Samedi 21 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Madické Niang, réaliste ou opportuniste ?

Single Post
Madické Niang, réaliste ou opportuniste ?

 

Tout le parcours politique de Madické Niang est lié au Parti démocratique sénégalais (PDS), la formation de son mentor et ancien président du Sénégal, Abdoulaye Wade.

L'actuel candidat à la présidence a exercé une carrière ministérielle de 10 ans (2002-2012) sous la présidence Wade.

Mais la rupture de leur compagnonnage est survenue fin 2018. Le candidat de la coalition "Madické2019" s'est séparé avec fracas de son maître en politique, à quelques semaines du scrutin présidentiel.

L'étudiant syndicaliste

Madické Niang est né à Saint-Louis (nord) et y a passé son enfance, une ville dont il a peut-être hérité son raffinement vestimentaire.

L'étudiant saint-louisien n'a pas traîné une réputation de garçon rangé à l'Université de Dakar, dont il se fera exclure à cause de ses activités syndicales. Il va poursuivre ses études de droit à l'Université d'Abidjan et regagne son pays pour passer avec succès le concours d'entrée au barreau de Dakar et y entamer en 1985 une carrière d'avocat.

Wade - Niang : 30 ans d'amitié

Me Niang s'est fait remarquer avec la défense de dossiers judiciaires complexes à souhait. Par exemple, les arrestations - dans les années 80 et 90 - de l'opposant Abdoulaye Wade, cité notamment dans une affaire d'assassinat du président de la Cour suprême, Babacar Sèye, à la suite de l'élection présidentielle de 1993. Il réussit, avec des confrères, à mettre son client hors de cause.

L'amitié d'une trentaine d'années entre Madické Niang et Abdoulaye Wade est née de cette collaboration. L'avocat saint-louisien rejoint le PDS de M. Wade, qui le nomme ministre de l'Habitat en 2002, deux ans après son accession au pouvoir.

Madické Niang enchaîne ensuite les portefeuilles ministériels, pendant une décennie : les Mines et l'Industrie, la Justice, puis les Affaires étrangères.

D'importantes réformes judiciaires, dont l'application des peines (notamment la réduction des détentions préventives) portent sa signature, selon de nombreux acteurs du secteur.

Des responsables du PDS d'Abdoulaye Wade, au premier rang, de g. à d., Karim Wade, Madické Niang, Mamadou Diop Decroix, Oumar Sarr et Ousmane Ngom.

Fin 2018, à la surprise générale, Madické Niang se brouille avec son mentor, pour lequel il ne peut y avoir que son fils, Karim, comme candidat du PDS à l'élection présidentielle du 24 février.

Il refuse d'être un candidat par défaut et se déclare partant, sachant que le dossier de Karim Wade peut être invalidé par le Conseil constitutionnel en raison de sa condamnation en 2015 à six ans de prison. Même si Karim Wade a été gracié par le chef de l'Etat, Macky Sall.

Réalisme ou opportunisme ?


Article_similaires

4 Commentaires

  1. Auteur

    Fatiq

    En Février, 2019 (08:59 AM)
    GRAND FARFELU MADIKE EST CAR EN 3 MOIS COMMENT PEUT TON SE LANCER EN CAMPAGNE AVEC UNE VISION SÉRIEUSE ,UN PROGRAMME SÉRIEUX A PROPOSER PAR EXEMPLE PAS UN SEUL MOT SUR UNE DES MAMELLES PRINCIPALES DE NOTRE ECONOMIE QUEST LE TOURISME

    ABERRATION
  2. Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (09:35 AM)
    Seneweb et son propriètaire sont des corrrompus depuis l'époque de Wade aujourd'hui ils ont reçu des centaines millions pour nous balancer de faux résultats au soir du scrutin



    Depuis le début de la campagne ils nous font des récits partisans soit ils nous balancent des articles bidons sur Siré Dia ou des mechancetés sur Idrissa Seck ou Sonko



    Ils disent du bien de Madické Niang et Macky Sall



    On connait déja les résultats prèfabriqués par le régime le vote sera du bleuf



    vous verrez



    Macky Sall s'est adjugé 64% des suffrages



    Madické Niang taupe et candidat de Macky Sall pour détruire le Pds aura 16% pour faire croire que tout le Pds s'est rangé dérrière Madické Niang



    Sonko qui fait peur au régime et aux pourritures du systéme aura 10%



    Idrissa Seck pour l'humilier et lui et ses souteneurs de l'oppostion aura 7%



    Issa Sall du PUR pour ce parti qui osé défier le dictateur et ses tontons macoutes aura moins de 5%



    Le reste n'est cirque et cinéma Wade a raison la machine frauduleuse est déja en place il ne reste qu' à la mettre en marche

    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (10:18 AM)
    AUX ÉTATS MAJORS DES CANDIDATS DE L’OPPOSITION :







    ATTENTION! ATTENTION! VOTRE ATTENTION DOIT PORTER SUR LES DUPLICATAS DE CARTE D’IDENTITÉ. LES DEMANDES DE DUPLICATA DE CIN REPRÉSENTENT MOINS DE 6%. LE JOUR DU VOTE, VOS REPRÉSENTANTS DANS LES BUREAUX DE VOTE DOIVENT IMPÉRATIVEMENT RECENSER LE NOMBRE D’ÉLECTEURS VOTANT AVEC DES DUPLICATAS. PAR EXEMPLE, UN BUREAU DE 300 VOTANTS ( JE NE PARLE PAS D'INSCRITS) NE PEUT PAS DÉPASSER 20 VOTANTS PRÉSENTANT DES DUPLICATAS POUR VOTER. AU DELÀ DE 10% DE DUPLICATAS C'EST SANS AUCUN DOUTE DE LA FRAUDE ORGANISÉE. SI VOS REPRÉSENTANTS CONSTATENT DES SITUATIONS DOUTEUSES, QU'ILS RENDENT COMPTE A LEURS ÉTATS MAJORS RESPECTIFS, SANS TAMBOUR NI TROMPETTE POUR ÉVITER D’ÊTRE RENVOYÉS DES BUREAUX DE VOTE PRÉMATURÉMENT PAR LE PRÉSIDENT DU DIT BUREAU. A BON ENTENDEUR................................
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (10:34 AM)
    En tout cas Wade aurait été realiste de le soutenir

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR