Mercredi 03 Mars, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Marche interdite de Wade : Presque le bout du tunnel pour les "12 jeunes libéraux"

Single Post
Marche interdite de Wade : Presque le bout du tunnel pour les "12 jeunes libéraux"

Les 12 jeunes libéraux arrêtés pour avoir répondu à l’appel à manifester pour la distribution des cartes biométriques, lancé par l’ancien Président Abdoulaye Wade, devraient tous bientôt rentrer chez eux. Deux d’entre eux, Abdoul Aaziz Diallo et Yoro Dia, ont recouvré la liberté hier au tribunal après que leurs avocats ont demandé et obtenu l’annulation et la mainlevée du mandat de dépôt qui les frappait.

Quant aux autres, ils seront fixés sur leur sort vendredi prochain. Jugés hier devant le tribunal correctionnel de grande instance de Dakar pour participation active à une marche non autorisée et violation d’arrêté préfectoral, ils pourraient être reconnus coupables. Mais le procureur a requis une peine assortie de sursis.

À la barre, comme à la police, les accusés ont affirmé qu’ils ignoraient que la marche était interdite. Leurs avocats, Mes Ciré Clédor Ly, El Hadji Amadou Sall, Adama Fall, Abdoulaye Seck et Abdoulaye Camara, ont demandé la relaxe pure et simple de leurs clients.



6 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Août, 2017 (09:17 AM)
    Ounk bi mou ngi lén di opprimer. Le Senegalais est un peureux et ne ne sacrifiera jamais pour ses enfants et les generations futures.



    Opposition moom wakh rék, ragal ba dé



    Ounk bi nakh na lén, noot na lén.



    Yééna niaak fayda rék.



    Reveillez vous

    Niaani bagne naaa ngone laatir, Niaani bagne naaa



    Tchiiim

    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2017 (11:12 AM)
      yoe mi am foula tu te caches derrière ton clavier di beri wakh. saway yen ay satan guen beugo len wadji bou len niou rey guey khar ba 2019 dem votel kou len nekh mais nek fi di créé désordre dou yeufou nit . 2019 soriwoul votelal koula nekh mais nioun talou niou ay sani kher ak yeufi doff
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Anonyme

    En Août, 2017 (09:25 AM)


    Oui Monsieur le Président ! Il est temps de sauver les meubles à Kaolack commune.

    Nous avons certes gagné les élections dans la commune de Kaolack, mais notre campagne a été, osons le dire, très difficile.

    Partout où nous sommes passés, les kaolackois nous ont manifesté leur mécontentement et leur volonté de sanctionner une gestion « calamiteuse » de la municipalité.

    Dans nos visites de proximités, les kaolackois ont relevé, dans une constance inquiétante, l’incompétence et l’inaptitude de la mairesse à gérer la commune qui croule sous le poids de l’obscurité, des ordures, des épaves, des animaux en errance perpétuelle, des eaux usées entre autres eaux stagnantes.

    Le sentiment le mieux partagé à Kaolack est que l’équipe Municipale dirigée par Madame Mariama SARR n'a aucune créativité aucune initiative et doit être dégagée sinon il s'agit de non-assistance à personne en danger.

    En conséquence, pour ces élections législatives Monsieur le Président, vous pouviez avoir plus mais vous avez misé sur un cheval boiteux comme tête de liste. Heureusement qu'il y'a eu l’implication des autres leaders de l'APR et de Benno dont Madame Aminata Toure.

    Si aujourd’hui, le score de Benno Bokk Yaakaar a doublé dans la commune de Kaolack par rapport aux locales de 2014, nous devons cette performance à ces leaders venus prêter main-forte à une équipe en décrépitude politique.

    Pour cela nous remercions les kaolackoises et kaolackois pour avoir compris qu'il n’était pas question d’une Mairesse incompétente mais qu’il s’agissait plutôt de donner une majorité à l'assemblée nationale au Président Macky SALL.

    Avec tous ces éléments d’appréciation, nous pensons, Monsieur le Président, qu’il est temps de remettre les pendules à l’heure en réglant définitivement le cas Mariama SARR qui sape le moral des troupes et gangrène sévèrement le rayonnement de BBY dans la commune de Kaolack.

    En perspective de la présidentielle de 2019, aucune anomalie ne doit être négligée parce qu’un 2nd tour nous serait fatal.

    C’est pourquoi, nous suggérons au Président Macky SALL de répondre favorable au cri du cœur des kaolackois. Nous demandons au Président de la République de mettre d'urgence la commune de Kaolack sous délégation spéciale afin d’éviter à Benno Bokk Yaakaar tout vote sanction en 2019.

    Monsieur le Président, juste vous rappeler, pour terminer, qu’il est bon d’avoir des amis en politique mais comme disait l’autre : « en politique, les amis sont souvent plus encombrants que les adversaires ».





    Fait à Kaolack, le 07 août 2017

    Doudou MBOUP

    Juriste, membre de l’APR

    Coordonnateur de la JRK

    [email protected]
    {comment_ads}
    Auteur

    Niekh

    En Août, 2017 (09:35 AM)
    Bayilen goss yi way té ligguey
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2017 (11:10 AM)
    Personne n'a le droit d'interdir une marche.Donc l'arrestation de ces jeunes est illégale.Cétait une tentative de d'intimidation et de les empecher de voter contre macky.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2017 (12:47 PM)
      je vous rappelle que c'est l'arrêté ousmane ngom de 2012 qui est toujours en vigueur. la loi du karma existe frére
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2017 (12:30 PM)
    du jamais vu ce niveau d'injustice. L'Etat policier s'est définitivement installé au Senegal. On dirait qu le Senegal va expirer après Macky Sall ba takh les forces de l'ordre et les magistrats exécutent ses ordres comme des automates.



    Liberez Ouleye Mané



    défanté ak ay diek ek ay djiguen guen fi néké...c'est quoi ce cirque. Etat ridicule
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2017 (13:41 PM)
    Avant la manifestation j,avais écris c,est de la connerie politique on ne vérais pas les enfants de Wade,de Diop De Croix,de Madické Niang de Omar Sarr a la manif seul les enfants des badolas vont decendrent dans la rue et recevoir des bombes lacrymogene et liffe electrique aprés aller en prison manger du diakan et la nuit faire du pakétasse pour dormir par terre en ces temps leurs enfants mangent chez eux du thiébou dieune avec du diagga et dorment avec des climatiseurs Yéwouléne yéwouléne maintenant vous dit devant la barre que vous ne savaient pas que la manif été interdite mon oeil vous le saviez avant de decendre dans la rue une autre fois avant de manifester danguénko kholatte bou bakhe
    {comment_ads} {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email