Dimanche 24 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

[ Contentieux ] Me Amadou Sall confirme le recours du candidat Abdoulaye Wade

Single Post
[ Contentieux ] Me Amadou Sall confirme le recours du candidat Abdoulaye Wade

Le candidat Abdoulaye Wade a introduit samedi un recours auprès du Conseil constitutionnel pour demander la réintégration de milliers voix dans son score du premier tour du scrutin de l’élection présidentielle, selon son porte-parole, Me El Hadj Amadou Sall.

‘’Nous confirmons avoir déposé hier (samedi) un recours dans le délai prévu par la loi’’, a-t-il notamment déclaré, dimanche, dans un entretien téléphonique avec l’Agence de presse sénégalaise (APS).

La Commission nationale de recensement des votes a annoncé mercredi soir les résultats provisoires de la présidentielle de dimanche dernier. Me Wade, a recueilli 942.546 voix, soit 34,82% des suffrages valides.

Un second tour va opposer le 25 mars Me Wade, candidat de la coalition des Forces alliées pour la victoire (FAL 2012), à son ex-Premier ministre Macky Sall, de la coalition Macky 2012", qui a reçu 719.369 voix (26,57%).

Selon Me Amadou Sall, le recours déposé a pour but le recensement de milliers de voix de son candidat par le Commission nationale de recensement des votes, qui siégeait à la Cour d’appel de Dakar sous la présidence de son premier président, Demba Kandji.

‘’La Commission nationale de recensement des votes a annulé le vote dans 15 bureaux de vote délocalisés du département de Bignona (sud) prétextant que le préfet n’avait pris la mesure un mois avant le scrutin’’, a indiqué le porte-parole du candidat Wade.

‘’Nous estimons que la décision du préfet de Bignona est motivée par l’état de nécessité (...). Tous les candidats étaient d’accord pour délocaliser les bureaux à cause de l’insécurité. Nous voulons qu’on intègre les 15 bureaux de vote qui représentent 2.000 inscrits ’’, a-t-il expliqué.

Me Sall a soutenu que d’autres ‘’motifs techniques’’, qu’il s’est gardé de citer, fondent aussi leur recours pour la réintégration des milliers de voix en faveur du candidat de la coalition des "FAL 2012".

Le Conseil constitutionnel dispose de cinq jours pour se prononcer sur le recours du candidat et de publier les résultats définitifs de l’élection présidentielle.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email