Lundi 27 Juin, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Mamadou Lamine Keita, Pds: « C’est le moment de donner la parole à la base»

Single Post
Mamadou Lamine Keita, Pds: « C’est le moment de donner la parole à la base»
C’est dans une salle pleine à craquer d’un hôtel de la place que Modou Diagne Fada et ses camarades libéraux ont tenu leur conférence de presse ce lundi 1er juin. Ce, pour aborder la question de la refondation du Parti démocratique sénégalais (Pds), en vue des prochaines joutes électorales. A cet effet, l’ancien ministre Mamadou Lamine Keita, dans sa lecture du mémorandum, a déclaré que leur Parti souffre d’une léthargie profonde de ses structures, surtout à la base où elles ne sont pas renouvelées depuis bientôt deux décennies.

Mieux, il ajoute que dans beaucoup de localités, les responsables détenteurs de fonctions politiques ne sont plus actifs. D’autres ont quitté le Parti ou ne sont plus de ce monde. C’est pourquoi, l’heure est venue pour eux de donner la place aux responsables qui ont tout le temps gagné dans leur localité. C’est aussi le moment de donner la parole à la base.


Mamadou Lamine Keita a taclé d’anciens responsables du Pds sans citer de noms : «Ils veulent tuer notre grand Parti en le maintenant dans une léthargie qui le vide progressivement de ses militants, surtout à la base».


Selon lui, le Pds traverse aujourd’hui, une période tumultueuse de son histoire faite d’angoisses et de questionnements majeurs liés à son devenir. Mais, il rassure : «En attendant le congrès, prévu pour le 8 août prochain, seul Me Abdoulaye Wade reste le secrétaire général du Pds».

 
Les réformes urgentes à opérer au sein du Parti

 
Pour Mamadou Lamine Keita, le parti de Me Wade doit opérer des réformes urgentes. Il s’agit entre autres, de la nécessité de revoir la configuration du comité directeur tel que prévu par l’article 21 des statuts, de l’urgence de faire revenir le secrétariat national conformément aux dispositions de l’article 22 des statuts, de la mise en place d’une commission de révision du programme fondamental du Pds qui va redéfinir leur offre politique et proposer une nouvelle vision de développement plus adaptée, de la prise en compte de la parité dans la dévolution des responsabilités à l’intérieur du Parti, de la définition ou la redéfinition des modalités claires et démocratiques de choix des candidats aux différentes élections nationales, la nationalisation des instances de pouvoir, etc.
 


affaire_de_malade

5 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (22:42 PM)
    Top Banner
  2. Auteur

    Lebaolbaol Tigui

    En Juin, 2015 (23:06 PM)
    NIGÉRIA :: Buhari a déclaré son patrimoine :: NIGERIA :fblike:  :fblike:  :fblike: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Doudouwade

    En Juin, 2015 (00:59 AM)
    Toutes mes félicitations. Vous avez osé dire tout haut ce que tout le monde dit tout bas. Dites-moi, quels libéral n'a pas été ému l'autre jour en réunion de comité directeur lorsque Lamine Dramé a parlé au nom des responsables de Sédhiou. Comment comprendre que Farba Senghor qui a été septième sur huit listes aux dernières élections locales dans la commune de Dakar Plateau et Pape Samba Mboup qui n'a aucune base, personne ne sait où est ce qu'il milite se rendent à Sédhiou, le département où le PDS a gagné le plus de communes aux dernières élections locales sous pretexte que le parti est mort dans ce département. Ils ont demandé dix millions à Wade pour aller faire une tournée entre Vélingara, Kolda et Sédhiou. A Sédhiou, ils ont été renvoyés par les responsables qui ont ne pas avoir de leçon de militantisme a attendre d'eux. Une fois à Dakar, ils ont raconté des histoires à Wade qui s'en est pris aux responsables de Sédhiou, en leur absence. Il a fallu que tous les maire de Sédhiou, accompagné de lamine dramé, ancien président du conseil régional. Ce jour là, tout le monde a compris le danger que constituent certains dans le PDS. Ils sont aux cotés de Wade pour mentir, raconter des histoires, décourager des responsables, pousser de grands responsables à quitter le PDS. Comment peut-on renforcer un parti lorsque des gens s'en vont tous les jours. Il y a trop de choses à corriger au sein du PDS. Sachez que vous avez la majorité du parti avec vous. Attendez-vous à ce qu'ils vous accusent de vouloir rejoindre Macky Sal, que c'est une commande du palais que vous exécutez.... Tout le monde vous connait. Keita aurait pu partir avec Abdoulaye Baldé mais il est resté car c'est au PDS qu'il a grandi, il a fait toutes les structures de jeunesse de ce parti. Il est resté au PDS parti conviction. Il en est de même pour Fada, Pape Biram Ndiaye, Laye Sow, Khafor Touré, Bass Kébé, Mansour Ndiaye, Ma Anta Mbow, Khadim Amar, Kondéto Niang, Madiop Biteye, Fatou Niang, Mamadou Faye (fils de Ablaye Faye), Joseph Sarr, le maire Baïdy Seye, le maire Ndiaga Niang, le maire Cheikh Dieng, le maire Ablaye Diop, le maire Cissé de Kédougou, le maire Diop de Kokhi, .....Comment peut-on négliger tout ce monde. Il faut etre fou pour se priver toute cette creme.
    {comment_ads}
    Auteur

    Sa Dagana

    En Juin, 2015 (01:26 AM)
    Fada est un leader charismatique à la trajectoire politique rectiligne. Libéral et le plus légitime des libéraux, il incarne avec beaucoup de rigueur et de savoir faire politique la nouvelle génération des libéraux capables de faire revenir le parti au pouvoir.

    Ministre, député, Président de conseil départemental, Président de groupe parlementaire, il a le vécu et l'expérience d'un vrai homme d'Etat et a les mains propres pour avoir géré des départements ministériels (jeunesse, environnement, santé...) sans jamais faire l'objet de poursuites ou suivi par la clameur publique.



    Il vient encore de démontrer au PDS et à son SG d'honneur (Wade),et contrairement aux autres qui ont quitté le bateau, que,lui, il compte dans ces moments de fortes tempêtes tenir bon le gouvernail et redresser avec les vaillants responsables le navire qui tangue pour le ramener à bon port.



    La présence de responsables de presque tous les départements témoignent encore qu'il est aujourd'hui, après Wade le plus grand responsable du parti, et le seul capable de fédérer toutes ces énergies



    En tout cas, nous libéraux de Dagana, nous comptons le rejoindre si vraiment Omar Sarr ne rejoint pas cette dynamique de rénovation et de modernisation du parti.
    {comment_ads}
    Auteur

    Karim Pr

    En Juin, 2015 (08:03 AM)
    traitres; les rats quittent le navire mais on continue avec gorgui
    Top Banner

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email