Samedi 22 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

Mamadou Lamine Keïta ( ancien ministre, Pds ) : « Nous n’en sommes qu'au début de ce combat qui va continuer »

Single Post
Mamadou Lamine Keïta ( ancien ministre, Pds ) : « Nous n’en sommes qu'au début de ce combat qui va continuer »

"Le combat pour lequel nous nous sommes mobilisés est un combat qui interpelle tous les démocrates de ce pays. Il s'agit de dire non à cette dictature rampante", annonce Mamadou Lamine Keïta, responsable politique au parti démocratique sénégalais, dans les colonnes de Sud Quotidien. Selon lui, «en l'espace d'un an, le Sénégal est passé d'un statut d'une démocratie exemplaire à celui d'une dictature rampante. Une dictature au sein de laquelle, les hommes peuvent être accusés sans preuve, attraits devant des juridictions aux compétences contestées et être condamnés sans avoir la possibilité de faire appel. Cela n'arrive qu'au Sénégal ». Avant de poursuivre, dans la même lancée, qu'ils (les membres du Parti démocratique sénégalais) ont l'obligation de se mobiliser, non pas pour défendre les hommes, affirme-t-il, mais pour «défendre l'image de notre pays qui est en train d'être écornée ». Pour M. Keita, «ce combat est également pour le respect des engagements ». La promesse d'une baisse substantielle des prix des denrées de première nécessité est, selon l'homme politique, transformée en l'espace d'une année en « une hausse substantielle des prix de toutes les denrées», ce qui selon lui est inacceptable. «Nous ne pouvons pas accepter cela. C'est pourquoi nous nous sommes mobilisés aujourd'hui auprès du peuple sénégalais pour dire non et nous continuerons à dire non », a-t-il renchéri. Pour rappel, le Parti démocratique sénégalais était hier dans les rues pour protester contre la détention du fils du président Wade, Karim Wade, poursuivi en même temps que ses présumés complices, pour enrichissement illicite, dans le cadre de la traque des biens mal acquis lancée par le gouvernement du Sénégal.


affaire_de_malade

17 Commentaires

  1. Auteur

    Benawway

    En Avril, 2013 (09:54 AM)
    TRÈS BIEN,ALLONS Y POUR CE COMBAT!



    NOUS PEUPLE,ON NOUS VOLE MAIS ON NE NOUS GNAWAL PAS. :tala-sylla:  :tala-sylla: 

    ,

    -VOLER NOTRE ARGENT,SUCER LE SANG DU PEUPLE VOILA LES REALISATIONS DE WADE ET SA BANDE DE



    MALFAITEURS.
  2. Auteur

    Gege

    En Avril, 2013 (09:55 AM)
    le combat tu vas allez le suivre en prison , votre tour arrivent soyez patient ............
    {comment_ads}
    Auteur

    Ahtee

    En Avril, 2013 (10:01 AM)
    AU SENEGAL ON A :





    Ibrahima SALL nommé chargé de missions à la présidence (Cousin du Président Macky SALL)



    Diagué SALL Pca (Cousin)



    Samba SALL ministre conseiller (Cousin)



    Son beau-frère Mansour FAYE dit marco polo Délégué à la solidarité nationale



    Adama FAYE(beau frére) est nommé chargé de mission à la présidence



    Son beau-père le vieux Abdourahmane SECK dit grand homer Pca petrosen



    Son cousin Abdoulaye TIMBO Dg Fnpj



    Son cousin Harona TIMBO ministre conseiller



    Son oncle Djibo SALL pca



    Les quatres chauffeurs du couple Sall ont signé un contrat spécial avec l’Etat sénégalais avec rang de ministre

    Maréme FAYE alors qu’elle ne dispose d’aucun poste officiel dans la république, elle occupe l’ancien bureau de karim wade, sis au dixième étage de l’immeuble Tamaro, sous la couverture bidon de fondation « Servir le Sénégal », gérée par Daouada faye, responsable de la communication et des relations extérieures de la structure.



    Son beau-frère Daouda FAYE dit moulaye thieuguine est nommé ministre conseiller



    Sa belle tante Sira DIALLO ministre conseiller



    Souleymane NDIAYE, le papa du mari de Fatou Bintou SECK, la petite soeur de Maréme FAYE, est nommé ministre conseiller



    Abdourahmane Ndiaye ( cousin) nommé Conseiller spécial



    Boubacar Siguiri Sy( cousin) , Conseiller spécial



    Daouda Dia, petit fére d’Arouna Dia questeur à l’assemblée nationale (Arouna Dia, argentier de Macky SALL)

