos. Je suis sûr qu’ils les jettent à peine montés dans l’avion. »



    Bonne réponse
  2. Auteur

    Boukaba

    En Juin, 2016 (17:18 PM)
    mais tu connais la réponse toi aussi......ayeu founiou dieum ak ce fou heureux :nohope:  :nohope:  :nohope:  :nohope: 
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (17:40 PM)
    LE FOU MENACE NOTRE PAYS DE L'ATTAQUER MAIS COMME SENEGAL EST PEUT ETRE YEURMENDE MAIS PAS YAMBAR ON L'ATTEND DE PIED FERME CE CONNARD
    Auteur

    Obervateur!

    En Juin, 2016 (17:54 PM)
    D'un cote il a raison, d'un autre cote il a tort. a suivre.... j'ai faim............
    Auteur

    Vive Yaya

    En Juin, 2016 (18:08 PM)
    j suis de tous coeur avec tw.
    Auteur

    Lo

    En Juin, 2016 (18:14 PM)
    Il a un vrai probleme psycologique avec les presidents senegalais.. Fais gaffe un jour tu pourrais avoir besoin de cet asile senegalais que tu denonces  :taz-smile: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2016 (19:01 PM)
      ndeyssaane parceke tu te défends et on te ridiculise.yayah djoguéél si ngour gui mo geune si yaw fi ngay moudjé ak gnome baakhoul si yaw ils détiennent les médias kougnou beugeu yaakh dagne lay yaakhe té do si meune dara kou bagne gnouné la dictateur macky a déja vendus son ame au diable
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (18:52 PM)
    certaines de ses idées affichant son décomplexe vis à vis des occidentaux me plaisent assez même s'il y a beaucoup de démagogie dedans surtout dans la manière de s'y prendre.
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (18:55 PM)
    JAMMEH JAMMEH JAMMEH VIVE JAMMEH VIVE JAMMEH

    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (19:12 PM)
    jammeh a raison sur beaucoup  :thumbsup:  de coté prenez l'exempl du foot EURO les occidentaux nous traitent de manque de civilisation alors que eux ses pires mais en parlant de s'attaquer le SNG là je le suis pas car le SNG ne cherche pas a le nuire sur son pouvoir

    Auteur

    Analyste

    En Juin, 2016 (21:03 PM)
    " Moi, je ne suis pas un suiveur. Je dirige. » that's it ! Bravo pour le courage
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (01:49 AM)
    Ce gars est un sombre crétin.
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (07:16 AM)
    maky ns empeche de circuler à dakar, toutes les voies sont fermées
    Auteur

    Anonyme Vrai

    En Juin, 2016 (09:33 AM)
    l'impérialisme du sénégal en vers la gambie est terminée depuis 1994. bravo jammeh , meurt avec ta vérité, pas avec les mensonges d'etait des gourvernants sénégalais
    Auteur

    Kb

    En Juin, 2016 (09:37 AM)
    Jammeh a toutafait raison...a ce rythme on va aller null part... lui au moins il est honnete tei geumneu boppam...100% Yaya moh!
    Auteur

    Jonh

    En Juin, 2016 (09:47 AM)
    Il est pire qu'un cretin ce yaya, il est lui même sur et certain que le Sénégal ne fera de la Gambie qu'une bouchée mais il continu de provoquer, comme quoi lui s'en fou de la vie de ses citoyens
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (09:49 AM)
    JAMMEH si satan te pouce à attaquer le SENEGAL, tu le regreteras amèrement, GUEWEL SOU REPE SI KHARE LOUMOU DJINE REPP KO.



    Le Senegal t'attend de pied ferme, il faut essayer, mieux il vaut que de rester à KANILAYE entrain de gueuler.  :emoshoot: 
    Auteur

    Commandos Du Senegal

    En Juin, 2016 (09:55 AM)
    NOUS T'ATTENDONS DE PIEDS FERME. NOUS VOULONS LA PAIX MAIS NOUS MAITRISONS BIEN L'ART DE LA GUERRE. TON PAYS EST DÉJÀ ENCERCLE. TU NE T'EN SORTIRAS PAS FACILEMENT.
    Auteur

    Axe

    En Juin, 2016 (10:18 AM)
    je pense que tous ces gens là ne connaissent meme pas la gambie. les gambiens sont libre heureux chez eux .Pour avoir séjournée au moins 6 mois sans venir au sénégal.

    parlons peu et travaillons c'est çà qui booster le dévéloppement du sénégal. Mais s'occuper des affires des autres nous rendera dernier dans le développement.

    j ai rédigé mon mémoire sur la situation de la gambie. Donc je suis cessais dire la vérité au inicent
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (11:24 AM)
    Vraiment y a des amis qui réfléchissent bien poste numéro 18 Bravo car les Sénégalais pensent qu ils peuvent déstabiliser la Gambie étant donné que nous avons des tas de problèmes que nous ne parvenons jamais régler depuis 1960 à nos jours . De grâce laissons ce Mr avec son pays nous on connait la Gambie d hier et d aujourd hui , il travaille vraiment malgré sa dictature . Mais il fut des années les Gambiens n aimaient pas les Sénégalais aujourd hui c est eux qui cherchent une collaboration ces mandingues qui n ont que leurs bouches . Sénégal travaillons et laissons les autres avec leurs problémes
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (15:09 PM)
    IDEE DE FOU MANDING, QUAND ILS SONT FOUS ILS RAISONNENT COMME TEL!
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2016 (02:29 AM)
    il est fou yaya mais le sénégal va le soigner

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email