    Farba NGOM, le griot de Macky SALL est élu député



    Le frère du ministre du Budget (Abdoulaye DIALLO), monsieur Amadou Diallo a été nommé consul du Sénégal à Paris en remplacement de Léopold Faye



    Macky Sall nomme Mamadou Sy, un magistrat halpulaar à la retraite au Conseil Constitutionnel (C’est bien la rupture d’une République des « halpulaars » et des nominations ethniques)



    Au port autonome de Dakar le directeur Général Cheikh KANTE a casé son propre frère, à quelques pas de la retraite à l’embarcadère de Gorée,



    Cheikh KANTE a aussi nommé son neveu, le fils de sa sœur, à la Direction financière,



    Le grand frère de Abdoul Aziz Diop, Conseiller spécial du président de la République, Mansour DIOP est nommé Directeur de la DMTA qui depend du Ministère des Finances c’est à partir de cette Direction qu'on a fait les commandes des véhicules des Députés et du Conseil Economique Social et Environnemental,



    Nommé ministre-conseiller de Macky Sall, Mahmoud Saleh a aussi eu le loisir de placer sa fille, titulaire d'une licence, au niveau de la très liquide Agence des Aéroports du Sénégal (Ads).



    Mais, il n'aura fait qu'imiter Mor Ngom, le Directeur de cabinet du président de la République qui a fait recruter sa fille au niveau de l'Agence pour la Promotion de l'Investissement et des Grands Travaux (Apix).



    Le fils du président de l'Assemblée nationale, Moustapha Niasse, est recruté comme conseiller spécial au niveau de l'Agence sénégalaise de Promotion des Exportations (Asepex) dirigée par un responsable de l'Alliance des Forces du Progrès (Afp) .



    Le frère de Abdoulaye Sally conseillé particulier du Président Macky SALL, est nommé ambassadeur du Sénégal en Egypte. Il s'appelle Mamadou Sally.



    Aïcha Gassama Tall, fille de Macky Gassama, agent judiciaire de l’Etat en remplacement de Abdou Dianko (Macky Gassama, l’homonyme du président de la République Macky SALL)



    Ndeye Binta Gassama, fille de Macky Gassama, conseillère spéciale de Macky Sall



    Amadou Diop, l'époux de l’une des filles du même Macky Gassama, précédemment conseiller diplomatique du Président de la Commission de l’Uemoa, est nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire auprès du Roi Albert II de Belgique, en remplacement de l’ambassadeur Paul Badji



    Mamadou Gassama, nommé président du Conseil de surveillance de l’Anamo



    Que l'actuel président soit redevable à celui qui a donné du travail à son père... Mais sommes-nous en République lorsque des personnes doivent leur nomination à leur nom de famille ?



    Eh bien, le népotisme à haut débit devient irrévocablement un mode de gouvernance absolu du maquillage. Une démocratie cliniquement clanique, ouvertement déclarée. Un parti, famille, une dynastie, des courtisans !

    Les Sénégalais s'interrogent de plus en plus sur les réunions du Conseil des ministres, devenues des séances de nomination de proches du président, sans mentionner l'apérisation excessive et malheureuse des représentations diplomatiques du Sénégal à l'étranger.





    LE NEPOTISME EST LA PRINCIPALE CAUSE DU CHOMAGE ACTUELLEMENT AU SENEGAL CAR AVEC MACKY SALL SEULS CEUX QUI ONT DES BRAS LONGS ONT ET AURONT DU TRAVAIL
    {comment_ads}
    Auteur

    Alphaone

    En Avril, 2013 (10:07 AM)
    Ont ils déjà oublié que le peuple sénégalais les à viré sans équivoque.

    Une GRANDE manifestation nationale, qui mobilise 1 Sénégalais sur 5600 est une GRANDE farce nationale.

    Il n'y à que le PDS qui soit satisfait, enfin, c'est ce qu'ils disent.

    Mais, on à bien rigolé.

    {comment_ads}
    Auteur

    Exspiste

    En Avril, 2013 (10:09 AM)
    Toi tu as l'air raisonnable, mais attention au virus de la maladie incurable qui a pris Me Amadou Sall devenu totalement hérétique
    Auteur

    Paranoya

    En Avril, 2013 (10:11 AM)
    l'euphorie doit maintenant retomber , à la lucidité de reprendre ses droits pour faire une analyse correcte de votre mobilisation d'hier , on peut dire que c'est une infime minorité par rapport à la population dakaroise , l'itinéraire relativement court favorise une forte densité dans la marche , le rajout de la problématique de la cherté de la vie a permis de rallier des citoyens , mais combien étaient véritablement là par rapport à l'arrestation de karim ou à la question des biens mal acquis ?

    sur cette dernière question le pds est attendu , pourra t 'il mobiliser autant à chaque convocation d'un des mis en cause qui sont 06 ?

    je ne suis pas aussi optimiste que keita , les 03 millions de personnes mobilisées à la VDN disaient -ils lors de la campagne vous ont tourné le 25 mars , n'allez - vous pas vers de nouvelles surprises ?
    {comment_ads}
    Auteur

    Lysa

    En Avril, 2013 (11:01 AM)
    Pourquoi NE RENDEZ VOUS PAS L'argent volé ?



    {comment_ads}
    Auteur

    Fsgt

    En Avril, 2013 (11:15 AM)
    Bravo Keita, des hommes que toi font notre fierté. Je t'ai souvent suivi, tu n'es pas execessif, tu n'es pas arrogant mais tu défends bien tes convictions. C'est des gens comme toi qui me donnent envie de rentrer au Senegal pour croiser le fer avec le régime de Macky. Bravo et courage. Ils essayeront tout pour vous intimider ou vous corrompre. Restez dignes et courageux. Laissez les menteurs raconter des histoires. Nous sommes derrière vous.
    {comment_ads}
    Auteur

    Sagna Pape

    En Avril, 2013 (11:19 AM)
    Nous sommes fier de notre maire. Il a raison, Macky a trahi tous les espoirs. Ils ne fait que se promener dans les régions et promettre des milliards. Nous en avons marre. Macky dou dém, non dou dém.
    Auteur

    Fall Bordeaux

    En Avril, 2013 (11:28 AM)
    J'ai connu Mamadou Lamine Keita à l'université de Dakar. Il était un des plus grands dirigeants du mouvement estudiantins pour dénoncer l'oppression dont nous étions victimes sous le régime de Abdou diouf. Je connais bien Keita, il est calme mais têtu dans ses convictions. Il a toujours été courageux. A l'époque, quand il prenait la parole en AG des étudiants, tout le monde l'écoutait religieusement. Mon admiration pour lui date de cette époque.
    {comment_ads}
    Auteur

    Mor

    En Avril, 2013 (11:30 AM)
    wa APR SENE KHOLE YII GNOYE BONNE merci Macky faye tu as ressucité le PDS  :up:  :up:  :up:  :up: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Halatt

    En Avril, 2013 (11:42 AM)
    Je suis un vieux à la retraite sans engagement politique mais grand observateur de la scène politique sénégalaise. Je considère que le President Macky Sall est en train d'être induit en erreur. Il a promis et doit réaliser les audits et faire la lumière sur la gestion passée. Seulement, il ne doit pas oublier de consolider les bases de son appareil politique. Aujourd'hui, je vois dans le PDS, des jeunes qui passent dans les débats, qui ont l'expérience des affaires publiques, qui ont une base politique, qui sont pertinents, courageux et crédibles aux yeux des sénégalais. Il ne doit pas être impossible au President Sall de chercher à avoir ces jeunes. S'il ne le fait pas, c'est Idrissa Seck qui va sortir de Benno, faire jonction avec ces jeunes et cela sera une force redoutable contre Macky. Ce sera pour le President une force imprenable. C'est maintenant qu'il faut jouer pour que cette jonction ne se joue pas dans un avenir proche.
    {comment_ads}
    Auteur

    Tatou Kiné

    En Avril, 2013 (11:51 AM)
    Ces moutons que Macky a recruté et qui sont des chômeurs payés pour insulter et dénigrer des gens sur le net se fatiguent. Keita dou sen morom bay wahatoumala yen. Dém len sawi té tédi. Désormais, la rue va chauffer le 23 de chaque mois. Macky a trompé le peuple pour être President mais ça va chauffer pour lui.
    Auteur

    Diop Salif

    En Avril, 2013 (12:04 PM)
    Félicitation mon frère Keita. Le combat pour la démocratie continue. Les menaces, les injures, les calomnies des batar de Macky n'y feront rien. Donnez vous la main et le PDS reviendra bientôt au pouvoir. Il faut reconnaittre qu'un an apres 2000, le PS ne pouvait pas organiser la même chose que ce que les libéraux ont organisé hier comme mobilisation.
    {comment_ads}
    Auteur

    Fenn Bakhoul

    En Avril, 2013 (12:38 PM)
    Budget du Sénégal en 2000= 516 milliards, Wade le laisse en 2012 à 2300 milliards. Dette du Sénégal en 2000= 2686 milliards, Wade le diminue jusquà 500 milliards en quittant en 2012. l'argent liquide trouvé dans les caisses de l'Etat en 2000: 192 milliards, Wade en laisse 417 en quittant en 2012. Alors comment Wade a t'il prévariquer les ressources de l'Etat? Alors, c'est le moment de combattre le mensonge de l'Etat du Sénégal dont le but principal est de manipuler le peuple pour cacher les incompétences du gouvernement macky Sall.
    {comment_ads}
    Auteur

    Moms

    En Avril, 2013 (13:08 PM)
    moi je me demande si keita n´as pas honte lui qui vendait a 3000000cfa les visas que le gouvernement espagnol avait donné le Senegal pour stoper la venue des jeunes en pirogue. j`ai deux camarades qui vivent avec moi en espagne, qui ont acheté ces visas.
    {comment_ads}
    Auteur

    Bouba_car

    En Avril, 2013 (15:12 PM)
    Le procureur Aliou NDAO et ses complices risquent vingt ans de travaux forcés

    Il ne s’agit nullement d’un jugement de valeur encore moins d’état d’âme, mais de sanction prévue par la loi. En effet l’article 334 alinéa 1 de la loi 65-60 du 21 juillet 1965 portant code pénal sénégalais, dispose que « seront punis de la peine des travaux forcés à temps de dix à vingt ans ceux qui, sans ordre des autorités constituées et hors les cas où la loi ordonne de saisir des prévenus, auront arrêté, détenu ou séquestré des personnes quelconques ».



    D’ici dix ans, temps de la prescription d’un délit, le procureur spécial près la CREI, son substitut, la ministre de la justice, les gendarmes ayant exécuté l’arrestation de Karim WADE, pourront tous être poursuivis et condamnés pour avoir détenu arbitrairement un individu, dans des circonstances non prévues par la loi. En fait le procureur NDAO a arrêté arbitrairement Karim WADE, sans que ce dernier ait commis le délit d’enrichissement illicite prévu par la loi 81-53 du 10 juillet 1981. Le délit visé par l’article 163 bis du code pénal modifié na pas été violé par le valeureux fils de WADE, dans la mesure où, il n’était pas dans l’impossibilité de justifier l’origine licite de son patrimoine ou de son train de vie à lui. Mais bizarrement, le procureur lui demande de justifier un-patrimoine-qui-ne-lui-appartient-pas. Et que jusque là le procureur NDAO n’a daigné apporter une seule preuve ou indice qui prouve que selon lui, Karim WADE a utilisé des prêtes noms pour dissimuler ses biens soit disant frauduleux. Karim n’a rien fait, il est accusé à tort sur des faits sans aucun fondement. De ce fait le procureur, a transgressé la loi pour satisfaire la vengeance commanditée par le régime crapuleux de Macky SALL. Cette haine rancunière indigne d’un Etat comme le Sénégal, est dirigée par la minable ministre de la justice qui a déclaré publiquement qu’aucun marabout ne peut la faire reculer. Le procureur et sa bande de malfrats ont violé la loi, ainsi que les droits individuels en écornant l’image de ce pays grandiose.

    Dans cette affaire de traque des biens mal acquis et de répression de l’enrichissement illicite, le régime de Macky SALL a vraisemblablement décidé d’incriminer et d’emprisonner toutes les personnalités proches du régime libéral. Il s’agit d’humilier et d’éliminer des adversaires politiques, ceux-là même, qui ont eu à construire le pays. Parce que tout ce que le Sénégal dispose aujourd’hui d’infrastructures, de solidité financière vient du travail et des idées du gouvernement de l’alternance. Karim WADE est une victime d’adversaires qui, continuent sans scrupules de profiter de ses propres résultats. Ce garçon est détesté à tort, par les jaloux qui n’ont pas son intelligence et son talent. Karim n’a fait aucun mal, son seul souci était d’aider son père à construire le Sénégal, il s’est toujours engagé dans cette direction, travaillant nuit et jour pour régler les difficultés que l’Etat lui a soumises. Karim n’a pas eu de congés encore moins de loisirs, personne ne l’a jamais aperçu une seule fois dans une boite de nuit ou même dans un match de football. C’est cette volonté patriotique qui lui à permis de réussir à régler la crise de la SENELEC, en remettant sur pied la compagnie Sénégal-Airlines, en trouvant de nombreux financements, pour, le réaménagement de la corniche, le futur aéroport Blaise DIAGNE, et les projets d’autoroutes, etc. Ceux qui pensent que Karim a été pris les mains dans le sac, se trompent rudement et ceux-là même risquent de commettre un péché de diffamation. Aucune personne n’a le droit de faire du tort à son prochain.

    Le procureur ayant vendu son honneur et la déontologie digne de sa profession, a enfreint la loi, portant ainsi un lourd tribut à la société et aux droits humains. A cet effet, il va payer cher, le jour où il sera mis devant ces faits, entouré de ses complices.

    Juriste Conseiller Municipal CASN-Guédiawaye



Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email